Malgré la croissance nulle, le gouvernement est confiant

Selon l'Insee, l'activité est resté stable au deuxième trimestre. La croissance a été relevée de 0,1 point au premier trimestre, pour atteindre +0,7%. La consommation des ménages a stagné, l'investissement a reculé. L'objectif de croissance annuelle sera-t-il atteint ? L'exercice est un peu plus périlleux désormais. Le ministère des Finances est confiant.
Fabien Piliu
La reprise est-elle durable, comme l'estiment François Hollande et Manuel Valls ? Les statistiques de l'Insee jettent le flou sur les prévisions de croissance annuelles officielles.
La reprise est-elle durable, comme l'estiment François Hollande et Manuel Valls ? Les statistiques de l'Insee jettent le flou sur les prévisions de croissance annuelles officielles. (Crédits : © Gonzalo Fuentes / Reuters)

Le miracle ne s'est pas produit. Après avoir progressé de 0,7% au premier trimestre, estimation relevée de 0,1 point ce vendredi, le PIB est resté stable au deuxième trimestre selon l'Insee. C'est un sérieux coup d'arrêt pour la reprise.

Précisément, cette "pause" que l'on espère temporaire de la reprise s'explique par la stabilité de la consommation des ménages, le principal moteur de la croissance depuis le début des années 2000. Selon l'Insee, la consommation a reculé de 0,8% en mai et en juin.

L'investissement total recule

Même l'investissement des entreprises, en nette hausse depuis le début de l'année, souffre, reculant de 0,2% . "Au total, la demande intérieure finale (hors stocks) stagne : sa contribution à l'évolution du PIB est nulle", note l'Insee. Seul point positif, le commerce extérieur contribue positivement à la croissance, les importations ayant reculé de 1,3%, en lien avec la stagnation de la consommation et de l'investissement des ménages qui s'inscrit en repli de 0,8%.

Le ministère des Finances est déçu mais confiant

Cette contre-performance surprend. L'Insee avait anticipé une hausse de 0,3% du PIB. Un peu moins optimiste, la Banque de France visait une progression de 0,2% de l'activité.

Dans un communiqué de presse, le ministère des Finances qualifie de " décevant "  ce chiffre de croissance qui, estime-t-il, "ne remet pas en cause la prévision de croissance de 1,5% en 2016 ". Selon le ministère, cette panne s'explique " par la croissance exceptionnelle du 1er trimestre, mais également par des effets ponctuels au 2ème trimestre, notamment les grèves dans les raffineries qui ont pesé sur la production ". Bercy souligne toutefois que " l'économie française reste sur une dynamique de reprise ".

Cette déconvenue était un peu prévisible. Pour deux raisons. Bien qu'ils soient toujours dans le vert, orientés à la hausse, un certain nombre d'indicateurs macroéconomiques ont récemment témoigné d'un ralentissement de l'activité. Ce fut notamment le cas de la consommation des ménages et de la production industrielle.

Des indicateurs moins optimistes

Par ailleurs, le gouvernement n'a organisé aucune fuite avant la publication officielle des statistiques de l'Insee. Si une bonne nouvelle avait pu être annoncée, nul doute que l'un des membres du gouvernement se serait empressé de faire des déclaration optimistes sur la confirmation de la reprise. L'exécutif est coutumier du fait, au grand dam de l'Insee ou de Pôle emploi.

Les perspectives s'assombrissent un peu

Dans ce contexte, les prévisions de croissance du gouvernement, qui vise une augmentation de 1,5% du PIB cette année, sont-elles remises en cause ?  A priori, non. En effet, l'acquis de croissance atteint +1,1% fin juin. Mais pour que cette prévision sur laquelle a été bâti le projet de loi de croissance se réalise, il faut désormais que l'activité retrouve des couleurs.

Par ailleurs, il faut avoir à l'esprit que l'impact négatif du Brexit, via un ralentissement attendu du commerce extérieur avec le Royaume-Uni, n'est pas intégré dans la trajectoire de croissance de la France. Selon la plupart des économistes, l'effet sera minime en 2016 mais plus prononcé en 2017. Alors que le gouvernement table toujours sur une hausse de 1,5% du PIB l'année prochaine, le Fonds monétaire international (FMI) dont les dernières prévisions tiennent justement compte de l'impact du Brexit est moins optimiste. Il anticipe une augmentation du PIB de seulement 1,1% en 2017. Un tel niveau d'activité permettra-t-il à l'économie tricolore de réduire massivement le nombre de demandeurs d'emplois et à la France de respecter ses engagements vis-à-vis de Bruxelles en matière de déficit public ? L'exercice apparaît malheureusement compliqué.

Fabien Piliu
En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 61
à écrit le 28/08/2016 à 12:46
Signaler
Une bande de gobe-mouches sans projets, sans imagination, sans courage, sans décisions sérieuses. Honte à ce président qui dégringole dans les sondages sans même réagir..... Tant de choses à imaginer pour faire renaitre notre grand et beau Pays..

à écrit le 04/08/2016 à 10:20
Signaler
comme d,habitude ! vraiment nuls, mais mais la France va mieux

à écrit le 02/08/2016 à 17:34
Signaler
Tout va très bien...Mme la Marquise...

à écrit le 02/08/2016 à 17:31
Signaler
A la vue du titre,les français ont toutes les raisons de s'inquiéter...

à écrit le 01/08/2016 à 9:52
Signaler
En forme le lundi! On aurait pu écrire malgré un gouvernement nul, la croissance est confiante ??

à écrit le 31/07/2016 à 1:04
Signaler
@Mrs VALLS et HOLLANDE la méthode COUE a du bon mais depuis quatre ans que vous nous chantez la même rengaine RAS LEBOL !

à écrit le 30/07/2016 à 16:34
Signaler
0% de croissance au 2ème trimestre le chomage qui continue à augmenter malgré les 500.000 contrats de formation. Ca va mieux de mieux en mieux pas de doute. Heureusement que notre président éternel s'est personnellement investi pour soutenir le sect...

à écrit le 30/07/2016 à 9:35
Signaler
Exercice difficile que de commenter ce 0% qui sera peut-être révisé à 0,1 voire à 0,2. Du coup, on ne peut pas dire qu'on sache réellement de combien a été la croissance du PIB au deuxième trimestre, ni encore moins de combien elle sera en 2016.

le 30/07/2016 à 16:39
Signaler
Je pensais, comme vous, j'allais le dire. Comme nous on dit au Cap bon: Qui vivra verra ou Tout est bien qui finit bien N'est ce pas?

à écrit le 30/07/2016 à 8:33
Signaler
...si c'est Bercy ( mr Sapin je suppose ) et relayé par La Tribune qui le disent ...soyons confiant ? non? mais au fait , mr Piliu , 0,7% ( premier trimestre ) + 0 % ( deuxieme trimestre ) , il faudrait nous expliquer comment vous trouvez que " l'ac...

le 30/07/2016 à 9:29
Signaler
Moi non plus je ne sais pas ce que ça veut dire, mais moi je ne m'en vante pas.

le 30/07/2016 à 11:39
Signaler
vous ne saviez pas que notre gouvernement avaient des MAGICIENS ?????

le 30/07/2016 à 16:43
Signaler
Je sais pas le temps qu'il fait à Malaga mais il y a un soleil magnifique au Cap bon chez nous

à écrit le 29/07/2016 à 23:01
Signaler
Ben oui ! Depuis le temps, Il est confiant dans sa nullité (c'est déjà cà !), pais aussi son islamophilie imperturbable, son israélophobie et son antisémitisme, son incompétence liberticide et son esprit totalitaire, son échec dans tous les dom...

le 31/07/2016 à 14:29
Signaler
Bravo. Comme c'est bien dit vive le socialisme français phare de la pensée mondiale.

à écrit le 29/07/2016 à 20:53
Signaler
les gens sont pas dupe de toute ses manœuvres de nos dirigeants mois de septembre il a promis au jeune étudiant du rsa desahabiller pierre pour habiller paul ras le bol et les petites retraite ?

à écrit le 29/07/2016 à 20:37
Signaler
La question n’est pas de savoir si le gouvernement est confiant mais plus la population a-t-elle confiance dans le gouvernement. La France depuis plus de 20 ans est en panne sèche en dehors de quelques rayons de soleil éphémères et le citoyen en es...

à écrit le 29/07/2016 à 19:30
Signaler
audacieux d'être confiant. avec tous les veaux qu'il y a dans ce pays (beaucoup de spécimens ci-dessous). et puis les US ont l'air de flancher aussi.

à écrit le 29/07/2016 à 19:18
Signaler
Sans une croissance de 1.5 du PIB, Hollande ne pourra pas inverser la courbe du chomage. Toute statistique indiquant le contraire sera forcément erronnée ou dû à une manipulation comptable (transfert de catégorie). La faillite de notre pays est proch...

le 29/07/2016 à 21:32
Signaler
Absolument d'accord ! Vous avez dit l'essentiel. Il va donc casser ainsi le Thermometre, et avec aussi les 500 000 formations, de retour dans les statistiq, passé les législatives, avec le jeu des trois catégories et les" formations" au 2ème semestre...

à écrit le 29/07/2016 à 18:00
Signaler
comment vous ne croyer pas que ca va mieux ... mauvais francais....bon il a fait froid on a eu quelques attentats ca aide pour les soldes, ;..on a eu quelques greves et pour ceux qui sont dans l'industrie c'est pas le pied dans les commandes et les p...

à écrit le 29/07/2016 à 17:35
Signaler
Au club des niais, on est toujours content ! Diantre qu'ils sont nuls !!!

à écrit le 29/07/2016 à 15:52
Signaler
Lorsqu'ils aurons quitté le pouvoir à jamais ! alors la situation de notre pays pourra nettement s'améliorer ,c'est ce qu'il y a de plus simple car mauvais en tout .

à écrit le 29/07/2016 à 15:20
Signaler
entre les grèves et les inondations, guère étonnant que ce T2 soit atone et quand on y pense ça aurait même pu être pire. Maintenant à voir si les attentats empêcheront un rattrapage probable de la consommation au T3.

à écrit le 29/07/2016 à 14:17
Signaler
attention aux variations de stocks,elles peuvent fausser gravement le calcul du chiffre réel ,je ne serais pas surpris que la croissance soit révisée en hausse une fois ces paramètres traités!

le 29/07/2016 à 17:27
Signaler
Si les inventaires des stocks en France sont régulièrement erronés. Il faut remettre en question notre éducation nationale. Faut-il inventer un observatoire national pour compter sur les doigts? Qui on met à la tête? Une commission paritaire? Avec q...

le 30/07/2016 à 9:59
Signaler
Elu PS a raison sur ce coup. Intentionnel ou pas, les chiffres et ressentis renseignés par un certain nombre d'entrepreneurs étaient faux en 2014. Puisque la croissance 2014 a été corrigée en mai 2016 de 0,2 à 0,7 points. Ce n'est pas rien. On peux ...

à écrit le 29/07/2016 à 14:02
Signaler
Pour les illusionnistes de l'ENA, tout va bene, dans tous les domaines. Dort petit contribuable, ils s'occupent de tout ........... mème d'une nouvelle petite taxe sur les résidences principales

à écrit le 29/07/2016 à 13:25
Signaler
La France est le bras armé de l'union européenne, sa vocation n'est plus de faire de la croissance ou de dégager des plus-values. La croissance est sans doute négative depuis des lustres.

le 29/07/2016 à 14:12
Signaler
Toto rentre de l'école et fait voir son bulletin à papa. Il y est écrit " travail nul " son papa lui dit " rien de grave fiston , continue "

le 29/07/2016 à 17:59
Signaler
et oui rien ne sert d'être bon à l'école, les muscles mènent toujours la danse et les autres ne pipent pas mots ...

à écrit le 29/07/2016 à 12:52
Signaler
Ils sont confiant....pour l'inversion de la courbe du chaumage ils sont confiant.... pour gagner la guerre contre daech ils sont confiant.... Comment pourrait il en être autrement ils font tout très bien. et notre démocratie est notre rempart. Surtou...

à écrit le 29/07/2016 à 12:33
Signaler
apres plus de 4ans les résultats son la nullite des socialistes a dirige le pays le chomage augmente toujours et la croissance en berne comme l'ancien gouvernement la gestion du pays vu par la celebre ecole des nuls que ne pense que taxes et im...

à écrit le 29/07/2016 à 12:10
Signaler
Quoi qu'il arrive, pour Hollande et sa bande, tout va très bien madame la marquise. Il n'a pas tort, tout va bien pour lui puisque de toute manière il va coûter, comme les autres, 2,5 millions d'euros au contribuable quand il sera en retraite :-)

à écrit le 29/07/2016 à 11:55
Signaler
Avec des zéros aux manettes du pays, une croissance molle autour de zéro c'est normal.. Impôts,taxes,chômage toujours à la hausse,crise sociale en continue et insécurité généralisée belle réussite de ce quinquennat je me demande si l'on pourra s'en...

à écrit le 29/07/2016 à 11:47
Signaler
Nicolas Sarkosy nous avait doctement expliqué les qualités de sa Présidence dans un contexte de crise économique (l'abandon du contrôle de la dépense publique était du au contexte économique difficile.. la crise..). M.Hollande nous explique et nous e...

à écrit le 29/07/2016 à 11:16
Signaler
Hollande ne veut pas réformer en profondeur notre pays. Un État qui prélève 58 % de la richesse nationale, qui taxe les entreprises comme nul part ailleurs dans le monde, qui augmente la dette de 200 milliards par an, comment voulez-vous qu'on ait u...

le 29/07/2016 à 14:29
Signaler
Acheter des nouveaux électeurs en permanence coûte très cher (à ceux qui financent la "générosité" socialiste...

à écrit le 29/07/2016 à 10:57
Signaler
hollland se félicite car avec une telle progression inversée et avec une telle régularité dans notre déplacement statique, nous pouvons imaginer que la croissance pourra repartir avec une forte hausse molle d'ici 2079 en mai le 2 vers 15h34 et 54 sec...

à écrit le 29/07/2016 à 10:44
Signaler
Malgré la croissance nulle, le gouvernement est confiant ou grâce à un gouvernement nul, la croissance est en déconfiture.

à écrit le 29/07/2016 à 10:44
Signaler
Bonne nouvelle: l'année prochaine, pas de baisse d'impôts pour les sans-dents! La croissance de 1.7 % ne sera définitivement jamais atteint, ni d'ailleurs les 1.5 % du gouvernement. Les prévisions plus sérieuses tablent sur 1.2 %. Mais François tiend...

à écrit le 29/07/2016 à 10:26
Signaler
Ils sont rassurés, les pompes funèbres, les marbriers, les ciriers et les fleuristes vont tirer l'activité grâce à leur politique de droit !

à écrit le 29/07/2016 à 10:26
Signaler
Les prévision de croissance pour l'année 2016 sont au delà de 1%. L’économie mondiale évolue aujourd'hui de manière erratique. La France n'est pas le seul pays en Europe et même dans le monde à connaître cette froideur.Certes l'investissement recule ...

à écrit le 29/07/2016 à 10:22
Signaler
Un grand merci aux moustachus de la CGT d'avoir bloqué le pays pour RIEN !

le 04/08/2016 à 2:20
Signaler
comment ça pour rien ? mais si mais si ; POUR EUX!

à écrit le 29/07/2016 à 10:04
Signaler
Nul il était en 2012, nullissime il sera en 2017, et le pays avec une croissance nulle s'enfonce un peu plus dans ses déficits tous azimuts, déficits, oui dont le premier depuis le début du quinquennat: la confiance de tous les acteurs économiques et...

à écrit le 29/07/2016 à 9:16
Signaler
Sujet à trolls, bon courage.

à écrit le 29/07/2016 à 8:55
Signaler
et encore une incoherence de hollande il dit fermer la centrale nucleaire en alsace mais depense sans compter pour une centrale en angleterre que les Français vont retrouver sur leur facture

à écrit le 29/07/2016 à 8:27
Signaler
Qu'on arrette de tout payer hors de prix dans ce pays!!!

le 29/07/2016 à 9:25
Signaler
Y compris les patrons payés des milliers de smic?

à écrit le 29/07/2016 à 8:19
Signaler
c'est sur, avec des attentats régulier en France ca dissuade les touristes. vu que c'était l'un rare secteur potentiel qui fonctionne en France.

à écrit le 29/07/2016 à 7:57
Signaler
En bon français ,on ne dit pas croissance nulle , on écrit : croissance hollandaise au second trimestre.

à écrit le 29/07/2016 à 7:54
Signaler
L'INSEE corrige de 0.1Pt le premier trimestre. Je ne suis pas surpris. Attendons encore 2 ans pour avoir la version définitive. Je pense qu’ils vont rajouter encore 0.1 pt minium. Au second trimestre, nous fessons 0%. Certes nous avons eu des inond...

le 29/07/2016 à 8:57
Signaler
d'après les experts l'incertitude de calcul de croissance du pib est d'environ 0.4%.on peut donc très bien rectifier a +0.4 dans 3 mois,ce qui serait un joli résultat malgré tous les vents contraires extérieurs

le 29/07/2016 à 10:10
Signaler
Vous oubliez les effets de la météo catastrophique du printemps et surtout l'impact des conflits liés à la loi travail. Loi travail d'ailleurs devenue tellement insuffisante qu'il en faudra une beaucoup plus musclée, largement inspirée des lois Hart...

le 29/07/2016 à 11:46
Signaler
De la France, de ses politiques, des fonctionnaires, de ses instituts, je n'attends plus rien. Même pas la vérité. Si on corrige à la hausse, on peut corriger à la baisse. Donc si la marge d'erreur est de 0.4 Pts comme vous l'annoncer le chiffre dev...

à écrit le 29/07/2016 à 7:47
Signaler
Et encore c'était avant les attentats de Nice et l'assassinat du pére ! Recession à venir car le tourisme compte pour 7 pc du PIB. On est mal. J'habites Dieppe c'est la catastrophe. Cet assassinat va faire fuir les touristes. Les appartements meme...

le 30/07/2016 à 9:44
Signaler
Apparemment, les attentats n'ont pas écarté les touristes du Périgord, ni de l'immobilier local. Les affaires tournent.

le 04/08/2016 à 2:26
Signaler
et vous oublier les lois SAPIN qui vont faire augmenter les impôts des gens, diminuant de ce fait les pouvoir d’achat des gens qui travaillent.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.