Agirc-Arrco : la baisse des pensions est quasi actée

 |   |  797  mots
A compter de 2017, des abattements dégressifs vont être pratiqués sur les pensions de retraites complémentaires
A compter de 2017, des abattements dégressifs vont être pratiqués sur les pensions de retraites complémentaires (Crédits : Reuters)
Pour faire face à la dégradation de la situation financière des régimes de retraites Arrco/Agirc, le Medef préconise de minorer les pensions servies aux nouveaux retraités, à compter de 2017.

Cette fois, il y a vraiment le feu au lac sur le front de l'avenir des retraites complémentaires Agirc (cadres) et Arrco (ensemble des salariés). Les deux régimes couvrent plus de 18 millions de salariés et près de 12 millions de retraités. Ils versent chaque année plus de 70 milliards d'euros de pensions.

Or, les perspectives financières ne cessent de se dégrader. Les deux régimes sont en déficit depuis 5 ans. En 2013, le déséquilibre a atteint 4,4 milliards d'euros, soit plus de 6% des dépenses.

Les réserves financières des régimes asséchées dès 2018 ?

Résultat, pour assurer la continuité du versement des pensions, il a fallu faire appel aux réserves financières, c'est notamment le cas de l'Agirc, régime où la situation est la plus dégradée.

Nombreux sont les opérateurs financiers à signaler que le régime des cadres retire ses fonds investis afin de faire face à ses obligations dans le versement des pensions. En 2013, l'Agirc avait ainsi près de 9 milliards d'euros de réserves financières... En 2014, ce montant est tombé à 6,7 milliards d'euros.

A ce rythme, l'Agirc pourrait avoir épuisé ses réserves financières dès 2018... mais avec déjà moins de trois mois d'allocations de réserve dès 2016.

Pire, le besoin de financement augmente

Pis, avec la très faible inflation, les mesures d'urgence de sous-indexation des pensions par rapport à l'évolution des prix, prises en 2013, ont un rendement inférieur aux prévisions. Ainsi, le besoin de financement des deux régimes est maintenant estimé à 6,7 milliards d'euros en 2017 contre 5,5 milliards d'euro jusqu'ici.

Aussi, les organisations patronales et syndicales, gestionnaires de des deux régimes, ont débuté en février un round de négociations pour trouver des solutions. Une prochaine réunion importante va se tenir le 27 mai. Le scénario d'un abattement sur les pensions servies par les deux régimes à compter de 2017 est plus que jamais sur la table.

C'est, en tous cas, la piste privilégiée par le Medef qui a rencontré l'ensemble des organisations syndicales ces dernières semaines dans des séances bilatérale pour préparer l'échéance du 27 mai. Et des syndicats comme la CFE-CGC, la CFDT, et la CFTC sont prêts à y consentir, dans certaines conditions.

L'idée du Medef: un abattement dégressif

L'idée du Medef qui est en passe de devenir réalité serait la suivante. A compter de 2017, à partir de la génération née en 1957, un salarié de 62 ou 63 ans, qui déciderait de liquider sa retraite, percevrait sa retraite de base à taux plein (s'il a acquis tous ses droits) mais connaîtrait un abattement dégressif sur ses pensions de retraite complémentaire jusqu'à l'âge de 67 ans. De fait, légalement, pensions de base et pensions complémentaires ne sont pas liées.

Pour un départ à la retraite à 62 ans par exemple, la décote subie serait ainsi de 40% pour commencer, puis de 30% à 63 ans, 18% à 64 ans, de 2% à 65 ans et de 1% à 66 ans.

Les petites pensions ne seraient peut-être pas minorées

Par ailleurs, les syndicats voudraient que les petites retraites soient épargnées par cette nouvelle mesure. L'idée de ne pas appliquer d'abattement sur les pensionnés exonérés de CSG est ainsi sur la table.

Actuellement, sont exonérés de CSG les retraités dont le revenu fiscal de référence est inférieur à 10.633 euros pour une part et 16.311 euros pour deux parts en 2015. Au-dessus de ces plafonds, les retraités sont soumis à une CSG de 3,8% ou de 6,6% selon l'importance de leurs revenus.

Mais cette idée d'exonération n'est pas encore actée. Cela va faire partie des discussions entre organisations patronales et syndicales.

C'est exactement la même chose concernant une éventuelle hausse de cotisations pour les retraites complémentaires. Officiellement, le camp patronal ne veut pas en entendre parler. Alors que la CGC propose d'augmenter de 1,25 point la cotisation Agirc (mais qui ne génèrerait des droits supplémentaires qu'à hauteur de un point) et que FO propose une hausse des cotisations Arrco et Agirc de 0,4%.

Fusion des régimes: Medef et CFDT d'accord. La CGT pas du tout

Autre point important, selon « l'Opinion », le camp patronal préconise que la pension de réversion versée aux veufs et aux veuves ne soit plus accordée à compter de 55 ans mais de 60 ans.

Enfin, le Medef et la CFDT se retrouvent pour demander une fusion des régimes Agirc et Arrco. La CGC est totalement contre.

Au total, beaucoup de questions restent donc encore à trancher. Mais un point semble acquis : il y aura des minorations de pensions des retraites complémentaires dans les années à venir.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/11/2017 à 8:25 :
Décidément syndicats patronat chef d état LeS retraitees c et des paria de la finances ils ne reste plus un comprimé de uranium et c est finis dodo des économies macron patrons syndicats LeS retraitees ça puirs ?
a écrit le 05/03/2016 à 17:18 :
Les retraites sont les cochons payeur ralbol
a écrit le 14/01/2016 à 10:58 :
Nous sommes face à un gouvernement qui s'enrichi sur le dos du peuple. Les retraités se doivent de descendre dans la rue et ne pas céder, au risque d'engendrer une révolution comme au temps des rois.
a écrit le 11/01/2016 à 10:46 :
C'est une honte ! Y aura-t-il un jour un "politique" qui osera mettre privé et public sur le même pied d'égalité. Dans ce que l'on appelle la REPUBLIQUE d'EGALITE, il y a une INEGALITE frappante, aveuglante entre les fonctionnaires bien payés et inamovibles qui touchent une retraite calculée sur les 6 derniers mois de travail et les salariés du privé, ... dont la retraite est calculée sur les 25 meilleures années. Qui a OSE' un jour entériner pareille injustice ? Et AUJOURD'HUI PERSONNE ne remet cela en cause de peur que tous ces privilégiés bloquent la France par une grève ! Et en 2017 on voudrait réduire les retraites ... DE QUI ...? évidemment encore des salariés du privé ! Comment au MEDEF ou à la CGC n'y a-t-il personne pour s'insurger ? Cette inertie m'atterre !
a écrit le 25/10/2015 à 9:36 :
Pourquoi ce sont toujours les salariés du privés qui paient toujours les pois cassés et personne n'osent toucher aux régimes spéciaux; pour renflouer les caisses arcco et agirc il faut fusionner tous les régimes aussi sécurité sociale que complémentaires et ainsi les cotisations seraient regroupés et le déficit certainement comblé partout: sécurité sociale et complémentaires et tout le monde sur le même pied d'égalité au point de vue de l'âge de départ en retraite; mais qui un jour osera faire une telle réforme sans appel.
a écrit le 04/08/2015 à 11:33 :
Pour tenter d'avoir une retraite acceptable le moment venu,il vaut mieux jouer au Loto(a
vec modération)et attendre que le pactole tombe...Encore faudrait-il que les mises soient
déductibles du revenu brut imposable...Et l'Etat se servirait du "bas-de-laine" pour venir
en aide aux plus démunis des retraités...De toute évidence,le régime des retraites par ré
partition a vécu...Il faut trouver un autre moyen de pourvoir les différents régimes de retr
aite...en commençant par les unifier tous dans un même chapître comptable...Les éven
tuels gains de Loto pourvoyant aux éventuels baisses de régime...C'est simple,non...?
Même si certains allocataires y perdraient,l'essentiel est que tous aient des émoluments
décents,sans avoir le besoin d'aller quémander auprès des services sociaux...
a écrit le 25/05/2015 à 17:51 :
STOP de payer pour les autres
J'ai 20 ans et je veux préparer seul ma retraite: au moins cela sera JUSTE
Maintenant c'est SIMPLE; tous ceux qui profitent du système c'est à dire
ceux qui ont touché plus de retraite que de cotisations qu'ils ont versé
doivent basculer sur les minimums sociaux
Réponse de le 25/05/2015 à 20:16 :
Bon courage mon petit ; tu travailles depuis quand ? ?
Réponse de le 26/05/2015 à 9:05 :
tu as raison de vouloir payer ta retraite comme ça tu paieras deux fois, une fois pour toi et une fois pour moi. Merci j'espère qu'un représentant du MEDEF va lire ton post.
Réponse de le 03/06/2015 à 13:03 :
Tu aurais du mal à te constituer une retraite tout seul.
Si je prends l'exemple d'une pension mensuelle de 1500 Euros versée pendant 27 ans cela fait 486000 Euros. Cela veut dire qu'il te faut économiser 486000 Euros après avoir acheté ton appart, ta voiture, payé les études de tes enfants etc... Pas à la portée de tout le monde. Et après 27 ans de retraite il te faudra aller vivre sous les ponts.
Quant aux femmes, étant donné qu'elles vivent plus longtemps que les hommes il faudrait qu'elles économisent plus encore.
a écrit le 25/05/2015 à 16:15 :
Pour parler , il faut savoir ce qui s'y passe dans les caisses de retraites et ça ! on veut surtout l'empêcher , alors avant faire des commentaires comme certains qui sont prêt à priver des veuves dont les maris se sont usés avant l'âge comme beaucoup dans les boulots durs .
Réponse de le 25/05/2015 à 20:12 :
"certains qui sont prêt à priver des veuves dont les maris se sont usés avant l'âge comme beaucoup dans les boulots durs" : Les cadrounets? Arrêtez voir! On ne parle pas des veuves de fermier et d'artisan que leurs bougres n'ont jamais déclarés...
a écrit le 25/05/2015 à 16:12 :
Pourquoi ne pas appliquer une décote aux retraités actuels par mesure d'égalité
Réponse de le 09/06/2015 à 18:23 :
Et la décote... tu es d'avis de l'appliquer à tes parents ?
Réponse de le 09/06/2015 à 18:34 :
Mesure d'égalité... avec quoi, avec qui ?
a écrit le 25/05/2015 à 12:01 :
Pour la réversion il serait plus juste de la soumettre à une condition de revenu, comme dans le régime de base de la Sécu, plutôt qu'à une durée de mariage.
En effet, il est important de noter que la réversion est acquise sans supplément de cotisation ce qui en fait avant tout une prestation sociale.
Tout comme les allocs ont été soumises à une condition de revenus, il ne serait pas anormal que la réversion soit soumise à une condition de revenu. Ainsi les sommes pourraient être affectées aux veuves et veufs qui en ont besoin. Ceux qui ont déjà une grosse retraite auraient moins de réversion.
Réponse de le 26/05/2015 à 13:50 :
Les conditions de revenus du régime de base sont plutot sévères. Je ne souhaite pas à une personne n'ayant pas ou peu travaillé de vivre avec sa seule pension de réversion. Pour info, la pension de réversion est plafonnée à 855,90€/mois. Beaucoup après application des différentes conditions de ressources n’atteindront pas ce plafond

Pour les régimes complémentaires, il n’y a pas de conditions de ressources mais le conjoint survivant ne touche pas la totalité de la pension du conjoint décédé. Cette pension de réversion est de 60% de la pension complémentaire du conjoint décédé
J’ai fait un rapide calcul pour voir ce que mon épouse toucherait si je venais à décéder. Elle était cadre mais n’a travaillé qu’une petite dizaine d’année, préférant élever nos enfants. Donc elle touche une très petite retraite. Heureusement, la mienne est assez confortable.

Si je décède, la pension de réversion (base + complémentaires) sera de 56% du montant de ma pension.
Ayant un total disponible inférieur au plafond des ressources, elle n’aura pas de réduction supplémentaire
Le total de sa retraite et de la pension de réversion atteindra 62% de nos revenus actuels. Cela reste confortable. Mais elle verra probablement ses impots augmentés car meme avec des revenus en baisse elle n’aura plus qu’une part. Et elle devra continuer a assurer les charges du foyer, mais cette fois elle sera seule. Et pour certains travaux d’entretien de la maison elle devra faire appel à une aide extérieure qu’il faudra rémunérer.
Réponse de le 26/05/2015 à 22:52 :
Justement, en soumettant la réversion à une condition de revenus, on dégage des sommes que l'on pourra attribuer à d'autres. Il suffit de bien calibrer la condition de revenu pour qu'elle ne joue pas sur la réversion des personnes qui en ont besoin car disposant de peu de droits propres.

Si votre épouse avait les mêmes revenus que vous, voire des revenus supérieurs aux votres, la réversion serait-elle justifiée ? Sa retraite propre devrait pouvoir suffire.

N'oubliez pas qu'à sa création la réversion n'était réservée qu'aux femmes ne disposant pas de droits propres. Plus tard on a admis, pour les femmes seulement, le cumul de droits propres et de la réversion. Plus tard encore la réversion a été ouverte aux hommes.

Par contre dans la fonction publique la réversion pour les hommes restait drastiquement plafonnée. Ce n'est qu'en 2004 que la réversion a été complètement ouverte aux hommes dans le cas de la fonction publique.

On le voit donc bien, la réversion a de tous temps été considérée comme une assurance pour ceux et surtout celles qui disposaient de peu de droits propres et à condition que cela fut justifié. Elle obéit au même principe que l'assurance maladie. Vous ne payez pas de cotisation supplémentaire pour assurer votre épouse si elle ne travaille pas. Par contre si elle travaille elle et son employeur paient ses propres cotisation. Pour autant elle n'est pas remboursée deux fois de ses médicaments et consultations.

J'ajoute, car on l'oublie trop souvent, que les orphelins ont aussi droit à une pension de réversion jusqu'à l'âge de 21 ans ou bien pour toute la vie s'il sont handicapés et ne peuvent exercer de profession.
Réponse de le 26/05/2015 à 22:54 :
@gerard71: j'ai dû me tromper en appuyant sur le bouton "Répondre". Vous trouverez ma réponse juste au dessus de votre réaction.
Cordialement.
a écrit le 25/05/2015 à 11:10 :
On parle baisse des pensions, et quid du pib par habitant ? On publie que la France a une valeur en baisse depuis 2008, les allemands font un maximum, les américains aussi. Et en Europe des baisses importantes sont constatées. Ne devrait-on faire des remises en cause des administrations ? N’avons-nous pas un problème économique avec le vieillissement avec une croissance faible et de nombreux jeunes sans emploi, on parle de 60% des diplômés.
a écrit le 25/05/2015 à 10:18 :
Si les "politiques" Mitterrand en tête ne s'étaient pas mêlés de la gestion paritaire des Régimes complémentaires ARRCO et AGIRC, il n 'y aurait aucune difficulté financière aujourd'hui. Il fallait continuer après 1982, sachant l'évolution de la pyramide des âges et bien sur du Papy Boom d'après guerre, à ne donner les pensions complètes (sans abattement) qu'à compoter de 65 ans. Ces 2 régimes ayant de tout temps actés le versement des pensions qu'à cet âge et non à 60 ans: erreur qu'il faut aujourd'hui payer
a écrit le 25/05/2015 à 8:48 :
citation de Mr george clemenceau, :: LA FRANCE EST UN PAYS EXTREMEMENT FERTILE . ON Y PLANTE DES FONCTIONNAIRES IL Y POUSSE DES IMPOTS ? ? ?
a écrit le 24/05/2015 à 21:16 :
Jamais les politiques ne fusionneront régime général et fonctio et spéciaux (ces deux catégories 7 200 000 ) les nouveaux embauchés de ces deux régimes devraient pourtant etre affiliés par leur employeur Spéciaux et Fontionnaires d'état et territoriaux au régime général, aux conditions générales de taux, de durée, de calcul, et d'age de départ. 7ans après la mini réformettr sarko, les spéciaux ne cotiseront que 41ans, et leur retraite calculée sur le dernier salaire (contre les 25 moins mauvaises années pour tous les autres) les Spéciaux déficitaires pompent 8 milliards d'euros par an au régime général, qui sinon serait excédentaire : les privations pour les actifs et retraités c'est pour leurs privilèges. Les Fonctio bénéficient d'une montée fictive d'échelon la dernière année d'activité pour doper leur retraite, calculée sur le dernier semestre (et non sur les 25 MOINS MAUVAISES ANN2ES) : les fonctio coutent en privilèges supplémentaires au privé 13 milliards d'euros/An au budget de l'Etat. Aucun parti n'y touchera JAMAIS, le privé sera toujours plus saigné (actifs et retraités) : chomage à 50 ans (2 ans de chomage) puis misère, et retraite de terrible misère faute d'annuités à 67 ans. Ce n'est surtout pas la Communiste Marine Le Pen, en pleine opération draguage des fonctio, et nouveau F.N extrème Gauche Communiste (copie du programme éco et social de Mélenchon, lequel s'en plaint publiquement) qui réformera équitablement les retraites. Avec les memes règles pour privé-public et spéciaux, l'ensemble du système de retraite serait encore en excédent
Réponse de le 25/05/2015 à 10:37 :
Et sinon, vous en pensez quoi du fait que seuls les cotisants nés à partir de 1957 sont touchés par la baisse des retraites, les retraités actuels ne subissant aucun baisse ?
Réponse de le 30/03/2016 à 18:55 :
En janvier 2016 je touchais 854€ net de retraite,,,en Mars 2016 ,,,,789€
a écrit le 24/05/2015 à 21:16 :
Jamais les politiques ne fusionneront régime général et fonctio et spéciaux (ces deux catégories 7 200 000 ) les nouveaux embauchés de ces deux régimes devraient pourtant etre affiliés par leur employeur Spéciaux et Fontionnaires d'état et territoriaux au régime général, aux conditions générales de taux, de durée, de calcul, et d'age de départ. 7ans après la mini réformettr sarko, les spéciaux ne cotiseront que 41ans, et leur retraite calculée sur le dernier salaire (contre les 25 moins mauvaises années pour tous les autres) les Spéciaux déficitaires pompent 8 milliards d'euros par an au régime général, qui sinon serait excédentaire : les privations pour les actifs et retraités c'est pour leurs privilèges. Les Fonctio bénéficient d'une montée fictive d'échelon la dernière année d'activité pour doper leur retraite, calculée sur le dernier semestre (et non sur les 25 MOINS MAUVAISES ANN2ES) : les fonctio coutent en privilèges supplémentaires au privé 13 milliards d'euros/An au budget de l'Etat. Aucun parti n'y touchera JAMAIS, le privé sera toujours plus saigné (actifs et retraités) : chomage à 50 ans (2 ans de chomage) puis misère, et retraite de terrible misère faute d'annuités à 67 ans. Ce n'est surtout pas la Communiste Marine Le Pen, en pleine opération draguage des fonctio, et nouveau F.N extrème Gauche Communiste (copie du programme éco et social de Mélenchon, lequel s'en plaint publiquement) qui réformera équitablement les retraites. Avec les memes règles pour privé-public et spéciaux, l'ensemble du système de retraite serait encore en excédent
a écrit le 24/05/2015 à 20:34 :
Je propose que chacun cotise pour sa pomme...
a écrit le 24/05/2015 à 17:26 :
.... pour une nouvelle bulle immobilière avec le consentement des politiques, la baisse drastique des retraites en France donnera le top départ !
Réponse de le 25/05/2015 à 20:13 :
Faux... Moins de rentrée d'argent = obligation de taper dans les réserves, pas d'investir dans un marché baissier...
a écrit le 24/05/2015 à 13:58 :
@elu ps: qu'ils commencent déjà à cotiser au Pôle Emploi, s'ils sont si solidaires que ça...
a écrit le 24/05/2015 à 13:46 :
Quand lit ça
"les comptes de la CNAV montrent qu’en moyenne, chaque année, cette dernière verse 1.510 milliards d’euros en prestations IEG (prestations aux retraités d’EDF et de GDF). Elle est également obligée à des transferts vers d’autres régimes spéciaux (en moyenne 385 millions d‘euros par an) et des compensations généralisées qui représentent presque 5 milliards d’euros en moyenne chaque année. Quant à l’AGIRC et l’ARRCO, ils ont reversé respectivement 104.2 millions d’euros et 260.4 millions d’euros aux autres régimes en moyenne ces deux dernières années."
Je me dit que nous sommes dans un etat géré par voleurs ou tout les fonctionnaires sont complices pour nous démunir de nos retraites en leur faveur.
Alors rendez nous ce que nous avons cotisé pour nos vieux jours.
Instituez une égalité sur les retraites sans avantages exorbitants pour tous les fonctionnaires qui polluent le système.
Laissez la gestion des caisses complémentaires par des privés et non par des fonctionnaires.
Réponse de le 24/05/2015 à 19:56 :
tout est dit dans votre commentaire.il n'y a rien a rajouter.mais il ne faut surtout pas parler de ce qui fache.
Réponse de le 24/05/2015 à 22:20 :
t'as pas encore compris que tu ne cotisais pas pour toi...
mais pour payer la retraite des plus agés???
a écrit le 24/05/2015 à 12:24 :
L'idée c'est de vous tuer à la tâche avant de pouvoir demander votre retraite à taux plein. La valeur travail n'a jamais autant été porté en exergue, la France est devenu un pays normal, dirigé par un président normal, qui entre temps s'est aperçu que le monde n'était pas gentil. Aujourd'hui le bateau prend l'eau de toute part, il est ingouvernable car tous les mécanismes sociaux ont été fondé selon l'idée que la croissance française et la situation de notre pays sur l’échiquier mondial était assuré. Tous les partis politiques qui se sont succéder ces dernières années ont sacrifié la pérennité du pays et notre culture sur l'hôtel du clientélisme et les français n'y ont vu que du feu, préférant vivre dans le déni, s'enrichir naïvement et entretenir leurs rentes si généreusement obtenues. Nous le payons aujourd'hui et nous le payerons demain, peu importe les discours rassurants, dramatiques, alarmistes ou fatalistes ; il est déjà trop tard.
a écrit le 24/05/2015 à 12:17 :
Bref, un enieme replatrage pour ne pas facher. Si vous avez 20 ans et habitez en france, je vous conseille de songer serieusement a vous expatrier. Car il y a un consensus pour faire que ca soit la jeune generation qui soit sacrifiee et q on exempte d effort les retraités actuels. apres moi le deluge est vraiment le slogan des baby boomers
Réponse de le 24/05/2015 à 17:46 :
Les baby boomers ont travailles beaucoup plus que le ferons les générations actuelles 35 h et RTT; Faite le calcul 45 h par semaine et 3 semaines de congés payés puis 40 h et 4 semaines de congés payés... Cela vous évitera de dire des contres vérités .
Réponse de le 25/05/2015 à 10:26 :
Entre des réformes depuis 1988 (Balladur) 2010 (SARKOZY) et 2012 (HOLLANDE) les retraités que vous appelez les baby boomeurs, ont cotisé bien plus qu'il ne leur sera jamais reversé, en travaillant en moyenne 45H par semaine, et en ayant commencé à bosser à 17 ou 18 ans, souvent 14/15 pour les "manuels"
Alors vous avez raison de vous barrer car les retraités aussi, comme moi, se sont barrés pour ne plus payer: ni CSG, ni CRDS, ni CASA, encore moins d'I.R. C'est simple garder en brut leurs pensions nettes de tout prélèvement.
Réponse de le 25/05/2015 à 10:44 :
@2ranc : les 5 semaines de congés payés datent de 1982, soit de 33 ans. Les retraités de 70 ans en ont bénéficié durant les 3/4 de leur vie professionnelle. Les 35 heures existant depuis 15 ans, ils en ont bénéficié pendant quelques années. Et en plus, ces mêmes personnes sont parties en retraite à 60 ans, avec des carrières complètes et après seulement 37,5 années de cotisation. Les contre-vérités sont plutôt de votre côté...
Réponse de le 25/05/2015 à 20:16 :
"Faite le calcul 45 h par semaine et 3 semaines de congés payés puis 40 h et 4 semaines de congés payés..." : On le fait à 50 heures payées 35 (et on a la chance de ne pas être dans le million de stagiaire travaillant à l'oeil ou presque).
a écrit le 24/05/2015 à 12:15 :
titre trompeur: on va pas baisser les retraites mais juste donner un peu moins aux futurs retraités et taxer un peu plus les jeunes (qui eux bien entendu ne toucherons rien !)
Pourquoi les seuls epargnés sont les vieux actuels ? (indice : regardez l age de nos politiciens et qui est l electorat le plus important)
Réponse de le 27/05/2015 à 12:23 :
Vous oubliez de dire que les retraités actuels aident grandement leurs enfants en grandes difficultés .
a écrit le 24/05/2015 à 11:34 :
La constitution c'est par et pour les fonctionnaires...
Baisser les cotisations, c'est une relance des actifs, de la croissance donc des revenus...
Etouffer la croissance, durablement faible c'est étouffer l'emploi au bénéfice de certaines corporations.
Il y aurait des planqués et des chefs gauloises inamovibles velléitaires et valétudinaires qui feraient de la mauvaise pitance, à quand une réforme des popotes et en joue les déserteurs en planque?
Réponse de le 24/05/2015 à 22:06 :
La mondialisation a l'effet suivant en France : il lessive le secteur privé peu compétitif par excès de... contributions au secteur public surpuissant. Cela entraîne donc paradoxalement une soviétisation de la France. Les salariés de la fonction publique devienne les nouveaux riches (lire les analyses de porte-feuilles des particuliers dans les articles des magazines spécialisés...) Un employé sans niveau de qualification élevé "pistonné" par sa famille dans la fonction publique territoriale (genre simple employé de mairie) se retrouvera mieux loti qu'un ingénieur qui a décidé de créer sa boîte à quarante ans. C'est la France. Ce n'est ni de gauche ni de droite de dire ça : c'est une réalité. L'excès d'impôts pour financer le secteur public par rapport aux autres pays de l'OCDE produit mécaniquement cet effet en cas de mondialisation et de récession. Comme la France a massivement négligé l'investissement des entreprises et préservé les intérêts de sa fonction publique, le constat est criant pour ne pas dire... bluffant. Moralité : entrez dans la fonction publique ou quittez la France, ce qui a également pour effet de soviétiser un peu plus le pays en passe d'être le plus étatiste du monde. Or, la soviétisation est l'antithèse de la liberté d'entreprendre. C'est horrible, mais c'est comme ça. Contrairement au reste du monde, nous sommes dans un pays à son apogée collectiviste.
a écrit le 24/05/2015 à 11:19 :
La Vérité sur les retraites

1) C'est l'espérance de vie en bonne santé qui détermine le temps pendant lequel le retraité profite de sa retraite, et non pas l'espérance de vie tout court (si toutefois cette espérance de vie calculée est juste, ce dont je doute)

2) Depuis 1950, la productivité a été multipliée par cinq. Ce qui signifie qu'un actif d'aujourd'hui devrait pouvoir financer plus de retraites.. D'autant plus qu'on estime que dans les quarante prochaines années, la productivité va encore doubler.

3) On nous demande de travailler plus longtemps, alors que les entreprises se débarrassent de leurs salariés avant 60 ans et que le chômage des jeunes n'a jamais été aussi élevé.

4) L'argument des déficits ne tient pas, car la France est riche, mais comme vous l'avez compris, cette richesse va au capital et non au travail..Les deficits ne sont pas une fatalité, ils resultent de choix politiques.

5) C'est un choix de société, une question de partage de la richesse nationale.
Ensemble exigeons la !!

La France est riche mais l'argent va au capital et non aux travailleurs !!
Aujourd'hui, un travailleur produit cinq fois plus de richesses qu'il y a 20 ans
Réponse de le 24/05/2015 à 14:09 :
1)
l esperance en vie en bonne sante n a rien a voir la dedans, a moins que vous ethanasiez les vieux quand ils sont malade. il vaut payer une retraite meme si la personne est malade (au cintraire elle coute meme plus car il faut aussi payer les soins medicaux)

2) votre calcul est ridicule. c est pas parce que la productivite est 5 fois plus grande qu on peut financer 5 fois plus de retraités ou alors il faut que ceux ci soient comme en 1950 : touchant une misere et mourrant tres tres vite

4) une bonnepartie de la richesse de la france est bidon: les prix de l immobilier sont dopes par le credit pas cher (merci la BCE) et les mesures de l etat (PTZ, pinel ...°. De meme les marches actions sont sur une bulle. de toute facon vous confondez stock et flux. Vous pouvez tout a fait etre tres riche ete n avoir aucun revenu (par exemple imaginez que vous etes proprietaire du chateau de versailles: ca vous coute une fortue en entretien et vous ne pouvez pas le vendre)
Réponse de le 24/05/2015 à 14:52 :
Vous confondez productivité et rentabilité. Ça n'a rien à voir. On peut être très productif tout en perdant de l'argent. Et peu productif en en gagnant. Tout dépend du prix de vente et des coûts. Point. Tant que la gauche, politique et syndicats, n'auront pas compris ça, nous n'y arriverons pas.
a écrit le 24/05/2015 à 9:49 :
D' où la fusion? Et les avantages Familiaux scandaleux versés par l' ARGIC jusque 40% de majoration de la complémentaire et qui coutent 11 Milliards par an à cette même ARGIC exsangue ? pourquoi toute la presse annone le même article sans creuser plus loin, ne serait-ce qu' avec les conclusions du document de la C.O.R Conseil d' orientation des retraites. Au nom de quoi l' ARCCO, les ouvriers gaveraient les cadres , alors qu' eux ne recoivent au MAXI que 10% de majo sur leur retraite complémentaire, qu'ils aient eu 3 enfants ou plus . Vous nous prenez pour qui? Quelle injustice et désinformation! Vous voulez que nous prenions les fourches pour déloger tous les dirigeants de nos régimes de retraite et mettre un conseil d' administration de et par le peuple?
a écrit le 24/05/2015 à 9:28 :
Donc AINSI retraite à 67 ans pour tous( SAUF les 6500 000 électeurs fonctio et Spéciaux : électeurs de gauche à 87%, qui ne cotiseront que 41 ans, qu'en 2016 : mini-réformette Sarko, Sarko otage de la C.G.T Communiste de 2007 ) Après 20 ans de chomage et misère de fin de droits ( misère 2 ans après la perte d'emploi) si perte d'emploi pour un sénior rejeté systématiquement : misère à vie, et déstabilisation, et exclusion d'études des enfants, aux parents qui divorcent d'ailleurs : lors de cette déstabilisation familiale de perte durable d'emploi. Qui demandera sa retraite de base, si la complémentaire sans décote est à 67 ans ?
a écrit le 24/05/2015 à 7:49 :
La retraite complementaire est une assurance individuelle matinée de solidarté, et dont les caissses se vident. Face a cela il n'y a que 3 solutions :
1/ augmenter les cotisation et plomber le pouvoir d'achat des jeunes cotisants qui galerent deja assez ainsi. 2/ Reduire les pensions qui sont deja rognées. 3/ augmenter la durée de cotisation alors que l'esperance de vie - et donc la durée de perception des pensions - augmente. Ca n'est que justice de jouer sur le 3e.
Et honte a ceux qui qui bavent sur le entreprises en exigeant une hausse des cotisations patronales car ca n'est rine d'autre qu'un report deguisé : si je dois augmenter les cotises patronales de 1% alors que je peux augmenter ma masse salariale de 2%, mes salaries n'auront que 1% de pouvoir d'achat en plus a la fin de l'annee, mecanique et evident.
Alors un peu de courage et de maturité messieurs les syndicalistes.
a écrit le 24/05/2015 à 7:30 :
Les discussions sur la faillite de l'Agirc-Arco, qui intéresse un grand nombre de personnes, auraient dû être publiques.
Et pas réglées entre quat'zyeux entre caciques de la gestion paritaire.
Comme çà, on aurai pu savoir si une des causes du problème : les retraites canons servies actuellement aux baby-boomers soixante-huitards, a été examinée. Et si on a demandé un effort, ou au moins un geste, à cette caste qui s'est, de plus, constitué un patrimoine dans les années 80 grâce à l'inflation.
Na!
a écrit le 23/05/2015 à 21:03 :
Vous n'avez que ce que vous méritez.
a écrit le 23/05/2015 à 19:12 :
J'ai cotisé durant 43 ans avec des augmentations lourdes de ces retenues retraites tous les trois, six ou douze mois pendant ces 43 ans. Depuis deux ans je suis en retraite, mon revenu est bloqué pour trois ans (mais pas mes charges) . Non contente la CFDT qui, on le suppose, est un syndicat de salariés, trouve normal maintenant de permettre au Patronat de baisser les retraites pour les années à venir. Honte à cette organisation ! Et pendant ce temps les revenus des patrons ne cessent d'augmenter.
Si vous lisez ce commentaire envoyez un mail ou un courrier à la CFDT pour lui rappeler qu'elle est un syndicat de salariés et qu'elle ne doit pas vendre les retraités !
Non à la baisse des retraites !
Réponse de le 24/05/2015 à 8:44 :
La CFDT est le syndicat des cadres et des patrons...Vous espériez quoi ?
Réponse de le 24/05/2015 à 11:53 :
Que ce soit la CFDT ou les autres, les résultats sont et seront toujours les mêmes ! Tant qu'un grand nombre de "moutons" votera pour les mêmes politiciens qui nous ont entrainés dans cette décadence sociale ; rien ne changera pour le peuple. Pire cela ira. Par contre, ceux et celles qui "tirent les ficelles" continueront à profiter de la crédulité et de la manipulation mentale qu'ils entrainent sur nous, enfin, quand je dis nous, je ne m'inclue pas car j'ai par habitude de réfléchir avant de mettre mon bulletin dans l'urne et surtout, je ne me laisse pas influencer. Toutefois, je suis bien obligée de subir les autres. " Il n'est de pire fléau que l'ignorance"!!!
a écrit le 23/05/2015 à 18:22 :
Je vais prendre ma retraite en juillet. J'ai cotisé 187 trimestres soit près de 47 ans. Je fais partie du "papy boom". Ma carrière a été variée j'ai cotisé à l'IRCANTEC à l'ARRCO, à l'AGIRC à la CNAV, au RSI j'ai eu des périodes de chomage . J'ai attendu d'être vraiment fatigué pour prendre ma retraite. Ceci en pensant à ceux qui viennent, mes enfants et petits enfants.
Faites en autant, les déficits disparaîtront.
a écrit le 23/05/2015 à 18:20 :
C'est d'autant plus injuste qu'on ne réduit pas les primes de départ de certains patrons du public... Encore les plus modestes et la classe moyenne qui trinqueront et mettront la main au portefeuille ( de moins en moins gras ) pour éponger la folie des grandeurs des politiques dans leur ensemble. Demandez à un sénateur si sa retraite va baisser... ça m'étonnerait.
Le train de vie de ces beaux messieurs et belles dames, ça coûte !
a écrit le 23/05/2015 à 17:45 :
Un détail important : Député et Sénateurs ne dépendent pas de ces 2 régimes (pour la période de leurs mandats) et ne subiront pas cette baisse. Ouf, nous sommes rassurés pour eux !
Réponse de le 24/05/2015 à 5:00 :
Donc, les fonctionnaires de luxe improductifs ..ont su protéger leurs privilèges....
Réponse de le 25/05/2015 à 13:19 :
Alors ils ne sont pas si improductifs que vous ne le dites puisqu'ils ont su protéger leurs privilèges HAHAHAHA
a écrit le 23/05/2015 à 16:51 :
Il faut en finir avec l'argent esclavagiste créateur de dette.. Je propose:
1) Une reécriture de la constitution, par le Peuple, pour le Peuple
2) Une seule banque publique étroitement surveillée par un comité citoyen tournant.
3) un compte bancaire pour chaque travalleur ou assimilé ou retraité, avec pour seul moyen de paiement, la carte bancaire bioionique
4) La banque verse 3000 euros en debut de mois sur chaque compte bancaire (du manutentionnaire au pdg) et remet tous les compte à zéro en fin de mois (suppression de la thesaurisation, stockage de l'argent)
5) Tous les citoyens travaillent pendant 85000 heures (environ 40 ans) avant de recevoir leur carte de retraité

L'Amour vaincra !!
Réponse de le 23/05/2015 à 21:21 :
Rafraîchissant votre poste. Ça permet de découvrir qu'il y a des gens qui pense encore ça en 2015. Votre paradis existe : la Corée du Nord. Pressez vous, Cuba abandonne petit a petit ce merveilleux système !
Réponse de le 24/05/2015 à 23:13 :
@xian mao sort de ce corps et repose en paix
a écrit le 23/05/2015 à 16:15 :
Bye Bye .. les retraites ... mais pas les cotisations .... histoire d'arnaquer les cotisants des deux bouts ! Il va de soit que la fonction publique va être privilégiée ! Comme d'hab !
Réponse de le 23/05/2015 à 20:32 :
Normal...Si vous étiez fonctionnaire, votre point de vu serait différent.
a écrit le 23/05/2015 à 15:51 :
Abolition de tous les privilèges.Tout est dit !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 23/05/2015 à 15:22 :
Les minorations pour départs anticipés ne seront pas suffisantes.C’est le système qui est à modifier.Il faut impérativement interdire les retraites chapeaux. Une société ayant des possibilités financières pour une opération aussi injuste doit investir cet argent dans l’entreprise. Il faut également plafonner TOUTES les retraites celles de la haute fonction publique et celles du privé. j’ai déjà écrit que le plafond ne devrait JAMAIS dépasser 6000€. Président de la république, haut fonctionnaire en poste à l’étranger ou dans une organisation internationale, chef d’entreprise du CAC 40, député,sénateur compris...etc. Pas d’avantage en nature après la fin d’activité, bien sûr.Création d’une caisse de retraite unique alimentée au départ par la confiscation des sommes dues au dessus du plafond. Les cotisations doivent être au même taux pour tous.L’age de départ également. On parle actuellement de la difficulté de faire un prélèvement à la source pour les impôts. Compliqué c’est vrai, mais l’uniformisation des retraites est plus urgent et moins difficile. Le prélèvement de l’impôt peut attendre, la création d’ un système de retraite unique ne le peut pas. Il y a risque de troubles à l’ordre public. Ensuite il faudra attaquer les indemnités chômage et leur financement !
a écrit le 23/05/2015 à 15:19 :
Cette histoire de concours est ridicule. On devrait l'abolir dans le public et rendre possible le Licenciement pour les agents fonctionnaires.
a écrit le 23/05/2015 à 15:05 :
A mon avis c'est un scandale, quand on se doute ce qu'à été la gestion des retraites ces cinquante dernières années .
a écrit le 23/05/2015 à 13:22 :
La vraie solution serait de fusionner tous les régimes en remettant à plat les régimes spéciaux et des fonctionnaires.
A cotisation égale, retraite égale !
Réponse de le 23/05/2015 à 13:53 :
allons plus loin et conditionnons l'accès à un emploi dans le privée à un concours...
Réponse de le 23/05/2015 à 15:21 :
Oui vous avez raison mais savez vous combien cotisent les fonctionnaires pour la retraite (part salariale + patronale) ? Apparemment non car pour ma part sur un salaire brut de 2866€ il y a 2400€ de cotisations retraites ! Pouvez-vous en dire autant ? Alors égalité public-privé ok mais dans ce cas qu'on me rembourse toutes ces cotisations supplémentaires depuis plus de 20 ans que j'ai dû payer en plus par rapport au privé.
Réponse de le 23/05/2015 à 16:24 :
Il y tellement de postulants maintenant pour un poste du privé qu'il n'y a pas besoin de concours... Demandez aux GRH ce qu'ils en pensent. Et si on ne fait pas l'affaire on est vite viré (on n'a pas la sécurité de l'emploi ni les autres avantages : jours enfant, RTT, etc)
Réponse de le 23/05/2015 à 16:51 :
Si ça peut me permettre d'avoir les avantages outranciers du public je suis partant. Un concours une fois pour toute pour des avantages à vie et sans risque de chômage
Réponse de le 23/05/2015 à 18:49 :
les concours de la fonction publique ?? mort de rire
dans le privé , le concours c'est tous les jours , un glandeur incapable sera viré , avec ou sans le concours pas comme dans le public où il continuera à avoir de l'avancement au nom de l'égalité.
l'état est en faillite , ça va vite régler le problème des retraites des fonctionnaires.

la dette officielle de l'état est de 2000 milliards d'euros, mais si on ajoute le "hors-bilan" dont les retraites des fonctionnaires , il faut compter le double.
Réponse de le 23/05/2015 à 19:05 :
@sancy, vous ne croyez pas que toute embauche dans le privé est déjà un concours ? Avez-vous la moindre idée du nombre de candidats qui se présentent a chaque offre d'emploi ?
Réponse de le 23/05/2015 à 19:07 :
on peut aussi élargir les salaires minables de la fonction publique à tous les salariés..
Réponse de le 23/05/2015 à 19:08 :
Ca existe déjà, mais sous un autre nom : Entretiens d'embauche, période d'essai etc.

Alors allons encore plus loin ... Donner la possibilité de licencier ceux qui profite vraiment trop du faite que les fonctionnaires sont invirable ... C'est peut être un peu trop la non ?
Réponse de le 23/05/2015 à 20:36 :
Très bonne idée...Égalité de recrutement histoire que Sancy se mette au travail.
Réponse de le 23/05/2015 à 20:38 :
@@sancy : arrêtez cet argument ..c est déjà le cas pour beaucoup de cadres ingénieurs ..Le concours aux grandes école vous connaissez?
Réponse de le 23/05/2015 à 20:46 :
Euh, remettre à plat les régimes d'accords mais avec la privatisations de certaines entreprises, c'est le privé qui paillent les retraites de ces anciens fonctionnaires.
Que dire de l'état qui a piocher dans ces cagniottes ( 60 Milliards sous Satko, il me semble), bizarrement personne en parle. La mémoire est courte pour beaucoup de monde.
Réponse de le 23/05/2015 à 21:20 :
Dans l'éducation nationale pour titulariser les enseignants en CDI (en fait des contractuels ayant 6 ans d'ancienneté qui de par ce statut de CDI sont payés même si ils n'ont rien à faire) on leur fait un "concours spécial" car incapables pour la plupart d'avoir les concours normaux de la fonction publique.
Ces titularisations massives enlèvent les places aux concours externe pour les jeunes !!
Voilà comment Hollande "recrute" ses 60000 professeurs ! Un vrai scandale pour nos enfants.
Réponse de le 24/05/2015 à 6:45 :
marrant que les fonctionnaires ne se plaignent jamais ,eux,de participer a la solidarité nationale a laquelle ils cotisent aussi.on entend toujours les petits entrepreneurs du privé!
a écrit le 23/05/2015 à 12:28 :
la baisse des pensions du privé ne sera que temporaire:tout simplement parce que la croissance repart sur des bases élevées.de toutes façons nous ne pouvons pas laisser des montagnes de dettes a nos enfants,il faut jouer sur les trois leviers:baisse des prensions temporaire,augmentation des cotisation,départ a la retraite a 66 ans
Réponse de le 23/05/2015 à 15:38 :
... me dit qu''ÉLUS PS a des contrats assurance vie !
Réponse de le 23/05/2015 à 16:24 :
ce n'est pas une histoire de croissance, mais de pyramide des ages, en plus ce renouveau de croissance est illusoire ... les fondamentaux ne sont pas là .... la baisse du crédit favorise les crédits immobiliers rien de plus .... pas la création d'entreprises ni d'emploi ! Pour l'exemple le groupe INTERMARCHÉ vient de fermer trois bases faute de volume des ventes auprès des magasins ... c'est la réalité , ne vous en déplaise !
Réponse de le 23/05/2015 à 16:37 :
Bonjour. Dieu vous entendent, car sinon Yavhé prepare un caillou de 5km de diametre qu'il tirera, avec son lance pierres, en direction de la Terre, devenue un monde sans âme :)
Réponse de le 23/05/2015 à 18:41 :
"que temporaire ..." - ""croissance repart" !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
(- http://www.lecontrarien.com/2015/05/12 //// - http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/croissance-le-gouvernement-aurait-tort-de-crier-victoire-trop-vite_1679816.html.
Réponse de le 24/05/2015 à 7:40 :
Pour une fois elu PS fait un commentaire responsable (je parle de la fin, pas du debut). Crise d'intelligence, piratage de profil ?
a écrit le 23/05/2015 à 12:00 :
ça m'ennuie de cotiser pour une retraite que je n'aurais jamais ...
On paye alors que l'on aura rien ou pas grand chose. Il faut limite mettre de coté maintenant pour sa retraite mais les ressources sont limites pour épargner ....
Réponse de le 23/05/2015 à 15:05 :
Actuellement, pour une femme de 65 ans, il faut avoir épargné 1 million d'euros pour toucher une Rente Viagère de 33000 euros (2750 euros/mois). La "faute" à la table de mortalité utilisée actuellement qui table sur une espérance de vie de 89,5 ans pour les femmes. Donc pour toucher 2750 euros/mois à vie (en espérant vivre au-delà de 89,5 ans), cette femme de 65 ans aura du épargner environ 20000 euros/an depuis ses 25 ans en 1975 (40x20000 = 800000 euros, en espérant que son produit vie ou bancaire lui ait permis d'accumuler 20000 euros d'intérets sur la période). BON COURAGE AUX JEUNES GENERATIONS QUI CROIENT QUE LA RETRAITE PAR CAPITALISATION EST LA SOLUTION
a écrit le 23/05/2015 à 11:38 :
BEAUCOUP DE BONNE IDEES DANS L EXPRESSION DU SITE DE LA TRIBUNE? SI SEULEMENT DES GENS DE CE GOUVERNEMENT PRENEZ LE TEMPT DE LES LIRES CA IRAIS MIEUX EN FRANCE? POUR MOI IL FAUT METTRE TOUS LE MONDE AU POT COMMUN AVEC LES MEMES REGLES/DE DEPART ET DE TAUX DE VERSSEMENT./ REMETTRE LES FONCTIONNAIRES A 40HEURES POUR COMPENSER LEURS NONBREUX PRIVILEGES?¨/ ARRETER LA SUPRESTION DES COTISATIONS SUR L ENBAUCHE DES SMICARDS. ET AUGMENTER LES COTISATION DE 1% POUR TOUS?. ET SOUHAITEZ QU UNE VRAIS REPRISSE DU TAUX DE CROISANCE EN FRANCE???
Réponse de le 23/05/2015 à 12:18 :
Avant de parler des "nombreux privilèges" de la fonction publique, prenez un Bescherelle et apprenez à écrire, et ensuite éventuellement venez passer le concours d'entrée, et si par miracle vous l'avez, vous aurez tout loisir de refuser le poste. Ca suffit de toujours nous taper dessus, on peut faire 38h/semaine et bosser tous les soirs chez nous également, ça vous vient pas à l'esprit ça?
Réponse de le 23/05/2015 à 12:59 :
Ce qu'on demande, ce sont les mêmes règles pour tous... l'égalité quoi
Réponse de le 23/05/2015 à 13:55 :
donc vous réclamez aussi qu'on ne puisse accéder à un emploi dans le privé qu'au travers d'un concours?
Réponse de le 23/05/2015 à 15:10 :
Blobby, pourquoi faudrait-il obligatoirement passer un concours d'entrée de la fonction publique pour être "intelligent" ? heureusement qu'il y a encore des gens qui ne sont pas des fonctionnaires en France, parce que, sinon, je me demande bien ce qu'on mangerait...! du papier raturé ???
femmes fonctionnaires de 45 ans avec 3 enfants à la retraite avec 1500 ou 2000 € par mois, alors que des femmes salariées du secteur privé peuvent se retrouver au chômage et à la rue, ou avec des retraites dérisoires...c'est çà la justice ???
Réponse de le 23/05/2015 à 15:40 :
Et pourquoi ne pas privatiser toutes ces administration... On recrute à la motivation et si ça ne conviens pas à l'employeur ou l'employé, chacun est libre d'aller voir ailleurs... Je vis comme cela depuis 15 ans et je le vis très bien... A oui, mais bon on préfère passer les chaîne du concours à vingt ans et ensuite défiler avec le troupeau pour demander toujours plus... Les gens libres, ceux qui créent, on n'arrive plus à les recruter et maintenant que je connais l'arnaque de la retraite/sécu, je n'ai pour ma part plus de raison de rester ...
Réponse de le 23/05/2015 à 16:54 :
Encore une fois si ce concours qu'on ne masse qu'une fois me permet d'avoir tous vous privilèges à vie (retraites, congés, sécurité, etc) pourquoi pas. Mais ma déontologie m'empêche d'aller dans le public. Je préfère créer de la richesse que du deficit
Réponse de le 23/05/2015 à 17:19 :
hum me semble que la pluspart des sociétés recouvrant les retraitement complémentaires ne sont déjà pas public
Réponse de le 23/05/2015 à 20:45 :
Désolé de vous contredire "toto". J'ai travaillé dans le privé durant 11 ans. Après la fermeture de ma boite, j'ai galéré durant 15 mois avant de m'orienter vers la fonction publique et donc par le passage obligé d'un concours. Je suis maintenant agent de la fonction territorial payé légèrement au dessus du SMIC, mais je ne le regrette rien. Tout le monde ne rentre pas dans la fonction publique à 20 ans. Je travaille et au travers de mes impôts je participe à la solidarité nationale, ne vous en déplaise.
a écrit le 23/05/2015 à 11:24 :
Et pendant ce temps là, les régimes spéciaux continuent à siphonner nos impôts, et bon nombre de fonctionnaires ou assimilés partir en retraite bien avant 60 ans, avec plus de 70% de leur salaire...
Le rééquilibrage privé-public est la première chose à entreprendre!
Réponse de le 24/05/2015 à 7:42 :
+1! Mais rien a voire avec le sujet.
a écrit le 23/05/2015 à 10:59 :
ni l'agirc ni l'arrco ne paie une pension à un fonctionnaire
c'est l'ircantec qui les paie.
ET l'Ircantec prévoie des mesures analogues
donc les aigris qui en veulent aux fonctionnaires sont priés de remballer leur argument bidon.
De plus c'est le MEDEF et non le gouvernement qui veut la baisse des pensions.
Réponse de le 23/05/2015 à 12:36 :
Ah oui l'ircantec paie les retraites des fonctionnaires et qui assument les salaires des fonctionnaires si ce n'est le secteur privé qui sont des revenus de production et la TVA - il faut un refondement de tous ces privilèges et niches fiscales à tous les étages afin d'éviter encore plus d'inégalités - mais ça les bons gauchistes qui nous gèrent ne sont pas prêts à descendre dans la rue et avec une droite frileuse et peureuse pas prêt non plus que cela change!!!!
a écrit le 23/05/2015 à 10:55 :
comme dit la chanson de Goldman à vous maintenant les jeunes de vous défendre.......
j'ai travaillé + de 41 ans pour avoir ma retraite, ne l'ai je pas méritée comme tant d'autres.
arrêtons de "pomper" dans les caisses du Privé, ayons le courage de faire les réformes nécessaires, et cela depuis longtemps mais on bouche les trous...on en serait pas là!!!!
Solidarité pour tous les régimes(spéciaux, EDF... un effort pour tous. Il y a des avantages
qu'on pourrait leur supprimer par palier. Le gouvernement aussi et les anciens des gouvernements etc....ou va t on alors que tout le monde s'affaiblit sauf qu'il y a de + en + de très riches!!!!!
On peut trouver de l'argent....
a écrit le 23/05/2015 à 10:43 :
Pas touche aux fonctionnaires et régimes spéciaux.
C'est ça l'égalité de Moi Président.
Réponse de le 23/05/2015 à 11:04 :
Exact: la baisse des retraites ne concerne, comme toujours, que le privé ! En fonctionnaire cotise moins, touche plus (80%) et plus tôt.
Réponse de le 23/05/2015 à 20:48 :
Vous retardez Rusty...Nos retraites valent les vôtres...La presse s'est déjà fait l'écho sur ce point. Par ailleurs, nous sommes soumis au même régime concernant le départ à la retraite. Documentez vous avant de répandre des inepties..
Réponse de le 24/05/2015 à 20:37 :
2 commentaires sans intérêts (peut être du même auteur)
a écrit le 23/05/2015 à 10:23 :
tous ces jeunes qui crient sur les personnes âgées , quelle mentalité , quelle manque d'éducation !
les " vieux " , comme on nous désigne , ont bossé 45 h semaines ( voir plus ) sans compter les week-end , un salaire au smic , pas de RTT ( inconnu à cette époque ) cotisés pour les anciens et aimeraient ne pas être traités ainsi par les jeunes !
nous avons également élevés nos enfants dans la dignité et payé leurs études !
nous devrions être médaillées !
Réponse de le 23/05/2015 à 11:25 :
"nous avons également élevés nos enfants dans la dignité et payé leurs études ! " : Vous demandez maintenant aux enfants des autres de vous verser des grosses pensions pour ne pas taper dans l'héritage des vôtres.
La morale, ça va cinq minute : Les jeunes sont trop nombreux à 50 h payées 35 pendant que les retraités aisés et leurs enfants aidés jouent les victimes.
Les jeunes n'ont pas à être les seuls à faire des efforts surtout quand on voit les pensions de misère accordées au plus de 80 ans par la génération des pleureuses.
Réponse de le 23/05/2015 à 11:50 :
Et de nos jours, un ingénieur avec 5 ans d’expérience peut s'offrir un magnifique de studio de 20m² sur Paris en s'endettant sur 25 ans. Franchement de quoi se plaint-on?
Réponse de le 23/05/2015 à 13:04 :
D'accord, si on enlève 10% de retraités pauvres, la majorité est plutôt privilégiée. ce pays est un pays de rentiers... La révolution viendra quand une majorité de gens (classe moyenne compris) ne pourra plus de loger dignement. c'est pour bientôt.
Réponse de le 23/05/2015 à 15:40 :
"Et de nos jours, un ingénieur avec 5 ans d’expérience peut s'offrir un magnifique de studio de 20m² sur Paris en s'endettant sur 25 ans." : C'est pas le pire... Il faut être deux ingénieurs pour pouvoir acheter 70 mètres carrés à 15 minutes d'un RER... En attendant, on ne les ratte pas sur la taxe d'habitation pendant que nos pauvres victimes de la fiscalité y échappent à 2 dans 100 mètres carrés (500 000 euros). D'ailleurs, ils gueulent depuis qu'il la repaye en perdant les avantages fiscaux liés à leurs enfants de 50 ans...
Réponse de le 23/05/2015 à 18:46 :
on se demande ce qu'un ingénieur avec 5 ans d'expérience fait encore en France :-) et encore pire , en région parisienne
Réponse de le 24/05/2015 à 11:31 :
Rassurez vous, les ingénieurs étant au mieux considérés comme des OS de luxe par les boites, ce métier n'attire plus les meilleurs qui préfèrent faire de la finance. Il vaut mieux bricoler du soft dans une banque que faire de l'industrie de nos jours. Heureusement pour eux, les Chinois sont moins c....s.
a écrit le 23/05/2015 à 9:40 :
Depuis Avril 2013 et jusqu'en 2016 les retraites seront gelées. Si l'on considère
qu'il y a environ 15 millions de retraités et que ce gel leur a fait perdre 10 Euros
par mois (et cette somme est un minimum) cela fait donc 15.000.000 x 10 soit
150 millions par mois et 1 milliard 800 millions par an, donc sur trois ans les
caisses auront fait une économie de plus de 5 milliards. Ceci est mathématique.
Où est passé ce pactole ?
a écrit le 23/05/2015 à 9:28 :
et si on fusionnait TOUS les régimes -de base ou complémentaire- privé et public, et qu'on donne un même montant de retraite de base à tous ceux qui ont cotisé leur 41 ans et demi. SMIC retraite pour tout le monde. Pourquoi tant d'inégalité et d'injustice entre le public et le privé ? et libre à chacun de se constituer une retraite complémentaire s'il le souhaite.
a écrit le 23/05/2015 à 9:01 :
Une réponse simple: Supprimez la loi Fillon (loi détournée de la loi Aubry des années 2000).... Qui permet de donner à tous les employeurs de belles réductions énormes de cotisations sociales chaque mois et sur chaque salarié payé moins de 1,60 x le Smic ( 2332 euros brut, il y a du monde....), mais cela personne n en parle, droite et gauche et surtout employeurs : même combat !
Un formateur de paye!
Réponse de le 23/05/2015 à 18:53 :
avis d'un employeur :
en fait, ce sont las salariés qui paient vraiment les cotisations sociales. Le seul chiffre dont un employeur tient vraiment compte c'est le coût total ( salaire complet ), le salaire net ce n'est pas le problème de l'employeur , c'est celui du salarié.
la solution serait de payer le salaire complet au salarié ( net + ensemble des charges ) , et ensuite le salarié fait les chèques lui-même à tous les organismes sociaux ... ça serait très amusant.
Réponse de le 25/05/2015 à 8:36 :
Merci pour votre réponse, avec le principe "zéro charge pour l employeur", nous courrons à la perte du système. Concernant la principe de collecte des charges par l urssaf et les différents caisses complémentaires, cela n a aucune incidence sur la suppression de la Loi Fillon.
Un formateur ancien comptable de cabinet d expertise comptable...
a écrit le 23/05/2015 à 8:58 :
si les cotisations des salariés n'avaient servi qu'au régime des salarié nous n'en serions pas là aujourd'hui, seulement voila, là ou il y a de l'argent, l'état considère qu'il peut puiser dans la caisse et cela est vrai pour le régime général et pour les régimes complémentaires, la seule chose que l'on pourra reprocher à ce dernier est d'avoir attendu trop longtemps la mise en place d'un régime unique qui a permis quand même de faire des économies.
a écrit le 23/05/2015 à 8:56 :
A lire les différents commentaires je constate que les politiques (tous) ont réussi leur coup,provoquer le conflit générationnel entre les actifs et les retraités, les arguments des uns et des autres sont recevables, mais comme un internaute le dit, ce problème des retraites ne date pas d'hier et la lâcheté électoraliste de nos politiques à fait qu'ils ont préféré détourner la tête plutôt que de s'occuper de résoudre le problème ,alors citoyens ne vous faites pas avoir encore diriger votre colère contre les vrais responsables
Réponse de le 24/05/2015 à 23:35 :
En accord avec votre commentaire. Les gouvernements successifs montent les citoyens les uns contre les autres :les actifs contre les retraités et les salariés du public ( régimes spéciaux ou non ) contre ceux du privé.Il n'est que de lire les commentaires pour s'apercevoir que les uns et les autres sont prêts à en découdre pour défendre leurs intérêts alors que c'est à nos gouvernants qu'il faut nous en prendre.
a écrit le 23/05/2015 à 8:47 :
l'avenir s'annonce radieux .... on savait depuis longtemps que le problème allait se poser (A.BERGERON en parlait) .... syndicats et politiques sont responsables de leur inaction depuis des décennies !
a écrit le 23/05/2015 à 8:41 :
Et si l'Etat payait déjà les retraites de ces "agents" sur la caisse concernée, au lieu de toujours ponctionner les caisses du privé ? et si l'Etat diminuait les RETRAITES EHONTEES des hauts fonctionnaires, de ceux qui la percoivent après 5 de NON ACTIVITE (député etc....... ) ou touche DIVERSES RETRAITES sur divers mandats douteux, A VIE et nous coutent UNE FORTUNE ?...... et si on supprimait le SENAT qui nous coute 3 BRAS ? et si et si ON DEMANDAIT UN VRAI EFFORT A TOUTE L'EQUIPE QUI GOUVERNE UN PAYS en le ruinant VOLONTAIREMENT ?
Réponse de le 23/05/2015 à 10:44 :
Et si et si..... De toute façon, on ne nous écoute pas, on ne nous entend pas mais c'est certain, on nous ponctionne..... Plus que jamais le fossé se creuse et cela ne date pas d'aujourd'hui.... Nous partons droit dans le mur...
Le fait est de dire mais que voilà une pessimiste!!!!!!!!
Réponse de le 23/05/2015 à 11:52 :
Avec des si, on coupe du bois.
Réponse de le 23/05/2015 à 12:06 :
Pourquoi "pessimiste" ? il vous en faut combien de ces mesures qui mettent en péril les retraites d'ex salariés, qui ont bossé 42 ans et plus, à 45 heures par semaine, pour se voir aujourd'hui dépouiller des acquis qu'ils ont GAGNE de leur sueur ?. PESSIMISTE, non tristement réaliste ! lisez les bons médias, interrogez votre entourage, si vous doutez de ce qui nous attend !....... et personne n'a jamais écouté les Français, personne, de droite, de gauche ou des extrèmes cette classe de "politicards" n'a qu'une ambition, s'enrichir et faire de nous des serfs dépendants et miséreux ! je suis contente d'être "retraitée" et de ma génération, le pire est à venir, j'espère ne jamais le vivre !
a écrit le 23/05/2015 à 8:32 :
J'ai 20 ans et j'ai l'impression que je vais travailler jusqu'à ma MORT
pour payer les erreurs des INCOMPETENTS
Je ne comprend pas comment on peut systématiquement mettre
sur le dos des générations futures les déficits et la dette
Réponse de le 23/05/2015 à 9:24 :
Ce n'est que le début. Il y a 25 ans qu'on sait ce qui va se passer, 35 ans qu'on reporte la souffrance sur les générations suivantes. Une seule solution pour les jeunes: partir de ce pays foutu….
Réponse de le 23/05/2015 à 11:27 :
Tous mes neveux et nièces sont partis vivre à l’étranger .... faute d'espoir en France .... la Grèce de demain !
a écrit le 23/05/2015 à 8:11 :
Petit rappel : médecins (ils sont 230 000 la plupart payés par la sécu), pharmaciens et autres professions paramédicales cotisent dans des caisses complémentaires séparées. Et que dire des professions liées aux droits ?
L'ensemble de ces professions possèdent des effectifs au moins équivalent aux " vilains profiteurs " de EDF et de la SNCF. Mais niveau revenu c'est au moins facilement le triple voire plus, sans compter que ces messieurs profitent à plein des niches fiscales et que certains d'entre-eux osent réclamer une hausse de 2 € des consultations.
Toures ces professions font partie des 10 % les plus riches en France et bénéficient non seulement de niches fiscales mais de caisses complémentaires séparées; Fusionner leur caisse complémentaire avec celles d'ARCCO et de l'argic permettrait probablement d'avoir une plus grande marge et d'éviter des mesures trop brutales. Mais on ne touche pas aux privilèges des 10 % d'en haut !
Réponse de le 23/05/2015 à 8:52 :
Bonne idée cette fusion mais on peut encore améliorer le dispositif en s'interessant aux CE d'EDF et SNCF, puis supprimer la gratuité des transports SNCF pour le pépé, l'arrière mémé, les enfants élevés déjà depuis plus de 50 ans.. faire payer l'électricité comme tous les autres utilisateurs et récupérer les fonds pour les mettre au pot commun des retraites. Supprimer tous les régimes spéciaux et faire contribuer tout le monde de la même façon et recevoir le même type de retraite dans les mêmes conditions de calcul que ceux du privé..
Voilà la vraie solidarité car on aura plus de 230000 personnes concernées...
Réponse de le 23/05/2015 à 9:30 :
Mais ces caisses des professions médicales, avec des cotisations plus importantes, servent dejà à compenser les pertes de nombreux régimes spéciaux déficitaires, comme SNCF, EDF etc..
a écrit le 23/05/2015 à 7:50 :
Au lieu de faire la guerre au 4 coin de la planète... De jouer les redresseurs de torts...de continuer de nous faire payer le prix de l'essence au prix fort..alors que prix du baril est au plus bas...de faire remonter celui ci ....des qu'il fluctue à nouveau...il y aurait de quoi remplir les caisses et combler tous les déficits...continuons d'accueillir à bras ouvert toute la misère du monde...d'offrir le gîte et le couvert ...à quiconque arrive sur notre sol....et nous aussi .....on s'échappera en bateau..écrasé par les impôts..les taxes à gogos...la baisse de nos retraites...la diminution de nos retraites..après avoir travailler plus de 40 ans...mais nous on restera à la dérive sur notre embarcation...personne ne viendra... Ou alors...on nous aidera à nous noyer...à oui c'est vrai on a le droit...on aura le droit de dériver...éternellement ..amen..!
Réponse de le 23/05/2015 à 8:59 :
Et çà continue...
Combien le coût des réformes que refusent les français ?
Combien le coût de nos élus ?
Combien le coût des C.E d'EDF, SNCF, et celui de leurs retraites ???
a écrit le 23/05/2015 à 7:13 :
Continuez à vous gavez au caviar en cures thermales (financées par la sécu) avec l'argent de notre travail.

Ce sont les retraites actuels qu'il faut baisser et c'est maintenant qu'il faut le faire!!!!!
Réponse de le 23/05/2015 à 8:52 :
En général ce n'est pas les petits retraités qui vont faire des cures thermales aux frais de la sécu, comme vous dites.
de plus, bien souvent ces petits retraités ont cotisé pendant 40 voire 46 ans, en faisant 48 heures en travail posté, donc ceux-là méritent amplement leur retraite (bien souvent avoisinante du minimum !)
Réponse de le 23/05/2015 à 9:02 :
Quelle trouvaille, quelle finesse...
Vous faites quoi de tout ce qui a été versé au fil des années par les retraités actuels ? Je ne parle pas des régimes privilégiés car qu'on le veuille ou non ils existent...
Et vous mon bon ami, de baisse en baisse, il vous restera quoi le moment venu ???
Réponse de le 23/05/2015 à 9:08 :
Je partage en partie votre avis. Si on demande un effort important aux futurs retraités il serait normal que les retraités actuels contribuent aussi au moins un petit peu.
Réponse de le 23/05/2015 à 9:19 :
pour les cures vous parlez certainement de vos parents et de votre famille pour avoir un avis aussi fin sur les retraites, car moi à 20 ans j'avais d'autres soucis et d'autres espaces. Donc commencez à leur dire d'arrêter et vous aurez une plus belle retraite. Vos parents peuvent en croquer en toute légitimité ça ne vous gêne pas.
a écrit le 23/05/2015 à 6:33 :
Les retraités fonctionnaires sont encore tranquilles. Ils ne seront mis sur le carreau qu'à la faillite de l'état. Le "modèle" français s'écroule doucement. Il est vicié par l'injustice et l'hypocrisie. 1/3 des français veulent quitter la sécu. Les syndicats et les structures publiques qui vivent aux crochets des productifs vont devenir oppresseurs du peuple. Ce pays terminera mal.
Réponse de le 23/05/2015 à 11:28 :
"Les retraités fonctionnaires sont encore tranquilles." : Les retraités en place sont tous tranquilles... Alors, ils font diversions pour éviter les efforts, comme d'hab...
a écrit le 22/05/2015 à 23:43 :
Divisez pour mieux régner. Il suffit de jeter un œil sur les commentaires pour voir que ça marche super bien. Bravo Hollande. Lou ravi de la crèche n'a pas son pareil pour jouer à ce jeu là.
Résultat, chacun chicane son voisin et aucune réforme d'envergure n'est prête d'être prise. 2017, c'est la date des prochaines présidentielles, on passe la patate chaude au prochain gouvernement, une fois de plus.
Réponse de le 23/05/2015 à 11:08 :
enfin, merci d'exprimer ce que je pense et que je répète mais que la majorité de nos concitoyens n'entendent pas ou ne veulent pas entendre. La
peur n'évite pas le danger et l'avenir est à craindre, hélas.
Réponse de le 23/05/2015 à 11:30 :
Je ne vois pas vraiment en quoi Hollande peut être tenu responsable d'un problème identifié depuis plus de trente ans. Votre haine partisane vous aveugle, Harpagon.
Réponse de le 24/05/2015 à 9:20 :
les bobos de gauche n'ont rien compris Hollande a fait basculer le pays dans la mer.. Rien d'autre à rajouter.
Réponse de le 24/05/2015 à 13:22 :
N'importe quoi Harpagon, pour information les régimes de retraite complémentaires sont gérés par l'AGIRC - ARRCO, autrement dit les partenaires sociaux (Medef, CFDT, GCC, CGT, ..). Les gouvernements ne décident pas des règles édictées par l'AGIRC ARRCO,
a écrit le 22/05/2015 à 22:42 :
Fusion des régimes : quel syndicat est totalement contre ? CGC ou CGT ? Est-ce que le patronat se rend compte de cet abattement des pensions de 22 % qui serait dégressif ? Dans quel pays vit le patronat ? Les gens n'arrivent pas à joindre les deux bouts. Hormis une poignée qui s'accaprent les milliards. Comme ces 500 familles qui posséderaient 440 milliards en 2015.
Réponse de le 23/05/2015 à 8:25 :
Il y aussi une autre catégorie de plusieurs centaines de milliers de personnes comprenant médecins, pharamciens, avocats et autres professions de droit, qui a des revenus supérieurs à 5000 €, bénéficient à plein des niches fiscales, et possèdent des caisses complémentaires séparées. Pourtant, ces professions "libérales" corporatistes sont soit payées indirectement par létat via la sécu pour les premiers, soit bénéficie à plein du fonctionnement de l'état soit en bénéficiant d'un monopole d'état sans être fonctionnaire (comme les notaires) ou bien des durées délirantes des procès grâce à un système judiciaire d'une lenteur à oute épreuve et qui leur permet de se gaver sur le dos de tout le monde avec la complicité de l'état. Pourtant ce ne sont pas des fonctionnaires, mais qu'est ce qu'ils coûtent chers et surtout niveau solidarité, on repassera vu que ce sont les premiers bénéficiaires de toutes les dérives fiscales dans notre pays.
a écrit le 22/05/2015 à 22:36 :
Merci à vous les anciens, de continuer à vous payer avec notre argent en nous disant que nous n'auront rien en retour...
Réponse de le 23/05/2015 à 4:46 :
Les anciens ont travaillé jeune homme et pas 35h avec RTT comme vous les jeunes. Les anciens ont cotisé pour les plus anciens qu'eux avec fierté.
Vous faites partie de cette génération égoïste qui crache sur ses parents et sur ses grand parents. Vous n'aurez, VOUS, aucune honte à faire payer vos enfants c'est certain.
Réponse de le 23/05/2015 à 6:53 :
C'est Incroyable de dire cela! l'égoïsme ce n'est certainement pas nous!

La génération de nos parents a non seulement déglingué le système par répartition en baissant l'âge de la retraite et développant les pre-retraite tout en ne corrigeant pas le niveau des prélèvements ou des règles sans aucun fondement comme la csg réduite pour les retraites ou l'abattement fiscal pour "frais professionnel" aux pensions de retraites.

Aujourd'hui vouloir augmenter encore les cotisations (donc pour nous jeunes ) baisser les futures pensions (donc pour nous jeunes ) et reculer l'âge de la retraite (donc pour nous jeunes ) sans faire faire d'effort aux actuels retraites est juste un hold up de génération!!
Réponse de le 23/05/2015 à 7:09 :
et oui gamin lorsque nous avons commencé à travailler nous avons accepté de payer pour ta santé, de payer pour ton éducation, de payer pour tes allocations familiales, de payer pour tes transports etc.
Je comprend qu'aujourd'hui devenu adulte tu ne veuilles pas nous renvoyer l'ascenseur en subvenant à nos besoins la vieillesse venue, mais je ne vous comprend pas malade, vieux, seul vous vous opposez à ce qu'on parte dignement selon notre choix.
Réponse de le 23/05/2015 à 7:16 :
Vanille, je suis désolé de vous apprendre que vous n'avez rien compris au système de retraite par répartition !
Ce sont les actifs de l'instant T qui paient les retraités de l'instant T !
Les anciens n'ont donc JAMAIS cotisé pour les jeunes, mais uniquement pour eux même !!!
La pyramide des âges nous dépeignait la situation à venir depuis 50 ans ; le premier rapport gouvernemental prédisant la faillite de cette pyramide de Ponzi date d'ailleurs de 1972, avant même le choc pétrolier qui aurait dû à vous, les anciens, vous faire comprendre que la fête était finie...
D'autre part, vous avez cotisés en payant moins pour récupérer plus !
Alors Vanille, je persiste et signe, ce sont bien les graves erreurs de vos générations qui ont ruinés les jeunes dès leur naissance !!!
Réponse de le 23/05/2015 à 7:54 :
Les gars de mai 68 ont connu la securité, le plein emploi, pas de csg/crds, un quotient familial non raboté, un IR tres bas, des salaires tres peu chargés, peu de taxes sur les revenus du capital ( dividendes, actions, loyer) ont pu acheter residence principale et secondaire. Ils nous laissent 2000 milliards de dette, les cités coups gorges, les 35 heures pour les fonctionnaires et 6 millions de chomeurs. Et nous devrions les remercier ?
Réponse de le 23/05/2015 à 8:55 :
Vous auriez préféré que vos parents vivent dans la misère ?
Le seul et unique tort qu'ils ont eu, c'est de faire confiance, de voter et revoter pour une classe politique lâche, irresponsable et incapable qui a mené ce pays à la ruine. En 1958, la France est redevenue une monarchie au profit d'une minorité qui s'est octroyé tous les pouvoirs et il vous appartient, à vous les jeunes, de vous en débarrasser définitivement et d'exiger la mise en place d'une vraie démocratie participative, votre avenir, celui de ce pays en dépendent et vos parents seront ravis de vous aider à réussir là ou ils ont échoué.....
Réponse de le 23/05/2015 à 9:02 :
M. le "jeune", je ne vois pas pourquoi les retraités actuels cotiseraient pour vous.
Nous, lorsque nous avons travaillé 40 voire 46 ans, 48 heures semaine en travail posté : nos cotisations sont allées vers les retraités de l'époque, ce qui était normal.
Quel égoïste vous êtes : penchez-vous plutôt vers les gens qui ont des retraites TRES AISEES et c'est à eux de tenir votre langage !
Réponse de le 23/05/2015 à 9:21 :
bientôt 59 ans et j'ai cotisé toute ma vie....ma génération va tomber pile poil dans les nouvelles mesures, et en plus avec une retraite qui sera faible. Vous les jeunes qui râlez...à juste titre, vous aurez au moins le temps de prévoir. Moi, je vais me faire avoir, on nous repousse l'âge de la retraite, on en réduit le montant et tous ces changements, çà va trop vite pour que nous ayons pu le prévoir.
Ma mère a pu prendre sa retraite...anticipée...à l'âge de 57 ans, elle en a maintenant 86. Elle a les moyens de payer sa maison de retraite. Moi, je ne pourrai pas. Prévoyez dès maintenant. Au moins, vous, vous serez au courant.
Réponse de le 23/05/2015 à 11:21 :
@un Jeune

Je ne suis pas sur que vous compreniez plus que Vanille. Votre propos se contredit. Les anciens n'ont pas cotisées pour eux meme mais pour leurs parents et grands parents. Idem pour vous.
relisez ce que vous avez écrit
« Vanille, je suis désolé de vous apprendre que vous n'avez rien compris au système de retraite par répartition !
Ce sont les actifs de l'instant T qui paient les retraités de l'instant T !
Les anciens n'ont donc JAMAIS cotisé pour les jeunes, mais uniquement pour eux même !!! »

Sur le fond, vous n’avez pas tord mais vous oubliez que tout le monde vieilli
Les anciens d’aujourd’hui sont les jeunes d’hier qui payaient la retraite de leurs parents et grand parents.
Lorsque votre tour viendra, ce seront vos enfants et petits enfant qui paieront votre retraite

Opposé actif et retraités n’est qu’une façon de détourner le problème. Celui-ci est a la fois un problème démographique, un problème d’inégalité entre les différents régimes de retraites, un problème de recettes du en partie aux exonérations de charges accordées au patronat et aux délocalisations. Sans compter que la libre circulation adoptée en Europe permet d’employer des salariés des autres pays qui payent des cotisations dans leur pays d’origine.
Plutôt que s’opposer, il serait plus profitable de reconnaitre les vrais problèmes et d’etre uni pour lutter contre.
Réponse de le 23/05/2015 à 11:37 :
"Vous les jeunes qui râlez...à juste titre, vous aurez au moins le temps de prévoir." : En versant des 200 à 300% de PV immobilière en achetant nos logements sur 30 ans? Avec des taux de cotisations qui vont augmenter? Oui, on a le temps de prévoir : Refuser de cotiser à ces systèmes de retraite où les guignols qui ont bossé 39 ou 41 heures se payent la tronche des jeunes à 50 heures payées 35 (quand ils ne sont pas dans le million de stagiaire).
Réponse de le 23/05/2015 à 11:51 :
"Les anciens ont travaillé jeune homme et pas 35h avec RTT comme vous les jeunes." : 1 millions de stagiaires, des hordes de jeunes en CDD, des milliers de jeunes à 50 heures payées 35 car briser leurs CDI coûte moins cher que virer un pré-retraité... Vous avez raison, la génération n'en fiche pas une sur le papier!
Vous croyez qu'elle sort d'où la hausse de la productivité dans ce pays où les efforts reposent intégralement sur la jeunesse pour la flexibilité du travail et les retraites???
Réponse de le 23/05/2015 à 16:37 :
Quand je vois des mômes qui font le pied de grue tous les 18 mois pour acheter le dernier iBidule qui vaut plusieurs centaines d'euros fabriqué par des enfants esclaves en Chine et revendu à prix d'or à des enfants trop gâtés permettant des milliards de $ de bénéfices qui échappent au fisc, je pense qu'ils ont encore les moyens de nous entretenir quelques années, même si ça ne leur plait pas.
Réponse de le 23/05/2015 à 21:00 :
Franchement, "le jeune", si vous êtes si mécontent de votre situation, qu'attendez vous pour quitter la France voir si l'herbe est plus verte ailleurs ? ;-)
Réponse de le 25/05/2015 à 20:21 :
"Quand je vois des mômes qui font le pied de grue tous les 18 mois pour acheter le dernier iBidule" : Les mêmes qui naissent avec 150 000 euros en banque pour s'acheter un logement... Les mêmes qui nous expliquent qu'il faut être généreux pour la retraite de leurs parents puisqu'ils bénéficient de la solidarité inter-générationnelle inversée.
Réponse de le 25/05/2015 à 20:23 :
Je vous conseillerais presque d'éviter les "la France tu l'aimes ou tu la quittes" aux cotisants. Au fait, la France n'est pas le seul pays vieillissant. Ce n'est pas le seul pays où on a dopé des bulles immobilières avec l'aval démocratique des vieux...
a écrit le 22/05/2015 à 22:00 :
Le MEDEF devrait préconiser d'intégrer les amortissements dans la base de calcul des cotisations sociales, ce qui suppose d'admettre que la machine ( les robots ) travaille pour l'homme et non contre l'homme.
a écrit le 22/05/2015 à 21:59 :
Ce pays ressemble de plus en plus a une république bananière. On va spoliée des milliers de retraites et continuer à accueillir des migrants qui n ont jamais cotisés à rien. Attention, on n arrive a un point où la rue va se faire entendre très très fort.
Réponse de le 23/05/2015 à 4:49 :
retraite d'un ouvrier, en moyenne 850 euros maxi. Retraite d'un individu de 65 ans qui arrive en France pour la 1ère fois de sa vie (donc jamais travaillé, jamais cotisé) 937 euros et 1200 euros s'il vient avec bonbonne ! Vive la gauche ...
Réponse de le 23/05/2015 à 8:20 :
@ vanille...
Et la droite qui a puisé dans les caisses lors des privatisations france telecom....etc, etc,....
Vive la droite. Ce pays d'individualistes est tout d'abord géré par des fonctionnaires d'une incompétence rare dont le pouvoir tourne la tete...!
Ils ne vont pas non plus "taper" dans leurs avantages. soyons réalistes ;)
Réponse de le 23/05/2015 à 8:58 :
Vanille c'est tout pour vous, rien pour les autres si j'en crois vos différents commentaires. Bien le symbole de votre génération démonté plus haut par un jeune et un autre jeune. Par ailleurs qu'a à voir la gauche avec ce système en place depuis bien plus longtemps que 2012 ? Œillères (au pluriel) et vision court terme égoïste vous résument.
a écrit le 22/05/2015 à 21:08 :
Question à se poser: pourquoi continuer à cotiser à Agir ? Je me pose franchement la question.
Réponse de le 24/05/2015 à 13:34 :
L'AGIRC est un régime de retraite obligatoire, voilà pourquoi.
Si vous voulez supprimer cette cotisation, il faudrait supprimer l'AGIRC et donc supprimer le statut de cadre en France, ce qui reviendrait aussi à supprimer l'APEC. Bref une sacré révolution sociétale .... ce qui n'empêcherait d'ailleirs pas qu'il faudrait continuer à trouver une solution pour payer les retraités actuels bénéficiant d'une pension AGIRC.
a écrit le 22/05/2015 à 20:08 :
que l on redonne déjà les 6 milliards d euros pris dans las caisses des régimes complémentaires en 2006 sous le nom d ircantec qui ont été grassement donné a la poste et signé par tous les syndicats .un vol en règle fait par estrosi .merci pour ceux né après 1957 .pour être équitable que l,on baisse l ensemble y compris déjà les retraités actuels !
Réponse de le 23/05/2015 à 8:47 :
Pour votre info, les retraites actuelles payées depuis 42 ET PLUS ont déjà baissées, sont gelées depuis 2011 et jusuq'à 2016 ! nous avons travaillé 45 heures par semaine, sans RTT ! et qu'on nivelle davantage les retraites de LA FONCTION PUBLIQUE toujours ponctionnées sur "LES NOTRES", versées à 55 ans ! informez vous avant d'écrire autant d'inepties en 4 lignes ! et que les HAUTS FONCTIONNAIRES, DEPUTES, etc ........ ne perçoivent plus de retraite des 5 ans d'activité ! et A VIE pour de PSEUDOS MANDATS !
Réponse de le 23/05/2015 à 11:47 :
Je lis beaucoup de vérités sur la retraite des élus qui se gavent sur les contribuables en les considérant comme des sous hommes , comme sous l'ancien régime. Un élu n'est pas fonctionnaire, touche des indemnités et non un salaire. La question est de savoir si leur retraite est légale même si des cotisations sont faîtes et payées par les contribuables.Les régimes spéciaux ne sont pas fonctionnaires, mais services publics . Pour les fonctionnaires d'état, pas de caisse de retraite , un brut diminué de cotisations virtuelles. Pas de complémentaires , donc pas de déficit. Créer une caisse serait très couteux , l'état devrait alors cotiser en réel , croyer -moi c'est mieux ainsi .Si certains fonctionnaires ont des retraites plus élevées que certains salariés du privé , c'est uniquement par le niveau hiérarchique , beaucoup de cadres fonctionnaires , et dans le privé est-ce que les cadres ont des retraites d'ouvriers? Par contre , la catégorie c fonction publique majoritaire, les retraites sont du même niveau que le privé, entre 1000 et 1200 E carrière pleine , en effet , pour avoir 75% il faut toutes ses années, sinon il y a amputation de 2% par annèes manquantes. Et il y en a beaucoup qui ne perçoivent pas la totalité , par ex vous entrez dans une administration à l'age de 30 ans , à 62 ans = 32 x 2 = 64% et non 75. Beaucoup de choses érronées sont dites . Ne pas confondre EDF SNCF et fonctionnaires qui eux n'ont pas de Comité d'entreprises , pas de mutuelles aidées, 13 eme mois , ect... Je ne me plains pas , j'ai choisi un métier qui me plait , donc j'ai fait avec sans jalouser les différences en ma défaveur .J'ai aussi passé un concours difficile , pas un entretien , et il a fallu faire mes preuves avant la titularisation. Ensuite , d'autres concours , pas examens, pour améliorer ma situation.
a écrit le 22/05/2015 à 20:01 :
La solution, c'est qu'arrivé à la retraite nous partions au Portugal ou au Maroc.
a écrit le 22/05/2015 à 19:56 :
On remarque que c'est toujours les futurs qui trinquent, futures générations (Sécu, Déficit) futurs retraités (une autre dette).
Ce serait bien aussi que les actuels, qui ont quand même pas mal participé à la situation actuelle trinquent aussi.
a écrit le 22/05/2015 à 19:51 :
Vu que le MEDEF est pour, commençons par les retraites des plus riches. On pourrait aussi imposer une retraite fixe pour tous quelque soit sont travail d'origine retraite à 2200€ net par mois (c'est le salaire moyen annoncé il y a quelques mois)... Nous aussi les pauvres ont a plein de "bonnes idées" pour faire en sorte que notre monde sorte de la mer.. dans laquelle les plus riches nous ont mis et font en sorte de nous y enterrer...
Réponse de le 22/05/2015 à 22:21 :
+1000!!
Je l'ai également toujours dit : cela permettrait un peu d'égalité et de fraternité! Si on a eu la chance de gagner (beaucoup) plus; on peut se faire sa retraite complémentaire . C'est honteux de mettre un système en faillite (au détriment des actifs) et qu'en plus dans le système actuel certains retraités gagnent péniblement 750e par mois alors qu'ils ont travaillé toute une vie!!
Par contre, moi je serai plus pour un montant autour de 1700e par mois (salaire moyen des actifs)
Réponse de le 22/05/2015 à 22:24 :
Il fallait lire salaire médian...
a écrit le 22/05/2015 à 18:57 :
Comprend pas on voit des patrons partir avec des millions d'euros et des retraites de plusieurs centaines de milliers d'euros par an.
Nos politiques eux mêmes se voient octroyer des très confortables retraites.
Nos fonctionnaires européens partent avec une retraite complète à taux plein après seulement 14 ans d'activité et sans jamais avoir cotisé à cette retraite puisque ce sont les contribuables européens qui payent.
Réponse de le 23/05/2015 à 11:20 :
EXAT? BEAUCOUP D PRIVILEGE POUR CEUX QUI DECIDENT? ONT EST LOIN DU MOT EGALITE POUR TOUS???
a écrit le 22/05/2015 à 18:55 :
Il faut augmenter les cotisations retraite de toute urgence,les entreprises peuvent payer parce qu'elles ont touché le CICE.Baisser les retraites ne va guère etre possible vu le montant de nos pensions et vu le cout de la vie
Réponse de le 22/05/2015 à 21:05 :
Les plus gros bénéficiaires du cice sont la poste, la Sncf, EDF
...
Réponse de le 24/05/2015 à 11:39 :
entre nous ,si vous êtes retraité de la RATP, en principe on devrait pas toucher à vos retraites. Vous êtes dans les intouchables et vos retraites sont pourtant en moyenne le double de celles du privé avec EDF et la SNCF
a écrit le 22/05/2015 à 18:37 :
Ca ne me dérangerait pas si tous les nantis du système (hauts fonctionnaires comme Mme Saal, EDF, SCNF, députés, sénateurs, etc..) ne continuaient pas à se gaver sur notre dos.
Il y en a d'autres mais ce sont les premiers (et les mieux choyés) qui me viennent à l'esprit
a écrit le 22/05/2015 à 18:32 :
la situation des régimes spéciaux est complexe ,pour exemple celui d'EDF est béneficiaire et reverse ses excédents au régime géneral par contre les sénateurs avec leur régime hyper privilégié possèdent un trésor de guerre qui serait bien utile aux autres régimes ils se gardent bien d'appliquer la solidarité avec ceux qui financent il est grand temps de réformer nos institutions
Réponse de le 23/05/2015 à 8:17 :
Merci pour l'info. Qu'en est-il de la caisse complémentaire des 230 000 médecins ? En effet, la majeure partie de leur retraite provient de leur caisse complémentaire et trsè peu du régime général où ils cotisent aussi à minima, sans compter tous leurs revenus annexes (part ou vente de part dans cabinets, cliniques, ...) la plupart du temps défiscalisés gra^ce à divereses niches fiscales. Mon petit doigt me dit qu'ils gardent tout pour eux et pourtant ils sont en majeure partie payé par la sécu et leur salaires. Et pour finir leur niveau de revenu moyen est nettement supérieur à ceux des salariés d'EDF. Comme on dit, ils on le beurre, l'argent du beurre, la crèmière, la crêmerie, mais ce n'est pas encore assez vu qu'ils réclame une augmentation de leurs tarifs auprès de la sécu très déficitaire. La France la république des médecins et professions de droit. Ces derniers aussi doivent bien se goinfrer.
a écrit le 22/05/2015 à 18:23 :
Rester au travail jusqu'à 67 ans va être très difficile, quand nombre de patrons considèrent qu'aprés 50 ans, on est trop vieux et juste bon à être au mieux placardisé, au pire viré. Et quelle motivation quand on n'a plus droit aux augmentations de salaire au-delà de 45 ans ?
Réponse de le 22/05/2015 à 19:06 :
@nvb: la solution à la crise de l'emploi ne passe pas par les patrons, elle passe par la création d'un environnement propice qui permettrait à tout un chacun de vivre savie. Le gouvernement pourrait par exemple exempter d'impôts les TPE qui font jusqu'à, disons, 30 000 euros de chiffre d'affaires annuel, à charge pour eux de s'assurer, c'est-à-dire ne pas payer 3 mois d'avance à l'URSSAF. Cela permettrait de redonner espoir à ceux qui en veulent et de mettre fin à l'assistance permanente, car bien entendu, plus d'allocations diverses. Il faut à tout prix rendre aux gens un espace de liberté sans trop de contraintes.
Réponse de le 22/05/2015 à 20:13 :
"Rester au travail jusqu'à 67 ans va être très difficile, quand nombre de patrons considèrent qu'aprés 50 ans, on est trop vieux et juste bon à être au mieux placardisé, au pire viré" : Pas grave, vous n'aurez pas vos retraites à taux plein, c'est tout. Tant qu'on ne demande pas des efforts aux retraités en place, tout roule! Subventionnons même l'immobilier pour qu'ils maintiennent leurs rentes et PV : La retraite par capitalisation qu'on voudrait oublier dans une France où les 65/70 ans ont des revenus dépassant ceux des quadra!
a écrit le 22/05/2015 à 18:11 :
Tout se passe Discrètement,silence ne touchez pas EDF,SNCF,Tous ces fonctionnaires que ne peut être solidaire !! Mais continu avoir des avantages considérables a la retraite Même les hauts fonctionnaires leur retraite ne sont pas Touchées mais il est vrai que moi Président !!!!
a écrit le 22/05/2015 à 18:10 :
Pourquoi attendre 2017 ? Pourquoi ne pas diminuer dès juillet 2015, les pensions au dessus du plafond de la sécurité sociale (3170 euros mensuels), cela suffit pour vivre et ce serait normal que les retraités qui touchent aujourd'hui plus de 3170 euros de retraite mensuelle se prive pour les générations futures. Après tout nombre d'entre-eux ont bénéficié de cotisations faibles parce qu'ils ont travaillé à une époque où peu avaient des droits à la retraite. Alors ils ont peu cotisé, ils ont vécu le plein emploi et l'inflation (ils ont ruiné leurs vieux) et ils touchent depuis quelques temps une bonne retraite qu'aucune génération ne touchera plus jamais. Il est temps qu'ils pensent aux autres (je parle des plus de 75 ans).
Réponse de le 23/05/2015 à 11:37 :
3170 euros ? J'en rêve, moi qui touche juste 1200 euros par mois ...
Réponse de le 24/05/2015 à 13:47 :
Timing impossible pour juillet 2015, pourquoi ?
1/ les décisions ne seront pas prises afin fin juin
2/ le décret d'application officiel mettra au moins 3 ou 4 mois pour sortir
3/ Ensuite il faudra reparamétrer tous les logiciels des institutions de retraites, et les logiciels de paie de toutes les entreprises avec les nouveaux taux. Ce qui nécessite que cela soit budgété, et qu'il y ait une période de tests à effectuer auparavant. Le tout bien évidemment dans une conjoncture de réduction des coûts. Bref comptez au moins 6 mois de plus.
4/ Enfin pour des raisons pratiques de gestion, il vaut toujours mieux qu'une évolution de taux soit effectif à compter du 01 janvier.
a écrit le 22/05/2015 à 17:49 :
Quelle honte et penant ce temps la les grand patrons Et les elus partent avec des ponts d or.. La revolution est proche...
Réponse de le 22/05/2015 à 19:55 :
C'est pire, les grands patrons qui ont couler volontairement ou non l'entreprise pour qui ils bossaient, partent avec de petite indémnités de licenciement de quelques millions pendant que vous et moi n'avons que nos yeux pour pleurer en voyant l'entreprise fermer sans avoir droit à rien...
a écrit le 22/05/2015 à 17:44 :
C'est bien tout ça, très bien, mais pas encore assez. Il faut appliquer cet abattement pour les générations nées en 1950, et avec un taux de 50%. Il faut faire payer cette génération pour tout le mal qu'elle a fait à notre économie.

Ca ne fait que commencer, et on ne va pas les rater :)
Réponse de le 22/05/2015 à 19:56 :
Disons plutôt une création de retraite maximum à 3 fois le SMIC...
a écrit le 22/05/2015 à 17:35 :
Et pendant ce temps là, on ne touche pas aux retraites des fonctionnaires. Pour mémoire, celle-ci est calculée sur la dernière année de revenus (la plus intéressante) alors que dans le privé, elle est calculée sur les 25 dernières années. Est-ce normal? D'autant plus que les retraites des fonctionnaires sont payées par les contribuables.
Réponse de le 22/05/2015 à 18:02 :
Quitte à dire les choses il faut aller jusqu'au bout... et dire la vérité !
Pour les fonctionnaires , c'est les 6 derniers mois ... mais les primes ne sont pas comptées : elles représentent parfois + de 30 pour cent du salaire mensuel.
Donc et si les retrzites des fonctionnaires peuvent paraitre plus élevé c'est surtout parce que certains corps comptent énormément de catégorie A , c'est à dire des BAC plus 5 pour faire simple ... Voir l'éducation nationale par exemple avec ces 850000 profs !
Réponse de le 22/05/2015 à 18:44 :
Des fonctionnaires avec des bac+5... Issues de la fac qui n'ouvrent rien d'autres que les concours de la fonction publique et font rigoler tout le monde d'abord dans le privé, et surtout dès que l'on sort de l'hexagone. Essayez donc de trouver un job dans le privé ou à l'étranger avec votre master 2 en sociologie de la fac de Rouen. En France, il y a bac+5 et bac+5...
Réponse de le 22/05/2015 à 19:59 :
Vu leurs salaire, je préfère qu'on calcul la mienne sur mes 20 meilleurs années. Un fonctionnaire de catégorie B ou C est payé au SMIC avec des primes pour leur faire croire qu'il gagne comme dans le privé. Arrivé en retraite et ne prenant que la dernière année, ils gagnent autant que ceux du privé avec leur 20 meilleurs années. Ils sont loin d'être à envier...
a écrit le 22/05/2015 à 17:28 :
Il est curieux de constater que la "solidarité" mise constamment en avant par la gauche est totalement absente du débat. Les régimes spéciaux et les fonctionnaires pourraient aussi participer au sauvetage des régimes privés qui ont accueillis en leur sein les régimes très favorables de certaines entités publiques comme EDF .
Réponse de le 22/05/2015 à 18:27 :
Vous raison qu'ils ont des avantages au sein de leur entreprise OK rien contre.
Mais en retraite aucun ne devrais conserver leurs avantages .
Réponse de le 22/05/2015 à 20:01 :
Vu que l'état ne cotise pas pour le chômage pour les fonctionnaire, j'aimerais autant qu'il ne s'aligne pas sur notre régime autrement soit il va falloir qu'on leur paye leur chômage soit que nos impôts à tous flambent... Voir les deux...
Réponse de le 22/05/2015 à 20:04 :
Vous avez dansé tout l'été, eh bien dansé maintenant. Gérer c'est prévoir...Je ne doute pas que vous ayez fait le bon choix.
Réponse de le 23/05/2015 à 8:05 :
Les retraites complémentaires des 230 000 médecins (payés essentiellement par la sécu, faut-il le rappeler) sont dans des caisses complémentaires séparées. Et vu leurs revenus comparés à ceux de la SNCF et d'EDF.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :