Les anciens non-salariés perçoivent une retraite moyenne de 1.169 euros

 |   |  805  mots
Chez les polypensionnés non-salariés ayant comme régime de retraite principal un régime de profession libérale, la pension moyenne mensuelle atteint 2.621 euro.
Chez les polypensionnés non-salariés ayant comme régime de retraite principal un régime de profession libérale, la pension moyenne mensuelle atteint 2.621 euro. (Crédits : reuters.com)
Les anciens non-salariés perçoivent une pension de retraite moyenne de 1.169 euros tous régimes confondus. Mais comme il s'agit majoritairement de polypensionnés, ce montant augmente quand la carrière a été majoritairement salariée. Ce sont les anciens non salariés-agricoles les moins bien lotis.

Les retraités non-salariés seraient-ils davantage gâtés que les anciens salariés ? Ce n'est pas du tout certain, si l'on tient compte de la structure de leur pension totale de retraite, plus complexe, bien souvent, que celle des anciens salariés, si l'on se réfère à une récente étude de la Drees, le service statistiques du ministère des Affaires sociales qui, il est vrai, porte sur des données datant de la fin 2012.

Les retraités anciens non-salariés retenus dans le champ de l'étude sont 3,1 millions, soit 21% des 15,3 millions de retraités de droit direct, tous régimes confondus, vivant en France ou à l'étranger. Il s'agit de retraités des régimes de la Mutualité sociale agricole (MSA), du régime social des indépendants (RSI), des régimes des professions libérales de la Caisse nationale d'assurance vieillesse des professions libérales (CNAVPL) et de la Caisse national des barreaux français (CNBF).

Cependant, il faut tout de suite noter que sur ce total de 3,2 millions de retraités, seuls 18% ont travaillé pendant toute leur carrière dans un même régime - ce que l'on appelle les unipensionnés -, il s'agit essentiellement d'anciens non-salariés agricoles. A l'inverse, la quasi-totalité des retraités de deux branches du RSI sont des polypensionnés (97% des artisans et 94% des commerçants). Tandis que dans les régimes des professions libérales, leur part est de 87%.

47% des anciens non-salariés ont comme régime de base... un régime salarié

En outre, conséquences de carrières diverses, seule la moitié des retraités anciens non-salariés (49%) ont un régime de non-salariés comme régime de retraite principal, c'est - à-dire celui dans lequel ils ont validé le plus de trimestres. Ils sont 47% à avoir pour régime de retraite de base principal un régime salarié et pour 41%, il s'agit de la Caisse nationale d'assurance vieillesse (Cnav).

Dans ces conditions, les anciens non-salariés perçoivent une pension moyenne de droit direct de 1.169 euros tous régimes confondus (en brut, avant paiement CSG et CRDS), dont la moitié (51%), toujours en moyenne, est versée au titre d'un ancien travail salarié. En France, le montant moyen de la pension de retraite est de 1.282 euros pour l'ensemble des retraités.

Chez les polypensionnés le montant de la pension est plus élevé quand la carrière a été majoritairement salariée

Mais des distinctions s'imposent. Ainsi, parmi les polypensionnés à carrière complète, les montants des pensions sont plus élevés lorsque les anciens non-salariés ont effectué la majorité de leur carrière dans un régime de salarié. La pension de non-salariée ne représente alors en moyenne qu'entre 7% et 15% de la pension totale. Par exemple un ancien non salarié à carrière complète, polypensionné de régimes de base et ayant comme régime principal la Cnav perçoit 1.721 euros. A l'inverse, les montant des pensions sont moindres quand le régime principal est un régime de non-salariés, sauf pour ceux ayant un régime de profession libérale comme régime de retraite principal (2.621 euro en moyenne).

Lorsqu'il y a une pension complémentaire, celle-ci est largement supérieure à la pension de base dans les régimes de professions libérales (pour une carrière complète). Ainsi, pour ces régimes, la pension de base s'élève en moyenne à 401 euros, alors que la pension totale se monte à 1.085 euros.

Sans surprise, pour les non-salariés agricoles, les artisans et les commerçants, les pensions moyennes versées par les régimes de base et complémentaires sont nettement plus faibles, atteignant respectivement en moyenne 467 euros, 542 euros et 404 euros bruts par mois.

43% des professions libérales liquide leur retraite entre 65 et 66 ans

L'âge moyen à la liquidation de la retraite, dans le régime de retraite principal, chez les non-salariés de la génération 1946 est de 61,1% contre 60,6 ans pour l'ensemble des retraités. . Au RSI et à la MSA, les pensions sont majoritairement liquidées à 60 ans, alors que dans les régimes des professions libérales, 77% des pensions sont liquidées après 60 ans dont 43% entre 65 et 66 ans.

Un "contrat Madelin" rapporte 150 euros mensuels en moyenne

Enfin, plus d'un tiers des non-salariés (36%) sont adhérents à un contrat de retraite supplémentaire en 2014. Sous ce vocable se cachent les dispositifs de retraite facultatifs par capitalisation, via la constitution d'une épargne. Deux de ces produits concernent spécifiquement les non-salariés : les contrats « Madelin » (1,3 million d'adhérents) et les contrats « exploitants agricoles » (0,3 million). Pour ceux qui en perçoivent une, le montant moyen mensuel de la rente viagère perçue par bénéficiaire atteint 150 euros pour un contrat « Madelin » et 90 euros pour un contrat « exploitants agricoles ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/12/2016 à 11:03 :
LA C S G PROMIE SUR LES RETRAITES PAR MACRON REGULERAS CELA?
a écrit le 15/12/2016 à 10:48 :
Le systeme d'indemnisation des retraites est une immense arnaque. Sauf pour la fonction publique et ses decideurs. Il ne faut plus cotiser et constituer son bas de laine seul.
a écrit le 14/12/2016 à 19:08 :
Tout est du flan , ma femme qui travaillé toute sa vie avec 44 trimestres à 400 euros par mois par la cnav qui n'a pas voulu lui donner ses droits parce que ma retraite était soi-disant trop forte ( 2200euros ) elle loin de ce qu'elle aurait du avoir et n'est pas la seule , la cnav fait ce qu'elle veut .Même un étranger a plus qu'elle alors qu'il n'a souvent jamais travaillé . Et quand on demande des explications , ils ne répondent pas même avec lettre recommandée , vécu en 2012
a écrit le 14/12/2016 à 17:06 :
Ne faisons pas d'amalgame avec les salariés car les niveaux de cotisations retraites ne sont pas les mêmes 27% sur le salaire Brut pour un salarie cotisation salarié + patronale les patronales étant un salaire différé

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :