Comment la Cour des comptes veut mettre la fonction publique à la diète

 |   |  602  mots
Selon la Cour des comptes, présidée par Didier Migaud, la masse salariale devrait progresser de 250 millions d'euros par et  non pas de 700 millions d'euros comme c'est le cas depuis 2013
Selon la Cour des comptes, présidée par Didier Migaud, la masse salariale devrait progresser de 250 millions d'euros par et non pas de 700 millions d'euros comme c'est le cas depuis 2013 (Crédits : © Benoit Tessier / Reuters)
Dans un rapport publié ce mercredi, les Sages de la rue Cambon formulent une série de propositions pour réduire la masse salariale dans la fonction publique, dont le non remplacement d'un départ à la retraite sur deux .

Ce n'est pas une petite cure de minceur que la Cour de comptes préconise dans la fonction publique, mais une véritable diète ! Dans un rapport publié ce mardi à l'occasion de l'audition de Didier Migaud, son Premier président, par la commission des Finances du Sénat, la Cour n'y va pas avec le dos de la cuillère pour parvenir à freiner la progression de la masse salariale dans la fonction publique.

Une masse salariale qui, comme le rappelle les Sages de la rue Cambon, représente près d'un quart des dépenses publiques, avec des effectifs qui représentent un emploi sur cinq en France, la proportion la plus importante dans l'OCDE derrière celle des pays scandinaves.

Des dérives importantes

L'effort à fournir est d'autant plus important que les dérives sont importantes. Selon le rapport de la Cour, " le budget triennal de l'État pour 2015-2017 retient une progression de 250 millions d'euros par an de la masse salariale alors que la politique mise en œuvre depuis 2013 entraîne une croissance tendancielle estimée à 700 millions d'euros ". Et de poursuivre : " des économies sont nécessaires chaque année pour un montant de 450 millions d'euros, s'agissant de l'État, et pour un montant deux fois plus élevé, s'agissant des autres administrations publiques, pour respecter cette programmation. Elles devraient même être encore plus importantes pour s'assurer contre les risques de dépassement des objectifs tenant aux fragilités des outils de budgétisation et de pilotage de la masse salariale, en particulier de celle des administrations publiques autres que l'État. Les annonces récentes concernant le renforcement des effectifs de sécurité et de défense fragilisent grandement le respect de cette trajectoire car elles impliquent d'identifier dans les autres ministères des économies au-delà de 450 millions d'euros par an ".

La Cour dégage trois priorités

Quelles mesures proposent la Cour sachant que, de son point de vue, l'actuelle politique salariale, symbolisée notamment par le gel prolongé du point ne pourra pas être prolongée " indéfiniment " et sera " insuffisante " pour financer ces réformes.

Trois leviers doivent être actionnés. La Cour suggère d'identifier les marges encore disponibles pour rendre les rémunérations plus équitables et plus incitatives à la performance.

Maîtriser les effectifs, encore et toujours

Elle propose aussi de maîtriser davantage les effectifs," pour financer la modernisation de la gestion des ressources humaines ".

"Alors que l'État a fortement ralenti leur progression, les opérateurs, les collectivités locales et les hôpitaux ont maintenu une politique de recrutement dynamique. Une reprise de la baisse des effectifs de l'État assortie d'efforts accrus des autres administrations publiques permettrait de mener une politique salariale moins contrainte. Pour éviter une politique de « rabot », la maîtrise des effectifs devrait reposer sur des gains de productivité structurels soigneusement identifiés, et sur une réflexion sur le périmètre des missions et leur répartition entre les niveaux d'administrations ".

Alors que François Hollande a supprimé la règle du non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite, la Cour recommande d'y revenir. " À titre illustratif, la reprise d'un objectif de non-remplacement d'un départ à la retraite sur deux permettrait une économie annuelle d'environ 750 millions d'euros ", avance le rapport.

Une durée effective du travail inférieure à la durée légale dans certains services

Enfin, pour maintenir la qualité des services publics, la Cour recommande d'identifier les marges « existantes portant sur la durée effective du travail ». Pour quelles raisons ? Elle semble « inférieure » à la durée légale dans certains services.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/09/2015 à 23:26 :
@GINA G ; je ne parle pas de la retraite des ministres mais de ces patrons qui s'en vont avec des centaines de milliers d'euros : je parle aussi des femmes d'ex présidents de la REPUBLIQUE, des maitresses qu'on entretient aux frais du contribuables de ces députés qui ne sont jamais là mais qui touchent quant même leur argent sans compter la maison de retraite des vieux politicards dans le besoin ! combien nous coure l'entretient de : GICARD, CHIRAC SARKOZY? pas un mois sans qu'un scandale financier n'éclate comme par exemple les caisses noirs les petites primes pour tel ou tel député ministres etc.. ET L ENTRETIENT DES ORS DE LA REPUBLIQUE voilà de quoi je parle c'est trop facile de "taper" sur les fonctionnaires ! et pendant ce temps le bon peuple ne se rend pas compte de toutes cette bande d'affameur qu'on entretient à ne rien faire !
Réponse de le 05/02/2018 à 13:50 :
La Cour des comptes pourrait deja appliquer a elle meme ce qu’elle prone .!
Personne ne parle des fonctionnaires d’etat qui travaillent pour l’Assemblée ou le sénat. et qui tournent a 17000€ mensuel.
Nous avons tous dans nos familles desfonctionnaires travaillant aux impots ,a la Secu , a Pole emploi , dans les préfectures etc...... et certains reconnaissent qu’il y a franchement des abus meme s’ils en profitent . Temps de travail non respecté ( 28 h /sem ) congé rallongé d’une semaine , avancement a l’ancienneté , billets d’avion payés tous les 2 ans pour les fonctionnaires originaires des iles Martinique ,Guadeloupe ,Reunion etc... plus 3 sem de congés payés !!!!!!! Le point d’indice des salaires est bloqué mais il a été compensé par la promotion a l’échelon supérieur etc.....
Comité bidon pour recaser des responsables syndicaux , commissions qui ne servent a rien sinon a planquer des copains comme le Cese ( 233 personnes
payées 3000€ par mois pour un travail a mi-temps ) . Me Lebranchu a recasé des membres de son cabinet dans des hopitaux comme directeur adjoint ,idem dans les cafs . A t’on besoin de directeur adjoint dans les CAF ?
La SECU ? Pole Emploi etc .... Nous aussi du Privé on en a marre de tous ces pacards dorés pour les copains a 10000€ par mois .Et les eboueurs a. 16 h par mois et les dockers a 18 h etc........ et sur qui tape MACRON ?,. sur les retraités du Privé qui travaillaient 45 h par sem ,sur les retraites du Privé qui ńavaient pas 5 sem decongé ,sur les retraités du Prive qui travaillaient 160 trimestres ,qui avaient la retraite a 60 ans , et qui avaient une retraite egale a 55% de leur salaire .Des puvriers qui ont une retraite de 1100€ par mois et combien celle des fonctionnaires ? e gale a leur dernier salaire et entravaillant moins longtemps . .
Réponse de le 05/02/2018 à 13:56 :
La Cour des comptes pourrait deja appliquer a elle meme ce qu’elle prone .!
Personne ne parle des fonctionnaires d’etat qui travaillent pour l’Assemblée ou le sénat. et qui tournent a 17000€ mensuel.
Nous avons tous dans nos familles desfonctionnaires travaillant aux impots ,a la Secu , a Pole emploi , dans les préfectures etc...... et certains reconnaissent qu’il y a franchement des abus meme s’ils en profitent . Temps de travail non respecté ( 28 h /sem ) congé rallongé d’une semaine , avancement a l’ancienneté , billets d’avion payés tous les 2 ans pour les fonctionnaires originaires des iles Martinique ,Guadeloupe ,Reunion etc... plus 3 sem de congés payés !!!!!!! Le point d’indice des salaires est bloqué mais il a été compensé par la promotion a l’échelon supérieur etc.....
Comité bidon pour recaser des responsables syndicaux , commissions qui ne servent a rien sinon a planquer des copains comme le Cese ( 233 personnes
payées 3000€ par mois pour un travail a mi-temps ) . Me Lebranchu a recasé des membres de son cabinet dans des hopitaux comme directeur adjoint ,idem dans les cafs . A t’on besoin de directeur adjoint dans les CAF ?
La SECU ? Pole Emploi etc .... Nous aussi du Privé on en a marre de tous ces placards dorés pour les copains a 10000€ par mois .Et les eboueurs a. 16 h par sem, et les dockers a 18 h etc........ et sur qui tape MACRON ?,. sur les retraités du Privé qui travaillaient 45 h par sem ,sur les retraites du Privé qui ń’avaient pas 5 sem decongé ,sur les retraités du Prive qui travaillaient 160 trimestres ,qui avaient la retraite a 60 ans , et qui avaient une retraite egale a 55% de leur salaire .Des ouvriers qui ont une retraite de 1100€ par mois et combien celle des fonctionnaires ? égale a leur dernier salaire et en travaillant moins longtemps . .
a écrit le 12/09/2015 à 14:50 :
Des économies vites faites: suprimer la patrouille de France et toutes les équipes mililtaires de sports de haut niveau. Il y a des club civils pour cela.
Revoir le nombre de hauts fonctionnaires et de généraux.
Revoir les grilles indiciaires et d'avancement de toutes les administrations du fait que l'âge de départ en retraite recul. (sinon la facture va exploser)
Revoir un par un tous les avantages en nature attribués depuis Napoléon.
Réponse de le 31/10/2015 à 18:50 :
charlot...........et frustré.
Bon courage;
a écrit le 12/09/2015 à 14:09 :
Ce qui est curieux c'est que l'on préfère mettre à la diète la fonction publique mais pas les migrants. Il va être donné 1000 euros par migrant à ceux qui vont héberger les migrants. Je me demande si je vais pas me reconvertir et louer mes box aménagés en studio.
a écrit le 11/09/2015 à 16:36 :
c est intolerable qu il existe 2 sortes de FRANCAIS .bravo les socialos votre resutat se mesure tous les jours ...
a écrit le 11/09/2015 à 13:37 :
Je suppose que la cour propose de tailler dans les effectifs pléthoriques de la Cour des Comptes et de baisser les émoluments de ses membres qui ne sont pas réellement les plus à plaindre dans la fonction publique.
a écrit le 11/09/2015 à 12:47 :
La Cour des comptes ne "travaille" plus pour la France mais pour Bruxelles!
a écrit le 11/09/2015 à 10:42 :
Encore la même doctrine, moins de fonctionnaires tout ira mieux , les exonérations du Cac 40 coûte bien plus et leur bénéfice ne crée pas d emploi , meme avec 0 fonctionnaire les français paieront plus car il faudra bien payer les entreprises qui feront du business et non du service public
Réponse de le 11/09/2015 à 11:56 :
à Pascredule,

Alors, celle-là elle est biien envoyée !!! vous avez raison à 1000 %.
Réponse de le 12/09/2015 à 13:12 :
C'est justement parce que vous n'avez pas tort qu'il faut doter les administrations de chiffres d'affaires avec des tarifs de redevance clairs et alignés sur des valeurs raisonnables afin d'identifier où et à quel niveau il faut faire des économies
a écrit le 11/09/2015 à 6:36 :
La Cour des comptes a-t-elle mis à la diète ses employés (réduction d'effectifs, de primes etc) à vérifier svp
a écrit le 10/09/2015 à 23:16 :
M. MIGAUD bonsoir : combien nous coûte l'entretient des ors de la REPUBLIQUE ET TOUTE LA CLIQUES DES POLITICARDS, DES MAITRESSES DES FEMMES DES EX PRESIDENTS LES VIEUX PRESIDENTS OUI COMBIEN .......... DES RETRAITES HONTEUSES CURIEUSEMENT PAS UN MOT POURQUOI M. HOLLANDE VOUS A PROMIS LA LEGION D" HONNEUR OU UNE AUTRE BRELOQUE ?????????
Réponse de le 11/09/2015 à 5:05 :
@booboo, Lisez les chiffres. Vous n'allez pas sauver le deficit en economisant quelques milliers d'euros avec la retraite des ministres. Par contre, moins de fonctionnaires ça se chiffre en Milliards.
Réponse de le 11/09/2015 à 20:40 :
On peut sauver le deficit en mettant un terme aux dettes publiques en faisant faillite . On paye 45 milliards par an rien qu'en interets sur la dette publique, soit plus que le budget de l'éducation nationale , le plus gros budget ....sinon on va finir comme la Grèce.
Réponse de le 12/09/2015 à 14:11 :
Et puis l'argent économiser va permettre d'aider plus de migrants.
a écrit le 10/09/2015 à 23:00 :
Mon commentaire de ce jour à 22h30 à encore disparu comme beaucoup de mes commentaires
???????
a écrit le 10/09/2015 à 21:45 :
pourquoi appeler ces gens "les sages" ? il font leur boulot comme n'importe quel comptable d'entreprise privée, à la différence que les politiciens qui nous dirigent s'assoient allègrement sur ses avis ...
a écrit le 10/09/2015 à 17:55 :
Il faudrait remplacer q' un fonctionnaire sur 2 ??? on a déjà entendu cela il y a quelques années mais depuis 2012 ils font la sourde oreille!!!vous pensez faire comme Sarkozy et déplaire aux fonctionnaire ???Bien que nos fonctionnaires sont bons dans l ensemble il faudra à l avenir diminuer les effectifs ,les faire travailler plus et les payer mieux
Réponse de le 10/09/2015 à 22:54 :
Votre commentaire reflète bien le formatage impulsé par les divers gouvernement à forte tendance libérale qui se sont suivi, droite et gauche.
ne vous en déplaise , les fonctionnaires travaillent , comme dans toute structure, vous en avez qui travaillent plus que d'autres (c'est pareil dans le privé ).
Même mentalité lorsque l'on compare une petite structure privé avec une petite structure publique
Idem pour la mentalité dans les grosses structure.
En supprimant des fonctionnaires , ces derniers ont plus de difficultés pour être au service du public.
Ils rendent donc de plus en plus un mauvais service
Et comme on dit:
Il est alors plus facile de tuer son chien lorsqu'on l'accuse d'avoir la rage

Eh oui facile alors de dire :
Ils sont nuls ces fonctionnaires
Mais comment travaillez vous sans formations ou moyens humains.??

Bientôt , comme partout il n'y aura plus qu'un seul rameur entouré d'une armée mexicaine :
Des cadres inutiles dans le public
Des financiers inutiles dans le privé et disparition des PME.

De plus la cour des comptes diffuse un tissu de mensonges ( utile pour le formatage de la population) :
Comment peut-elle dire que tous les fonctionnaires ne respectent pas leur temps de travail alors qu'ils sont , comme dans beaucoup d'établissement privé soumis à la pointeuse.

Quant aux petites structures privées, la relation : patron /dictateur et employé /esclave est un autre problème .
Sachez que souvent dans les petites structures publiques, ce type de relation existe aussi avec souvent des dépassements d'horaire que la fonction publique ne paye légalement pas

Merci d'être un peu plus modéré quant à la place de chacun au travail.
Évitons les boucs émissaire suite à formatage.
a écrit le 10/09/2015 à 17:19 :
Le probleme est que les rapports la cour des comptes tout le monde s'en fout et surtout au gouvernment and autres services de l'Etat. A on avis, c'est souvent dommage.
a écrit le 10/09/2015 à 16:59 :
En terme d'effience, ne pourrait on pas commencer par supprimer la Cour des Comptes dont les constats et propositions ne sont jamais suivis d'effet.
a écrit le 10/09/2015 à 14:47 :
Messieurs de la Tribune, faites comme un de vos collègue de la presse écrite et web , publiez tous les chiffres contenus dans le rapport de la cour des comptes ( public versus privé entre autre). Ca éclairera certains auteurs de commentaires.
a écrit le 10/09/2015 à 14:25 :
Didier MIGAUD serait plus crédible s'il diminuait son salaire par deux
a écrit le 10/09/2015 à 13:44 :
Si j'étais Didier MIGAUD, je démissionnerai car quoi qu'il dise, qu'il conseille, qu'il préconise, personne chez ses potes socialos ne l'écoute ! Vous avez déjà vu les gaullistes ou les socialos bolcheviques s'attaquer à la fonction publique, là d'où ils sortent presque tous, là où on les recase après leurs bons et loyaux services, là où la retraite dorée permet de vivre confortablement de bons vieux jours ! Alors que la fonction publique ponctionne plus du double de nos finances en rapport à nos voisins notamment l'Allemagne, les Pays Bas et la GB tout le monde s'en moque !
Réponse de le 10/09/2015 à 16:34 :
C'est fort drôle de traiter Hollande et Macron de socialo-bolchévique. ça fait diatribe d'après boire. Quant à cette idée que la fonction publique ponctionnerait plus du double de ce que dépense nos voisins, ilme semble que vous devez avoir pris vos renseignement dans "Valeurs actuelles"
Réponse de le 10/09/2015 à 21:51 :
traiter Hollande ou Valls de bolcheviques, ça fait sourire ... : on les imagine mal le couteau entre les dents; et en manière de politique libérale, ils rendent des points à Sarko
a écrit le 10/09/2015 à 13:23 :
Ne pas mettre tous les fonctionnaires dans le même sac!
Le plus choquant est le régime de retraite beaucoup plus avantageux que le privé
Ce qui est étonnant c'est que personne ne parle des régimes spéciaux qui eux sont indecents
Mais ne pas couper la branche ..,,,,,
Réponse de le 10/09/2015 à 13:57 :
Ouais ! D'accord avec cette remarque sur les régimes spéciaux. A condition qu'il y ait un REEL alignement des autres avantages sur le privé. Et, à mon avis, le nombre de milliards d'euros est plutôt à 7 chiffres avant la virgule (voire 8 tellement la différence est importante). Si nécessaire, je peux prendre un exemple que je connais bien (le mien, fonctionnaire retraité) à titre de démonstration.
Réponse de le 10/09/2015 à 14:09 :
Il me semble que les régimes spéciaux sont a l'équilibre.Etrange de voire les attaques toujours concentrées sur les memes!
Réponse de le 10/09/2015 à 18:33 :
Pourriez vous commencer par vous renseigner sur la retraite d'un technicien du privé et sur celle d'un technicien travaillant dans la justice, la défense... Ou une secrétaire du privé et une de la fonction publique.
Si le calcul pour la déterminer est différent, leur retraite sont relativement similaire. Travailler dans la fonction publique a l'origine c'est d'accepter une sécurité de l'emploi au détriment du salaire. Malheureusement aujourd'hui être fonctionnaire c'est être sous payé pour être presque certain d'être viré... Sauf pour les patrons bien sûr.
a écrit le 10/09/2015 à 12:56 :
bizare cette cour qui jamais
ne remet en cause le cumul de fonction de certain elus
ni leur remuneration
il prefere regarder les petits les sans dents
pour raboter leur revenu
la France est malade de ces institutions
de la fonctionite aigu celle identique a l'ancienne urss
Réponse de le 10/09/2015 à 18:40 :
Oui hein, ni le nombre de nos hauts élus. Ils ne proposent pas de remplacer un sénateur sur 2, ou un membre d'assemblé sur deux. Mais bon il est vrais qu'ils sont peux nombreux... surtout aux séances sauf celles touchant a la baisse de leurs salaires où il n'y avait pas assez de sièges ce jour là...
D'ailleurs est ce que cette cours propose aussi de ne remplacer qu'un membre sur deux des personnes travaillant chez eux?
a écrit le 10/09/2015 à 12:35 :
Imaginez qu'un service administratif fasse appel à un cabinet spécialisé pour faire un audit dans son service afin de mettre en évidence son fonctionnement,circulation de l'information,rôle de chacun,traitement des anomalies...IMPENSABLE......
Croyez vous qu'un responsable de service ou sa hiérarchie soient prêts à se tirer une balle dans le pied....On continuera donc à tourner en rond ...ou bien on fera appel à des cabinets d'audit bidon que l'on sera amené à créer tant la tâche sera immense!!!!
C'est pourtant en usage dans le privé et ça marche... assez douloureusement quand on fait partie de la charrette!!!.
a écrit le 10/09/2015 à 12:25 :
Oui, ils a des question à se poser pourquoi, ils faut 50 % de cadres dans la fonction publique d'état, de meme les renumerations sont importante du fait des heures de travail effectuer ( éducation, 25 h par semaine et 150 jours de vacance par an). Il me semble important de réformer car cela nuis gravement à la cohésion nationale, apres tous cela ne serai que justice social, et plus productif pour l'avenir du pays....
a écrit le 10/09/2015 à 12:03 :
Bonjour
Un jour parlerons nous sérieusement du temps de travail des enseignants du secondaire et du supérieur, j'ai entendu récemment sur France Inter Monsieur JUPPE, dire que les enseignants font environ 1607 heures de travail par an ,avec quatre mois de vacances par an cela ferait des semaine de 45 heures ,bien sur les classes sont surchargées avec des enfants par toujours très attentifs. Mais en consacrant 25 heures de cours par semaine et une dizaine d'heure de préparation et de correction je pense que l'on pourrait envisager des classes dont l'effectif ne devrait pas dépasser 20 élèves donc en préservant la règle des 35 heures nationale et en faisant une petite entorse aux sacro-saintes vacances.
A quand le vrais débat.
A j'oubliais 800 OOO enseignants ,cela fait réfléchir nos futurs élus , mais quand même la moitié du budget de l'état !
Cordialement
JY MORAND
Réponse de le 10/09/2015 à 16:38 :
Allez enseigner dans les banlieues pauvres mon vieux, ça va vous faire drôle. Vous vous rendrez rapidement compte que les enseignants sont très mal payés. quant aux vacances la plupart des enseignants du supérieurs que vous ne semblez pas connaitre travaillent, notamment à leurs recherches. L'éducation ce n'est pas la moitié du budget de l'Etat.
Réponse de le 10/09/2015 à 18:46 :
Si vous les enviez tant que ça, postulez, ils en recrutent beaucoup en ce moment. Mais bon moi je préfère garder mon travail actuel plutôt que de supporter les enfants mal élevés...
a écrit le 10/09/2015 à 11:35 :
On peut peut-être commencer par licencier les fonctionnaires de la cour des comptes, institution unique dans le monde. Aux Etats-Unis, des universitaires font le même travail, souvent mieux et beaucoup moins coûteux.....
Réponse de le 10/09/2015 à 14:06 :
Hé ! Vous semblez sous-informé !
Il y a même une cour des comptes pour l'UE et, pour les US, ça s'appelle GAO. Je vous laisse découvrir cette institution qui ne fait pas que "dans la dentelle" !
a écrit le 10/09/2015 à 11:26 :
Avec des semaines de travail à moins 32 heures, absentéisme élevé, congés au-dessus du l'égal, en sureffectif, service rendu médiocre, retraites spécifiques et avantages privilèges injustifiés très inégalitaires avec la société civile, administrations sans utilités ou en doublons, etc... IL FAUT UNE VRAIE REFORME DU PUBLIC COMME DANS LE PRIVE !!! LE PRIVE NE VEUT PAYER POUR CETTE CASTE QUI NE FAIT AUCUN EFFORT POUR MODERNISER NOTRE PAYS !!!
Réponse de le 10/09/2015 à 12:12 :
Je fais plus de 60 heures par semaine, je ne prends que 3 semaines de congés par an, j'ai passé et obtenu 5 concours, j'ai changé de région ..... et je suis fonctionnaire !!!

Arrêtez ce discours débile !

De plus, où voulez vous enlever des fonctionnaires ? Moins d'enseignants, moins d'infirmière, moins de policiers .... Dès que l'état ferme une classe c'est la révolution !

Il faut savoir ce que l'on veut ! Par contre, pourquoi ne pas supprimer toutes ces commissions et la moitié de nos élus ?
a écrit le 10/09/2015 à 9:55 :
Tout çà ressemble à un emplâtre sur une jambe de bois.
Et, de plus, la Cour des Comptes n'a apparemment aucune autorité sur l'Administration.
Comme d'ailleurs nos élus au pouvoir : les lois sont votées à cadence rapide, mais sont appliquées lentement, quand elles le sont, selon le bon vouloir de ces messieurs de Bercy et d'ailleurs qui rédigent les décrets d'application.
Bref, tout çà est une comédie stérile.
Mais voyons le bon côté des choses : même s'ils sont peut-être trop nombreux et pas toujours bien employés, nos fonctionnaires sont en grande majorité intègres, compétents et travailleurs, et l'usager n'est pas mal servi du tout. Ce qui n'est pas le cas dans plein de pays.
a écrit le 10/09/2015 à 7:20 :
Cameron a supprimé plus de 500 000 postes de fonctionnaires dans son pays qui en avait moins que la France. Ici, c'est la dictature des fonctionnaires qui décident ce qu'ils doivent vous prendre. Ce pays est foutu. Aucun élu ne peut résister à ce système destructeur. Il ne reste qu'à partir. Les jeunes diplômés le savent.....
Réponse de le 10/09/2015 à 10:00 :
Déficit balance, 1er semestre 2015 par rapport au 1er de 2014, en milliards:
France :
38,3 > -29,2 (diminution du déficit de -24%)
Royaume-Uni :
62,4 > -74,9 (augmentation du déficit de +20%)
75 milliards de déficit sur un semestre, c'est un chiffre de champion du monde hors catégories. C'est du très lourd. C’est que là, ils commencent à faire vraiment peur les britishs!
Avez-vous remarqué, que même aux Etats-Unis et au Canada, les entreprises françaises gagnent des parts de marché, alors que les anglaises décrochent.
Avez-vous remarqué les contrats signés ces dernières semaines :
- Rénovation du métro de Londres, 1 milliard, Thales.
- Marché des abris-bus de Londres, JCDecaux, 700 millions.
- Vinci, les égouts de Londres, 858 millions
- Sécurité aéroports de Manchester, London Stansted et East Midlands. 44 détecteurs de traces d'explosifs (ETD) Itemiser 4DX, Morpho/Safran.
- Pour les nouveaux hélicos UK Merlin des porte-avions, Thales va fournir les dernières générations du radar Searchwater et du système de mission Cerberus, système de surveillance et de contrôle aéroporté interarmées, 100 millions.
............
Heureusement que les britanniques ont une industrie plus performante que la notre !
Il parait aussi que le Royaume-Uni est un paradis fiscal avec sa City et tous ses paradis fiscaux satellites.
Il parait que le royaume est le 11ème producteur mondial en hydrocarbures, presque auto-suffisant, donc facture énergétique légère, quand la notre est de plusieurs dizaines de milliards.
Il parait que le royaume héberge beaucoup de boites à lettres.
Il parait que dans les 10 premières grandes fortunes britanniques ne le sont pas, ...........britanniques!
2015 : "Le pays compte 117 milliardaires en livres sterling (contre 43 en France), en hausse de 12 % depuis un an. Ils détiennent ensemble plus de 450 milliards d'euros. En tête du classement annuel du Sunday Timesfigure Len Blavatnik, Américain d'origine ukrainienne, propriétaire de Warner Music. Il est suivi par la famille Hinduja, magnat indien de l'industrie et de la finance, puis par la famille anglo-irlandaise Weston, qui possède l'enseigne de mode Primark, les grands magasins Selfridges et Fortnum & Mason. On retrouve aussi dans ce cénacle les oligarques russes Ousmanov (4e) et Abramovitch (10e), l'Indien Mittal (7e) ou le couple suisse Bertarelli (6e)."
Il parait qu'une bulle immobilière y gonfle, ce qui est logique avec toutes les grandes fortunes hébergées et parce que Londres est à vendre. Les prix aussi, qui deviennent intenables pour les rikikis jobs jetables!
On comprend mieux pourquoi le R-U ne veut pas rester dans l’Europe, qui tend à lutter (mollement) contre la fraude fiscale et les paradis !
Sans toutes ses bidouiles, que serait le royaume ?
Même dans la finance, les banques et assurances NF font aussi bien que les anglaises !
a écrit le 10/09/2015 à 7:11 :
On baisse les impôts, on n'augmente pas les salaires aussi vite que l'inflation et au final on garde un déficit public pour faire avaler aux gens qu'il faut réduire la taille de l'état...

On assiste a une vaste arnaque destiné a envoyer dans la finance l'argent de fonctionnement de l'état et de l'économie réel.

Ah oui, la convergence fiscal Européen qui impose le moins disant.
Réponse de le 10/09/2015 à 7:28 :
Non l'argent du contribuable part dans les prestations sociales, CMU etc..!!
Réponse de le 10/09/2015 à 7:42 :
@Apo: la finance mon cher, ce n'est ni plus ni moins que grâce à elle que le pays fonctionne encore. C'est elle qui bouche les trous de notre déficit public et c'est auprès des vilains marchés financiers que nous empruntons et continuons à vivre au dessus de nos moyens.
Réponse de le 10/09/2015 à 17:10 :
C'est faux, ce n'est pas la "finance" qui fait fonctionner le pays , mais bien les impots qui payent à la fois le budget et les dettes. En fait, on pourrait totalement se passer de la finance, qui ne survit que grace à l'argent des "gens normaux"...
a écrit le 10/09/2015 à 3:02 :
La seule manière, c'est remplacer uniquement un fonctionnaire sur 3 et non sur 2...Et demander aux mairies et aux régions et aux départements de faire pareil, mais qui les controle ?
Réponse de le 10/09/2015 à 23:31 :
"Et demander aux mairies et aux régions et aux départements de faire pareil, mais qui les controle ? " : Les fonctionnaires d'état chargés d'empêcher la création de doublon? Ha... ça n'existe pas, pas plus qu'un inventaire des missions et affectation de ces dernières : Le gros boulot pour faire des économies est là, mcais le peuple préfère des phrases chos!
STOP A LA DECENTRALISATION SANS COORDINATION!
a écrit le 10/09/2015 à 0:04 :
Bonjour,
Le non remplacement d'un fonctionnaire sur deux ne fait pas baisser les budget mais les fait enfler moins vite car en prenant en compte la retraite à taux, plein, les pensions de réversion à taux plein et l'augmentation de la durée de vie l'inertie avant de faire de véritables économies est d'environ 30 ans.
Autrement dit Monsieur A part à la retraite à 60 ans et n'est pas remplacé. Il touchait un salaire de 2000€ ne mensuel sur les dix dernières années. Le calcul de sa retraite à taux plein se fait sur les six derniers mois donc sa retraite sera d'environ 2000€ net. Ce dernier décède à 80 ans et sa veuve hérite de sa pension en réversion à taux plein pour les 10 ans de vie supplémentaire qu'elle vivra.
En définitive le cout sera passé du budget ministère assurant le paiement de ce fonctionnaire en tant que salarié à l'organisme chargé de lui verser sa retraite puis de verser la pension de réversion à sa veuve. En définitive malgré son non remplacement ce dernier aura contribuer exactement la même chose à la Nation pendant 30 ans supplémentaire. Bien entendu cela on se garde bien de vous le dire aux informations.
Bref pour réellement baisser le cout des fonctionnaires sur le budget il convient de ne pas en remplacer un sur deux mais aussi de supprimer la retraite à taux plein en l’alignant sur le privé.
Réponse de le 10/09/2015 à 10:56 :
voilà un commentaire qui démontre que certains feraient mieux de se taire plutôt que de dire n'importe quoi.
Un fonctionnaire standard, pour bénéficier d'une retraite à taux plein doit partir à la retraite à 62 ans à condition d'avoir le nombre d'annuités suffisantes ( aujourd'hui 42 annuités). Si son revenu net était de 2000 euros, ce qui est loin d'être le cas de la majorité des fonctionnaires, il aura sensiblement 75% de ce revenu soit 1500 euros à condition que son revenu net ne comprenait pas de primes qui n'ouvrent pas droit à retraite. De plus la pension de réversion dont peut bénéficier le conjoint survivant ne sera que de 50% de celle du conjoint décédé, soit 750 euros dans le cas présent.
Réponse de le 10/09/2015 à 12:15 :
C'est même pire que ça car, dans le privé, le conjoint survivant ne touche pas la pension de réversion si ses revenus propres dépassent 1700€. Pour les fonctionnaires ce plafond n'existe pas...
Et je pense aussi au jour de carence qui avait été institué pour les fonctionnaires, mais supprimé par Marisol Touraine. Les congés de maladie ont aussitôt fait un bond de 48%. Là aussi il y a des économies à réaliser en alignant fonctionnaires et travailleurs du privé, ce qui ne serait que justice.
a écrit le 09/09/2015 à 23:58 :
Un rapport de plus (aux frais du contribuable...) réalisé pour la seule fonction de prendre la poussière...
a écrit le 09/09/2015 à 22:15 :
Il devient urgent de revenir sur les créations de postes décidées par Hollande dans l'éducation nationale. Non seulement dès 2017 il ne faudra plus y remplacer aucun départ à la retraite mais sans doute faudra-t-il licencier une partie des personnes recrutées de façon irresponsable au cours de ce quinquennat (même Aubry l'avait dit en 2011).
Réponse de le 10/09/2015 à 7:31 :
Qui souhaite que son enfant n'ait pas d'enseignant en face de lui? Qu'il n'y ait pas de policier quand on est agressé ??
Réponse de le 10/09/2015 à 7:39 :
Surtout supprimons les postes de postes et bourrons les classes: 50 élèves par classe me semble une bonne jauge.
Insultons l'avenir! De toutes façons, le partagerons nous encore bien longtemps?
Réponse de le 12/09/2015 à 13:08 :
Essayez de raisonner en chef d'entreprise et regardez ce que produisent les différents niveaux primaire, secondaire...quel coût de l'élève pendant chacun de ces cycles ? Vous verrez alors que ce que vous dites ne s'applique qu'au secondaire et à condition de diminuer le nombre d'heures enseignées inefficaces (suppression des redoublements avec un programme à la carte où du soutien au tronc commun serait proposé immédiatement aux élèves en difficulté). En primaire votre politique serait catastrophique comme avant 2012. Ecoutez ce qu'en dit Luc Ferry qui est un homme sensé sur ces sujets et vous comprendrez mieux.
Réponse de le 12/09/2015 à 13:45 :
L'enseignement en France est inadapté à l'an 2015. On pourrait facilement supprimer 90% des cours, qui ne servent à rien, comme le latin, et autres matières et rester avec le minimum vital : maths, histoire, français, sciences. Déjà que meme au BAC ils ne maitrisent pas les calculs ni la langue, il serait temps de faire une réforme totale. De plus, cela résoudrait le manque de profs...Il est temps de passer à 2015, bientot 2016. Laissez Jules Ferry tranquille, et les morts enterrer les morts, sinon je vous fais un roman sur Socrate et ses jeunes élèves.
Réponse de le 12/09/2015 à 13:49 :
Ayant confondu Luc Ferry et Jules Ferry, cela n'a aucune importance, les deux étant très très peu interessants au débat. Pourquoi nous parlez vous de Luc Ferry ? Et pourquoi pas de Benoît Hamon ou de Najat Vallaud-Belkacem...On n'est plus en 2002. Les temps changent.
a écrit le 09/09/2015 à 22:00 :
Je rejoins le commentaire de "bili Hari". A quoi sert la Cour des Comptes? Elle doit informer le Parlement, le Gouvernement et l'opinion publique sur la régularité des comptes. Elle le fait bien, même à mon avis, d'une manière excellente (bien à la différence de la presse française). Des fonctionnaires excellents mais inutiles. Ces innombrables rapports n'ont aucun caractère contraignant. Et notre gouvernement se charge de ne jamais, mais ne jamais intégrer une seules recommandations. Au contraire, la masse salariale de l'Etat continue de croître, ainsi que les dépenses publiques, notre moteur de croissance. Et ce moteur est ruineusement alimenté par l'augmentation de la dette publique (depuis 2007, le PIB a augmenté de 189 milliards d'euro et la dette de 878 milliards) Donc sur 6 ans, pour 1 euro de dette nouvelle, nous avons dégagé 21 cts de "croissance". Ceci est un gaspillage que le monde n'a jamais vu! Et pendant ce temps, depuis 2007, la production manufacturière a baissé d'environ 18 %. Et la baisse continue, ainsi que le soutient de notre président à cette croissance -de la dette - et rien d'autre: rien.
a écrit le 09/09/2015 à 21:25 :
il faut supprimer la Cour des Comptes, non pas parce qu'elle raconte n'importe quoi, mais parce que ses rapports ne sont jamais suivis d'effet: à quoi bon... autant faire cette économie.. évidemment, l'alternative serait de la doter de pouvoirs de décision..
a écrit le 09/09/2015 à 21:24 :
comme le disait déjà Clemenceau , les escaliers des ministères sont les lieux les plus fréquentés, où ceux qui partent en avance, croisent ceux qui arrivent en retard .
Migaud pourrait aujourd'hui confirmer la continuité des pratiques des fonctionnaires et annoncer " qu'il y a du grain à moudre " pour diminuer les dépenses de personnels .
a écrit le 09/09/2015 à 21:02 :
Prochain regret de Hollande : avoir supprimer la politique de non remplacement d'un fonctionnaire sur 2 de Sarko... et oui : l'anti sarkozysme primaire a fait des dégâts : meme l'ancien président socialiste de la commission des finances de l'assemblée nationale le reconnait maintenant qu'il est à la cour des comptes !!
Encore un effort de mea culpa, et ce gouvernement finira par reconnaitre que supprimer le seul jour de carence des fonctionnaires a fait exploser le nombre d'arrêts maladie !
Réponse de le 09/09/2015 à 22:05 :
De toutes façons aucune des décisions du quinquennat 2012-2017 ne devra être conservée. Le pays aura perdu 5 ans de plus avec Hollande.
Réponse de le 09/09/2015 à 22:15 :
Cela dit la règle est un peu idiote...Pourquoi pas 1 sur3 ? En fait la moitié des fonctionnaires suit l'activité en front office avec une qualification spécifique(profs, policiers, infirmières...) et l'autre relève du service général souvent en back office ou en accueil physique...Avec la digitalisation et une simplification des mécanismes (système socialo fiscal...), il est possible de bloquer tous les recrutements de fonctionnaires de la deuxième catégorie pendant un quinquennat en déplaçant les personnes sur un département d'une entité à l'autre...Pour la première catégorie, c'est moins simple...
a écrit le 09/09/2015 à 20:53 :
Des maux ...et comme toujours des mots...
a écrit le 09/09/2015 à 20:43 :
Je serais à la place de la droite je laisserais bien la gauche au pouvoir, tous les dirigeants PS travaillent pour le capital. Loi Macron, travail du dimanche, réforme du code du travail, les 35 heures, l'écrémage de la fonction publique et j'en passe. Au secours les républicains !
Réponse de le 09/09/2015 à 21:27 :
En general, un gouvernement de droite fait une politique essentiellement de gauche et un gouvernement de gauche s'efforce toujours d'aller le plus à droite possible (tout en disant que c'est quand même de la politique de gauche!!) par peur d'être accusé d'être trop à gauche!!! Comme disait Montesquieu: "les hommes s'accomodent peiux des milieux que des extrêmes"
a écrit le 09/09/2015 à 20:42 :
Au moment où l gouvernement prépare une "rénovation" du code du travail il devrait remettre à plat le code de la fonction publique !!
Réponse de le 09/09/2015 à 22:09 :
Mais au fond, a-t-on encore besoin d'une fonction publique ? La plupart des services publics ne peuvent-ils être rendus à meilleur compte par des agences privées ?
Réponse de le 09/09/2015 à 22:26 :
Le statut de la fonction publique contrairement à ce qu'on pense protège plus l'administration que l'agent. Hormis la garantie de l'emploi, rien n'est acquis : l'agent peut être déplacé facilement d'un métier à l'autre, pas besoin d'avertir le CE quand on se réorganise (il n'y en a pas), pas de descente de l'inspection du travail non plus...C'est uniquement la pratique managériale qui peut faire la différence. Si les dépenses publiques sont trop élevées, c'est simplement parce que le système de management n'a pas été mis en place : il est possible de gérer en P&L et d'avoir à peu près les mêmes mécanismes que dans l'entreprise, c'est juste une question de volonté, de pratique et de formation des dirigeants.
Réponse de le 10/09/2015 à 0:44 :
"La plupart des services publics ne peuvent-ils être rendus à meilleur compte par des agences privées ? " : C'est tellement moins cher avec des entités qui cherchent à maximiser les bénéfices qu'avec des entités qui doivent (ou devraient) assurer un équilibre budgétaire.
Vous voulez des péages sur toutes les routes de France? Des chirurgiens qui vous font payer ce que vous pouvez payer pour vous soigner?
Les 3/4 des pseudo-libéraux de ce pays me font rire : Ils veulent du privé, mais pleurnichent pour des subventions quand il faut payer le prix. Vous voulez baisser les dépenses publiques : Cessez de subventionner les marchés libres et faites le tri dans les missions en doublons (on verra qui pleurera quand les dépenses seront factorisées, quand chaque département ne passera pas la même commande pour un logiciel). Puis, appliquer la règle d'or même quand ça n'arrange pas le plus grand nombre d'électeur : On ne dépense pas plus d'argent qu'il n'en rentre (on ne tape pas dans les budgets des hôpitaux pour verser des pensions de retraites supérieures aux cotisations).
Réponse de le 10/09/2015 à 0:47 :
"Si les dépenses publiques sont trop élevées, c'est simplement parce que le système de management n'a pas été mis en place" : Vous êtes certain que c'est le seul problème? Qu'est-ce qui peut empêcher un élu de créer une mission en doublon ou de financer un projet redondant avec ceux des instances de plus haut niveau? L'obligation de discrétion de ces fonctionnaires peut-être?
a écrit le 09/09/2015 à 20:26 :
La faillite de notre pays n'est plus très loin. Les politiques ne pourront pas dire : "On ne savait pas". Attention à la mise sous tutelle de la Troika, ça va faire mal. Les incapables du gouvernement serrent les dents pour tenir jusqu'à 2017 après ce sera les sanctions.
a écrit le 09/09/2015 à 19:54 :
Ou...Comment détruire ce que nos parents nous on laisser sans savoir ce que l'on cédera a nos enfants!
Réponse de le 09/09/2015 à 20:17 :
C'est clairement le fait que le capitalisme est en train de "gagner". Comme en 1929... Vous voyez ce que ça a donné ensuite.
Réponse de le 09/09/2015 à 20:54 :
Heu... étant donnée la chronologie, vous devez faire référence à 1936 et léon Blum : on connait la suite !
Jospin a entrainé Jean-Marie LePen au 2e tour des présidentielle.
Que va apporter la politique de cette gauche après Hollande ?...
a écrit le 09/09/2015 à 19:25 :
J'adore: la durée de travail dans la Fonction publique "semble"inférieure à la durée
légale. Peut-on être plus langue de bois? alors que toute la France et la Navarra avec savent pertinemment que les Fonctionnaires ne font pas plus de 28-29 heures, sans
compter les absences, (le mercredi en particulier, mais pas seulement,) les arrêts de
maladie bidon... j'en passe et des meilleures, et cela sans aucune retenue sur le salaire?
Indice: 80% des jeunes français ont comme ambition.. d'intégrer la Fonction publique!
Il faut croire que la place est vraiment bonne.
Réponse de le 09/09/2015 à 22:31 :
Je vous conseille un stage comme juge dans un tribunal, comme soldat dans une unité d'intervention ou comme infirmière à l'hôpital...Mais ce que vous décrivez existe aussi bien entendu (le service général dans les collectivités territoriales par exemple). Il faut juste éviter les propos généraux.
Réponse de le 09/09/2015 à 23:08 :
@ FranckTrisolini Bonsoir ; HOU le vilain jaloux la jalousie est vilain défaut POURQUOI n'avez vous pas passé un concours d'entrée dans l'administration les concours sont ouverts à tous et à tous les niveaux scolaires
Réponse de le 09/09/2015 à 23:08 :
@ FranckTrisolini Bonsoir ; HOU le vilain jaloux la jalousie est vilain défaut POURQUOI n'avez vous pas passé un concours d'entrée dans l'administration les concours sont ouverts à tous et à tous les niveaux scolaires
Réponse de le 10/09/2015 à 1:20 :
Hum... Alors, 38h30 de base, plutôt 42 en moyenne (et je fais pas vraiment dans le présentéisme avec l'auto-formation à la maison).
Je vous accorde qu'on est loin des 50 heures payées 35 qu'on observe parfois dans le privé (surtout les petites boites en fait). Je doute pourtant que ça soit là dessus qu'on doive s'aligner dans le privé et le public (quoiqu'en pense les jeunes retraités qui défendent cette idée, un peu comme la retraite à 67 ans pour les suivants).
Je doute aussi que je coute plus cher à la sécurité sociale que les habitués des thalasso déguisées en cures thermales ou que ces braves qui prennent l'ambulance parce-que c'est remboursé. Aucun arrêt maladie en 6 ans (loin de moyenne du privé de 16 jours par an), RTT pour grosse fièvre et petite opération...
Sinon, dans les 80% des jeunes qui rêvaient de la place, ils étaient nombreux dans des filières qu'ils savaient sans débouchées à nous traiter de "no life" pendant qu'on préparait les concours. Devenir un spécialiste de la chasse du mammouth, puis cracher sur les fonctionnaires qui ont une meilleure place après avoir étudié les mathématiques et l'informatique, c'est un peu risible...
Vous voulez la meilleure? La place est tellement bonne que certains préfèrent rembourser leurs études que rester vivre dans des cages à poule en région parisienne pendant 10 ans.
PS : Pour les autres places, avec des concours faciles pour des fonctionnaires nantis, combien de cantonniers sont des rescapés du BTP? Faites 20 ans de bâtiment, vous gagnerez le job aussi facilement qu'eux!
a écrit le 09/09/2015 à 19:18 :
" des économies sont nécessaires chaque année pour un montant de 450 millions":LOL, avec un déficit de plus de 80 milliards par an,on comprend mieux le sérieux de didier"battling " MIGAUD!Toi assi,agite tes petits bras en guimauve,toi aussi fais du vent!
Réponse de le 09/09/2015 à 22:37 :
Il faut faire payer tous les services publics à un tarif de marché pour savoir quelle part dans les 80 doit être attribuée à des gains de productivité à réaliser et quelle part provient du fait que les français ne payent pas tous les services ou prestations dont ils profitent. Il y a évidemment des deux...
a écrit le 09/09/2015 à 19:12 :
Macron, hollande, et maintenant migaud.
Petit à petit, tous les socialistes veulent faire comme sarko.: il n'a vraiment pas besoin de revenir !
a écrit le 09/09/2015 à 18:52 :
que nos élus (à tous les niveaux) qui prennent ce genre de décisions montrent l'exemple en diminuant leur nombre et le montant de leurs indemnités qui sont nettement supèrieures aux salaires des fonctionnaires ; un peu d'exemplarité ne nuirait pas et ferait mieux accepter ces coupes dans la fonction publique
a écrit le 09/09/2015 à 18:48 :
il est prevu a partir du 01 01 16 un abattement de 8,33% sur les retraites calcules avec la perception du 13eme mois pendant toute un carriere ,recuperation de toutes les sommes versees gratification medaille du travail ,supression des retraites paniers de nuits ayant servis au calcul des pensions soit 1,56% pour carriere complete
a écrit le 09/09/2015 à 18:41 :
C'est pas demain la veille je viens de terminer le livre d'Agnès VERDIER MOLINIER intitulé "on va dans le mur" je crois que ce n'est pas exagéré. Edifiant.
a écrit le 09/09/2015 à 18:33 :
" Moi Président Je " n'en tiendra comme chaque année aucun compte : il est en campagne obsessionnelle de réélection, depuis son élection. De plus 77% des fonctionnaires votent à gauche ou extrème gauche.
a écrit le 09/09/2015 à 18:29 :
" dont le non remplacement d'un départ à la retraite sur deux"... c’était pas le cas avant François ?
Réponse de le 09/09/2015 à 22:21 :
Si mais le seul programme de la gauche donc de Hollande c'était l'antisarkozysme, donc de défaire ce qui avait été fait au cours du quinquennat précédent (le plus bel exemple étant la TVA sociale rayée d'un trait de plume et qu'il a bien fallu remplacer par le CICE qui n'est que très partiellement financé par les hausses de TVA décidées depuis). Chacun peut aujourd'hui se rendre compte que ce "programme" de gribouille est inefficace et nocif pour le pays.
a écrit le 09/09/2015 à 18:04 :
Réduire tout de suite le nombre de hauts fonctionnaires et diminuer leur salaire par 2 ou trois... Cela soulagera le budget et apaisera l'opinion publique. Ensuite supprimer la cours des compte qui enfonce des portes déjà ouvertes et dont les rapports finissent a la poubelle. Pour finir enlevez la moitié des hauts fonctionnaires qui traînent la savate a l’Élysée et autres ministères et vous verrez que le pays n'ira pas plus mal .... Pas la peine d’être expert comptable
Réponse de le 09/09/2015 à 22:24 :
Ce sont les bataillons immenses de fonctionnaires de base qui ruinent le pays, pas la poignée de hauts fonctionnaires.
a écrit le 09/09/2015 à 17:40 :
Sans travail de fond en matière d'organisation ne pas remplacer un fonctionnaire sur deux correspond à mettre la charrue avant les boeufs.

Il y a d'énorme gain à faire dans la modernisation du travail mais cela passe d’abord par des restructurations massives et la prises en compte de notions inexistantes actuellement dans une majorité de services.

Avant de dire on ne remplace pas il faut réfléchir sur les missions.. sinon c'est mort.

Exemple le service des permis de conduire en préfecture pourrait être entièrement dématérialisé et sous traité.
Idem pour les titres de séjour, en ce moment tout le monde perd son temps alors qu'une refonte et une clarification des workflows soulagerait tout le monde.

La fonction publique ou plutôt les fonctions publiques doivent avant tout évoluer dans leur gouvernance ensuite les liquidations de poste seront bien plus simple.

Dans services publiques il y a bien le mot service... et dans le cas des fonctions publiques ili y a un retard de 50 ans par endroit.

Par contre vu le niveau du management par endroit... Attendez vous à des tensions.
Réponse de le 09/09/2015 à 21:14 :
Pour ce qui est des titres de séjour, en dehors des renouvellements, il faudrait que les dossiers ne soient plus traités en préfecture... mais dans les ambassades ou consulats !! Perso, quand je rentre chez quelqu'un, je sonne AVANT d'entrer !! Ça éviterait la zone de non-droit de tous ceux qui sont en France sans droit ni titre, mais qui sont non-expulsables !
De plus, on traiterait les dossiers en Turquie, au Liban ou en Libye... et on leur éviterait de prendre le risque d'une traversée suicidaire si les demandeurs d'asile "qui forcent la porte" étaient refoulés tandis qu'on accueillerait ceux qui respecteraient notre libre arbitre d'accueillir les réfugiés en faisant un dossier là bas ... je serais même favorable à ce que, pour ceux là, on assure une traversée en toute sécurité !
Réponse de le 10/09/2015 à 0:29 :
"Avant de dire on ne remplace pas il faut réfléchir sur les missions.. sinon c'est mort." Juste remarque. Mais c'est tellement plus vendeur et plus simple de prendre des règles simples : On supprime un fonctionnaire sur deux au niveau de l'état, puis on se demande pourquoi les communes, communauté de commune, département et région font le même boulot.
On a fait de la décentralisation sans coordination et on en tire des bénéfices monstrueux.
Ensuite, il faudrait peut-être pointer le regard vers les décideurs (élus) et non les exécutants (fonctionnaires). Il faut un droit de véto sur les projets en doublon!
a écrit le 09/09/2015 à 17:23 :
N Sarkozy avait eu la même idée, mais cela n'avait pas réduit la masse salariale car il en avait profité pour augmenter les primes des fonctionnaires de catégorie A et au dessus. 650 hauts fonctionnaires gagnent plus que le président de la République d'après un rapport officiel. Il avait en outre augmenté les indices de certains fonctionnaires de catégorie A. Dans un ministère la masse salariale avait même augmenté avec plusieurs milliers de postes de moins .
Réponse de le 10/09/2015 à 0:33 :
"Dans un ministère la masse salariale avait même augmenté avec plusieurs milliers de postes de moins . " : Il vaut mieux payé correctement 1 fonctionnaire qui fait son boulot que 3 qui s'accrochent à la sécurité de l'emploi et ne fuient pas dans le privé devant des salaires moindre.
Pour le reste, le non remplacement d'un fonctionnaire sur deux est toujours en place, d'une manière plus habile : Il est induit par les baisses de budget au niveau des ministères.
a écrit le 09/09/2015 à 17:18 :
Je m'étonne aujourd'hui que des médias sensés ,objectives relaient les propos de M.Migaud,sans aucune analyse critique.
En effet la RGPP sous Sarkosy, n'a pas réduit la masse salariale de la fonction publique d'Etat, bien au contraire.Pourquoi?
Face au non remplacement d'un fonctionnaire sur deux, les politiques augmentent les effectifs des administrations centrales, augmentent leur nombre de conseillers politiques dont on se demande ce qu'ils font pour garantir l'intérêt général.
Par contre M.Migaud , grand ami des énarques, de droite et de gauche , n'ose pas attaquer les collectivités dirigées par les amis de ses amis,qui elles recrutent à tout va,sans respect des règles de la fonction publique(statuts,rémunération).
Que propose M.Migaud à ses amis socialistes pour alléger les dépenses inhérentes à la réforme territoriale (super régions...avec des présidents délégués.
j'espère que la Tribune aura le courage de diffuser mes propos, pas politiquement corrects mais reflet du ras le bol des français avec les énarques qui nous gouvernent sans toucher à leurs avantages mais surtout à ceux des autres,facile non ?

c'est cela que l'on appelle la 'sociale - démocratie'....version technocratie.

Cordialement.
Réponse de le 09/09/2015 à 18:08 :
Je me félicite de voir mes propos,PS politiquement corrects, diffusés par la Tribune.
Cela honore et grandit votre journal,vos équipes qui font avancer les débats,les Tribunes (jeu de mot facile ! )
Continuer dans ce sens.
Vu les autres commentaires que vous avez diffusés , je pense qu'aujourd'hui nous pouvons affirmer qu'au mieux M.Migaud est à la botte de la technocratie...au pis qu'il est mal placé,haut fonctionnaire de l'état avec les avantages non remis en cause,pour donner des leçons.

Qu'il arrête ses interventions car il nuit à notre démocratie....rappelez lui qu'il a certains devoirs y compris à la tête de la cour des comptes.Il se doit d'être le plus exemplaire de tous,non?
a écrit le 09/09/2015 à 17:12 :
On entend toujours discuter de dépenses publiques, mais jamais de recettes.
On entend toujours discuter d'économie de dépenses, plutôt de d'amélioration de la qualité des dépenses et de leur rentabilité.
Les résultats du volet social sont totalement ignorés; les transports, secours, santé, sécurité, éducation, armée, judiciaire, sont occultés.
........
La France dépense plus que l'Allemagne, soit 13% de PIB en plus, mais a des recettes bien supérieures à plus 9%.
L'Allemagne dépense peu pour son armée, proportionnellement à la France et sa population stagne, donc elle se dispense d'investissements dans de nouvelles infrastructures.
Réaliser des coupes budgétaires idiotes, une spécialité depuis une douzaine d'années, n'est pas justifié, a moins de vouloir se ringardiser comme les allemands!
...............
Progression dépenses publiques :
De fin 2011 à fin 2014, en pourcentage de PIB.
(EUROSTAT 21/04/2015)
FIN : 54,4 > 58,7% du PIB
FRA : 55,9 > 57,2%
DAN : 56,8 > 57,2%
BEL : 53,4 > 54,3%
SUE : 51,4 > 53,0%
AUT : 50,8 > 52,3%
ITA : 49,1 > 51,1%
P-B : 47,0 > 46,6%
R-U : 45,9 > 44,4%
ALL : 44,6 > 43,9%
ESP : 45,4 > 43,6%
.....................
Progression recettes publiques :
De fin 2011 à fin 2014, en pourcentage de PIB.
(EUROSTAT 21/04/2015)
DAN : 54,8 > 58,5% du PIB
FIN : 53,3 > 55,5%
FRA : 50,8 > 53,2%
BEL : 53,4 > 54,3%
SUE : 51,4 > 51,1%
AUT : 48,2 > 49,9%
ITA : 45,6 > 48,1%
ALL : 43,7 > 44,6%
P-B : 42,7 > 44,3%
R-U : 39,2 > 38,7%
ESP : 36,0 > 37,8%
................
Progression personnes en risque de pauvreté ou d'exclusion sociale :
De fin 2008 à fin 2013.
(EUROSTAT 04/11/2014)
ITA : 25,3 > 28,4% de la population totale.
ESP : 24, 5 > 27,3%.
R-U : 23,2 > 24,8%.
BEL : 20,8 > 20,8%
ALL : 20,1 > 20,3%.
DAN : 16,3 > 18,9%
AUT : 20,6 >18,8%
FRA: 18,5 > 18,1%.
SUE : 14,9 > 16,4%.
FIN : 17,4 > 16,0%.
P-B : 14,9 > 15,9%
Royaume-Uni, un chômage en baisse, mais une précarisation du travail qui progresse.
Les emplois aux conditions "zéro heure" avoisine les 1,5 million en janvier 2014.
Et des petits boulots, italiens, espagnols, allemands et britanniques, resteront des petits boulots, non cadres, non qualifiés, sans formation, avec une valeur ajoutée nulle.
Faire du chiffre, à n'importe quel prix, à court terme, ne garantie pas une réussite à long terme, mais plutôt l'inverse!
Réponse de le 09/09/2015 à 18:01 :
Sauf votre respect, je trouve votre position inacceptable. 57% du pib de dépenses publiques est un niveau extrême qui se traduit forcément par des impôts extrêmes qui s'apparentent à de la spoliation. Pour quel service? De quel droit les fonctionnaires s'imposent-ils au pays? Le droit du plus fort? Près d'un emploi sur 3 est public maintenant. Qui doit investir et produire pour nourrir les autres? La France meurt de sa dépense publique mais pas les fonctionnaires....
Réponse de le 09/09/2015 à 20:56 :
@Solido
J'ai déposé 3 tableaux pour montrer que ce n'est pas si simple que cela!
Ne voyez-vous qu'un seul des tableaux? Ecran trop petit?
Je pense qu'en face des dépenses, outre le social, la sécurité, la défense, l'éducation,...... il faut aussi y ajouter l'attractivité de la France, tourisme, expositions, congrès, évènements sportifs, culture, festivals, valorisation du patrimoine, infrastructures ferroviaires, portuaires et aéroportuaires, ce que beaucoup nous envie.
Les salons qui se déroulent en France, comme à la Porte de Versailles, génèrent beaucoup d'activités, sur ces salons. En parallèle, les nombreuses délégations et équipes professionnelles exposantes étrangères génèrent de grosses activités, à commencer par les transports, dont les taxis, et l'hôtellerie et la restauration.
Le succès de ces salons réside aussi dans la qualité de l'accueil, jusqu'aux "à coté" comme les différentes sorties culturelles proposées chaque soir dans le capitale. Le Crasy Horse, n'est pas culturel, on m'aurait menti?
Et pourtant, on peut encore améliorer l'accueil, le tourisme et les transports, l'un des sujets ces derniers temps, afin d'aimanter encore plus de passage et de scotcher un peu plus longtemps nos visiteurs!
Je pense donc qu'il faut mieux dépenser, mais pas réduire!
Le coût d'un service est une chose, sa qualité une autre!
Si la France s'est retrouvée dans le mur, notamment les industries, c'est bien à cause d'un défaut grave d'investissement dans l'innovation et la R&D, ceci depuis plusieurs années. Alors pourquoi, le manque de d'investissement, négatif dans le privé, serait bénéfique dans le public.
Opposé le privé et le public est contre productif, si nous prenons ce chemin, nous allons nous retrouver avec des salaires râpés à l'espagnole ou des industries peu performantes à l'anglaise.
Reste beaucoup de lois, règles, procédures, normes,…… à modifier, réduire ou simplifier. Et quelques brebis galeuses à traquer!
Il n’y a que l’embarras du choix, par forcement de gros bouleversements, mais qui tous additionnés peuvent catapulter l’économie.
Idem pour le service public qui doit continuer à être réformer, y compris dans les communes et les régions qui pompent une grande partie des dépenses publiques.
Là encore les communes en mutualisant leurs moyens, expertises et études, peuvent faire bien mieux avec autant.
A commencer par éviter les doublons dans les postes, les services, les achats, les constructions,…..
Privé ou public, chaque emploi peu générer plus ou moins de croissance.
Et puis, tout mettre sur le dos de l’état est un peu facile.
L’état n’est pas responsable, si avant la crise, des entreprises, dont certaines avaient réellement les moyens, n’ont pas modernisé leurs outils, n’ont pas fait des chèques pour la R&D, le numérique, l’investissement humain, la sécurité, le commercial, l’étude de marchés et la prospection, la publicité, des sites propres et traduits en anglais, les coopération ou fusions nécessaires,…….
Si nous n’avons qu’un tiers de PME et la moitié des ETI qui exportent régulièrement, ce n’est peu être pas du qu’à l’Etat !
Les jeunes entrepreneurs sont plus vifs à foncer à l’export que nos vieux patrons, qui doivent souvent appeler au secours pour comprendre les subtilités de certains contrats ou appels d’offres (c’est du vécu !).
Aux entrepreneurs aussi de se remettre en question. L’état doit éliminer ses usines à gaz (simplification), mais nombreux entrepreneurs doivent faire idem, même si cela peu déplaire à certains syndicats arqueboutés sur leurs positions, et nuire quelque temps à l'ambiance.
C'est le résultat à long terme qui compte!
Et si j’ai bien compris les dernières annonces, le gouvernement compte donner plus de place au dialogue social au sein des entreprises, c’est un bon plan, chaque entreprise doit avoir plus de marges pour s’adapter au marché (demande, offres, contrats, fluctuations, crise, concurrence et législation internationales), en accord avec les salariés qui seront donc plus responsabilisés et s’investiront d’autant plus.
C'est mon avis argumenté!
Réponse de le 09/09/2015 à 21:07 :
A la réponse de Solido :
il faut comparer ce qui est comparable, les missions des fonctionnaires ne sont pas les mêmes en France et au RU par exemple et forcément si un service est privatisé il y aura moins de fonctionnaires, mais les dépenses, elles, continuent d'exister et souvent d'augmenter, mais là personne ne les suit, ce ne sont plus des fonctionnaires.
Les comparaisons de Eurostat sont intéressantes et ne sont pas politiciennes.
Réponse de le 09/09/2015 à 22:51 :
Il faudrait en effet raisonner en P&L et valoriser les services rendus car il est très facile de réduire les 57% : par exemple en réduisant l'assiette du secteur public (le citoyen paiera l'équivalent dans le secteur privé) ou en comptant en recettes négatives les transferts comptés en dépenses puisqu'on a la bêtise de totaliser des retraites ou des allocations familiales avec de la masse salariale opérant des services, comme si ça avait un sens par rapport au PIB..Si vous voulez, je peux mettre aussi toutes les niches fiscales en dépense pour monter à 70% ! Bien entendu quand on compare avec les autres pays les assiettes ne sont pas les mêmes : aux US on est à 30% mais demandez à un américain s'il est comptant de son fonds de pension ou s'il trouve la santé ou l'éducation de ses enfants bon marché. Après, évidemment que l'administration française peut beaucoup mieux faire, encore faut-il avoir le bon thermomètre.
Réponse de le 10/09/2015 à 13:39 :
Peut-être, pour un peu, en rapport avec la statistique plus haut, celle des personnes en risque de pauvreté ou d'exclusion sociale !
Décès dus aux maladies respiratoires dans les États membres de l’UE en 2012
(EUROSTAT 10/07/2015)
ALL : 12,1%
FRA : 12,2% du total des décès
ITA : 12,5%
ESP : 17,1%
R.-U. : 20,3%
a écrit le 09/09/2015 à 16:53 :
Un nouveau rapport. La réaction de l'élite de l'élite, la crème de la crème, trouve le bureau ou l'armoire bancale pour pouvoir se servis de celui-ci!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 09/09/2015 à 16:49 :
Je ne sais s'il faut en rire ou en pleurer. La Cour des Comptes qui demandent de reduire le nombre de fonctionnaires. Vraiment, c'est un scoop ! Migaud en plus est je crois, un socialiste '' carrieriste de la fonction publique''. Des paroles pour montrer qu'il existe et enfoncer des '' portes ouvertes''. Vraiment lamentable ! Cela fait des decennies, qu'on entend les memes recommandations sur la France. Et on assiste a quoi????
a écrit le 09/09/2015 à 16:43 :
Qui de nos jours perd du temps à lire les rapports de la cour des comptes?
Je rappelle à ces personnes qu'un fonctionnaire a une carte d'électeur en sa possession.... Donc avant de réformer la fonction publique territoriale, il faut que les élus y réfléchissent à 2 fois....
A bon entendeur, salut et bon week-end
a écrit le 09/09/2015 à 16:43 :
Qui de nos jours perd du temps à lire les rapports de la cour des comptes?
Je rappelle à ces personnes qu'un fonctionnaire a une carte d'électeur en sa possession.... Donc avant de réformer la fonction publique territoriale, il faut que les élus y réfléchissent à 2 fois....
A bon entendeur, salut et bon week-end
a écrit le 09/09/2015 à 16:36 :
ne pas remplacer un fonctionnaire sur 2 est le degre 0 de la politique !
il y a des domaines ou il faudrait elaguer mais ou aucun ne va partir a la retraite et des domaines au contraire ou il serait necessaire d etoffer les effectifs mais ou pas mal de gens vont partir !

Ce qu il faut c est deja redefinir ce que l etat doit faire et a partir de la, reduire les effectifs ou on a pas besoin de gens. par ex, a t on besoin d une chaine de TV qui est le clone de TF1 ? (exit France 2) a t on besoin d un senat ? ne peut on pas informatiser et simplifier les impots afin de reduire le personnel (parit qu il y en aencore qui font la saisie de formulaires !!!)

apres on peut bien sur aller plus loin en considerant que toutes les depenses ne sont pas uniquementz les salaires des fonctionnaires. peut on donner l independance aux corses ? doit on subventionner ad viternam les "artistes" et leur regime de chomage
Réponse de le 10/09/2015 à 13:07 :
Et doit-on rémunérer à vie, à coûts exorbitants, les anciens Présidents de la République? Aucun état au monde ne le fait. Bientôt nous en aurons 4 dont 2 peuvent vivre encore 40 ans... plus les suivants qui viendront s'ajouter plus vite que ceux à disparaître.
a écrit le 09/09/2015 à 16:36 :
ne pas remplacer un fonctionnaire sur 2 est le degre 0 de la politique !
il y a des domaines ou il faudrait elaguer mais ou aucun ne va partir a la retraite et des domaines au contraire ou il serait necessaire d etoffer les effectifs mais ou pas mal de gens vont partir !

Ce qu il faut c est deja redefinir ce que l etat doit faire et a partir de la, reduire les effectifs ou on a pas besoin de gens. par ex, a t on besoin d une chaine de TV qui est le clone de TF1 ? (exit France 2) a t on besoin d un senat ? ne peut on pas informatiser et simplifier les impots afin de reduire le personnel (parit qu il y en aencore qui font la saisie de formulaires !!!)

apres on peut bien sur aller plus loin en considerant que toutes les depenses ne sont pas uniquementz les salaires des fonctionnaires. peut on donner l independance aux corses ? doit on subventionner ad viternam les "artistes" et leur regime de chomage
a écrit le 09/09/2015 à 16:24 :
La bonne blague. Les fonctionnaires tiennent le système donc le peuple paiera. La France est une démocratie toute relative..... En plus les socialistes ne veulent pas perdre leur électorat protégé. Oui, le peuple paiera encore et encore....
Réponse de le 10/09/2015 à 15:29 :
supprimer les regimes spéciaux le cancer de la FRANCE

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :