Secrets de perles : les salons pour se faire connaître

 |   |  236  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
La passion de créer des bijoux fantaisie à partir de perles, Alexandra Delmas l'a toujours eue.

« J'étais chef de projet dans une agence de communication, mais j'occupais tous mes loisirs à cette activité, raconte cette diplômée de Sciences Po Lille. Alors j'ai décidé de vendre mes créations sur Internet. » Elle ouvre son site et s'inscrit comme auto-entrepreneuse. Au début, cette activité n'est qu'un complément, mais peu à peu la jeune femme décide d'en faire son métier à plein-temps et négocie donc un départ avec son employeur. « Ma formation m'avait apporté les bases pour m'occuper de ma comptabilité et de la gestion. » De son expérience professionnelle, elle a gardé des contacts avec des graphistes qui l'aident à créer son logo. Mais le plus difficile reste à venir : se faire repérer parmi les milliers de sites de vente qui foisonnent sur Internet.
Alexandra Delmas décide donc d'aller au contact de ses clients. Par le biais des comités d'entreprise, tout d'abord. Mais aussi au travers des salons. « Je vais exposer au prochain Salon du mariage, en novembre, à l'Espace Champerret à Paris, explique-t-elle. Cela re- présente un gros investissement pour moi, de 2 800 euros, mais j'en attends beaucoup. » Malgré sa gamme de prix très raisonnable, la jeune créatrice avoue en effet qu'elle ne se verse pas encore de salaire. L'originalité de son offre ? « Le fait de pouvoir personnaliser les bijoux à la demande, ce qui est très apprécié pour une cérémonie. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :