Chômage : "une baisse artificielle", "à mille lieues de ce qu'il faudrait faire"

 |  | 723 mots
Lecture 4 min.
Ceux qui oseraient se réjouir de tels chiffres sont complètement à côté du monde. Pierre Laurent (PCF)
"Ceux qui oseraient se réjouir de tels chiffres sont complètement à côté du monde." Pierre Laurent (PCF) (Crédits : Reuters)
Si la légère baisse du chômage au mois de juillet (-0,1%) est saluée par le Premier ministre, le PCF et les Républicains dénoncent l'aveuglement du gouvernement. Le Medef estime possible l'inversion de la courbe du chômage d'ici 2016.

Le Premier ministre Manuel Valls a jugé mercredi 27 août au soir que les chiffres du chômage de juillet, qui marquent une légère baisse (-0,1%) du nombre de demandeurs d'emploi sans activité, allaient "dans le bon sens".

"Pour le chômage, les chiffres qui ont été publiés ce soir vont dans le bon sens", a-t-il déclaré lors d'un discours devant les ambassadeurs français réunis à Paris.

"La France est sur le bon chemin, elle est en ordre de marche. J'en suis convaincu, nous allons réussir", a affirmé le chef du gouvernement.

Pour la première fois depuis janvier, le nombre de demandeurs d'emploi sans activité a très légèrement reculé en juillet en métropole (-1.900, -0,1%), continuant toutefois à flirter avec le record (3,55 millions), selon les chiffres publiés mercredi par le ministère du Travail. Sur un an, leur nombre reste en nette hausse (+3,9%). En ajoutant l'Outre-mer, plus de 3,8 millions de personnes étaient inscrites en catégorie A (sans aucune activité).

  • "À mille lieues de ce qu'il faudrait faire" (PCF)

Le Parti communiste français (PCF) dénonce l'aveuglement du gouvernement. Pierre Laurent, secrétaire national martèle une nouvelle fois la nécessité d'un changement de cap:

"Ceux qui oseraient se réjouir de tels chiffres sont complètement à côté du monde (...) Il faudrait un effort de création d'emplois considérables. Avec des chiffres comme ça, on est à mille lieues de ce qu'il faudrait faire. On a mis plus de 20 milliards d'euros dans le pacte de responsabilité pour obtenir ce résultat là. Jusqu'à quand on va continuer dans cette direction ? (...) Il faut arrêter d'aider (les entreprises) sur le mode de la baisse des charges salariales parce que les salaires sont beaucoup trop bas.

  • "Le gouvernement tente de faire baisser artificiellement le chômage" (LR)

Du côté de l'opposition, ces chiffres sont également critiqués. Eric Woerth, délégué général au projet Les Républicains (UMP) appelle à prendre en compte l'ensemble des catégories pour une analyse objective du chômage, taclant par ailleurs la politique gouvernementale :

"Même si le chômage en catégorie A est en légère baisse, sans surprise, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A, B et C est à nouveau en hausse. Il a ainsi augmenté de 0,3% pour le seul mois de juillet (...) Plutôt que de lutter efficacement contre le chômage, le gouvernement tente par tous moyens de le faire baisser artificiellement (...) La lutte contre le chômage mérite de vraies réponses, que le gouvernement, à ce jour n'a toujours pas données.

  • L'UDI est sur le même créneau. Philippe Vigier, président du groupe à l'Assemblée nationale, commentait les résultats peu après leur publication :

"Un léger répit en trompe-l'œil (...) Sans décision puissante et rapide pour réformer profondément le marché du travail et améliorer la compétitivité des entreprises, ce léger répit sera malheureusement de courte durée et ne permettra pas non plus de réparer les dégâts humains, sociaux et économiques liés au chômage et aux décisions dogmatiques de François Hollande"

  • Quant au Front national, le parti d'extrême droite a parlé "d'indécence" à travers un tweet de son vice-président Florian Philippot :

"15.100 chômeurs de plus catégories A,B,C en juillet. Indécente autosatisfaction d'un gouvernement qui applique sottement les dogmes européens"

  • Pour le Medef, l'inversion de la courbe du chômage en 2016 est "possible"

Les réactions syndicales sont mitigées. Si le Medef, par la voix de son vice-président Geoffroy Roux de Bézieux, a estimé que ces chiffres présentaient "des signes encourageants" et juge possible une inversion "de la courbe du chômage d'ici 2016".

 Il y a des signes encourageants comme par exemple la reprise de l'intérim, comme la construction, qui a l'air de redémarrer un peu."

Geoffroy Roux de Bézieux a cependant déclaré que la situation est "très fragile et les évènements macroéconomiques en Chine nous forcent à être prudents".

  • Pour la CFDT, "l'éclaircie reste à confirmer". Force ouvrière (FO) évoque quant une simple "pause" et appelle une nouvelle fois à "changer de cap économique".

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/09/2015 à 16:05 :
Dans Le Monde du 3 septembre 2015, un certain François Rebsamen, qui ne dit pas en quelle qualité il intervient, publie un article d’une demi-page. Il affirme d’entrée qu’en France la croissance repart, que notre économie crée de nouveau de l’emploi et que le chômage se stabilise. Qui c’est ce martien ? Pouvez-vous lui dire que le dernier mois il y a eu 22.000 inscrits de plus à Pôle Emploi et que cela dure de façon continue depuis l’arrivée de la Gauche au pouvoir (et même depuis février 2008 d’ailleurs) et que nous allons atteindre très prochainement les 6,5 millions d’inscrits officiels.
a écrit le 29/08/2015 à 11:11 :
Les Chiffres de juillet vont dans le bon sens selon le Premier Ministre, et c'est dit sans la moindre Valls-hésitation. Faut-il entendre qu'il se félicite que nous soyons bientôt à un nouveau record invraisemblable de 6,5 millions d'inscrits à Pôle Emploi ?
Chiffre d'ailleurs probablement déjà atteint si on inclut ceux qui d'un mois sur l'autre omettent leur réinscription.
a écrit le 29/08/2015 à 8:26 :
Baisse du chomage en Juillet .
Des emplois de ramasseurs de fruits ,de vendeurs de glace , de maitres nageur en clair
les emplois saisonniers comme tous les ans et nouvelle baisse en septembre avec les vendanges et en Décembre avec la saison de ski.
Quelle belle réussite de notre classe polititique prout prout et grandes écoles...
Foutez moi tous ces cancres dehors ....
Ils vont enfumés les Français encore longtemps ?
a écrit le 28/08/2015 à 13:41 :
Ah vous aimez employer à tort et à travers le mot "baisse"!!!
Le problème c'est qu'il y a eu plus de 15000 inscrits supplémentaires encore en juillet 2015 sur les catégories ABC. Et même plus de 22000 inscrits supplémentaires sur le total des catégories ABCDE. Une baisse quoi !!!
Ce chiffre ne change guère la moyenne qui est de près de 30000 inscrits supplémentaires tous les mois depuis février 2008 sous Sarkozy comme sous Hollande.
Et cela ne va pas changer.
La France chaque année c'est 50000 postes en plus en raison de la robotisation et 300000 de moins pour les mêmes raisons. Nous perdons 250000 postes par an rien que pour cette cause. En ajoutant le programme de la Droite (voire peut-être de la Gauche, ce qu'il en reste) avec le retour aux 39 heures et la retraite à 65 ans c'est la promesse de 500000 personnes de plus inscrites à Pôle Emploi par an durant 5 ans.
Nous sommes à 6,5 millions d'inscrits à pôle Emploi, nous passerons à 9 millions et vous croyez que cela va déranger les politiques ?
Ils vous diront comme toujours que la priorité absolu de chaque jour de leur mandat ça sera la lutte contre le chômage. Ils maintiendront au travail des gens qui aspirent à la retraite pendant que leur fils de 28 ans est encore inactif et loge chez ses parents.
a écrit le 27/08/2015 à 17:48 :
surtout le medef n'a pas dit que la "trousse à outil" de françois était la cause de la petite amélioration envisageable, mais plutôt l’aubaine inespérée de la triple conjonction: baisse du pétrole, de l'euro, et des taux d’intérêts. Il a rajouté qu'il fallait absolument et rapidement faire enfin les réformes connues de tous et toujours repoussées.
a écrit le 27/08/2015 à 16:42 :
Les congés d'été impliquent des postes à remplacer tour le monde le sait. Les chiffres d'été ne veulent rien dire surtout quand c'est de l'ordre de 0.1% sur une masse de millions de personnes.
D'autre part il serait intéressant de voir la proportion de personnes qui trouvent un emploi stable et pas une mission d'un mois pour repointer au chômage après, la proportion des gens radiés, ceux qui sortent des chiffres pour monter leur boîte (qui coule souvent dans les 2ans retour case depart), et ceux qui basculent au rsa. Et voir l évolution de tout cela.
a écrit le 27/08/2015 à 16:41 :
Les congés d'été impliquent des postes à remplacer tour le monde le sait. Les chiffres d'été ne veulent rien dire surtout quand c'est de l'ordre de 0.1% sur une masse de millions de personnes.
D'autre part il serait intéressant de voir la proportion de personnes qui trouvent un emploi stable et pas une mission d'un mois pour repointer au chômage après, la proportion des gens radiés, ceux qui sortent des chiffres pour monter leur boîte (qui coule souvent dans les 2ans retour case depart), et ceux qui basculent au rsa. Et voir l évolution de tout cela.
a écrit le 27/08/2015 à 15:46 :
De toute façon une variation de - 0,1 % isolée un mois donné (en prime l'été, le mois des petits boulots) n'appelle normalement aucun commentaire !
a écrit le 27/08/2015 à 14:34 :
Le PCF qui se permet de donner son avis, c'est quand même fort ! Il doit représenter 0,2% de la population, et la politique qu'il préconise nous mènerait en un quinquennat à plus de 20% de chômage. Mais qui leur tend encore le micro à ces hurluberlus ?!

Le MEDEF y croit pour 2016, comme tous les économistes d'ailleurs...c'est déjà un peu plus crédible que le PCF. Et ce n'est pas une question de socialos ou pas, mais tout simplement de cycle économique.
a écrit le 27/08/2015 à 14:21 :
Heureusement que le ridicule ne tue pas! ''' OU '' l'art de faire prendre des vessies pour des lanternes
a écrit le 27/08/2015 à 14:12 :
Avec les mesures qui entrent en vigueur au 1er septembre, le gouvernement devrait pouvoir annoncer d'excellents résultats en raison des radiations massives qui vont avoir lieu. Cela fera-t-il progresser le nombre de personnes qui ont un emploi: non, mais l'objectif des socialos, c'est la présidentielle de 2017 et plus ils manipuleront les statistiques, plus ils auront de chances de leurrer les gogos :-)
Réponse de le 27/08/2015 à 14:44 :
@Patrickb
Avez-vous un exemple d'un gouvernement qui n'aurait pas un peu bidouillé les chiffres ou les listes électorales?
Les français ne sont pas dupes, en 2017, selon le bilan, ils feront leurs choix!
Ils veulent voir réellement dans leurs familles ou parmi celles de leurs amis des retours à l'emploi. Et puisqu'on nous dit que les français n'ont pas le moral, la bidouille des chiffres que vous dénoncez, si elle s'avère exacte, est justifiable.
Les radiations en fin de droit, ce n'est pas nouveau! Et quelque soit le gouvernement!
a écrit le 27/08/2015 à 13:58 :
Comment ce gouvernement peut-il affiché une "confiance" après une baisse de 0.1 point des chômeurs en cat.A alors que le nombre de chômeurs a explosé sur ce mois de juillet. Encore une fois, des discours qui ne garantissent rien pour l'avenir et des réformes qui ne cessent de créer des conflits en France !
Réponse de le 27/08/2015 à 14:38 :
C'est pire encore : la baisse est de 0.53% pour la cat. A, évidemment arrondie à l'entier supérieur : d'un demi-point, on arrange à un point. Quelle victoire !
a écrit le 27/08/2015 à 13:32 :
Le Chômage ça n'existe pas car il n'y a plus de chômeurs mais des demandeurs d'emploi
et les emplois existent mais ils sont ailleurs et très mal payés .Il faudrait pouvoir se commander un emploi comme on se commande un livre chez Amazone
a écrit le 27/08/2015 à 13:12 :
La catégorie A est une arnaque. Ils se focalisent dessus car elle leurs permet de rendre la situation moins grave. Or, beaucoup passent d'une catégorie à l'autre chaque mois.

Le niveau de chômage actuel avantage certaines grosses entreprises qui peuvent se permettre de ne pas augmenter les salaires. A l'échelle global et donc en produit importé, on obtient une dévaluation interne progressive. Pour les plus petites qui ont un rayon local, le faible pouvoir d'achat les défavorisent.

Cependant, comme disait Coluche, les chômeurs, ce n'est pas du travaille qu'ils veulent, de l'argent leurs suffiraient. :)
a écrit le 27/08/2015 à 13:09 :
Ventes de logements des promoteurs: la reprise s'est accélérée au 2e trimestre
FPI, Fédération des Promoteurs Immobiliers.
S1-2015 +19%
T2-2015 +23,1%
"Cette embellie de l'activité commerciale des promoteurs est portée par "l'adhésion des investisseurs" au dispositif fiscal Pinel, observe la fédération professionnelle. Allié à de faibles taux de crédit immobiliers, celui-ci "renforce l'intérêt des investisseurs pour la pierre".
"Cette reprise des ventes de logements neufs réalisées par les promoteurs est toutefois "entravée par la langueur" des ménages accédants à la propriété, l'autre moteur du marché"
"Pour la présidente de la FPI Alexandra François-Ruxac, "le redémarrage de l'activité est encourageant mais incertain"."
"En particulier, "la reprise de l'accession est beaucoup trop timide, le frémissement est très insuffisant", dit-elle à l'AFP."
a écrit le 27/08/2015 à 13:09 :
Ce qu'on appelle chomage est en partie du temps libéré par les gains de productivité dus à l'énergie. N'oubliez pas cet aspect de l'économie!
a écrit le 27/08/2015 à 13:03 :
Bien sûr que tout est bidon. Les gouvernant sont anti-investisseurs et anti-patrons. Ils se sont fait élire sur ces "valeurs". Donc qui peut avoir confiance? L'espoir est hors de France, pays qui fait le choix implicite du sous-développement mais il ne le sait pas. Le chômage restera et augmentera ! Garanti !
a écrit le 27/08/2015 à 12:53 :
- 0,1%, ce n'est pas un chiffre. Que toute la sphère politico-médiatique glose la dessus montre bien à quel niveau de vacuité les membres de ce petit microcosme sont parvenus.
Me fais-je bien comprendre ?
Réponse de le 27/08/2015 à 14:35 :
Non ce n'est pas un chiffre, ce sont 1900 HOMMES ET FEMMES. Me suis-je bien fait comprendre ?!
a écrit le 27/08/2015 à 12:52 :
combien de radiations en juillet ? il serait plaisant d'avoir une courbe (en moyenne mobile pour lisser les écarts atypiques ) sur les radiations depuis 2012 .
par ailleurs, n'est-il pas injuste et discriminatoire (au sens socialiste de ces deux termes ) d'écarter les départements d'outre mer de la principale statistique commentée par les ministres . Y aurait-il des "sous chômeurs " dans ces départements , indignes de faire partie de la même catégorie que celle des chômeurs de métropole ?
Valls va se faire un devoir de clarifier la chose .
a écrit le 27/08/2015 à 12:39 :
à mille LIEUES (distance = +- 4 Km)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :