A Paris, Anne Hidalgo veut renforcer la sécurité sans armer la police

 |   |  817  mots
Les mesures visant à renforcer la sécurité à Paris ont été adoptées ce lundi, mais l'opposition les juge bien insuffisantes.
Les mesures visant à renforcer la sécurité à Paris ont été adoptées ce lundi, mais l'opposition les juge bien insuffisantes. (Crédits : Eric Gaillard/Reuters)
Les propositions du conseil de Paris concernant la sécurité n'ont pas retenu la création, réclamée par l'opposition, d'une police municipale armée. Les mesures se concentrent plutôt sur le renforcement des outils de communication et des dispositifs de surveillance.

Le Conseil de Paris, initialement prévu le 16 novembre et reporté d'une semaine pour rendre hommage aux victimes des attentats, a accouché lundi d'une quinzaine de mesures visant à renforcer la sécurité des Parisiens dans un contexte d'état d'urgence prolongé.

"Les attentats qui ont une nouvelle fois meurtri Paris le 13 novembre dernier nécessitent d'accélérer la mise en œuvre des actions décidées depuis janvier et de prendre d'autres mesures complémentaires", a indiqué la maire PS de Paris Anne Hidalgo.

Ce qui a changé depuis Charlie

Dans un communiqué publié ce lundi, la mairie de Paris a détaillé les mesures prises à la suite des attentats des 7,8 et 9 janvier dernier, qui avaient déjà ciblé la capitale. Selon la mairie, tous les agents "effectuant des actions de sécurité" ont été équipés de gilets pare-balles,  les adresses concernées par le plan "Vigipirate" ont subi un audit pour déterminer si elles nécessitaient une meilleure protection (ce qui a été avéré pour 85 d'entre elles).

La ville s'est dotée de 165 caméras supplémentaires sur deux ans, grâce à la modification du plan de vidéo-protection (à l'heure atuelle, 1.044 caméras sont en place dans la capitale), et a engagé 30 nouvelles opérations de visiophonie dans les crèches. Enfin, près d'une centaine d'opérations de sécurité ont été menées dans les écoles et les collèges, et la formation des personnels aux gestes d'urgence a été renforcée, sans qu'il soit précisé dans quelle mesure.

Des mesures renforcées

Les mesures de surveillance seront renforcées, notamment via l'installation des visiophones sur 80 nouveaux sites accueillant des enfants, et le déploiement de 165 nouvelles caméras de vidéo-protection (déployées dès 2016). C'est beaucoup moins que les 1.000 caméras, exigées par l'opposition, qui en demande également 5.000 dans la zone de police pour le Grand Paris. Les moyens humains seront également renforcés, avec le recrutement d'une trentaine d'inspecteurs de sécurité et d'ingénieurs spécialisés dans les diagnostics de sécurité, dès 2016.

Des nouveaux moyens d'alerte

Concernant les nouveautés, on note le recours de plus en plus fréquent aux objets connectés : par exemple ce dispositif déjà utilisé dans les musées, des "boutons d'alerte anti-agression" qui doivent être installés dans certains conservatoires et bibliothèques ou encore des sas de sécurité et des portes à gâches électriques (qui permet d'ouvrir la porte aux personnes qui se sont présentées à l'interphone sans avoir à se déplacer) dans certaines salles de sport isolées.

Par ailleurs, "les parents qui ont un enfant en crèche seront informés en temps réel, par SMS, en période de crise", assure la mairie, qui revendique déjà 22.000 numéros collectés.

Pas de police municipale armée

L'opposition - la députée LR de l'Essonne Nathalie Kosciusko-Morizet en tête - a déploré des propositions "bien insuffisantes" de la part de la maire de Paris. La chef de file de la droite parisienne a plaidé dimanche dans les colonnes du Parisien pour la création d'une police municipale armée. Une idée déjà proposée en février dernier, quelques semaines après l'assassinat d'une policière de Montrouge par le terroriste de l'Hypercacher Amedy Coulibaly.

Au Conseil, le groupe a réclamé la mise en place d'une "vraie police municipale de 3.000 hommes", armés, afin de décharger "les policiers (de la police nationale ndlr) des tâches de tranquillité publique".

La maire de Paris, quant à elle, ne cache pas sa préférence pour la police nationale :  "Je tiens à ce que les forces de la police nationale assurent la sécurité des Parisiens" a-t-elle assuré lors d'un point presse précédant l'ouverture des débats.

"Qu'on ne vienne pas se raconter d'histoire, aucune police municipale et encore moins à Paris, qui est le siège de tous les lieux de pouvoir, ne pourra assumer efficacement le travail de la police nationale", a-t-elle insisté.

Les entreprises spécialisées se frottent les mains

Le marché de la sécurité, qui pesait déjà près de 30 milliards d'euros en 2013 et qui devrait croître de 5% d'ici à 2020, est sans conteste le grand gagnant de ces mesures. La cybersécurité et les objets connectés liés à la sécurité seront notamment au cœur des mesures de protection à venir.

I Lire Terrorisme, espionnage... La sécurité, un marché qui va exploser en France

Selon une étude commandée par les cabinets Décision et Pierre Audoin Consultants pour le compte du SGDSN*, les pouvoirs publics sont prescripteurs directs ou indirects de 44% de la filière marchande.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/11/2015 à 14:11 :
MMe Hidalgo,un premier geste simple:stop aux subventions aux associations et organismes de formation bidon intégristes
a écrit le 24/11/2015 à 10:22 :
elle n'a qu'a faire comme cazeneuve, et demander ' un geste citoyen' ou chacun pourrait ramener son ak47 et ses grenades au commissariat !
ca, ca serait efficace !!!
a écrit le 24/11/2015 à 7:02 :
Elle s en fout elle a une garde du corps pour son rejeton avec Hollande !
a écrit le 24/11/2015 à 4:50 :
Encore une idéologue de gauche, élevée dans le monde de Oui Oui.
Non seulement il faut les armer mais en plus il faut les former. Il faudrait que Mme Hidalgo aille dans un stand de tir essayer une AK47, entendre le bruit, sentir le recul, et voir l'impact dans un mannequin. Elle évacue l'idée de guerre un peu trop vite.
a écrit le 24/11/2015 à 2:07 :
Police armée ok !!
a écrit le 23/11/2015 à 21:27 :
Oui comme au temps des bobbies en Angleterre... pauvre bobo de Paris
On ne sait jamais qu'ils tirent sur des islamistes.....
a écrit le 23/11/2015 à 21:22 :
Le problème n'est pas de savoir s'il faut armer les polices municipales... Le problème à mon sens réside dans le recrutement et la formation de ces personnels. Ce ne sont plus des gardes champêtres dont le profil daté ne correspond pas aux enjeux actuels mais des professionnels qui ont à faire respecter au quotidien dans un contexte communal les lois et les règles républicaines. Cela implique un engagement et une rigueur qui ne s'improvisent pas.
a écrit le 23/11/2015 à 20:59 :
Et elle n'aime pas les méchants.
Mais pourquoi les méchants lui veulent -ils du mal ?
a écrit le 23/11/2015 à 20:52 :
Elle s'en fiche c'est pas elle qui risque de retrouver en face d'un djiadiste;
en revanche, elle ira se recueillir sur les lieux de la tragédie en cas où le policier se prenne une rafale de kalachnikov, et cela sera bon pour sa cote de popularité.
a écrit le 23/11/2015 à 20:51 :
Anne Hidalgo : celle qui veut plus de sécurité,... mais avec une police désarmée !
Anne Hidalgo : celle qui veut se faire couper les cheveux... en gardant toute la longueur !
Y a un moment, faut choisir !
a écrit le 23/11/2015 à 20:28 :
Mais, se rend t'elle compte à quelle bande de cinglés nous avons à faire. Les mains vides contre des kalachs. Pourquoi ne ferait elle pas des patrouilles de nuit avec les forces de l'ordre, histoire de juger sereinement s'il faut ou non armer les policiers?
a écrit le 23/11/2015 à 20:27 :
Je n’aime pas la droite mais là je ne comprends pas cette volonté de certains à gauche de traiter la question de l'insécurité avec des pincettes. Il leur faut encore combien de victimes pour qu'ils cessent de nous prendre pour des cobayes avec ce laxisme.
a écrit le 23/11/2015 à 20:23 :
Mais il faut aussi faire de la prévention :
- embauche d'éducateurs de rue pour proposer gentiment aux kamikazes de ne pas se faire exploser
- autolib spécial terroristes pour inviter les terroristes à rouler vert dans Paris
- création de maisons de la solidarité djihadistes pour faire de la prévention et rétablir le lien entre la population parisienne et la communauté terroriste
- la création d'un numéro vert pour engager le dialogue avec les kamikazes
- l'affichage de panneaux de solidarité pour dénoncer les amalgames et les stigmatisations...
Réponse de le 24/11/2015 à 7:06 :
C est un peu ça! Lorsqu on entend certains nous dire que la guerre c est mal et que FH devrait regler ça diplomatiquement avec Daech, on a atteind le level ultime de «bobo in Paris 5»
a écrit le 23/11/2015 à 20:07 :
et moi je veux planter un clou sans marteau dans du béton!...si la môme Hidalgo a la solution!
a écrit le 23/11/2015 à 20:03 :
Ils ont toujours rien compris... Ont a vraiment du soucis à se faire avec ce gouvernement.
a écrit le 23/11/2015 à 19:59 :
C'est vrai qu'une caméra , c'est plus efficace contre une kalachnikov . Madame Hidalgo
est bien dans la tradition socialiste du laxisme irresponsable.
a écrit le 23/11/2015 à 19:55 :
Hidalgo Toujours aussi nunuche !! pour ne pas dire plus... On ne l'entend plus pousser ces hauts cris et menaçait de procès les journalistes qui avaient osé, depuis l'Amérique car en France les médias sont muselés, dire que Paris avait ses no go zones !!!

Bien embetee maintenant pour se targuer de ces revendications politiciennes, complètement déconnectés de la réalité, il faut réécouter ses discours du moment !!
ce n'est pas seulement la sécurité qu'il faut renforcer, mais le respect et le pouvoir des policiers.. et des citoyens aussi ! ne plus traiter de réac le premier qui se plaint de.. la jungle ambiante, de la crasse qui s'accroit... etc

le mal est profond, il est grand temps de remettre de l'ordre
a écrit le 23/11/2015 à 19:53 :
Cette femme "veut"beaucoup de chose.Pourquoi par exemple avoir truffé de traverses de chemin de fer la place de la Nation?Gaspillage de deniers publics ou idée fofolle comme cette gauche en a tant?On envoie machin au casse pipe mais sans qu il puisse se défendre?Quel dommage que Madame Hidalgo n ait pas ouvert une maison de couture!Comme çà elle nous foutrait la paix.
a écrit le 23/11/2015 à 19:51 :
Elle s'en fiche, elle a des gardes de corps... Je trouve cela lamentable de la part de la maire de Paris, alors que les alertes continuent, même si l'on en parle pas à la télé ou dans les journaux. Une ceinture d'explosifs a été trouvée dans une poubelle à Montrouge vers 18/19 heures... J'ai peur mes proches qui habitent Paris !
a écrit le 23/11/2015 à 19:30 :
La pauvre, la pauvre capitale, cette élue n'a vraiment pas encore compris à qui les services d'ordre avaient à faire. On est en droit de se demander si la bulle dans laquelle elle vit ne va pas finir par la coincée !!
Réponse de le 23/11/2015 à 19:53 :
Elle est socialiste et vit au pays de bisounours....
a écrit le 23/11/2015 à 19:26 :
Cela s'appelle l'Hidalgogoïsme, qui consiste à faire croire que la lutte contre le terrorisme armé d'armes automatiques de gros calibre, passe par la communication, la parlote et les conseils de bonne femmes. Chronique d'un désastre annoncé, les policiers seront tués avec les civils, sans pouvoir les défendre ni se défendre. Vive les gens qui ont voté pour des politiciens aussi inefficaces.
Réponse de le 24/11/2015 à 3:50 :
oui vive vous vive nous et vive la France de l'incompétence!
a écrit le 23/11/2015 à 19:25 :
Pas normal que la police municipale ne soit pas armées je trouve cela vraiment débile mais venant d'elle rien ne me surprend
Réponse de le 23/11/2015 à 19:58 :
Moi idem, je trouve cela anormal, surtout en cette période de fin d'année, la police municipale devrait pouvoir les parisiens et les touristes, mais bon, on la connait, elle vit au pays des bisounours et se réveillera quand, une fois de plus, il y aura un attentat, 130 morts, cela ne lui suffit pas... Demain, près de chez moi, 2 jeunes vont être enterrés, ils sont morts au Bataclan, de plus, ce sont des enfants uniques, pauvres parents !
Réponse de le 24/11/2015 à 3:51 :
un taux record d'incompetents nous oblige a ne surtout pas les armer

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :