La France serait capable de créer jusqu'à 212.000 emplois par an d'ici 2022

 |   |  235  mots
Le scénario le plus pessimiste provoqué par une dégradation de la compétitivité et un renforcement des contraintes financières, ne prévoit que 115.000 création d'emplois annuelle d'ici 2022.
Le scénario le plus pessimiste provoqué par "une dégradation de la compétitivité" et "un renforcement des contraintes financières", ne prévoit que 115.000 création d'emplois annuelle d'ici 2022. (Crédits : © Michael Dalder / Reuters)
Dans son scénario le plus optimiste pour le pays, un rapport de France Stratégie explique que le pays ferait reculer le chômage sous les 7%, grâce à "une stratégie d'investissement et d'innovation".

Quelle recette pour que la France retrouve la croissance et crée des emplois ? "Une stratégie d'investissement et d'innovation" dans un "contexte réglementaire et fiscal qui facilite l'éclosion de nouvelles activités", répond France Stratégie dans un rapport qui sera remis au gouvernement, mardi 28 avril.

Ainsi, selon l'organisme de réflexion rattachée à Matignon, dans un scénario idéal suivant ces orientations, l'Hexagone atteindrait une croissance annuelle de 1,8% et créerait en moyenne 212.000 emplois nets par an, alors qu'en mars 2014 le chômage a atteint un nouveau record, tiré par celui des jeunes, et qu'il a été évalué à 10,4% fin 2014.  Ces embauches se feraient notamment dans les services et les métiers les plus qualifiés. Cela ferait ainsi baisser le chômage à "moins de 7%" en 2022.

Un scénario plus "réaliste" à 177.000 créations annuelles

Parmi les trois scénarios, évoqués dans le rapport, le scénario médian, censé être le plus réaliste prévoit, quant à lui, 177.000 créations annuelles, avec un taux de chômage tombant à 8% en 7 ans.

Le scénario le plus pessimiste, provoqué par "une dégradation de la compétitivité" et "un renforcement des contraintes financières", ne prévoit quant à lui que 115.000 créations d'emplois annuelles d'ici 2022. Insuffisant pour faire baisser le taux de chômage, car France Stratégie estime que 120.000 actifs seront sur le marché  de l'emploi chaque année.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/04/2015 à 10:51 :
Quand j'avais 15 ans, en 1995, les profs me disaient déjà : vous avez de la chance, avec les papys boomers qui vont partir à la retraite, vous allez trouver du boulot facilement !
Résultat 20 ans après, je suis temporairement au chômage et celui-ci n'a jamais été aussi élevé en valeur absolue (plus de 3 500 000) et même en valeur relative (on doit être autour de 10,3 % de chômage, autant que pendant la récession de 1993 et que pour le record de 1997 sous Juppé).
Alors les études prospectives à 10 ans permettez moi d'en douter ! On ne fera pas les réformes, même si la droite revient au pouvoir car les français sont trop conservateurs. Le pays reste scotché sur ses acquis sociaux, voyant tout partir à vau l'eau, les français ont peu les comprendre défendent le moindre acquis, vu que tout baisse (immobilier, patrimoine, pouvoir d'achat etc..bref le déclin quoi).

Je suis peut être pessimiste mais je pense qu'on ne s'en sortira jamais ! Regardez la croissance ne repart pas malgré la baisse de l'euro, du pétrole, des taux d'intérêt. Tôt ou tard le pétrole va réaugmenter (c'est déjà le cas), on peut avoir un krach obligataire à tout moment, et l'euro peut aussi remonter. Et là on fera quoi ? On sera coincé d'avoir voulu jouer les cigales pendant ce temps là comme sous Jospin, alors que les autres la jouent fourmis quand la bise viendra.

Bref on est mal barré, et malgré les boniments des médias sur la reprise, autour de moi je vois plutôt des magasins qui ferment, des usines qui licencient etc... La confiance ne reviendra pas tant que Hollande sera là de toute façon, donc ça repartira au mieux en 2017 !
a écrit le 29/04/2015 à 7:01 :
si on limitait déjà les sommes pharaoniques versées pour nourrir les étrangers plus ou moins en situations irrégulières, on aurait déjà moins de déficit, et on taxerait moins les cochons de payeurs, ce qui ferait sans doute baisser le court du travail,
et revoir un peu cette imbécillité des 35 heures, qui ont largement augmenté tous les couts ??? on y pense ??? les gens qui décident ça ne savent pas faire un calcul de prix de revient
mais les meme cochons de payants sont encore la pour boucher les trous
les contes de fées, c'est pour les petits
Réponse de le 29/04/2015 à 10:13 :
"sommes pharaoniques pour nourrir les étranger"s ? Les plus grosses dépenses publiques en France sont : interets de l'état sur les dettes publiques envers les banques privées (axa, bnp , société générale etc) et éducation nationale. Alors soit vous bossez pour une banque, soit vous etes fonctionnaire pour dire cela.
a écrit le 28/04/2015 à 21:37 :
Les départs à la retraire des papy boomers ont commencé il y a 10 ans sans aucun effet sur le taux de chômage. Ces prévisions pour 2022 sont de la pure spéculation.
Réponse de le 28/04/2015 à 23:40 :
J'ai 36 ans et j'entend ça depuis 20ans ... Je me rappelle mon prof d'économie au lycée me l'avait déjà raconté 😜😜
Réponse de le 28/04/2015 à 23:47 :
bonne question,exat?CELA FINIRAS VERS 2020 ?QUI EN PROFITERAS ? LA DROITE OU LA GAUCHE???
Réponse de le 29/04/2015 à 11:00 :
Exactement Ricky j'ai le même age que vous (35 ans) bref on est de la même génération et je ne vois pas mon pays avancer. Ce pays reste scotché dans le passé, sincèrement j'étais en Lorraine à l'époque et j'ai l'impression que tout s'est plutôt dégradé depuis 20 ans alors que ça n'était pas déjà très brillant. Sur 20 ans , plus de chômage, de délocalisations, de désindustrialisation,d'étrangers analphabètes alors qu'on n'a plus les moyens même si l'idée est généreuse etc...
Mon pays fait du surplace depuis 20 ans, pas étonnant y a 20 ans on avait déjà SARKO numéro deux assistant de Balladur et Hollande était déjà là. Déjà les mêmes ENARQUES incapables n'ayant jamais bossé dans une entreprise privée. Vous y ajoutez notre vieux conservatisme gaullo-social, mélange de mentalités révolutionnaire de 1789 et de catholiscisme qui nous font exécrer la réussite et l'argent, tout ça mélangé fait que nous sommes, je pense culturellement condamné à stagner, à moins de changer radicalement notre logiciel étatiste.
Bon courage à l'homme politique type Thatcher bis qui se fera élir sur un programme type Churchill en mode "du sang et des larmes" lol !
a écrit le 28/04/2015 à 20:36 :
Ce énième rapport creux très approximatif sans fondation réelle finira comme tous les torchons précédents inutiles, dans les oubliettes car il ne sera jamais corroboré avec une réalité.
a écrit le 28/04/2015 à 20:20 :
le " progrès " + l'administration= impossibilité de diminuer le chômage, et ce quel que soit le forceps utilisé. le chômage engendre le chômage.
a écrit le 28/04/2015 à 17:39 :
Si on fait dans l’arrosage monétaire, alors qu’on faisait des prêts de cavalerie en immobilier qui ont produit une crise, on peut s’attendre à ce que les mêmes causes produisent les mêmes effets. Les bulles viennent des dysfonctionnements. Aurons-nous des factures, fait-on dans l’instabilité financière ? Ou bien des mises en faillites de l’Etat qui produisent des baisses de salaires. L’Etat est-il au service de la société ? On fait dans l’encouragement spéculatif ? On applaudit bien fort le succès européen du chômage qui ne fait qu’augmenter. On exclut à 50 ans, seulement il reste nombre de chômeurs… seulement 64% d’actifs, ce qui fait plutôt 8 à 10 millions de demandeurs d’emploi, les allemands sont beaucoup plus actifs. Si on retire 4 millions de plus de 60 ans, on a 25% de chômage… La population active française est proche du niveau espagnol…
a écrit le 28/04/2015 à 16:58 :
7% de chômage en créant 212 000 emplois ? Ben voyons...
http://news360x.fr/vrais-chiffres-chomage-mars-2015-30000-chomeurs-de-plus-malgre-305400-radies-ce-mois/
Hilarant.
Réponse de le 28/04/2015 à 18:38 :
- 212000/an résultants et non réels, en tenant compte des nouveaux arrivants sur le marché chaque année, pas loin de 80000/an.
Réponse de le 29/04/2015 à 11:07 :
Je parierai plutôt sur 11 % de chômage malgré le papy boom, vu que toutes nos boites se font racheter par les étrangers et que les socialistes ne veulent pas réformer ce pays. On n'aura jamais plus 2 % de croissance sans réformes.
Donc bye bye les 7 %, même sous Jospin avec 4 % et sous Villepin on n'est jamais descendu sous les 8 %; donc je ne vois pas par quel miracle on arriverait à faire diminuer le chômage structurel, surtout avec des types comme Martinez à la CGT !
a écrit le 28/04/2015 à 16:04 :
arriver à un taux de chomage de 8% après 7 ans qu'on imagine être de croissance ... quel manque d'ambition ! Pourra t on un jour revoir en France des taux de chomage de l'ordre de 4/5% comme bien d'autre de nos voisins ? Nos politiques sont décidement peu ambitieux et peu compétents pour se "contenter" d'un tel chiffre qu'ils ne manqueront pas de qualifier de "très satisfaisant".
a écrit le 28/04/2015 à 15:58 :
J'ai besoin de connaitre le temps pour février 2023, pour planifier mes vacances de ski...
a écrit le 28/04/2015 à 14:48 :
Plus les chiffres économiques sont désastreux au présent...plus les socialistes à travers leurs relais, vendent le bonheur pour 2022...! après 3 ans de mensonges répétitifs et constants les français commencent enfin , a avoir de sérieux doutes sur la crédibilité des vendeurs d'espoir....!
Réponse de le 28/04/2015 à 21:24 :
Oui mais ils continuent de voter à gauche. Les hordes d'immigrés musulmans votent à gauche. La france est morte...
a écrit le 28/04/2015 à 14:46 :
"en moyenne 212.000 emplois nets par an"

En CDD ?
a écrit le 28/04/2015 à 13:39 :
raisonement debile

ca va degrader le rapport actifs cotisants/inactifs touchant une retraite; c'est va accelerer la faillite annoncee des regimes de retraite!
a écrit le 28/04/2015 à 13:29 :
Pour la croissance, si on regarde l'historique, c'est moins bon qu'ailleurs.
On fait quoi des dans la croissance des bidonsvilles?
a écrit le 28/04/2015 à 12:48 :
Tout est dans le titre: "serai capable" rien que le conditionnel donne la crédibilité de l'information. En 2022, plus personne ne s'en rappelera
a écrit le 28/04/2015 à 12:43 :
Certes... Ca fait penser à : "Cachez cette crise que je ne saurais voir..." Ridicule dans le sens où le dernier "sondage" patronal INDIQUE déjà que l'investissement ne peut se faire par manque de débouchés. Les employeurs ne marchent QU'EN PARTIE à la méthode coué...
Réponse de le 28/04/2015 à 18:42 :
l'investissement ne peut se faire par manque de volonté
a écrit le 28/04/2015 à 11:50 :
Si on analyse qu'il y a plus de création d'emplois en province et plus de possibiltés de création d'emplois dans les cantons éloignés des chef-lieux de département, il faudrait déléguer des fonctionnaires du ministère du travail de façon à être plus proches des entrepreneurs et plus éloignés des demandeurs d'emplois, "inventer" des emplois sans mettre de rustines aux chômeurs.
a écrit le 28/04/2015 à 11:47 :
POUR L INSTANT 5OOOOO CHOMEURS EN TROIS ANS SI LA MEME VITESSE CONTINUE IL Y AURAS ENVIRONS 84OOOO CHOMEURS DEPLUS SOUS HOLLANDE FIN 2017? PAS DE QUOI PAVOISEZ???
a écrit le 28/04/2015 à 11:39 :
212 000 emploi jusqu'en 2022. Nous sommes en 2015, donc 212 000 /7 = 30285 emploi par an, pas de quoi etre optimiste sur les 6 000 000 de chomeurs recencés, sans compter les radiés a tour de bras ( 1, 2,ou 3 millions) et les 170 000 jeunes qui arrivent sur le marché chaque année...je voit pas ou le pays se redresse...?????
a écrit le 28/04/2015 à 11:16 :
Si on continue a augmenter le nombre de fonctionnaires de 2% par an c'est très jouable!
a écrit le 28/04/2015 à 9:14 :
Oublions les scénarios optimistes et "plus réalistes". Aucune réforme de structure les permettant, n'est possible. De plus L'Education Nationale, QUI VIT DANS SON MONDE, ignore tout de l'Entreprise qu'elle déteste IDEOLOGIQUEMENT et diabolise, et l'éloigne des jeunes. En 2012 les " prétendus Enseignants " ont voté à 77% Gauche et extrème Gauche Communiste. Juppé-Bèrou qui ont gouverné ensemble terrorisés par leurs syndicats et la rue conforteront l'immobilisme et donc le déclin. Réduisons d'un " bon tiers " à 70000 emplois par an, le scénario le plus pessimiste : et il sera REALISTE. Actuellement 1 700 000 offre d'emplois bien payés ne sont pas pourvus. Les Gauchistes de cette " éducation nationale ", dissuadent les jeunes de ces orientations. Les Ministres, entretiennent ces gauchistes et leur syndicat correspondant, et attachent tous (tes) une mini fausse réformette, à chacun de leur nom. C'est l'immigration ciblée qu'il faut favoriser et simplifier, pour pourvoir tous ces emplois.
Réponse de le 28/04/2015 à 10:57 :
Un peu provoc comme réponse mais tellement vrai ! Je me rappelle des profs au collège/lycée qui désignaient les filières techniques avec un dédain à peine masqué... Aujourd'hui un plombier à son compte gagne plus qu'un prof de lycée ! Belle ironie du sort...
Réponse de le 28/04/2015 à 10:58 :
1 700 000 offre d'emplois bien payés ne sont pas pourvus, ou ça ? vous confondez emplois à pourvoir immédiatement avec intention d'embauche ce qui n'est pas la même chose. D'ailleurs ce chiffre est une prévision du pole emploi et l'économie continue de détruire des emplois, ensuite 40 % de ces emplois sont des emplois saisonniers et non en CDI.
Réponse de le 28/04/2015 à 11:41 :
C'est vrai que vouloir donner une culture des connaissances "universelles vieux fantasmes du sciècle des lumières" et donner un métier vs un emploi sont incompatibles.
Moi ce que je sais faire, ce pourquoi j'ai toujours trouvé un emploi, correctement payé même passé les 50 ans, je ne l'ai pas appris à l'école ou au lycée mais dans ma famille parents et grand-parents et sur le tas.
Réponse de le 28/04/2015 à 11:45 :
La pertinence de vos commentaires par rapport à ce qui est écrit dans cet article prouvent que vos commentaires peuvent parfaitement s'appliquer à vous même, du genre pur idéologiste qui vit totalement dans son monde...Mais là, on en la la preuve
Réponse de le 28/04/2015 à 12:52 :
Où sont les 1 700 000 offre bien payées non pourvues?
Réponse de le 28/04/2015 à 16:20 :
Tous (tes) celles et ceux, qui étaient de mon age avec moi, au Collège Enseignement Privé Confessionnel, sous contrat avec l'Etat, qui en difficulté en cinquième, et ont été dirigés en 4ème C.P.P.A, puis C.A.P ou B.E.P parce que non intellectuels, mais avec d'autres talents ont réussi leur vie professionnelle et privé. : tout etre humain a un talent à découvrir ou à faire découvrir : les enseignants ne sont ni en capacité, ni en volonté de le saoir et de le comprendre. Celles et ceux qui m'ont accompagné jusqu'à la troisième, et B.E.P.C, et se sont ensuite orientés vers le Lycée Professionnel pour C.A.P et B.E.P ont TOUTES et TOUS réussi. Trouvé et un emploi, rapidement, et pour un certain nombre, créé leur petite entreprise, et créé de l'emploi. Passé le C.M.2 . Alors que la maladie Chronique et Incurable des "réformes ", du Ministère, n'existait absolument pas, et les Enseignants étaient issus du monde de la vraie vie, et non politisés. CHAQUE ENFANT SAVAIT LIRE COURAMMENT, ECRIRE CORRECTEMENT ET SANS FAUTES, ET COMPTER SANS CALCULATRICE, Y COMPRIS DE TETE. Face à cette Forteresse ou Citadelle de Syndicratie Gauchiste de " l'Education " Nationale, c'est l'immigration qu'il faut appeler sélectivement métier par métier. Actuellement 1 700 000 emplois ne sont pas pourvus, et tous les autres ne seront pas plus. Laissons les Enseignants faire leur métier : Syndicat et Politique, et réformons et facilitons l'immigration professionnelle (comme le Canada le fait) Canada qui auparavant a bien fait son travail, à l'Ecole Non Militante, et Non Politique
a écrit le 28/04/2015 à 9:02 :
France Stratégie anciennement Commissariat au Plan (tout un programme) est une institution rattachée au Premier Ministre. La pompe à brouillard fonctionne à plein. Cette étude ne prend pas en compte un recul inévitable de l'âge légal de départ à la retraite. Quand dira-t-on la vérité? Soit on ne fait rien et à l'horizon 2022 c'est 6 000 000 de chômeurs, soit on fait comme chez nos voisins avec les mêmes résultats: +/- 5% de chômage. C'EST POURTANT SIMPLE !!!
Réponse de le 28/04/2015 à 11:58 :
Déjà comprendre et appliquer ce pourquoi certaines villes comme Vitré, les Herbiers, Sablé etc, ont des taux de chômage cohérents avec nos besoins.
Bon utopique de chercher plus, car on ne peut pas faire mieux avec toute cette immigration d'incompétance. (ce qui n'est pas le cas des Allemands)
Réponse de le 28/04/2015 à 22:01 :
Nos voisins ont des économies bidonnées.
Royaume-Uni, paradis fiscal et a flingué tous ses cadres.
Il était aussi tombé très bas donc la croissance extraordinaire 2014 n'est due qu'à un sursaut logique et l'intégration dans le PIB de l'argent sale. Croissance qui vient d'être annoncée pour 1er Trim, +0,3%, comme c'est bizarre.
Allemagne, bidouille pour sauver les retraites d'une population vieillissante, ca ne va durer qu'un certain temps, mais commencer à craqueler . Les marges des sociétés allemandes ne sont plus meilleures que les nôtres et leur valeur ajoutée globale sur le PIB national est plus faible. Les carnets de commandes régressent. Voir orientation des résultats fin 2015. L'immobilier augmente aussi rapidement.
La messe est déjà dite même si l’effet n’est pas encore visible.
Alain d
a écrit le 28/04/2015 à 9:01 :
La boule de cristal a toujours ce bug, elle promettait, déjà, un futur idyllique a cette Union Européenne et sa monnaie unique mais, c'est encore pour demain!!
a écrit le 28/04/2015 à 8:56 :
Pourquoi on n'applique pas cette note n°6? Je ne suis pas le seul à me poser cette question!
a écrit le 28/04/2015 à 8:48 :
hahahahahaha !!!!!!!!! innovations et investissements en france?
innover pour se faire nationaliser ou ' dailymotion-iser' si ca marche, c'est ca?
investir? dans des investissements ' pas rentables', et se faire traiter de sale actionnaire negrier ?
c'est la mentalite des francais qu'il faut changer, et ca ca prendra plus que 7 ans, et entre temps le menage aura ete fait !!!!!!!
Réponse de le 28/04/2015 à 9:10 :
@churchill -Changer le peuple et la mentalité changera!
a écrit le 28/04/2015 à 8:32 :
Pourquoi ne pas appliquer la note n°6 du conseil d'analyse économique du Premier Ministre?
Réponse de le 28/04/2015 à 9:04 :
Souvenons nous que le conseil d'analyse stratégique est un service rattaché au 1° ministre...
a écrit le 28/04/2015 à 8:26 :
Il est urgent et indispensable de basculer la fiscalité du travail (les cotisations de retraites) sur la fiscalité énergétique.
a écrit le 28/04/2015 à 8:15 :
Tout serait possible dans ce pays mais le collectivisme et la fiscalité, la jalousie, le minent. C'est le système socialiste qui fait le chômage. Le problème c'est que ce pays est enfermé dedans depuis 1981, année terrible.
Réponse de le 28/04/2015 à 8:45 :
Je ne peux pas si bien dire que vous. Telle est LA SITUATION, et qui va durer.
Réponse de le 28/04/2015 à 9:00 :
Ce commentaire est encore très simpliste, je pense que le système précédent qui n'était pas socialiste à tout de même créé 1 million de chômeurs , chiffre que n'atteindra pas le système socialiste sur 5 ans. Le bilan de ce gouvernement bien qu'insuffisant sera nettement meilleur que celui du précédent et il faudra bien les comparer chiffre à chiffre pour 2017 et la on va bien rigoler.
Réponse de le 28/04/2015 à 9:07 :
C'est aussi le système socialiste qui comptabilise le chômage car dans un système purement capitaliste, on n'en aurai jamais parlé...et l'on n'aurai jamais atteint le niveau de vie actuel!
Réponse de le 28/04/2015 à 9:16 :
yen a encore qui croit à leur "con....rie" et n'ont toujours pas digeré l'election de F mitterand
Réponse de le 29/04/2015 à 11:21 :
Barney, Sarkozy c'est pas 1 000 000 sur 5 ans, mais 750 000 sur 5 ans de chômeurs en plus, Hollande c'est 580 000 en même pas 3 ans. Et sans crise majeure , malgré les centaines de milliers d'emplois aidés et alors que tout le monde repart! Y a même pas 200 000 d'écart, à ce train là on aura détruit 800 000 emplois sur 5 ans !
Bref Hollande a ce rythme aura fait bien pire que SARKOZY, surtout en détruisant le BTP gros pourvoyeur d'emplois !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :