Conjoncture : l’année 2016 sera-t-elle un bon millésime ?

La Banque de France vise une progression de 0,4% du PIB au premier trimestre. Comme l’Insee. Le secteur manufacturier retrouve quelques couleurs.
Fabien Piliu
Le ministère des fInances vise une croissance de 1,5% cette année.
Le ministère des fInances vise une croissance de 1,5% cette année. (Crédits : Reuters)

La reprise s'installe ? Le gouvernement y croit dur comme fer. En 2016, selon ses calculs, l'activité progresserait de 1,5%, soit 0,4 point de plus qu'en 2015. Pour atteindre cet objectif, que certains économistes jugent trop ambitieux, un départ réussi semble indispensable. On ne sait jamais, les trous d'air sont récurrents. En 2015, le PIB avait stagné au deuxième trimestre, après avoir sursauté de 0,7% au premier.

Comment se présente l'exercice 2016 ? Lors de la publication de sa dernière note de conjoncture, l'Insee indiquait tabler sur une augmentation de 0,4% de l'activité entre janvier et mars, stimulée par la résistance intacte de la consommation des ménages, attendue en hausse de 0,5%, et par la confirmation de la reprise de l'investissement des entreprises qui progresserait de 0,9% selon les experts du boulevard Adolphe Pinard. Même le commerce extérieur retrouverait un certain dynamisme. L'Institut anticipe en effet une augmentation de 0,9% des exportations au premier trimestre.

La Banque de France au diapason

Ce lundi, les économistes de la Banque de France valident l'hypothèse formulée par l'Insee. Rue Croix des petits champs, où siège la banque centrale, on s'appuie sur une reprise conjuguée dans l'industrie - ce qui se traduit par une remontée du taux d'utilisation des capacités de production depuis un an - et les services qui s'explique par des carnets de commandes en hausse. Quant au secteur du bâtiment, il commence à peine à sortir la tête de l'eau.

Il reste maintenant à attendre que la Banque de France confirme ses prévisions.
Et après, l'économie tricolore est-elle à l'abri d'une panne ? Pour l'instant, l'Insee vise également une augmentation de 0,4% du PIB eu deuxième trimestre.

Fabien Piliu

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 10
à écrit le 08/02/2016 à 22:34
Signaler
Il parait que le PS n'a pas de programme pour 2017 Demandez le programme… Est-il déraisonnable de réclamer ? : • Pas de retraite supérieure à 8000 euros ni inférieure à 2000 euros/mois. L’actuel président va partir avec une retraite de 35800 eu...

le 08/02/2016 à 23:46
Signaler
Et supprimer le financement des écoles privées au titre de la laïcité.

à écrit le 08/02/2016 à 20:11
Signaler
Des experts qui ne sont pas capables d'analyser ni d'expliquer des résultats catastrophiques passés se glorifient de prédire un avenir souriant. Un gouvernement radicalisé qui y croit dur comme fer. Est ce que ce n'est pas ce que l'on appelle prendre...

à écrit le 08/02/2016 à 19:46
Signaler
Merci ma tribune d'arrêter d'écrire des articles totalement farfelus et trompeurs. On voit bien que l'économiste mondiale est en pleine chute et vous osez écrire encore ce genre de choses ? J'attends de voir le jour où vous critiquerez clairement le ...

le 09/02/2016 à 17:33
Signaler
et voila le complotisme dans toute sa splendeur!les chiffres de la croissance:truqués!le chomage a la baisse:truqué!la dette stabilisée:truquée.etc.....

à écrit le 08/02/2016 à 18:25
Signaler
La bonne blague je suis mort de rire, y a un sell off générallisé sur toutes les bourses mondiales comme en 2008 (pire qu'en 2008 car à l'époque la chine n'a pas baissé) , les pétrolières et les bancaires contaminées par le shell oil partent en vrill...

à écrit le 08/02/2016 à 18:13
Signaler
Non. Mais la comptine de notre "très cher Président" nous vendra le contraire. Rendez-vous en avril pour une sévère correction.

à écrit le 08/02/2016 à 17:46
Signaler
Étant donné que 2016 précède les élections présidentielles, on peut en effet s'attendre à ce que Hollande et Sapin manipulent les chiffres pour nous faire croire au miracle :-)

à écrit le 08/02/2016 à 17:04
Signaler
Je pense q 'ils ne ou ne veulent pas se rendre compte de ce qu'il se passe actuellement dans l'économie mondiale . Ces instituts font des prévisions qui sont sans cesse révisées. Pas très sérieux tout ça.

le 08/02/2016 à 23:17
Signaler
Exact, tous ces ronds de cuirs qui bossent pour la Banque de France ou des instituts para étatique ou proche du pouvoir (ex OFCE) sont complètement hors sol. J'ai souvenir d'avoir regardé il y a de cela un mois à peu près l'excellente émission " l...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.