Dépakine : l'Etat va indemniser les victimes sans "chipoter" (Touraine)

 |   |  354  mots
(Crédits : © Regis Duvignau / Reuters)
L'Etat va indemniser les victimes de l'antiépileptique Dépakine (laboratoire Sanofi) sans "chipoter" mais n'exclut pas de se retourner vers "d'autres responsables", a indiqué dimanche la ministre de la Santé Marisol Touraine.


"Il faut que les victimes [de la Dépakine] soient indemnisées rapidement et simplement. On ne va pas chipoter", a déclaré la ministre de la santé dimanche au "Grand Jury" RTL-LCI-Le Figaro. "Et s'il (l'Etat) pense que d'autres responsables que l'Etat sont en jeu, alors il va se retourner contre eux", a-t-elle ajouté.

Le gouvernement a annoncé le mois dernier qu'un fonds d'indemnisation serait voté au Parlement d'ici à la fin de l'année pour les victimes de la Dépakine, un médicament sur la sellette depuis plusieurs années à cause d'un risque élevé de malformations congénitales et de troubles neurodéveloppementaux (autisme, retards intellectuels et/ou de la marche) chez les bébés de femmes ayant pris le médicament.

Interrogé sur le financement de ce fonds, elle a rejeté l'idée d'une taxe sur tous les produits de santé préconisée récemment par le député socialiste Gérard Bapt, estimant que cela n'était ni "très juste, ni très moral". "Je suis pour que ceux qui sont responsables paient et pas pour que tout le monde mette au pot", a-t-elle dit, en citant l'exemple de la responsabilité du laboratoire Servier dans le scandale du Mediator.

Marisol Touraine a également reconnu que les autorités sanitaires avaient tardé à informer des risques encourus les femmes en âge de procréer prenant de la Dépakine, un médicament "très important et très utile" et qu'il "n'est pas envisageable de retirer du marché".  "Ce qui est absolument nécessaire, c'est que les femmes soient informées et c'est ce qui a manqué jusqu'en 2010", a-t-elle dit.

Elle a par ailleurs précisé la mission confiée au début de l'année à deux magistrats concernant les modalités des indemnisations. Ils vont notamment "se prononcer sur le mécanisme de l'indemnisation, sur la date à partir de laquelle on va considérer que l'information devait être donnée, c'est-à-dire la date à partir de laquelle les données scientifiques étaient bien connues, et sur les éventuelles responsabilités des uns et des autres", a-t-elle expliqué.

(AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/09/2016 à 10:19 :
Madame Touraine dépense facilement l'argent public !
Ce n'est pas à l'Etat mais bien à SANOFI de payer la facture.
Les actionnaires de cette hydre ont déjà touché le "prix du sang" il ne serait que justice de leur faire rendre "l'indu" comme le Code Civil le prévoit .
Les milliards d'euros de résultat de Sanofi peuvent servir à cela plutôt qu'à financer des politicards qui ne sont que des puits sans fond.
a écrit le 05/09/2016 à 14:14 :
@ BONJOUR ; hou hou la tribune encore censuré et vous voudriez que je reprenne un abonnement mais vous plaisantez !
a écrit le 05/09/2016 à 11:40 :
Comment ca l'Etat va indemniser ? Non ! Je ne suis pas d'accord ! Nous, peuple Français, ne sommes pas responsable des erreurs d'une multinationale pétrochimique !
a écrit le 05/09/2016 à 8:44 :
Et pourquoi du retard à l interdiction??? Lobbying et corruption vont de pair...mais aucun copain ne sera inquieter...et les francais paieront.
a écrit le 05/09/2016 à 8:34 :
L’État indemnise les victimes à la place de la multinationale fautive et de ses actionnaires milliardaires qui pourtant ne manquent pas d'argent eux. C'est incompréhensible et honteux.
Réponse de le 05/09/2016 à 9:04 :
L'Etat paye les dettes, le labo engrange les profits.
a écrit le 04/09/2016 à 22:22 :
Avec l'argent des Français comme d'habitude.
a écrit le 04/09/2016 à 22:02 :
tout un chacun va venir exiger de l'argent, d'autant qu'elle venait de dire qu'elle ne regarderait pas a la depense
chaque parent d'autiste va se prresser au guichet, quelque soit la cause relle et serieuse de la maladie
apres elle va se retourner contre qui et quoi? comment va elle faire pour le genriqueurs hors de france?
qui sera responsable de quoi, sachant que tt le monde sait que l'administration va commencer par s'exonerer de toute responsabilite sur un air de ' on n'est jamais mieuxservi que par soi meme'
ca sera donc soit une foutaise, soit une pantalonnade sans nom
Réponse de le 05/09/2016 à 15:47 :
C'est déjà fait:
lisez:"'état va indemniser sans chipoter": Votre argent va payer et on ne dira même pas qui a fait la bétise.
Moi aussi j'ai besoin d'argent alors si l'état voulais bien m'indemniser sans chipoter pour mon manque dÄargent, ca m'arrangerais.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :