"Apprendre, lire, faire du mieux que je peux..."

 |   |  276  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Secrétaire générale de l'Al-Waleed bin Talal Foundation, Saoudienne

Dans le monde arabe, Muna Abusulayman a longtemps été surnommée l'Oprah saoudienne. Car elle a animé pendant des années un talk-show très populaire « Kalam Nawa'im » sur la chaîne panarabe MBC. Diplômée de l'université George Mason en Virginie, à la direction de la Fondation Al-Waleed bin Talal, elle se consacre à des ?uvres caritatives et participe à la promotion des échanges culturels avec des projets qui se chiffrent en millions de dollar. Le budget de la fondation s'établit à 100 millions cette année. Nommée ambassadrice de bienveillance par le programme des Nations unies pour le développement, invitée du forum économique mondial de Davos, elle figure à Deauville parmi les « Rising Talents ».

Une épreuve de force
Convaincue de la nécessité de protéger l'environnement, c'est une combattante de la première heure du développement durable. Businesswoman, elle a lancé sa propre ligne de vêtements en 2009. Conseillère du prince Al- Waleed, elle figure aujourd'hui parmi ces femmes de l'élite dirigeante, formées dans les meilleures universités, qui se réjouissent que le roi Abdallah ait accordé le droit de vote et d'éligibilité aux femmes pour les élections municipales. Les dignitaires religieux sont furieux, une épreuve de force pour faire passer les réformes est en marche. Ryad veut engager le royaume dans une ère de modernisation qui n'est pas du goût des plus conservateurs mais qui, pour les jeunes Saoudien(ne)s branchés sur Internet, est essentiel. Sur Facebook, Muna compte plus de 65 505 fans ; ses centres d'intérêt ? « Apprendre, lire, être la meilleure mère, faire du mieux que je peux, contempler les étoiles. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :