Dégressivité des allocations chômage : "socialement injuste" pour le négociateur du Medef

Interrogé sur cette mesure, défendue par le candidat de la droite à la présidentielle, François Fillon, le représentant patronal a estimé que la dégressivité n'incitait pas les personnes peu qualifiées à retrouver un emploi.
On est plutôt dans un schéma qui pourrait être socialement injuste et difficilement compréhensible, a souligné Alexandre Saubot, le négociateur du Medef.
"On est plutôt dans un schéma qui pourrait être socialement injuste et difficilement compréhensible", a souligné Alexandre Saubot, le négociateur du Medef. (Crédits : © Pascal Rossignol / Reuters)

Le négociateur du Medef pour l'assurance chômage, Alexandre Saubot, s'est dit samedi "personnellement" contre la dégressivité des allocations" lors d'une interview accordée à Europe 1. Les partenaires sociaux ont rouvert mercredi les négociations en vue d'une nouvelle convention d'assurance chômage.

Interrogé sur cette mesure, défendue par le candidat de la droite à la présidentielle, François Fillon, le représentant patronal a estimé que la dégressivité n'incitait pas les personnes peu qualifiées à retrouver un emploi.

Cela ne "pousse" à retrouver un emploi que "les gens qui ont une qualification et une vraie capacité à retourner sur le marché du travail. Or, on constate que dans la durée, les gens qui dépassent douze mois de chômage sont très rarement ceux- là", a-t-il expliqué.

Perçu comme une sanction

"On est plutôt dans un schéma qui pourrait être socialement injuste et difficilement compréhensible", a souligné Alexandre Saubot.

"La personne peu qualifiée qui est dans un bassin d'emploi qui a été sinistré par l'arrêt d'une activité, pas très mobile (..) et qui a du mal à retrouver de l'emploi (...), au nom de quoi les partenaires sociaux décideraient de la sanctionner en baissant ses allocations au bout de douze mois alors qu'elle fait tout pour retrouver du travail ?", a-t-il interrogé.

Une récente étude de l'OFCE a contredit quelques idées sur les bienfaits qu'entraînerait l'instauration de la dégressivité des allocations chômage. Selon son auteur, l'impact serait limité sur le redressement des finances du régime et l'accélération du retour vers l'emploi ne serait pas prouvée.

>> Aller plus loin Dégressivité des allocations chômage, une fausse bonne idée ?

(avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 38
à écrit le 20/02/2017 à 20:45
Signaler
Il y aurait plus de 600 000 emplois non pourvus en France . Si cela est avéré, il faudrait savoir pourquoi ? ( mobilité, salaire, cdd, non valorisant, etc). C'est quand même inquiétant de constater que pour certains, c'est mieux de rester chez soi a...

à écrit le 20/02/2017 à 18:36
Signaler
Faut arêter de dire que les personnes partent volontairement au chômage c'est pas vrai .. La majorité des personnes veulent être embaucher et avoir un cdi . Ce sont les patrons qui abusent des CDD ou des intérimaires . Dégressivité de allocations ...

à écrit le 20/02/2017 à 15:22
Signaler
Les chômeurs surtout de longue durée ne le sont pas volontairement. L'explosion du chômage depuis 2008 est du à une vague de flemme, ou à une crise économique? Il y a certes une petite partie des chômeurs qui joue avec le feu avec la bénédiction...

à écrit le 20/02/2017 à 13:10
Signaler
comme quoi, il y en qui reflechissent au MEDEF. dommage que ca soit pas eux qu on voit le plus ouvent. Il serait en effet bien plus logique de plafonner les indemnites chomage au smic (comme ca tout travail est automatiquement plus remunerateur) que ...

à écrit le 20/02/2017 à 9:39
Signaler
Macron-Fillon c'est deux politiques identiques menées avec deux stratégies différentes. Fillon c'est la politique du bâton, si l’arrives à suivre le rythme que l'on t'impose on te fouette de sorte que soit t'en crèves soit tu redoubles d'efforts ...

à écrit le 20/02/2017 à 8:03
Signaler
Pour les politiques qui ont peu idée sur le monde de l’entreprise et donc de l’emploi il est facile de partir d’une absurdité bien connue les chômeurs sont des fainéants. Après cette ineptie électorale véhiculée par ceux qui à priori n’ont de leçons ...

à écrit le 19/02/2017 à 15:07
Signaler
Et si au lieu de parler assistanat,on puisse parler d'emplois ???? Comment lutter contre le manque d'embauche,résultant à la fois des salaires,contraintes CHS,qualifications inexistantes ou si peu!!,imposition délirante,et patrons exploitants!! Cel...

à écrit le 19/02/2017 à 15:00
Signaler
Il faudrait que Les allocations south degressives pour ceux qui touchent let plus. Pour Les allocations Les plus basses Elles devraient rester non-degressives

le 19/02/2017 à 18:31
Signaler
Tout à fait d'accord avec vous ! Je dirais même plus : interdisons les allocations trop importantes.

à écrit le 19/02/2017 à 14:57
Signaler
Il faudrait que Les allocations south degressifs pour ceux qui touchent let plus. Pour Les allocations Les plus basses Elles devraient rester non-degressifs

à écrit le 19/02/2017 à 11:49
Signaler
Fillon,est la doublure de Sarkozy,selon la technique poutine/Medmedev. àmediter

à écrit le 19/02/2017 à 11:43
Signaler
Ils vivent tres bien nos amis Suisses avec leur dégressivité C est vrai nous somes une nations d assistés

le 20/02/2017 à 12:49
Signaler
Il faut vraiment intégrer le fait que la majorité des personnes souhaitent vraiment travailler et ne sont pas toujours responsable de leur état (Par exemple les seniors) Et puis il s'agit d'une assurance ! Nous cotisons pour cela ! Par contre, qu...

à écrit le 19/02/2017 à 9:59
Signaler
le pb c'est celui des intermittents du spectacle qui travaillent 504 heures par an et retrouvent comme par enchantement un travail 5 jours avant la fin de leur indemnisation voila ou est le pb mais en france, on met tt le monde dans le meme panier ...

à écrit le 19/02/2017 à 9:39
Signaler
Socialement injuste mais économiquement efficace. Les allocations chômage doivent être -dégressives -plafonnées disons à 1,5 SMIC -conditionnées au suivi, si besoin est, d'une formation qualifiante de reconversion aux métiers qui recrutent -et su...

le 19/02/2017 à 14:39
Signaler
Vrai et faux. Remarque intéressante mais qui manque de vécu. J'ai gouté a la dégressivité et en moins de 3 mois tes charges ne sont elles pas dégressives ! Fabrique a SDF et endettement en revolving. Le problème est : - l'absence d'emplois sérieux ...

le 19/02/2017 à 18:37
Signaler
Les personnes comme vous qui parlent de ces gens là avec une certaine condescendance je rêve de les voir à la place des gens qu'ils critiquent et traitent de fainéants. On se sent fort quand on a un gros compte en banque un bon diplôme et des relatio...

le 20/02/2017 à 13:00
Signaler
La philosophie allemande & anglaise est d'obliger les gens à faire des petits boulots plutôt que donner des cotisations. Soit. Ces boulots de transition aussi culturellement acceptés par les employeurs dans ces deux pays . En France tu mets ça sur t...

à écrit le 19/02/2017 à 9:13
Signaler
Le principal c'est que l'on continue à verser des aides, des subventions aux producteurs de foie gras, céréaliers, patrons marins pêcheurs, patrons transporteurs, aux stations de ski qui n'ont pas de neige, au producteurs de miel, aux producteurs d'h...

à écrit le 19/02/2017 à 5:23
Signaler
C'est intéressant qu'il parle de mobilité. C'est un critère qu'ils doivent prendre en compte. Quand vous travaillez, on vous prête une voiture, les déplacement ne sont jamais a vos frais. Mais si vous êtes intérimaires, qu'on vous oblige a faire 2...

à écrit le 18/02/2017 à 21:38
Signaler
Bon ils auraient bien comprendre que certaines prestations social nuise à la reprise du travail.... Pourquoi aller travailler pour 1000 euros , alors que l'on peux touché 800 euros âne rien faire.... Mais bon il serait plus judicieux de créer une pre...

le 19/02/2017 à 5:26
Signaler
Vous demandez à des pauvres de se serrer la ceinture. On pourrait commencer par aller chercher l'argent de la fraude. Ce serait encore mieux en terme de finance public. On pourrait presque même faire des baisses d'impôts pour ceux qui ne fraudent pas...

à écrit le 18/02/2017 à 20:58
Signaler
Et nos chers députés ont voté une loi leurs permettant de toucher une indemnité de 6000€ par mois pendant 5 ans lorsque ceux-ci perdent leur siège. Elle est pas belle la vie.

le 19/02/2017 à 1:19
Signaler
La gauche y est pour quelque chose la sur !!

le 19/02/2017 à 14:47
Signaler
Ben voilà encore une fois ou passe l'argent du peuple toujours dans les mêmes poches pour enrichir des oligarchies qui ne servent qu'eux mêmes ! Pendant ce temps le peuple étouffe et meurt lentement... Quel importance quel partie politique, tou...

à écrit le 18/02/2017 à 14:36
Signaler
Il faut quand même que le travail rapporte plus que chomage. Les allocataires ne sont pas idiots .meme tres courageux,quand le travail moins les frais de route et de garde d'enfants ,rapporte moins que le chomage le choix est rapide probleme. ...

le 18/02/2017 à 19:26
Signaler
Le monde du spectacle a une part importante dans le PIB, il rapporte plus que le secteur automobile largement subventionné par l'état. Réduire le monde du spectacle au simple loisir est une hérésie !! Demandez aux hotels / restaurants et autres opé...

le 20/02/2017 à 13:07
Signaler
vous racontez n importe quoi ! le spectacle n a certainement pas un impact superieur a l automobile (reflechissez un peu: l automobile c est non seulement PSA et renault mais aussi sous traitants (valeo, faurecia, bosch)) plus les vendeurs et reparat...

à écrit le 18/02/2017 à 13:27
Signaler
Il faudrait définir ce qui correspond au temps de travail libéré par les gains de productivité liés à l'usage de l'énergie: du chomage, du temps libre qu'il faut répartir et rémunérer sous forme de congés ou de retraite. Cela reviendrait à trouver un...

le 18/02/2017 à 14:01
Signaler
Le lien entre recours à l'énergie, temps libéré et chômage est trop simpliste. Tout simplement parce que la disponibilité de l'énergie a rendu possible certaines activités qui sion auraient été impossibles. Exemple, le transport aérien de masse qui e...

le 18/02/2017 à 19:18
Signaler
La TVA "sociale" est une bonne solution, mais elle n'est pas suffisante en valeur. Elle permettrait de régler le problème de l'agriculture . L'impot sur l'énergie, une idée émise par le fondateur de l'OREAL, est mieux adapté pour financer les retrait...

le 18/02/2017 à 20:16
Signaler
"mais elle n'est pas suffisante en valeur.". Ca dépend du taux qu'on applique. Et si on la fait porter sur l'ensemble des taux de TVA. En portant le taux réduit à 10%, le taux intermédiaire à 15% et le taux normal à 27-28% il y aurait certainement de...

le 19/02/2017 à 10:43
Signaler
Suite. En effet, cher bruno, vous acceptez l'idée de solliciter autre chose que les salaires pour financer les retraites, ce que n'arrive pas à comprendre Christian Saint Etienne. Cet auteur qui a pourtant des bonnes idées en économie commet une erre...

le 19/02/2017 à 11:01
Signaler
Réponse. L'impot sur l'énergie a d'autres effets, comme la protection du climat, et surtout la réduction du chomage en réduisant le cout du travail et le retour de la croissance des entreprises en réduisant les prix hors énergie. Ca marche en Allemag...

le 19/02/2017 à 14:17
Signaler
L'énergie est déjà très lourdement taxée ; accroître encore sa taxation reviendrait à défavoriser encore nos producteurs et notre économie. La TVA sociale, que NS a décidé trop tard, que FH a supprimé trop tôt, est la bonne solution.

le 19/02/2017 à 18:03
Signaler
Pour compléter mon propos, je précise que cet impot "social" sur l'énergie permettrait de régler le problème des entreprises soumises à la concurrence internationale comme AIRFRANCE ,ALSTOM, ainsi que la SNCF, comme j'ai eu l'occasion de le mentionne...

le 19/02/2017 à 20:35
Signaler
@Gepe : je pense simplement qu'avec une protection sociale assise sur la seule énergie, il y aura plus ou moins vite un problème d'assiette. -parce que ça risque de délocaliser la production la plus énergivore (ex : la sidérurgie, l'aluminium, les d...

à écrit le 18/02/2017 à 13:10
Signaler
Si le MEDEF commence à défendre le salarié où va-t-on? Tout fout le camp.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.