La RATP devrait devenir le deuxième recruteur d'Ile de France après la Poste

Après avoir annoncé un effort d'investissement "sans précédent" en 2009 de 1,4 milliard d'euros en 2009, afin de soutenir " l'activité économique du pays", la RATP pourrait, selon son PDG, devenir le deuxième employeur d'île de France.

1 mn

« Soutenir l'activité économique du pays » est l'objectif de l'investissement « sans précédent » de la RATP a expliqué le PDG, Pierre Mongin. La Régie autonome des transports parisiens prévoit d'investir plus de 1,4 milliard d'euros cette année, soit 40% de plus qu'en 2008, et embaucher entre 2.500 et 3.000 personnes. Cela en fera le deuxième recruteur d'Ile-de-France après la Poste, a précisé Pierre Mongin a l'occasion d'un conférence ce lundi 16 mars.

Les embauches se feront particulièrement dans les quartiers en difficulté. Les recrutements concerneront notamment 1.300 jeunes de moins de 26 ans tandis qu'un "très gros effort sera fait sur les machinistes de bus".

Sur les 450 millions d'investissements supplémentaires par rapport à 2007, 150 doivent être financés par l'Etat sous forme de dotation en capital. La RATP "espère une contribution" de 150 millions d'euros de la région Ile-de-France "pour contribuer à l'amélioration du RER A et moderniser le parc de bus".

Pierre Mongin, a rappelé qu'il fait du RER A "sa priorité" pour le réseau express régional. Il a demandé un financement pour accélérer les opérations du contrat de projets Etat-région et l'équipement en rames à deux niveaux.

Concernant la ligne 13 du métro, il a été rappelé que "250 millions d'euros ont été investis" et  qu' "une soixantaine de conducteurs" recrutés, "l'entreprise fait son maximum".
 

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.