Début de l'Euro 2016 : les grèves jouent les prolongations

Alors que l'Euro 2016 s'ouvre ce vendredi, de nombreux secteurs sont encore touchés ou menacés par les mobilisations contre la loi Travail et par des grèves sectorielles.
Eboueurs, pilotes d'Air France, SNCF : les grèves continuent alors que l'Euro 2016 débute vendredi.
Eboueurs, pilotes d'Air France, SNCF : les grèves continuent alors que l'Euro 2016 débute vendredi. (Crédits : CHARLES PLATIAU)

Pas de mi-temps pour la contestation sociale. Les mobilisations et les grèves se poursuivent en parallèle de l'Euro 2016, qui s'ouvre vendredi soir avec le match d'inauguration au stade de France. SNCF, éboueurs, pilotes d'Air France : tour d'horizon des mouvements sociaux en cours.

SNCF : des réquisitions envisagées ?

La grève des cheminots entre dans son 10e jour, après avoir été reconduite jeudi par une grande majorité d'assemblées générales, même si certaines sections locales de la CGT ont appelé à la suspension du mouvement.

     Lire aussi : La grève des cheminots se poursuit, malgré un fléchissement des grévistes

Les perturbations sur les rails pourraient donc toucher les spectateurs se rendant au match France-Roumanie à Saint-Denis. Les syndicats annoncent une grève massive des conducteurs des RER B et RER D desservant le stade de France. La SNCF promet qu'il y aura un service de navettes entre Paris et le stade.

Le gouvernement, lui, laisse planer la menace de possibles réquisitions de personnels : "s'il faut utiliser les réquisitions demain, nous le ferons" a promis Alain Vidalies, le secrétaire d'Etat aux Transports, invité d'Europe 1 vendredi matin. Il a également affirmé qu'il n'y aurait pas "de nouvelle négociation".

Côté prévisions: 4 TGV sur 5 sont annoncés, tout comme 1 Transilien sur 2 et 1 Intercités sur 2.

Air France : une grève limitée a priori

Les pilotes d'Air France doivent entamer samedi 11 juin une grève de quatre jours. Les trois syndicats de pilotes ont refusé de signer le protocole d'accord présenté par la direction jeudi matin. Parmi les revendications, celui de l'équilibre de la production entre Air France et KLM.

Selon la compagnie, entre 70 et 80% des vols seront assurés entre le 11 et le 14 juin. Le taux de grévistes est donc bien inférieur à celui de la grève de septembre 2014, où 50% des pilotes s'étaient mis en grève le premier jour.

>>>>> Pour aller plus loin : La grève des pilotes d'Air France beaucoup moins suivie qu'en 2014

Ramassage des déchets : pas de retour à la normale

Ivry-sur-Seine/Paris 13, le plus important centre de traitements des déchets de la région parisienne, est en grève depuis douze jours, et la mobilisation devrait durer jusqu'au 14 juin, journée de manifestation contre la loi El Khomri.

Pour accélérer l'enlèvement des déchets, la mairie de Paris a fait appel aux sociétés privées qui s'occupent de 10 des 20 arrondissements de la capitale. Mais cela pourrait ne pas suffire, car les chauffeurs des principaux garages de camions-bennes de la capitale sont massivement en grève. "Toutes les ordures seront ramassées" a promis vendredi matin la maire de Paris Anne Hidalgo, interrogée sur RMC et BFM Tv. L'élue a précisé que le ramassage complet prendrait "quelques jours".

D'autres blocages sont aussi en cours à l'incinérateur de Fos-sur-Mer, en Ariège ou encore dans les Hautes-Pyrénées.

>>>> Pour aller plus loin : Déchets: les blocages continuent à Paris et dans le Sud

Terminaux pétroliers du Havre (CIM)

Une grève est en cours depuis 18 jours sur le site qui alimente notamment les raffineries et les aéroports parisiens, et qui traite 40% du brut importé dans le pays. Néanmoins, un service minimum est assuré depuis fin mai sur injonction du Premier ministre.

 (Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 10/06/2016 à 15:32
Signaler
Le gouvernement pense aux requisitions ?? Chouette, comme Vall, on va pouvoir aller au stade en avion gouvernemental, me reste plus cas faire des enfants pour faire tout pareil

à écrit le 10/06/2016 à 14:29
Signaler
mes cher(e)s camarades je suis de tout coeur avec vous. je ne pouvais pas faire grève sinon je serai virer. j ai participe à la cagnotte aves mes moyens (65 euros) ma paie de deux jours. je fais grève par procuration. prolétaires de tous les pays uni...

à écrit le 10/06/2016 à 14:12
Signaler
Dans cette situation de blocage, il convient derelativiser l'euro c'est plus ou moins 50 000 fan dans un stade + 50 000 dans un fan zone dangereuse ; sur 60 000 000 de Français, ces fouteux fanatiques sont ultra minoritaires, il reste une mi...

à écrit le 10/06/2016 à 12:08
Signaler
Ce n'est quand même pas normal qu'une minorité bloque la liberté de circulation et la liberté de travailler. De plus, ce sont essentiellement des personnes avec des statuts/ régimes spéciaux qui nous plombent. Cela ne devrait pas être possible. Il de...

à écrit le 10/06/2016 à 11:38
Signaler
Avec l'image désastreuse donnée de notre pays ce n'est plus la peine d'être candidat à l'organisation des jeux Olympiques. Qui voudra voter pour la France ? peu de monde et le choix du comité d'organisation sera plus vite fait.

à écrit le 10/06/2016 à 11:23
Signaler
Mais enfin, la réquisition, ça existe !!! Et la, il y a tous les motifs !!! Il est évident que ces actions syndicales sont des sabotages sociaux !!! La France et les français sont trop tolérants et celà entraîne des abus inadmissibles.

à écrit le 10/06/2016 à 10:06
Signaler
Vous n'y connaissez rien!! En fait, ce n'est pas une grève des éboueurs, non, ce sont des artistes d'art contemporain qui exposent en plein Paris. Vivement la prochaine FIAC, où on pourra admirer ces œuvres du 21è siècle !!!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.