La hausse du chômage s'est poursuivie en août

 |  | 320 mots
Lecture 2 min.
Pour la première fois depuis le début de l'année 2017, le nombre des demandeurs d'emploi a progressé deux mois de suite en juillet et en août.
Pour la première fois depuis le début de l'année 2017, le nombre des demandeurs d'emploi a progressé deux mois de suite en juillet et en août. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le nombre de chômeur s'est établi à 3,54 millions, en hausse de 0,6%. Très fluctuant depuis le début de l'année, l'indicateur enchaîne deux mois de hausse pour la première fois en 2017, à contre-courant des autres indicateurs du marché du travail, quasiment tous repassés dans le vert.

Après la hausse de juillet, le nombre de chômeurs a poursuivi sa hausse en août (+22.300, +0,6%), s'établissant en fin de mois à 3,54 millions de personnes en métropole, a annoncé ce mardi 26 septembre le ministère du Travail.Le chômage augmente dans les mêmes proportions (+0,6%) en incluant l'outre-mer, pour un total de 3,80 millions de personnes inscrites en catégorie A (sans activité) sur les listes de Pôle emploi.

Très fluctuant depuis le début de l'année, l'indicateur enchaîne deux mois de hausse pour la première fois en 2017, à contre-courant des autres indicateurs du marché du travail, quasiment tous repassés dans le vert.

Très légère baisse de 0,3% sur un an

Depuis l'entrée en fonction de Muriel Penicaud, le ministère du Travail recommande de "toujours privilégier les évolutions en tendance plutôt qu'au mois le mois". Ainsi, le nombre de chômeurs est en hausse de 46.300 (+1,3%) sur trois mois et de 73.300 (+2,1%) depuis le début de l'année en métropole. En revanche, l'indicateur baisse légèrement sur un an (-0,3%).

Sur le seul mois d'août, les chiffres de Pôle emploi atteignent de nouveaux records en comptant les demandeurs d'emploi ayant exercé une activité au cours du mois (catégories B et C), à 5,65 millions en métropole (+0,4%) et 5,95 millions en France entière (+0,5%). En catégorie A, la hausse d'août frappe autant les jeunes que les seniors (+0,4%). Pour les "50 ans ou plus", cela confirme une tendance de fond (+3,1% sur un an), tandis que pour les "moins de 25 ans", leur situation reste en amélioration sur un an (-5,2%).

Le chômage de longue durée fait, lui aussi, tâche d'huile, en hausse de 0,9% en août. A la fin du mois, 2,49 millions de demandeurs d'emploi, petite activité comprise, étaient inscrits à Pôle emploi depuis plus d'un an en métropole.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/09/2017 à 15:49 :
Dans le cadre de l'amélioration de la qualité du service rendu, des réponses peuvent vous être apportées mais ne sauraient engager notre responsabilité quant à son éventuel contenu .
Vous n'êtes pas fait pour ce poste / cette formation. C'est pour vous aider que je vous dis ça.
Reportez-vous au site web. C'est pas mon travail. Voyez la Direction de l'Information Légale et Administrative.
On est désolé de ce qui vous arrive mais c'est pas encore passé en commission: pas avant XXX ( ne vous justifiez pas et pas de traces écrites ou numériques. Téléphonez avec un n° masqué arguant que c'est plus rapide)
On attend les ordonnances Macron, les directives du gouvernement, de notre direction, de la Préfecture, de la région, du département, de la DIRECCTE. Veuillez faire une demande auprès d'eux car c'est pas dans nos attributions de renseigner les chômeurs. Izon un service qui fait ça. C'est pas à nous de faire ça. (sourire).
On attend les décrets d'application, les arrêtes, les accords collectifs, les circulaires du ministère. On fait pas. Revenez dans 3 ou 4 mois. On verra après si on le fait.
Les informations diffusées sur le site n'ont aucune valeur contractuelle, elles ne nous engagent pas.
Vous êtes trop / pas assez qualifiée pour le poste. Vu votre profil: ce n'est pas la peine de répondre à ces offres si vous voulez.
Qu'est-ce que vous attendez pour passer un bon concours administratif ? J'sais pas mais vous ne trouverez jamais si non. C'est clair.
On a une Préparation Opérationnelle à l'Emploi de 2 mois pour vous aider à devenir femme de ménage, trieur de déchets, assistant familial, téléconseiller, livreur à vélo de repas à domicile. C'est pour des gens comme vous. Vous avez le profil type: vous êtes grande pas très jolie.
On peut vous mettre sur un stage de Programmation Neuro Linguistique. Ca vous apprendra à mieux communiquer.
C'que j'ai à vous proposer c'est le stage " En veux-tu en voilà" grâce à notre partenaire externe "l'association Truc-Bidule", c'est une nouvelle méthode pour trouver un emploi qui vient de Californie - USA . C'est tip-top, ça marche très bien vous verrez.
Je n'ai pas à vous répondre. Ca ne relève pas de mon domaine de compétence. Au revoir Monsieur.
A vot'place je me ferai du souci vu votre âge. Ne comptez pas sur nous pour vous aider.
Avez-vous pensé à faire une demande de Reconnaissance de Qualité de Travailleur Handicapé ? Il faut rencontrer un thérapeute dans un Centre Médico Psychologique. Vous serez dispensée de chercher un emploi et bénéficierait d'une allocation de 850 € ( …qui sera gérée à votre place par un tuteur ou un curateur tout comme la plupart des actes de la vie). La volonté de toujours vous aider.
J'vous vois mal suivre cette formation / reprendre une activité professionnelle. C'est pour vous aider que je vous dis ça.
J'vois pas en quoi cette formation peut vous aider / vous serez utile. Clairement. Ce n'est pas un droit. Vous devriez vous rapprocher de XXX ( association écran) afin de mieux vous orienter vers des formations sérieuses comme… à l'AFPA par exemple.
D'après le répertoire des métiers et l'analyse approfondie de votre profil par notre partenaire Co....es Associées, vous pourriez éventuellement être mise sur "taxidermiste". C'est un créneau très porteur vous savez ( ne pas quitter des yeux).
Ski m'gène chez vous c'est de vouloir à tout prix trouver un emploi. C'est pour vous aider que je vous dis ça; vous pensez bien.
(Dite le contraire de ce qui a été dit en réunion ou par une autre personne) Vous n'avez pas du bien écouter ce qui vous a été dit. Vous n'avez pas compris. C'est pas comme ça.
On n'est pas là pour vous trouver un emploi mais pour vous aider dans la mise en œuvre de nos moyens.
Pour tous renseignements sur les droits des demandeurs d'emploi veuillez contacter les administrations concernées ou bien le centre de formation des avocats qui fait des consultations gratuites. Nous n'avons pas le temps ni le droit de conseiller les chômeurs.
Nous nous tenons à votre disposition pour vous orienter vers des formations bidons auprès d'organismes "agréés ".
Nous ne pouvons pas aider des personnes comme vous. Que feriez-vous à ma place?
On vous écrira prochainement ( comptez entre 3 et 4 semaines) pour vous répondre comment ne rien nous demander désormais. ( Il faut qu'ils soient dégoutés et par conséquent de ne plus jamais revenir et de se désinscrire par eux même. Les chiffres baisseront sans radiation).
Pas de budget avant mars 2018, désolé. Au revoir.
( Avant d'écarter toute demande, grimacez pendant environ 5 à 10 secondes en consultant le dossier informatisé).
On sait pas faire ça. IFO voir avec l'Association Pour l'Emploi des Cadres. Au revoir Madame.
Y'en a qui croit, c'est pas pour vous que je dis ça, ( décrire pourtant la situation de l'interlocuteur) qui peuvent encore travailler…C'est difficile de leur faire comprendre qu'il vaudrait mieux pour eux demander l'AAH pour des gens pas tout à fait normaux, qui ont des difficultés quoi, vous voyez surement ce que je veux dire.
On ne fera rien pour vous. A la limite ça sert à rien d'être inscrite. J'préfère être franche avec vous.
On n'a pas reçu d'infos pratiques sur les ordonnances Macron. Passez en fin d'année, pour les fêtes. Passez de bonnes fêtes et à l'année prochaine, hi hi !
Pour vous désinscrire c'est très rapide sur le site, en 3 clics. La volonté de vous rendre service.
Réponse de le 30/09/2017 à 18:32 :
"Dites-nous ce dont vous avez besoin, on dira comment vous en passer"
Réponse de le 01/10/2017 à 10:52 :
n se croirait dans un service public censé aider les chomeurs…
Réponse de le 01/10/2017 à 18:17 :
A peu de chose près c'est toujours le même blabla: les "formations" c'est pour faire caristes pour etre préparateurs de commandes ou téléconseiller.

Ya qu'a voir le dernier cash-investigation d'élise lucé. Ils vons vous dire que c'est un super job. Tu parles; tes cassé dans les 6 mois !
Réponse de le 02/10/2017 à 11:03 :
Attention aux formations bidon proposées par les institutionnels !
a écrit le 27/09/2017 à 15:23 :
Sorti des estrades électorales, qui se soucie du chômage? Vous avez déjà vu une manifestation de la CGT et consorts contre la chômage de masse qui ruine notre pays?
a écrit le 27/09/2017 à 13:12 :
L'inversion du chômage va prendre du temps malgré la nouvelle loi travail. Aujourd'hui, il y a une inertie du paysage industriel et des PME d’abord parce que l'on ne crée pas des entreprises d'un coup de baguette magique. Il faut tenir compte de la réalité économique et politique, d'autre part donner envie aux futurs créateurs d'emploi...
Donc si l'on veut baisser le chômage et il faut créer des entreprises avec des carnets de commandes...
Pa si simple !
a écrit le 27/09/2017 à 12:06 :
Jamais vu une manifestation anti chômage. Curieux pour des syndicats qui se complaisent à battre le pavé!
Réponse de le 27/09/2017 à 17:42 :
Tu n'as jamais vu ou tu n'y as jamais participé ?

2015 : Manifestation contre le chômage et la précarité.Pour la justice sociale, rendez-vous Samedi 5 décembre 14h30 à la Rotonde de Stalingrad à Paris.

2016 :Appel des organisations syndicales et des collectifs de précaires et de chômeu-se-rs à la manifestation annuelle au départ de Stalingrad, ce samedi 3 décembre à 14h.
a écrit le 27/09/2017 à 9:24 :
Et nous voilà à l'ère Macron dans les médias:"Hausse surprise du chômage tandis que tous les indicatifs étaient au vert."

Les décideurs économiques et politiques nous prennent officiellement pour des demeurés.
a écrit le 27/09/2017 à 8:40 :
la croissance augmente ,le chomage aussi cela paraît incompatible mais les chiffres qui mesurent la croissance sont ils bien choisis mesure t on réellement la croissance.
a écrit le 27/09/2017 à 8:34 :
Heuireusement que Micron et le MEDEF vont inverser tout ça !
Au fait , ça tarde un peu ..... nous aurait-on bourré le mou ?
a écrit le 27/09/2017 à 7:57 :
Il y a un problème entre les postes à pourvoir et la qualification des chômeurs. Tout le monde ne peut pas être programmeur. Un autre problème, c'est la répartition géographique des entreprises en France.
Réponse de le 27/09/2017 à 8:38 :
... et le second ENORME problème c'est que , démographie ,automatisation et informatique aidant , les emplois se raréfient !!!
Vouloir faire travailler plus et plus longtemps au lieu de partager le travail est une hérésie !!!
Réponse de le 27/09/2017 à 15:45 :
Ce gouvernement veut revenir à ce qu'il se faisait dans les années 60 jusqu'au début des années 80 sous la droite.Les fils d'ouvriers devenaient ouvrier ,point. La sélection se faisait principalement par le métier des parents.c'est pour cela que l'on demandait à l'enfant d'inscrire le métier des parents sur une feuille, pour la selection future , mais cela on ne lui disait pas.Alors à moins d'être un Einstein par Franck l'autre ,il y avait 90% de chance de terminer dans un CET à l'époque à faire un CAP menuiserie ou mecanique auto , même si l'on avait des notes dans la moyenne. C'est d'ailleurs pour cela qu'aujourd'hui ,le patronat veut virer cette génération de 50 ans et plus , pas assez diplomé pour eux .
a écrit le 27/09/2017 à 7:26 :
Je prédit une baisse du chômage pour septembre! Nombre de chômeurs vont passer de la catégorie A à D la plupart des formations commencent en septembre) et l'oubli récurent de parler de cette catégorie permettra au gouvernement de bomber le torse.

Et bientôt nous ne parlerons plus que du taux de chômage au sens du BIT où travailler une seul heure vous ferra sortir du chômage. Pourquoi donner un CDI aux pauvres alors que les mettre sous le tapis est plus facile via les définitions.
a écrit le 26/09/2017 à 22:34 :
L'effet MACRON ? Pourtant, la réforme du code du travail et de 2016 et de 3017 devaient faire baisser le chômage... C'est bizarre qu'on n'ait aucun commentaire de nos soi-disant économistes et du MEDEF....
Ce sont bien eux qui depuis 5 ans prétendent qu'en virant plus facilement les salariés, en les démotivant, on allait faire chuter le chômage.
Réponse de le 27/09/2017 à 6:33 :
Vous oubliez la catastrophe du quinquénat Sarkozy,tous les économistes vous diront qu'il faut environ une dizaine d'années pour sortir de ce cycle mortifère pour l'économie!
Réponse de le 27/09/2017 à 9:49 :
@monti pyhton: la baisse du chômage, ce nes sont pas les promesses vides des uns et des autres, ni le Code du Travail et autres amuse-gogos, c'est le carnet de commandes des entreprises. S'il n'y a pas de commandes, aucune raison d'embaucher :-)
Réponse de le 27/09/2017 à 12:05 :
Ce nombre de chômeurs en plus est juste celui prévu suite à l'arrêt de l'aide à l'embauche pour les PME au 30 juin...
Il faudra attendre que le programme d'E Macron sur les baisses de charges soit en place pour que mécaniquement des recrutements se fassent mais entre ces deux périodes d'aides, là où les marges sont basses il n'y aura pas de recrutements.
Arrêtez un peu les postures simplistes et plongez vous dans la réalité des PME... je viens de vendre la mienne (14 salariés) : avec les aides + 3 embauches et depuis fin juin... on ne les a pas renouvelées et les 3 jobs seront rouverts quand les charges baisseront à nouveau et non je ne roule pas en BM et je ne me versais que 800 euros de salaire...
Réponse de le 28/09/2017 à 15:32 :
Pour KERMAO 1800.

Ce n'est pas moi qui ait affirmé que changer le code du travail allait annuler tout de suite le chômage : ce sont nos brillants économistes du PAF et le MEDEF.
Depuis exactment 5 ans, M. GATTAZ affirmait à chaque hausse du chômage qu'il fallait un plan d'urgence pour le chômage, et pour le déficit.

Relisez les articles de l'époque, c'est-à-dire d'il y a à peine quelques mois : tous affirmaient qu'il suffisait de licencier plus rapidement pour que le chômage et le déficit baissent. Et ceci, malgré le fait qu'à l 'époque, la croissance mondiale et celle de la zone euro étaient faibles.
C'était la méthode miracle soit disant appliquée par tous les autres pays, avec soi-disant des résultats exceptionnels.

Maintenant, les mêmes affirment qu'il faudra des années (combien ?) pour que cela marche. C'est un peu facile de dire tout et son contraire et de ne pas assumer ses responsabilités.
C'est peut-être d'ailleurs le problème de la FRANCE.
On oublie les affirmations du père à M. GATTAZ, qui avait crié partout qu'en supprimant l'autorisation administrative de licenciement, on allait créer 1 millions d'emplois. On les attend toujours.

Depuis plusieurs années, toutes mes interventions dans cette rubrique sont pour dire que tout ceci est faux, et qu'au final, ce qui fait les embauches, c'est le carnet de commandes.

Mais beaucoup de ceux qui affirment cela mainteant ne le croyait pas.

Mais pour avoir un carnet de commandes plein, il faut des produits. Et cela fait lngtemps qu'en FRANCE, on ne sait plus concevoir, fabriquer et vendre à l'étranger des produits.

Et je ne vos pas comment la baisse de la taxe d'habitation ou la suppression de l'ISF vont nous permettre de faire cela.
Réponse de le 28/09/2017 à 15:32 :
Pour KERMAO 1800.

Ce n'est pas moi qui ait affirmé que changer le code du travail allait annuler tout de suite le chômage : ce sont nos brillants économistes du PAF et le MEDEF.
Depuis exactment 5 ans, M. GATTAZ affirmait à chaque hausse du chômage qu'il fallait un plan d'urgence pour le chômage, et pour le déficit.

Relisez les articles de l'époque, c'est-à-dire d'il y a à peine quelques mois : tous affirmaient qu'il suffisait de licencier plus rapidement pour que le chômage et le déficit baissent. Et ceci, malgré le fait qu'à l 'époque, la croissance mondiale et celle de la zone euro étaient faibles.
C'était la méthode miracle soit disant appliquée par tous les autres pays, avec soi-disant des résultats exceptionnels.

Maintenant, les mêmes affirment qu'il faudra des années (combien ?) pour que cela marche. C'est un peu facile de dire tout et son contraire et de ne pas assumer ses responsabilités.
C'est peut-être d'ailleurs le problème de la FRANCE.
On oublie les affirmations du père à M. GATTAZ, qui avait crié partout qu'en supprimant l'autorisation administrative de licenciement, on allait créer 1 millions d'emplois. On les attend toujours.

Depuis plusieurs années, toutes mes interventions dans cette rubrique sont pour dire que tout ceci est faux, et qu'au final, ce qui fait les embauches, c'est le carnet de commandes.

Mais beaucoup de ceux qui affirment cela mainteant ne le croyait pas.

Mais pour avoir un carnet de commandes plein, il faut des produits. Et cela fait lngtemps qu'en FRANCE, on ne sait plus concevoir, fabriquer et vendre à l'étranger des produits.

Et je ne vos pas comment la baisse de la taxe d'habitation ou la suppression de l'ISF vont nous permettre de faire cela.
a écrit le 26/09/2017 à 22:08 :
La hausse du chômage s'est poursuivie en août.

Les grands groupes annoncent des plans sociaux annoncent des licenciements MASSIFS, la Loi travail de Macron Philippe Edouard est déjà un ECHEC ABSOLU.
a écrit le 26/09/2017 à 21:07 :
La réalité c'est que les personnes au pouvoir s'en fiche.
La preuve si ils le voulaient ils pourraient imposer à tous les recruteurs certaines conditions ( baisser les exigences des entreprises à la baisse au niveau des diplômes et des expériences)pour épurer le nombre de chômeurs. Annonces pour débutants et bac pour tous les annonces pour que le " chômage " soit une cause nationale, bref faut pas rêver... ils feront jamais ça car la précarité est voulu pour les Élites au pouvoir.
Réponse de le 26/09/2017 à 23:27 :
Oui c'est logique ce que vous dites, on baisse déjà le niveau dans les écoles et les universités, il faudrait faire pareil dans les entreprises.
a écrit le 26/09/2017 à 20:09 :
Cette hausse est normale.Les nouvelles réformes s'accompagnent d'une destruction des anciens emplois pour mieux créer les emplois de demain.C'est ce que les économistes appellent la "destruction créatrice".Tout va bien,c'était prévu.
Réponse de le 26/09/2017 à 22:33 :
la vérité des chiffres c'est surtout que MACRON ne fera pas mieux que les autres alors qu'il bénéficie d'une reprise de la croissance. Nos énarques sont formatés pour un certains modèle économique dont ils sont prisonniers et incapables d'imaginer d'autres voies. HELAS il n'arrivera pas à impulser les chefs d'entreprises à embaucher, la demande a perdu en pouvoir d'achat, le marché de l'offre n'arrive plus à impulser la demande mais comment sortir de cette spirale infernale ....par une remise à plat des aides à l'emploi et des exonérations fiscales et sociales.
Réponse de le 26/09/2017 à 23:10 :
Vous irez le dire au nouveau chômeurs. ..qu ils doivent attendre 4 ans pour retrouver du boulot..lol
a écrit le 26/09/2017 à 19:46 :
J'ai franchi la ligne du ras le bol car sous les quinquennats précédents M. Sarkozy et M. Hollande je n'ai pas arrêté d'être ponctionné en milliers d'euros, avec toujours le même refrain faire reculer la pauvreté, le chômage, la dette qui n'ont fait que s'accentuer. Je pensais que sous M. Macron le logiciel de la start-up MACRON allait bousculer la structure de l’état pour ENFIN faire des économies. Je croyais à de vrais réformes de structures de l’état comme les fameuses agences un gouffre financier plus de 90 milliards par an la plus belle planque des amis des bancs de l’ENA et IEP la plus belle planque de la haute!!fonction publique les grandes armoires des livres de conseils de propositions restées dans des placards car inutiles , une remise en cause des 36000 communes la suppression des départements la fin immédiate des sous préfectures…. Oui commencer par l’état avant de taper sur la ridicule baisse de 5 € des APL, le code du travail qui n’est pas aujourd’hui la priorité pour l’Entreprise, sauf pour les petits minables d’entrepreneurs qui licencient abusivement Alors j‘ai décidé à mon très petit niveau de refuser toute consommation qui n‘est pas indispensable exemple pas de travaux alors que j’avais prévu un budget conséquent, d’autres achats type mobilier non, les restos finis, pas de changement de voiture etc etc oui moi aussi je peux faire grève, la mienne n’est ni bruyante ni médiatique mais elle est peut-être bien pire car elle est sourde de COLERE mais lourde de conséquence. Je constate avec beaucoup d’amertume que ce Président qui se voulait exemplaire et autre beau mot à la mode n’est qu’une copie de ses prédécesseurs, un avait la montre bling bling l’autre le coiffeur et aujourd’hui la maquilleuse non mes impôts ne sont pas pour se farder ou continuer cette magouille de la haute fonction publique inutile. Aujourd’hui je ne consomme pas demain peut-être plus. Payer oui mais pour la pauvreté pour le chômage pour la dette mais pas pour un Président qui refuse comme ses prédécesseurs de s’attaquer aux vrais problèmes qui est plus dans la com que dans l’efficacité car à ce jour aucune action qui mérite le mot CHANGEMENT, de l’esbroufe pas de l’efficacité. Quelle déception en dehors des discours bien écrits par son porte plume l’action est au niveau des politiques depuis 40 ans, de grands titres mais incapable d’écrire le vrai texte du changement, même la loi sur la moralisation de la vie politique est ratée car elle laisse la part belle à ceux qui auront un casier judicaire et oui un monde dans lequel voyou sonne avec politique.
Réponse de le 27/09/2017 à 12:55 :
Votre analyse est tellement lucide que c'en est presque désespérant.
Personnellement, j'en suis arrivé à la conclusion que seuls des Énarques peuvent défaire l’imbroglio et le multicouche en place.
D’où l’espoir que j’ai encore dans un président Macron issu du sérail et donc doué d’intelligence, de mener à bien les réformes structurelles indispensables.

A condition de faire preuve de courage, pas seulement dans le cadre de la loi travail (inutile perte de temps et de crédit politique). Symboliquement, cela donne le ton mais l’essentiel de l’autorité et de la crédulité viendront des changements intervenant en contrepartie de la hausse de la CSG. Si c’est juste une hausse comme une autre, accompagnée de mesurettes et de faux semblants, cela voudra dire que vous avez entièrement raison et que le modèle Français risque d’aller à la faillite.
a écrit le 26/09/2017 à 19:23 :
Patience , Jupiter va régler le problème, avec sa loi travail , il y aura du boulot. Pas forcément payé , peut-être précaire mais bien dans l'air du temps.
a écrit le 26/09/2017 à 18:56 :
Pour les "50 ans ou plus", cela confirme une tendance de fond (+3,1% sur un an)"

Et comme ,on va pouvoir les virer plus facilement voir abusivement sans trop de risque avec la loi travail , cela ne va pas s'arranger.
a écrit le 26/09/2017 à 18:55 :
le nombre d'offres explose sur APEC, Ouestjob ou Cadremploi.
il y a semble t-il toujours plus d'emplois en CDI (lié aux difficultés croissantes de recrutement et à l'arrivée de la réforme du travail ?). ACOSS et Ouestjob avaient confirmé la progression importante des embauches en CDI.

chômage dû notamment à la préférence des demandeurs d'emploi pour les jobs temporaires ? afflux de jeunes qui ont fini leurs études ? moins de départs à l'étranger et plus de retours (au vu de l'instabilité internationale) ? afflux d'européens ?
a écrit le 26/09/2017 à 18:40 :
Puisque l'on vous dit que tout va aller mieux dorenavant avec notre grand illusionniste.....alors il faut patienter.....
a écrit le 26/09/2017 à 18:28 :
étonnant quand on voit les infos ci-dessous :
https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/cholet-49300/cholet-quand-le-medef-tire-la-sonnette-d-alarme-5144355
http://www.lejournaldesentreprises.com/editions/44/actualite/fait-du-mois/recrutement-c-est-de-plus-en-plus-difficile-dans-la-region-25-09-2017-332232.php
https://www.ouest-france.fr/bretagne/saint-brieuc-22000/recrutement-les-offres-d-emplois-d-au-moins-six-mois-explosent-5271062
https://www.ouest-france.fr/bretagne/vannes-56000/recrutement-regalette-peine-recruter-trente-personnes-vannes-5255122
https://www.regionsjob.com/actualites/emploi-transport-routier-recrutement.html

l'INSEE est plus fiable.
Réponse de le 26/09/2017 à 18:54 :
Oui biensur plus fiable
Pour nous vendre des chiffres qu vont dans le sens du gouvernement .
Sortez un peu de chez vous vous verrez que tout ne va pas si bien .
Réponse de le 27/09/2017 à 16:38 :
Venez donc voir comment cela se passe dans les centres logistiques ou les centres d'appels…et revenez nous en parler après avoir tenu pendant <> jour(s) ou semaine(s) à coupS d'anxiolytique, d'antidépresseur, de cannabis, d'antalgique, de ceinture lombaire.

Allez-y ! Ils recrutent en permanence partout en France
Réponse de le 29/09/2017 à 14:37 :
"Une formation préparant au titre professionnel conseiller relation client à distance se déroule du >> Octobre au >> décembre 2017 sur B.

Des opportunités d'emploi existent sur le marché.

Rapprochez-vous de votre conseiller Pole emploi pour découvrir le parcours et participer à la réunion d'information collective du >> Octobre."
a écrit le 26/09/2017 à 18:23 :
6M de chômeurs toutes catégories confondues... pour environ 500k offres d'emploi?
Me parlez pas de cercle vertueux de la croissance, on ne produit que des services en France.
A quand la fin du mensonge?!
Réponse de le 26/09/2017 à 18:48 :
@Niko

"on ne produit que des services en France".

Et encore quand ils ne sont pas délocalisés ensuite.
a écrit le 26/09/2017 à 18:17 :
Le chômage c'est maintenant !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :