Téléchargez
notre application
Ouvrir

Le secteur manufacturier de la zone euro renoue avec la croissance

reuters.com  |   |  550  mots
Le secteur manufacturier de la zone euro renoue avec la croissance[reuters.com]
(Crédits : Fabrizio Bensch)

LONDRES - L'activité manufacturière de la zone euro a renoué avec la croissance en juillet pour la première fois depuis début 2019 grâce à un rebond de la demande entraîné par l'assouplissement des mesure prises pour tenter d'enrayer la propagation du COVID-19.

L'indice compilé par IHS Markit auprès des directeurs d'achat (PMI) s'affiche à 51,8 pour le mois dernier dans sa version définitive (51,1 en première estimation), après 47,4 en juin.

Il repasse ainsi au-dessus de la barre de 50, soit en territoire de croissance, pour la première fois depuis janvier 2019.

"Les industries de la zone euro ont fait état d'un début de troisième trimestre très positif, avec une croissance de la production à son rythme le plus rapide depuis plus de deux ans, alimentée par un rebond encourageant de la demande", commente Chris Williamson, économiste d'IHS Markit.

BERLIN - L'activité manufacturière en Allemagne a renoué avec la croissance en juillet pour la première fois depuis décembre 2018, ce qui confirme le rebond de la première économie d'Europe à l'entame du troisème trimestre.

L'indice compilé par IHS Markit auprès des directeurs d'achat (PMI) est remonté à 51,0 en juillet, après 45,2 en mars.

Ce rebond s'explique par la croissance de la production et des nouvelles commandes, explique Phil Smith économiste d'IHS Markit, qui souligne que la demande reste inférieure à ses niveaux d'avant la crise.

"La forte augmentation des nouvelles commandes en juillet signale toutefois des perspectives positives pour la production et le secteur manufacturier demeure bien placé pour aborder une forte contribution au rebond technique de l'économie attendu au troisième trimestre", dit-il.

PARIS - L'activité manufacturière en France s'est légèrement accélérée en juillet mais les nouvelles commandes refusent de décoller, montrent les résultats définitifs de l'enquête que réalise chaque mois IHS Markit auprès des directeurs d'achat (PMI).

L'indice de juillet remonte à 52,4 contre 52,3 en juin, s'éloignant un peu plus du seuil de 50 qui sépare la contraction de la croissance.

Cette croissance reflète cependant davantage l'exécution d'anciennes commandes que l'augmentation des nouvelles commandes, qui se fait toujours attendre, commente Eliot Kerr, économiste d'IHS Markit.

"Les industriels français ont vu le climat des affaires s'améliorer en juin mais cette amélioration repose surtout sur la croissance de la production, comme en juin", commente-t-il.

LONDRES - La production manufacturière britannique a connu le mois dernier sa croissance la plus rapide depuis prés de trois ans, montrent les résultats définitifs de l'enquête réalisée par Markit/CPIS auprès des directeurs d'achat (PMI).

L'indice définitif pour le mois de juillet ressort à 53,3, contre une première estimation à 53,6 et après 50,1 en juin.

Cet indice est au plus haut depuis mars 2019 mais celui de la production, qui donne, selon IHS Markit, une meilleure idée de la santé du secteur, a grimpé au plus haut depuis 2017, à 59,3.

"En dépit d'un bon démarrage vers la reprise, le chemin restant à parcourir demeure long et piégeux", tempère toutefois Rob Dobson, directeur d'IHS Markit. "Une période soutenue de croissance reste nécessaire pour regagner tout le terrain perdu ces derniers mois."

(Bureaux européens de Reuters, version française Patrick Vignal)