Coronavirus : les informations essentielles du mardi 21 avril

 |  | 2743 mots
Lecture 17 min.
(Crédits : © Afolabi Sotunde / Reuters)
Ce qu'il ne fallait pas rater sur la pandémie de Covid-19, en France et dans le monde, mardi 21 avril.
  • 18h30 - Pierre et Vacances va demander un prêt garanti par l'État

Pierre et Vacances-Center Parcs annonce "instruire" un dossier de prêt garanti par l'État devant l'incertitude de réouverture de ses sites, tout en s'attendant à une demande "intense" pour des séjours touristiques après le déconfinement.

Lire aussi : Le prêt garanti par l'Etat, comment ça marche ?

  • 18h25 - La Bourse de Paris entraînée par la débâcle du pétrole

La Bourse de Paris a terminé nettement dans le rouge (-3,77%), lestée par l'effondrement inédit des cours du pétrole, en particulier la référence américaine de brut, qui est passée un temps en territoire négatif.

L'indice CAC 40 a perdu 170,84 points à 4.357,46 points, dans un volume d'échanges modéré de 3,2 milliards d'euros. La veille, il avait fini en hausse de 0,65%.

La cote parisienne a débuté en net repli et a ensuite creusé ses pertes.

Lire aussi : Pétrole: pourquoi la crise pourrait empirer

  • 18h20 - Assurance/pertes d'exploitation : le superviseur français appelle à la prudence

L'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution, le superviseur français de la finance, estime que les ressources des assureurs ne peuvent servir à couvrir des risques exclus des contrats, sauf à mettre les compagnies en risque.

"Les moyens financiers dont les assureurs disposent pour tenir l'ensemble des engagements qu'ils ont pris vis-à-vis de leurs assurés et contribuer ainsi à amortir le choc économique provoqué par la pandémie, ne peuvent pas, sauf à les mettre en risque, être utilisés pour couvrir des événements qui sont explicitement exclus de leurs contrats", juge l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) dans un communiqué.

Lire aussi : Les assureurs français sous le feu des critiques, comment font nos voisins allemands ?

  • 18h15 - La famine pourrait provoquer en 2020 une "catastrophe humanitaire mondiale"

Le nombre de personnes au bord de la famine risque de doubler en 2020 à cause du Covid-19, selon une projection dévoilée par le Programme alimentaire mondial (PAM), dont le patron a mis en garde le Conseil de sécurité de l'ONU contre une "catastrophe humanitaire mondiale".

"Le nombre de personnes souffrant sévèrement de la faim pourrait doubler en raison de la pandémie de Covid-19, atteignant alors plus de 250 millions [de personnes] d'ici la fin de 2020", a averti cette agence de l'ONU, qui a également contribué à un rapport sur les crises alimentaires.

Selon ce rapport, le nombre de personnes au bord de la famine a nettement augmenté en 2019, passant de 113 à 135 millions de personnes, en raison des conflits, des problèmes climatiques et des chocs économiques. Mais pour 2020, c'est une explosion de ce nombre qui se profile, lequel passerait de 135 à 265 millions de personnes, en raison de l'impact économique causé par la pandémie, selon une projection du PAM, annoncée en marge de la publication du rapport.

  • 17h00 - Air France veut prolonger le chômage partiel

Air France souhaite prolonger de trois mois le recours au chômage partiel mis en place fin mars dans l'entreprise, alors que la reprise dans le secteur aérien s'annonce lente, a appris mardi l'AFP de sources syndicales.

Pour répondre à l'effondrement du trafic aérien en raison de l'épidémie de Covid-19, la compagnie française a adopté le 23 mars un dispositif dit d'activité partielle, ou chômage partiel, pour une période de six mois maximum.

Cette mesure devait concerner en moyenne 50% du temps de travail de ses 45.000 salariés, avec un pic possible de 80%.

Lire aussi : Air France-KLM cherche à obtenir des aides d'Etat d'environ 10 milliards d'euros

  • 16h45 - Des manifestations contre le confinement

Des Etats-Unis au Brésil en passant par la Russie et la Tunisie, des manifestations, extrêmement minoritaires, éclatent contre le confinement à travers le monde, où 4,5 milliards d'humains sont appelés à rester chez eux pour lutter contre le nouveau coronavirus.

La plus importante, à ce jour, s'est déroulée le 15 avril, à Lansing, la capitale du Michigan, aux Etats-Unis, où quelque 3.000 personnes sont descendues dans la rue.

  • 16h30 - « Pas de compromis au rabais »

Le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte a affirmé qu'il refuserait des "compromis au rabais" lors du Conseil européen de jeudi qui doit discuter d'une réponse économique commune de l'UE à la crise provoquée par la pandémie de Covid-19.

"Je n'accepterai pas de compromis au rabais: soit nous gagnons tous, soit nous perdons tous" ensemble au sein de l'UE, a-t-il dit devant les sénateurs italiens.

Lire aussi : Coronavirus: le plan de redémarrage graduel de l'Italie

  • 15h50 - Berlin et plusieurs Etats allemands imposent le port du masque dans les transports

Le port du masque pour limiter la propagation du coronavirus au moment du déconfinement progressif deviendra obligatoire dès la semaine prochaine dans une majorité des Etats régionaux allemands, dont la capitale.

La ville de Berlin va imposer à partir du 27 avril les masques dans les transports en commun face à l'épidémie, a annoncé le maire Michael Müller.

Le port de ce masque sera "obligatoire" car dans les transports "il n'est pas possible de garantir une distance de plusieurs mètres entre chaque personne", a-t-il justifié.

Dix Etats allemands sur seize, avec une population totale de près de 49 millions de personnes, ont annoncé de telles obligations pour limiter la propagation du virus, et certaines sont déjà en vigueur.

  • 15h30 - Wall Street ouvre en baisse

La Bourse new-yorkaise reculait nettement mardi en début de séance, de nouveau fragilisée par la chute des prix du pétrole: le Dow Jones reculait de 2,26% et le Nasdaq de 1,17%.

Wall Street avait fini dans le rouge lundi après le plongeon sans précédent du cours du baril de brut échangé à New York.

Lire aussi : Pétrole : le prix du baril négatif en raison du mécanisme du marché à terme

  • 14h45 - Coca-Cola anticipe une chute des ventes de sodas

Coca-Cola a prévenu que la fermeture temporaire des restaurants, des stades et des salles de cinémas pour endiguer la propagation du Covid-19 allait affecter les ventes de ses sodas au deuxième trimestre même s'il était "optimiste" sur un rebond en fin d'année.

"Jusqu'à fin février, l'entreprise a enregistré une hausse de 3% des volumes (de ventes) si on exclut la Chine et était en bonne voie pour réaliser les objectifs (financiers) qu'elle s'était fixés pour 2020", affirme Coca-Cola dans un communiqué.

  • 14h40 - La Chine rouvre ses portes aux entrepreneurs et aux cadres sud-coréens

La Chine a conclu un accord avec Séoul pour autoriser l'entrée sur son territoire d'entrepreneurs et cadres économiques venant de Corée du Sud, malgré l'interdiction imposée pour contrer la pandémie de coronavirus, a-t-on appris par le porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères Geng Shuang.

Face à la propagation du virus dans le monde, les autorités chinoises avaient bloqué le mois dernier l'entrée de tous les étrangers mais elles s'apprêtent à assouplir cette mesure.

Lire aussi : Covid-19 : "Si la Chine est sciemment responsable, il devrait y avoir des conséquences" (Trump).

  • 14h30 - Après avoir fermé ses sites, Amazon France fixée vendredi sur une décision en appel

La cour d'appel de Versailles, saisie par Amazon France qui contestait l'ordonnance du tribunal de Nanterre l'enjoignant d'évaluer les risques liés au Covid-19 et en attendant de limiter ses livraisons aux seuls produits essentiels, rendra sa décision vendredi à 14h, a-t-on appris auprès de la direction et de source syndicale.

Le tribunal judiciaire de Nanterre avait enjoint le 14 avril à Amazon France de limiter ses activités aux produits d'hygiène, produits médicaux et d'alimentation dans l'attente d'une évaluation des risques conduite avec les représentants du personnel, sous peine d'une amende de un million d'euros par infraction constatée.

Amazon France, jugeant impossible de définir précisément les produits autorisés à la livraison, a préféré fermer ses sites français (10.000 salariés) jusqu'à jeudi et a fait appel devant la cour d'appel de Versailles.

Lire aussi : Coronavirus : trois questions sur la fermeture temporaire des entrepôts Amazon France

  • 13h30 - Plus d'un jeune français sur deux vit mal le confinement

55% des jeunes vivent mal le confinement décidé en France depuis le 17 mars, selon une étude réalisée par Diplomeo, un comparateur en ligne de formations des études supérieures.

Malgré cette période difficile pour eux, 68% indiquent que la continuité pédagogique se passe bien. Seuls 19% des 16-25 ans ont du mal à suivre leurs cours en ligne. Côté outils numériques, 15% affirment avoir des problèmes de connexion ou de matériel. Enfin, 6 jeunes sur 10 se sont dits «inquiets» pour leur orientation à la rentrée 2020, à la question de Diplomeo. Cette étude a été réalisée du 3 au 9 avril 2020 auprès de 6.288 jeunes âgés de 16 à 25 ans.

Lire aussi : Cyberharcèlement : "Le confinement est une opportunité pour les agresseurs"

  • 12h45 - Les investisseurs allemands retrouvent le moral

Le moral des investisseurs allemands est remonté fortement en avril, signe d'un retour de l'optimisme sur les marchés, après un plongeon historique en mars, plombé par la pandémie de coronavirus, selon le baromètre ZEW.

Déjouant les pronostics, cet indice, particulièrement instable, gagne 77,7 points par rapport à mars, à 28,2 points, contre un ZEW attendu à -41,3 points en avril par les analystes cités par Factset.

Lire aussi : COVID-19 : comment l'Allemagne et les Allemands gèrent la crise économique

  • 11h30 - Laurent Berger favorable un "impôt exceptionnel" sur les sociétés non impactées par le coronavirus

Laurent Berger prône un "impôt exceptionnel" sur les sociétés non impactées par la crise afin de dégager des marges de financement pour l'avenir et considère que cette situation pourrait réduire "le sentiment d'impuissance politique".

"Il existe plusieurs pistes pour dégager des marges de manœuvre. Je pense, notamment, à la création d'un impôt exceptionnel sur des entreprises liées à des secteurs qui n'ont pas été impactés par la crise, voire qui ont réalisé des bénéfices", déclare le responsable de la CFDT dans un entretien publié par Ouest-France sur son site internet.

  • 11h05 - La récession et le déficit seront peut-être plus "impressionnants" que prévu, selon Darmanin

Le gouvernement sera peut-être obligé de renforcer de nouveau le plan d'action de 110 milliards d'euros et d'aggraver encore ses prévisions économiques pour cette année, a indiqué le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin.

"Il y aura peut-être un troisième budget rectificatif avec des chiffres sans doute encore plus impressionnants", a affirmé le ministre sur France Inter.

Lire aussi : Finances publiques : cinq chiffres vertigineux qui montrent l'ampleur de la crise

  • 10h54 - Italie : le Premier ministre présentera son plan de redémarrage cette semaine

Le Premier ministre italien Giuseppe Conte a annoncé qu'il détaillerait "avant la fin de cette semaine" les mesures que le pays prendra pour assouplir les restrictions, faire redémarrer l'économie et sortir progressivement de la crise du coronavirus.

"J'aimerais pouvoir dire 'rouvrons tout'. Tout de suite. On redémarre demain matin", écrit M. Conte sur un long message sur son compte Facebook. "Mais une telle décision serait irresponsable. Elle ferait monter la courbe de contagion de façon incontrôlée et rendrait vains tous les efforts que nous avons faits jusqu'à présent".

Lire aussi : Coronavirus: le nombre de morts baisse en Italie, en France et aux Etats-Unis

  • 10h25 - Huawei : coup de frein au chiffre d'affaires au 1er trimestre

Huawei a enregistré un net ralentissement de son chiffre d'affaires au premier trimestre, période marquée par la paralysie de l'économie chinoise pour cause de coronavirus.

Les chiffres publiés par le géant chinois des télécoms sont parmi les premiers à révéler l'impact de l'épidémie sur le bilan d'une grande entreprise du pays.

Lire aussi : Huawei se prépare à une année 2020 « très difficile »

  • 9h57 - Le pétrole américain rebondit autour d'un dollar le baril

Le cours du baril de pétrole américain, qui était devenu négatif lundi pour la première fois de son histoire en raison de la saturation des stocks et de l'effondrement de la demande lié à la pandémie, rebondit mardi matin en Asie mais s'échange pour à peine plus d'un dollar.

Lire aussi : Pétrole : le prix du baril négatif en raison du mécanisme du marché à terme

  • 9h24 - L'équipementier Valeo a conclu un accord syndical pour reprendre l'activité

L'équipementier automobile français Valeo a annoncé un accord avec les organisations syndicales sur les mesures de reprise d'activité, dans le contexte de l'épidémie de coronavirus.

L'accord, signé en France avec la CFE-CGC, la CFDT et FO, "concilie un double objectif, celui d'assurer la protection maximale des salariés et celui de permettre une reprise progressive d'activité", a déclaré l'équipementier français dans un communiqué.

Lire aussi : Coronavirus : Air France distribue des masques si la distanciation sociale n'est pas respectée

  • 8h54 - La France passe la barre des 20.000 morts du Covid-19

La France a dépassé les 20.000 morts depuis le début de l'épidémie de coronavirus, mais la pression continue toutefois de s'alléger sur les hôpitaux.

Au total, 20.265 personnes sont mortes depuis le début de l'épidémie le 1er mars, 547 nouveaux décès enregistrés depuis dimanche. "Ce soir, notre pays franchit un cap symbolique et particulièrement douloureux", a déclaré le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, au cours de son point presse quotidien.

  • 8h31 - La compagnie aérienne Virgin Australia terrassée par le coronavirus

Virgin Australia a annoncé se mettre volontairement en cessation de paiements, devenant la première grande compagnie aérienne à s'effondrer sous le choc de l'épidémie de coronavirus.

Dans un avis à la Bourse australienne, l'entreprise a toutefois déclaré vouloir maintenir ses vols tout en confiant son sort à des administrateurs judiciaires.

  • 8h28 - Trump annonce la "suspension temporaire" de l'immigration

Le président américain Donald Trump a annoncé qu'il allait "suspendre temporairement" l'immigration aux Etats-Unis pour "protéger les emplois" des Américains face à la crise économique provoquée par le coronavirus.

"A la lumière de l'attaque de l'Ennemi Invisible, et face à la nécessité de protéger les emplois de nos GRANDS citoyens américains, je vais signer un décret présidentiel pour suspendre temporairement l'immigration aux Etats-Unis", a tweeté Donald Trump.

Lire aussi : Accord entre Trump et les compagnies aériennes américaines sur un plan de sauvetage

  • 8h24- Coronavirus: moins de 6% des Français ont été infectés, selon une étude

Moins de 6% des Français ont été infectés par le coronavirus, un niveau très insuffisant pour éviter une deuxième vague épidémique si toutes les mesures étaient intégralement levées après le 11 mai, selon des estimations publiées par l'Institut Pasteur.

"Pour que l'immunité collective soit suffisante pour éviter une deuxième vague, il faudrait 70% de personnes immunisées. On est très en-dessous", explique l'auteur principal de l'étude, Simon Cauchemez.

  • 8h15 - PSA : le chiffre d'affaires  au premier trimestre  chute de 15,6% à cause du coronavirus

    Le constructeur automobile français PSA (Peugeot, Citroën) a vu son chiffre d'affaires chuter de 15,6% au premier trimestre à 15,2 milliards d'euros, victime du coup de frein brutal sur les ventes provoqué par la crise du coronavirus.

    Le groupe, en cours de fusion avec l'italo-américain Fiat Chrysler, a toutefois maintenu l'objectif prudent qu'il s'était fixé bien avant la crise d'une marge opérationnelle courante moyenne supérieure à 4,5% des ventes pour sa division automobile sur la période 2019-2021, selon un communiqué.

  • 7h58 - L'activité de la FDJ en baisse, économies et dividende

La Française des Jeux, introduite en bourse il y a six mois, a annoncé un chiffre d'affaires en baisse de 0,9% au premier trimestre à 511 millions d'euros, et décidé d'un plan d'économies et d'une réduction du dividende face à l'épidémie de coronavirus.

"La bonne dynamique du début d'année a été stoppée par les premières conséquences de l'épidémie de Covid-19", a regretté la FDJ, qui avait averti le 20 mars que la crise sanitaire affecterait "significativement" son activité en 2020.

Fdj: le prix attendu en haut de la fourchette

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/04/2020 à 14:08 :
Rassurez-vous la France aussi aura le droit à ses famines avec les intégristes écolos qui ne veulent plus que du bio et donc des rendements divisés par 2.5.
a écrit le 22/04/2020 à 11:22 :
Il faut les faire venir en France. Nous allons rouvrir nos cantines scolaires. 1 euro le repas.
a écrit le 22/04/2020 à 9:55 :
"Pour que l'immunité collective soit suffisante pour éviter une deuxième vague, il faudrait 70% de personnes immunisées. On est très en-dessous", explique l'auteur principal de l'étude, Simon Cauchemez.

En gros, faut se déconfiner.
a écrit le 21/04/2020 à 13:41 :
On ne peut pas critiquer mr Trump, l'immigration est comme partout un risque sanitaire nous on aurait du tout bloquer en fin janvier trier fermement à la mi janvier, Français ou pas, t'arrives de Wuhan ou la banlieue, fallait pas y aller, tu y retournes, idem l'Italie, considérer comme contrevenant tout arrivant : on vit très bien sans toi, la preuve!
Quand aux nôtres, ceux de l'intérieur avec leur infect et répugnant mépris de Parisiens, même tarif.
8 générations ont vécu la sans vous, on peut tenir encore 8 générations!
a écrit le 21/04/2020 à 10:03 :
Quand est-ce que donc les "francs-chais" commenceront à quitter leurs positions trop assises sur CH-aise copieuse et paresseuse, trop mal nourrie, alors vite fataliste..., pour bouger et respirer enfin suffisamment et sainement, afin d'affirmer leur sécurité intentionnelle d'être vue parfaite (Amour), et dire mieux leur santé répondre, comme je le fus obligé à vie ! A 75 ans, je n'ai pas vu le docteur depuis 53 ans, et la dernière fois, ce n'était qu'à cause d'une hépatite, pour avoir mangé sur la côte marocaine des moules infectées de pétrole en bordure de l'océan...!§!) ____ Combien de chercheurs tentent de voir l'opacité sale de ceux-ci par rapport à avant la découverte du pétrole, pour explique avec les dégazages interdits des tankers et autres paquebots..., l'incidence réelle sur le manque d'évaporation océanique actuel et le manque croissant de nuages dirigés vers nos continents trop secs et pas assez arborés, à eaux retenues ! ____ Là aussi, avec trop de touristes urbains confinés qui n'aspirent qu'à trop de soleil ☀ pour faire fondre leur excès de graisse de pas assez bougés à vie..., nous sommes de plus en plus loin de notre rôle initial de GARDIENS DE CONSCIENCE sur cette magnifique planète, qui mérite nettement mieux !§!
Réponse de le 21/04/2020 à 10:47 :
" notre rôle initial de GARDIENS DE CONSCIENCE "

Ça nous ne le savons pas, peut-être aussi que nous sommes faits afin de démontrer aux futurs vies et civilisations futures sur d'autres planètes, forcément vu que la race humaine en est irrémédiablement menacée directement, que la cupidité ne peut que mener à l'anéantissement.

Et de ce fait nous permettrions à des civilisations extraterrestres d'aller bien plus loin dans l'évolution que si nous ne nous étions pas suicidés par cette pathologique cupidité dont sont atteints nos propriétaires de capitaux et d'outils de production exposant ainsi la nuisance d'une telle maladie. Allez savoir...
a écrit le 21/04/2020 à 8:49 :
"devenant la première grande compagnie aérienne à s'effondrer sous le choc de l'épidémie de coronavirus."

Juste avant ce virus nous avons connu la faillite déjà de deux compagnies aériennes, si elles ne tombent pas comme des dominos actuellement c'est qu'il y a beaucoup d'argent public qui doit les soutenir encore une fois.

L'économie préférée des dragons célestes, logique.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :