Le "choc de simplification" responsable de la pénurie de pain ?

Plusieurs journaux britanniques se plaignent de la difficulté à trouver une boulangerie ouverte à Paris cet été. Mais la période estivale ne justifie pas tout. Dans le cadre de la loi relative à la simplification des entreprises, les boulangers ne sont plus tenus de déclarer leurs congés d'été en préfecture. Explications.
Avec le choc de simplification, les quelque 33.000 boulangers-pâtissiers de l'Hexagone n'ont désormais plus l'obligation de déclarer leurs périodes de fermeture estivale.
Avec "le choc de simplification", les quelque 33.000 boulangers-pâtissiers de l'Hexagone n'ont désormais plus l'obligation de déclarer leurs périodes de fermeture estivale. (Crédits : Reuters Benoit Tessier)

C'est un drôle de constat réalisé par la presse britannique. Paris serait frappée - en plein été- par une pénurie de baguettes, d'après un article du Dailymail en date du 8 août.

De son côté, The Local explique "pourquoi trouver une baguette à Paris peut être compliqué". Et c'est le Telegraph qui n'hésite pas à forcer le trait avec une photographie de clients qui patientent sur le trottoir, devant une boulangerie, pour obtenir le précieux sésame français.

L'histoire pourrait sembler anecdotique en pleine saison estivale. Mais voilà que la politique s'en mêle. Car, s'il est effectivement difficile de dénicher une boulangerie ouverte dans les rues désertes de la capitale, c'est à cause de la ..."simplification administrative" voulue par le gouvernement, et adoptée en octobre dernier.

Le président François Hollande en avait fait son cheval de bataille, souhaitant faciliter les démarches des citoyens et des entreprises : dépôt de plainte en ligne, demande de passeport sur Internet, faciliter l'embauche et la formation, la construction... Bref, un panel de mesures qui doivent générer 11 milliards d'euros d'économies.

Congés d'été organisés librement

En 2014, une des annonces de la loi relative à la simplification de la vie des entreprises (article 6) est passée quasi inaperçue. Elle remet alors en cause une mesure adoptée juste après la Révolution française.

Depuis 1790, les boulangers étaient tenus de déclarer en préfecture leurs jours de congés, sous peine d'amende qui pouvait aller de 11 à 33 euros par jour de fermeture non autorisée. Ainsi, à Paris- comme partout en France- les dates de fermeture étaient fixées par la préfecture pendant les grandes vacances.

Cette réglementation devait ainsi permettre l'approvisionnement en pain pendant les vacances. Les artisans du pain étaient ainsi astreints à des gardes, comme les pharmaciens, au mois d'août. Avec le choc de simplification, les quelque 33.000 boulangers-pâtissiers de l'Hexagone n'ont désormais plus l'obligation de déclarer leurs périodes de fermeture estivale.

Si les artisans peuvent s'en féliciter, il n'est pas sûr que les touristes apprécient d'être contraints d'arpenter les rues désertes de la capitale pour savourer un morceau de pain.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 32
à écrit le 14/08/2015 à 16:10
Signaler
ON S EN FOU DE PARIS DANS NOS PROVINCES C EST PAREIL. LES BOULANGERIES DE QUARTIER DISPARAISENT? ET SI L ON NA PAS UN GRANDS MAGASIN A COTE DE CHEZ NOUS QUI VENDENT DU PAIN ?ON FAIS COMME LES PARISIENS ON N EN MANGE PLUS??? C EST PAREIL POUR TOUS LE...

à écrit le 14/08/2015 à 15:25
Signaler
1- Quelle nouvelle importante pour notre économie par rapport à toutes les conn...ries faites par "nos" élus !!! 2- Perso, si j'allais chez les Englishes, je ne me permettrais pas de critiquer la fermeture d'un quelconque de leurs commerces et ce à ...

à écrit le 14/08/2015 à 14:55
Signaler
Il n'ont qu'à manger des "pains au chocolat", les touristes anglais ;-) (Attention, troll du vendredi. Chocolatine inside)

à écrit le 12/08/2015 à 23:20
Signaler
Une concertation peut s'organiser entre les boulanger d'un même quartier, et remettre l'affichage qui manque vraiment.

à écrit le 12/08/2015 à 17:05
Signaler
Je ne fréquente plus les boulangeries . Le pain n est pas bon pour la santé

à écrit le 12/08/2015 à 15:45
Signaler
Il y a vraiment des articles qui mériteraient d'être un peu plus fouilles sur le fond! Si les boulangers comme nombre d'entreprises préfèrent fermer en été, c'est parce que la loi les oblige à donner au moins 3 semaines de vacances à leurs salariés d...

à écrit le 12/08/2015 à 15:14
Signaler
Ce qui manque aux anglais c'est le "décor" d'une boulangerie, pas le pain que l'on trouve partout et qu'ils achètent sous cette forme qu'exceptionnellement. De grosses boulangeries (dites faussement industrielles) livrent sur Paris sans problème des ...

à écrit le 12/08/2015 à 9:38
Signaler
par chez moi les gens qui voient leur boulanger en vacances vont au boulanger d'un peu plus loin, les journaux locaux parlent pénurie aussi je ne vois pas pourquoi le mot pénurie est utilisé pour aller plus loin; comme tous les ans en juillet aout?

à écrit le 12/08/2015 à 9:15
Signaler
J'habite une grande ville où chaque année les boulangers (autour d'une Place par exemple) se concertent, deux ferment en juillet et deux en août et et parfois inversent les mois d'absence et tout se passe pour le mieux. Je pense qu'une entente entre ...

à écrit le 12/08/2015 à 6:58
Signaler
A quand la dictature pour obliger les gens à travailler le dimanche et pendant les vacances ??

à écrit le 11/08/2015 à 14:50
Signaler
et alors les boulangers ont droit de prendre leur congés quand il veule et les touristes britanniques n'ont qu'a venir en juillet. je te dis merci d'avoir arreté cette loi debile datant de 1789

à écrit le 11/08/2015 à 11:59
Signaler
L'étatisme a ses limites, le dirigisme tout autant, c'est pourquoi les boulangers citoyens libres et indépendants et bénéficiants comme chacun des droits de l'homme, peut prendre ses vacances en famille sans demander de permission. Rien de plus norma...

le 11/08/2015 à 13:00
Signaler
Ah oui Bravoooo et faisons pareil avec les pharmacies, les médecins et les hôpitaux... ils ont aussi droit à la liberté et aux vacances en famille!

le 12/08/2015 à 7:01
Signaler
Il faut une dictature pour obliger les médecins, les pharmaciens à travailler meme le dimanche et pendant les vacances et aussi à s'installer dans des campagnes perdues...

le 12/08/2015 à 9:08
Signaler
Ne pas avoir de pharmacie ou médecin disponible en été peut être dangereux pour la santé... Ne pas avoir de pain non ! Ne mélangeons pas tout en comparant les boulangers et les médecins quand même ! Ne pas pouvoir acheter son pain au même endroit p...

à écrit le 11/08/2015 à 11:16
Signaler
Vos journalistes économiques doivent être partis en vacances car depuis un certain temps vos articles ressemblent plus à Marie-Claire, Ici Paris ou le parisien qu'à un site d'économie....c'est redoutablement chiant. Par exemple hier, la banque de Fr...

à écrit le 11/08/2015 à 9:28
Signaler
Merci cher Boule pour cette vision pertinente du fonctionnaire qui prend ses vacances en Août...Mais totalement fausse. je crois que la poste, les hôpitaux, le ministères, les préfectures, les mairies sont ouvertes. Par contre, les garages, les arti...

à écrit le 11/08/2015 à 9:22
Signaler
Détruire ce qui est bien et garder ce qui est mauvais. Voilà la règle socialiste. Tout va donc de plus en plus mal. C'est fascinant de voir à quel point ces gens au pouvoir son malfaisant en tout point. A croire que ce pays est maudit.

le 12/08/2015 à 10:14
Signaler
"Détruire ce qui est bien" la mairie organisait les dates de vacances avec les artisans boulangers de façon pyramidale. maintenant, les artisans se concertent pour s'organiser entre eux, c'est mieux non ? Quitte à alterner année après année juillet/a...

le 12/08/2015 à 14:18
Signaler
Tristement vrai . Qu'est ce qu'on a fait au ...

à écrit le 11/08/2015 à 8:54
Signaler
Une coordination, bien. Mais par le préfet, c'est grotesque. Du jacobinisme caricatural. Cette tâche devrait revenir tout naturellement localement aux communes ou communautés de communes.

à écrit le 11/08/2015 à 0:36
Signaler
Un nouveau compliment de la part des Anglais, étonnant! Au moins cela allimente leur verve anti Français. Ils n'ont qu'à demander à leur amis de la NSA pourquoi... nous devrions les taxer a la frontiere

à écrit le 11/08/2015 à 0:32
Signaler
La 5eme république française socialiste a aboli une règlementation de la première république libérale. La belle affaire. Les boulangers vont s'organiser : ils n'ont évidemment pas intérêt à perdre des ventes et se comporter en fonctionnaires qui pren...

à écrit le 10/08/2015 à 21:18
Signaler
Les Anglais depuis Thatcher devraient savoir ce qu'est le néo-libéralisme, c'est la liberté totale, pas de règles. Pas de règles, pas de pain.

le 11/08/2015 à 12:10
Signaler
J m beaucoup

à écrit le 10/08/2015 à 21:13
Signaler
je ne crois pas trop à cette explication....je ne connais aucun français qui soit jamais aller en préfecture pour savoir quelle boulangerie serait ouverte ou pas, alors un étranger...par contre ce que je sais c'est que les commerçants discutent entre...

le 10/08/2015 à 23:26
Signaler
la déclaration en préfecture a pour but de recenser les boulangeries fermées. çà permet de veiller à ce que plus de la moitié des boulangeries ne soit pas fermés en même temps... évidemment que ce n'est pas fait pour informer les citoyens. Tout comm...

à écrit le 10/08/2015 à 20:12
Signaler
Les touristes n’ont qu'a quitter la capitale... du pain, il y en a ailleurs... Paris, Paris, toujours Paris... ras le bol de cette capitale qui veut tout !

le 11/08/2015 à 8:35
Signaler
Les touristes qui visitent paris, ne vont pas visiter une autre ville en France, surtout pas une ville perdue au fin fond de la campagne, sans aucun interet.... LOL

le 12/08/2015 à 10:17
Signaler
On peut espérer qu'avec 20 arrondissements, il y a au moins une boulangerie ouverte pour servir tous les habitants dont les touristes. En proche banlieue, c'était un peu difficile le lundi, les boulangeries ouvertes en août avaient quand même un jou...

à écrit le 10/08/2015 à 19:13
Signaler
merci de verifier votre rethorique avant de publier! sapin a bien fait comprendre a son arrivee au gvt francais que ' choc', c'etait ultra violent, bourre d'intolerance, de haine et de rancune ( ' de droite', donc) les socialistes francais ne font d...

à écrit le 10/08/2015 à 19:08
Signaler
Drôle de nouvelle, la perfide Albion serait dans le pétrin sans pouvoir se mettre une croute sous la dent!!! Mais que font donc les bérets/baguette Français? Ah, ils sont en vacances pour profiter des miches !!!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.