Les 18-24 ans attirés par les sirènes du FN

 |   |  642  mots
Le profil des abstentionnistes, également dressé par Ipsos Steria note que les 18-24 ans et les 25-34 ans sont les plus représentés dans cette catégorie.
Le profil des abstentionnistes, également dressé par Ipsos Steria note que les 18-24 ans et les 25-34 ans sont les plus représentés dans cette catégorie. (Crédits : reuters.com)
L'étude Ipsos/ Sofra Steria a passé au crible le profil des inscrits sur les listes électorales pour le scrutin régional des 6 et 13 décembre. 35% des 18-24 ans, interrogés entre le 29 novembre et le 2 décembre 2015, disaient avoir l'intention de voter pour le Front national.

L'institut de sondages Ipsos, en partenariat avec Sopra Steria a sondé, avant le premier tour, les choix politiques de 8.053 personnes inscrites sur les listes électorales pour chacune des 13 nouvelles régions. Les réponses ont ensuite été analysées par sexe, âge, et catégorie socio-professionnelle.

Le FN mobilise les jeunes électeurs

L'étude montre que le Front National séduit davantage l'électorat le plus jeune, soit les 18-24 ans, que les autres. Ainsi, dans le cadre de cette enquête, 35% d'entre eux qui devaient se rendre aux urnes dimanche ont choisi le FN, contre 28% pour les 25-34 ans et 32% pour les 35-59 ans. En revanche, le parti ne mobilise que 20% des plus de 60 ans pour ce scrutin régional.

Si la gauche continue d'attirer l'électorat le plus jeune - avec 35% des intentions de vote des 18-24 ans, toutes tendances confondues-, pris isolément, les partis traditionnels peinent à rassembler. Si l'on observe le PS/PRG par exemple, seuls 21% de ces jeunes électeurs avaient prévu de glisser dans l'urne un bulletin en leur faveur, contre 27% chez les 25-34 ans, et 24% chez les 35-59 ans et les plus de 60 ans.

La droite (LR, UDI, Modem, Debout la France, DVD, UPR), quant à elle, mobilise 27% des plus jeunes votants, contre 26% des 25-34 ans, 28% chez les 35-59 ans, et 40% des plus de 60 ans.

Niveau d'études plus faible

L'institut Ipsos-Sopra Steria a également dressé le portrait socio-professionnel de l'électorat frontiste. Si 43% d'entre eux appartiennent à la catégorie des "ouvriers", 35% des inscrits sur les listes électorales interrogés se déclarent "agriculteur, artisan ou chef d'entreprise". Les cadres supérieurs et les retraités cèdent moins aux sirènes du Front National : 17% des votes pour les premiers, 21% pour les retraités.

Les électeurs du FN demeurent toutefois, selon cette étude, les moins diplômés. Ainsi 36% d'entre eux ont un niveau inférieur au BAC, et 14% ont au minimum un BAC+3. L'étude souligne que le Front national mobilise davantage les hommes (tous âges confondus) que les femmes, 31% contre 23%.

Abstention élevée chez les moins de 34 ans...

Le profil des abstentionnistes, également dressé par Ipsos Steria note que les 18-24 ans et les 25-34 ans sont les plus représentés dans cette catégorie : respectivement 65% et 66%. Fin novembre, un sondage réalisé par l'Ifop pour l'association nationale des conseils d'enfants et de jeunes (Anacej) révélait que seulement 28% des 18-25 ans avaient l'intention de se déplacer pour voter aux élections régionales.

L'étude note toutefois que les plus de 60 ans sont les "meilleurs élèves" puisqu'ils ne sont que 33% à se dire abstentionnistes.

Parmi les catégories socio-professionnelles représentées, on trouve le plus d'abstentionnisme chez les ouvriers (61%), les employés (58%) puis dans les professions dites intermédiaires (55%). Suivent les cadres supérieurs (52%), les agriculteurs, artisans, chefs d'entreprise (51%). Les retraités ne sont que 33% à se dire abstentionnistes pour ce scrutin régional.

...et, chez les sympathisants des Verts - en pleine COP21 !

Enfin, dernier enseignement de l'étude et non des moindres, les sondés proches de Europe Ecologie Les Verts (EELV) étaient les plus nombreux (56%) à se déclarer abstentionnistes pour ce scrutin. Les résultats ont d'ailleurs confirmé les intentions. Alors que les Verts constituaient la troisième force politique du pays en 2010 avec 12,18% des voix, ils n'ont comptabilisé ce dimanche 6 décembre que 6,81% des voix.

METHODOLOGIE:L'étude Ipsos/Sopra Steria "Sociologie des électorats et profil des abstentionnistes" a été réalisée entre le 29 novembre et le 2 décembre 2015, par Internet à l'exception de la Corse où les sondés ont été interrogés par téléphone. 8.053 personnes constituant un échantillon représentatif de la population française inscrite sur les listes électorales ont été sondées dans le cadre de cette enquête.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/12/2015 à 23:14 :
La justice ou l’équité - comme je suis étranger, pour moi il est difficile de choisir le bon mot en français. Je dirais plutôt l’équité. C’est une question très importante. Il est scientifiquement prouvé que les gens sont prêts aux certaines sacrifices au nom de l’équité soit établie. C’est prouver de point de vue sociologique et biologique (malheureusement je ne me souviens pas des auteurs de cette étude). Quand les gens voient une absence d’équité, cela les dérange au niveau biologique. On voit plein d’exemples de cette absence de l’équité, quand certains gens, disons gentiment, compliquent systématiquement la vie d’autres gens avec les infractions des lois, et n’ont aucune sanctions derrière. Et oui, cela dérange et les partis traditionnels n’apportent presque aucune réponse à cela, au mieux sur paroles comme Sarkozy. A méditer.
a écrit le 07/12/2015 à 19:17 :
@ BONSOIR : curieux ...... tous les jeunes que je connais à quelques exceptions prêts préfère la gauche au F.N. la vérité toute la classe politique en veut pas prendre en compte de fait : les FRANCAISES et els FRANCAIS en ont ras le bol de la clique politicardes tous partis confondus..... Ce gouvernement et la classe politique ont tord de ne pas voir que ce vote est un vote de rejet ras le bol de voir la droite un vulgaire parti mafieux devenu une famille mafieuse avec à sa tête un parrain ... quant à la gauche un parti bourgeois qui se moque des françaises et des français de la misère, du chômage de l'insécurité nous en avons vu els résultat qu'à fait HOLLANDE après els attentats de JANVIER RIEN ABSOLUMENT RIEN, LE SACCAGE DE LA VILLE DE MOIRANS ET DES INSTALLATIONS FERROVIAIRES QU'A FAIT HOLLANDE RIEN ALORS !!!!! de la précarité et qui ne pense qu'à leur petite magouille financières et électoral. Alors ce vote n'est qu'un premier avertissement politicards de tous poils tenaient en compte à mon âge je ne me vois pas défiler le bras tendu...... MAIS SI CELA CONTINU POURQUOI PAS AU POINT OU NOUS EN SOMMES .....
a écrit le 07/12/2015 à 18:05 :
Marine Le Pen semble par ailleurs avoir réussi à une percée inédite chez les femmes, traditionnellement réticentes à voter pour l’extrême droite. On peut voir là l’effet des transformations de la structure socioprofessionnelle, avec l’émergence dans le secteur des services d’un prolétariat féminin (caissières de supermarché, vendeuses) peu représenté, peu reconnu, mal payé , et pour une bonne part acquis à l’extrême droite. Pourtant l'attitude du FN vis à vis de femmes se situe entre la condescendance de Napoléon exprimée dans son "Code" et le mépris pétainiste. Sans aucun doute le FN est une menace pour les droits des femmes. Lesquelles, selon lui, doivent aller chercher leur salut dans le protectorat masculin, pas dans leur indépendance. Dans le discours des élus du parti apparaît régulièrement l’idée que les femmes doivent d’abord être des mères. A nouveau élue Marine Le Pen pourra continuer à défendre l’idée rétrograde qu’elle présente comme un progrès pour les femmes : «rester à la maison» avec un salaire parental. Les dernières sorties de plusieurs de ses candidats sur les subventions au Planning familial sont un autre exemple de menace. Marine Le Pen, qui siège au Parlement européen a voté contre plusieurs textes sur l’égalité femmes-hommes comme le rapport Estrela il y a deux ans ou le rapport Zuber quelques mois plus tard. Les vraies intentions de ce parti de contrôler et d’assujettir les personnes dans leurs choix de vie, sans respect de leur autonomie, de leur identité de genre ou de leur orientation sexuelle», faisant «tomber les masques d’une "normalité républicaine" dogmatisée...
Réponse de le 07/12/2015 à 21:28 :
Comment dire...
Bien qu'étant plutôt apolitique, je ne peux m'empêcher de réagir à votre commentaire.
Quel est le seul parti à avoir à sa tête une femme (non mariée) ?
Quel est le seul parti à avoir parmi ses dirigeant un homme homo ?
Le FN...
C'est un paradoxe : pour un parti qui a des valeurs qui semble parfois très pétainistes, ses dirigeants semblent très en phase avec le monde moderne. Bien plus en tout cas que ceux de partis dits "progressistes".
Ces constatations expliquent peut-être en partie pourquoi les jeunes sont attirés par un vote FN.
Ce n'est pas pour autant que j’approuve les idées de Mme LE PEN : je reste persuadé que le FN, si jamais il accédait au pouvoir se verrait obliger par réalisme économique et social de gouverner au centre (comme tous les autres partis)): son discours contestataire, facile et opportun n'en serait alors que mieux discrédité.
Réponse de le 07/12/2015 à 22:54 :
@Bob34: +1. De plus il faut prendre en compte les possibilités du lobbyisme des milieux d'affaires (euro, Europe et d'autres questions) et que l'Europe unie n'a pas été inventée et réalisées par les bisounours, plutôt le contraire. Le réalisme obligera.
Réponse de le 08/12/2015 à 14:43 :
@Réponse a Bob:Je vous parle d’actes manqués concrets et vous m’opposez des Faux semblants Le fait qu'en ce moment la figure la plus en vue de ce parti est une femme ne change rien à l'affaire. Elle y est arrivée en tant qu'héritière de son père, fondateur du FN, mais elle est détestée par un bon nombre des siens. Deux ou trois fois divorcée, vivant en union libre... c'est plus que les "vrais" FN ne peuvent supporter. Pourtant elle ne trahit pas leurs idées extrémistes, tout au plus tente-t-elle de les maquiller en un peu plus présentables. Je pense que la plupart des femmes SAVENT très bien à QUI elles ont à faire et pour QUOI elles votent en choisissant le FN, comme guide sociétal Mais c'est comme pour la misogynie de l'Eglise qu'elles transmettent de génération en génération: il y a au fond d'elles comme un besoin d'être mal traitées, reléguées au second rang, soumises au mâle et aux projets de vie liberticides le FN est contre le droit d’avorter ; le FN est contre la parité en politique ; le FN ne “défend” les droits des femmes que quand cela lui permet de taper sur les personnes de confession (ou de supposée confession) musulmane. Ainsi, le FN se positionne contre le voile non pas pour défendre l’émancipation des femmes, mais bel et bien pour stigmatiser une partie de la population qui, selon les valeurs réactionnaires du FN, ne s’intègrerait pas bien. Le Front National n’a aucune volonté politique en matière d’égalité femmes-hommes si ce n’est celle de la combattre. Qu’il s’agisse de ses prises de position sur la soi-disante “théorie du genre”, sur l’avortement ou sur la place des femmes dans la société, ce parti n’a cessé de nous prouver son opposition farouche aux droits des femmes Bien il pretexte : nous ne sommes pas homophobe nous avons Phillipot !!! Souvenons-nous des six heures de direct de BFMTV sur la Manif pour tous le 13 janvier 2013, où la parole homophobe, très souvent liée au parti d'extrême droite, a pu s'exprimer sans aucune retenue. Pour ces élections régionales, les anti-égalité avaient organisé des meetings dans lesquels les candidats FN (mais pas Marine Le Pen) ont pu rappeler qu'ils étaient favorables à l'abrogation de la loi Taubira et contre les subventions aux associations LGBT ou au planning familial. A Paris, le candidat FN Wallerand de Saint-Just a même expliqué qu'il ne donnerait pas d'argent à des associations «clivantes et polémiques». Suivez mon regard. Une victoire du Front national dans une ou plusieurs régions aurait de lourdes conséquences pour les LGBT et les féministes…Peut être que le FN pliera et deviendra par la force des choses un parti moins « anti système »mais en attendant ils taperont sur leurs bouc-émissaires pour faire diversion, mais bon je comprends que vous ne soyez pas concerné par nous si vous vous correspondez au profil "du bon Français "
a écrit le 07/12/2015 à 17:47 :
Pour résumer , 35% pour le FN sur les 25% de votants chez les jeunes.
a écrit le 07/12/2015 à 16:24 :
Qui sème du vent, récolte le FN
a écrit le 07/12/2015 à 16:18 :
Joli résultat de la politique éducative menée au cours du dernier quart de siècle : une génération nihiliste. Ceux qui ne rejoignent pas Daesh votent FN.
Réponse de le 07/12/2015 à 22:14 :
@brundo_bd: C'est un peu étrange. Moi, étant immigré avec mon BAC+8 et emploi qualifié, je comprends très bien pourquoi les jeunes Français votent pour le FN, même si je n'adhère pas à une grande part des idées de ce parti. Et vous, non. Il est trop facile de les accuser de l'absence d'éducation. Peut-être au contraire ils pensent que "interdit d'interdire" est un slogan bien dépassé.
a écrit le 07/12/2015 à 16:14 :
un peu étonnant cette attirance pour l’extrême-gauche.
a écrit le 07/12/2015 à 15:16 :
Les condamné au chomage, et à la misère à Vie ( faute d'annuités retraite suffisantes ) les 50-67 ans, constituent un gros électorat pour le F.N
Réponse de le 07/12/2015 à 16:05 :
En toute logique, vous devriez avoir raison mais les sondages sortis des urnes démontrent le contraire : c'est chez les actifs et les jeunes que le FN fait ses meilleurs résultats.
Réponse de le 07/12/2015 à 16:20 :
Qui peut sérieusement croire que le FN, même parvenu au pouvoir national, pourrait en quoi que ce soit améliorer d'un iota leur sort ?
Réponse de le 07/12/2015 à 16:38 :
@Bruno_bd: quand on voit que les politiques menées par l'UMPS depuis 40 ans qui enfoncent tous les jours un peu plus le pays dans le fond de l'abime, il faut tenter autre chose. La France a besoin d'un électrochoc pour se réveiller et agir. Le FN est peut-être le catalysateur d'un mouvement de grande ampleur pour sortir du marasme. Je ne ferai donc pas de procès d'intention au FN qu'on a d'ailleurs pas encore vu gouverner :-)
Réponse de le 07/12/2015 à 17:41 :
Tu évoques ceux qui sont les seuls à pouvoir s'acheter une voiture neuve ?
Réponse de le 07/12/2015 à 17:45 :
@Réponse de Patrickb

Cela ne dit toujours pas comment le FN va se "séparer " de 6 millions d'immigrés ,il parait que c'est leur préoccupation première ,loin devant le chômage. .
Réponse de le 07/12/2015 à 22:37 :
@lachose: Je me permets de vous répondre. En étant immigré et sans être fan du FN, même s’ils ont raison sur certains points, je peux vous répondre à cette question. Premièrement, la moitié des immigrés dont vous parlez, ce sont européens. Deuxièmement, les gens pragmatiques ne vont pas se débarrasser de tous les immigrés, car effectivement c’est compliqué, mais on peut commencer de se débarrasser des immigrés nuisibles, de ceux qui posent vraiment les problèmes et compliquent la vie des immigrés normaux. Ainsi, il faut 1. appliquer les décisions de justice d’éloignement du territoire (maintenant le pourcentage des éloignements effectués est ridicule). 2. Appliquer ce genre des décisions envers les immigrés condamnés pour les faits du droit commun et radicalisés d’une manière très large. 3. commencer à faire le ménage parmi ceux qui vivent aux crochets de la société sans aucune contribution (taux de chômage parmi les immigrés de l’Afrique du Nord est 3 fois supérieur à la moyenne nationale, de l’Afrique sub-saharienne >2.5 fois (source INSEE)) et dans les allocations diverses. On peut continuer, mais le début du chantier est assez évident.
a écrit le 07/12/2015 à 14:42 :
Je ne vote pas pour un parti dont la propriété se transmet de père en fille!!! on a guillotiné Louis XVI et il y en a encore qui croient à la royauté.
Réponse de le 07/12/2015 à 15:09 :
et les autres qui placent leurs copains, même ultra-nuls, et aussi leurs familles, qu'en dites-vous?
Réponse de le 07/12/2015 à 15:20 :
Moi qui pensait qu'il s'agissait d'une élection...
Réponse de le 07/12/2015 à 15:27 :
Ben vous devez pas voter pour grand monde.

Hollande: Fils d'un docteur devenu baron de l'immobilier due à ses connections avec L'OAS, il a vécu toute sa jeunesse à Neuilly...
Aubri: fille de Jacques Delors.
Royal? fille de la noblesse impériale, on dit "de militaire" pour être gentils.
Montebourg? Vice-roi d’Algérie.
Fabius? Héritier d'une des plus riche et ancienne famille de Bordeaux.
Valls? Héritier d'une des plus riche et ancienne famille de Barcelone.
Etc etc... Si vous voulez rigoler on peut rajouter à la liste ceux qui sont mariés/en couple avec des journalistes.

C'est pas très dur vous allez sur wikipédia.

Vous tapez "liste des personnalités politiques françaises".

Et voilà.

C'est bien évidemment la même chose à droite, à l’extrême gauche moins, c'est vrai, même si la noblesse rouge ça existe aussi nombreux sont les cadres des groupuscules qui sont descendant de cadres de groupuscules.

Bizarrement tout ces socialistes qui ont pas bossé un seul jour de leur vie et sont tous politiciens professionnels comme papa (voire comme arrière arrière arrière grand papa) viennent pleurer quand les gens en ont assez.

Et quand les gens en ont assez ils votent FN.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :