Macron aux côtés de Philippe de Villiers : "Je ne suis pas socialiste"

 |   |  712  mots
Emmanuel Macron a estimé qu'il n'était pas socialiste.
Emmanuel Macron a estimé qu'il n'était pas socialiste. (Crédits : CHARLES PLATIAU)
Emmanuel Macron a rendu visite au Puy du Fou, le parc d'attractions culturel fondé par Philippe de Villiers. Il a salué la réussite de cet "entrepreneur culturel" qu'est cet homme politique pourtant très éloigné de ses positions politiques.

Le ministre de l'Economie s'est rendu vendredi en fin de journée dans le parc d'attractions du Puy du Fou, à l'invitation de Philippe de Villiers en qui il a salué un "entrepreneur culturel".

Une réussie de "l'économie culturelle"

"Je viens saluer ici l'entrepreneur culturel" en la personne de Philippe de Villiers. "Le Puy du Fou, c'est un fleuron français, c'est une formidable réussite culturelle, une réussite économique avec 1.500 emplois directs, plus de 3.000 emplois indirects et des milliers de bénévoles", a déclaré le ministre de l'Economie, accompagné de son épouse Brigitte.

"C'est le 2e parc d'attractions de France, juste derrière Eurodisney", a rappelé Emmanuel Macron. "Il y a eu l'engagement, la volonté d'un responsable politique qui est aussi véritablement un engagé de cette économie culturelle", a-t-il souligné à propos de Philippe de Villers.

Interrogé par des journalistes qui s'étonnaient de sa présence aux côtés de M. De Villiers, fondateur du mouvement pour la France (MPF) et créateur du parc où jamais un ministre socialiste n'est venu, M. Macron a répondu:

"Pourquoi c'est étonnant? (...) L'honnêteté m'oblige à vous dire que je ne suis pas socialiste ( ). Mais quelle importance? Quand vous êtes ministre, vous êtes ministre de la République et, donc, vous servez l'intérêt général".

Un pays paralysé par son "sectarisme"

"Notre pays est paralysé parfois par une espèce de sectarisme, par des oppositions stériles qu'on voudrait créer. Il y a des divergences, elles sont réelles", a poursuivi le ministre. "C'est normal, c'est la vie politique. Philippe de Villiers a ses convictions que je respecte, j'ai les miennes, sur l'Europe, sans doute sur la société française. Nous appartenons à un même pays".

"Je considère que c'est tout à fait mon rôle" de "rendre hommage au travail qui a été fait", a-t-il ajouté. "Ma présence ici, en tant que ministre de l'Economie, de l'Industrie, et toute la soirée que nous passons ensemble, a pour but de saluer le travail du Puy du Fou, cette formidable réussite et cette aventure commencée en 1978".

"On est aujourd'hui en train de traverser des temps difficiles, il y a eu beaucoup d'interrogations sur notre capacité à attirer les touristes. L'année en cours s'annonce être une année excellente à nouveau" pour le parc du Puy du Fou, a-t-il insisté.

Le Puy du Fou, sur la commune Les Epesses, a accueilli plus de 2 millions de visiteurs en 2015.

Emmanuel Macron tenant les rênes d'un char

Le ministre de l'Economie a été accueilli à l'entrée de l'arène par Philippe de Villiers et son fils Nicolas, actuel directeur. Il a assisté avec son épouse à un spectacle, "Le Signe du triomphe", mêlant combat de gladiateurs, fauves (lion, tigres ). Il a terminé le pouce levé pour épargner la vie d'un prisonnier gaulois.

M. Macron a ensuite salué les spectateurs et rencontré des saisonniers du parc d'attractions, avant de prendre les rênes d'un char, conduit par quatre chevaux.

"C'est la première fois que je vois un ministre conduire un char avec autant d'audace et surtout cette capacité à apprendre", a réagi Philippe de Villiers à la prestation de M. Macron. Le ministre "a écouté le conducteur. Il a fait un premier tour qui était de bonne qualité et un deuxième tour fulgurant. (...) Je pense qu'il y a pour M. Macron, devant lui, un avenir pour conduire toute sorte de char", a poursuivi le fondateur du MPF.

"On est tous Français"

Emmanuel Macron, "c'est quelqu'un qui est ouvert au monde de l'entreprise ( ) et doté d'une qualité de plus en plus rare, c'est la curiosité", a estimé Philippe de Villiers. "Ce qui nous réunit, c'est qu'on est tous Français. C'est une belle rencontre aujourd'hui, un ministre de la France qui vient à la rencontre du parc de l'histoire de France", a fait valoir l'homme politique vendéen, en précisant avoir invité M. Macron alors qu'ils s'étaient retrouvés "voisins de table dans un restaurant à Paris".

Après l'épisode du char, Emmanuel Macron est ensuite passé par la cité médiévale puis par une tranchée de la guerre 14-18. Le ministre devait poursuivre en assistant à un ou plusieurs spectacles.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/08/2016 à 15:19 :
Monsieur Macron, vous êtes en train de remonter dans mon estime! Mais que faire pour les étrangers en situation irrégulière en France! Il faudra tôt ou tard prendre positions sur le sujet principal des ces prochaines élections Présidentielles!
a écrit le 21/08/2016 à 14:07 :
Message à tous les candidats à la candidature, de gauche ou de droite :
Quand vous affirmerez défendre les points suivants :
- un seul mandat en même temps
- limitation à deux mandats identique consécutifs
- parité homme-femme partout
- non éligibilité des personnes condamnées,
on commencera à s'intéresser au reste de vos propositions.
a écrit le 21/08/2016 à 12:30 :
Ni socialiste, ni national socialiste, ni nationaliste et encore moins patriote, mais cosmopolite qui ne connait qu'un langage celui de l'argent et des casinos que sont la finance et la bourse!
a écrit le 21/08/2016 à 11:14 :
Macron a t il deja écrit sur l'économie et la finance !Les idées qu'il met en avant sont la reprise des idées de la commission Atali decidée par Sarkozy ou siégeaient entre autres Jupé et ....Rocard aux cotés de syndicalistes de tout bord, économistes sociologues ext .....Rien de nouveau donc là dessus mais les médias ont totalement occultés ou minimisés la chose .Macron est la caution ''''liberale ''''de Hollande face à la commission européenne et face aux marchés financiers .Rendons au moins à Hollande un merite ,c'est qu'il a réussi à garder l’excellence de la signature de la France pour les emprunts d'états .On est quasiment au niveau des allemands plus vertueux que nous alors qu'on aurait pu penser à une derive des taux ,les créanciers demandant une prime de risque !Les taux d'interets auxquels l'état emprunte aujourd'hui sont les impots de demain et les manoeuvres budgetaires de l'état d'aprés demain !L'utilité de Macron est bien là il reforme (!....) ,il est libéral ,c'est ce qu'il faut montrer .....
a écrit le 21/08/2016 à 10:58 :
Macron était cadre chez Rothschild .Tapez dans Google ''''combien gagnait Macron chez Rothschild '''vous serrait édifié de son salaire de banquier ,rien à voir avec les 15000 € que gagne n'importe quel ministre !Comment a t il pu etre '''debauché ''' par Hollande ,mystere .....(je doute que ce commentaire passe ,sujet hyper sensible )
a écrit le 21/08/2016 à 8:49 :
Macron n est qu un produit marketing telle une lessive, il n y a aucun fond, juste un projet de gestion pensé par ceux qui font le chèque de cette campagne marketing :) :)
a écrit le 20/08/2016 à 23:50 :
La Vendée est un micro-climat étonnant : chômage faible, une kyrielle de PME, bref, une petite Allemagne du bocage.
Réponse de le 21/08/2016 à 6:56 :
effectivement,Macron n'a pas choisi la Vendée par hasard:une éspèce de micro laboratoire socialiste ,ou les réformes du gouvernement ont été appliquées avec succès ces dernières années,d'ou une économie presque florissante!
a écrit le 20/08/2016 à 22:22 :
Il est prêt a nous mettre au pas pour le compte de Bruxelles!
a écrit le 20/08/2016 à 22:12 :
Depuis quand un banquier est socialiste. Il n'est rien du tout, juste égoïste. Tout pour sa pomme. Il sait qu'il est populaire et tant qu'il y aura des français et des gogos assez riches pour le financer et servir ses intérêts, il ne va pas s'en priver.
Moi je préfère payer (à sa juste part) des impôts pour qu'une infirmière me soigne, qu'un policier me défende, qu'un instituteur instruise des enfants, pour que l'eau soit accessible, pour avoir des routes etc...
Je n'ai pas d'argent à dépenser pour cotiser et financer un parti ou un homme qui ne pense qu'à ses intérêts personnels. Surtout un banquier!
En arrière à reculons pour 2017.
Réponse de le 21/08/2016 à 10:46 :
Cette propension à vouloir toujours mettre les banques dans un même sac est agaçante .Il faut savoir qu'en France, la moitié des dépots et des prets est le fait des banques mutualistes .Et jusqu'à preuve du contraire ,dans les entreprises mutualistes ,il n'y a pas d'actionnaire mais des sociétaires qui ont des parts sociales .Les entreprises mutualistes (banques ,assurances ,mutuelles ext.....)appartiennent toutes à leurs salariées et à leurs clients (qui le veulent ).Contrairement aux sociétés capitalistes ou les droits de votes sont directement proportionnels aux % d'actions détenues ,dans les mutuelles c'est un sociétaires une voix, qu'elles que soient le nombres de parts sociales detenues .Dans cet état d'esprit on peut parfaitement etre banquier et de gauche y compris FDG, LO ou NPA, à moins de preferer que les banques et entreprises appartiennent à l'état !En 1981 TOUTES LES BANQUES ont étés nationnalisées et on a vu le resultat !Rien ou quasiment rien ...à oui un petit detail ,une paille ,un trou de 650 milliards de francs au Credit Lyonnais que nous contribuables continuons ,meme maintenant à renflouer, avec nos impots ......
a écrit le 20/08/2016 à 20:06 :
Comme Sarkozy son profil est un homme qui très tôt aime la fréquentation des vieux (en rapport à son age), ce qui éveil et permet une progression rapide, les vieux détiennent souvent le savoir et le pouvoir.
Mais, c'est aussi passer à côté d'une jeunesse dont il se rendra compte une fois vieux.
a écrit le 20/08/2016 à 19:59 :
La déclaration de MACRON a été tronqué. La vraie déclaration est :

"L'honnêteté m'oblige à vous dire que je ne suis pas socialiste, Mais je fais partie d'un gouvernement de gauche. Mais quelle importance."

Et il répondait à une question sur le fait que c'était la première visite d'un ministre socialiste.

Remis dans son contexte et présentée entièrement, la compréhension est totalement différente.
Réponse de le 21/08/2016 à 10:41 :
Où est la différence? Moi je ne fais qu'un constat, IL N'Y A AUCUN SOCIALISTE au PS seulement des membres de l'UMP sans leur carte de membre...
Réponse de le 21/08/2016 à 14:04 :
""L'honnêteté m'oblige à vous dire que je ne suis pas socialiste, Mais je fais partie d'un gouvernement de gauche. Mais quelle importance."

Saluons l'honnêteté intellectuelle de M. Macron! On peut peut être s'inquiéter de la fin de la déclaration quant à l'importance d'être d'un bord ou de l'autre. Sauf incompréhension cela voudrait donc dire que dans notre belle société néo libérale avancée la politique n'existe plus et que l'avenir de la gouvernance est toute entière dédiée aux technocrates. Autrement dit, non seulement il n'y a plus de valeurs guidant les choix de la nation (au passage supposément exprimées par les électeurs), mais encore seule la doxa économique fondée sur des postulats dont la fausseté est démontrée tous les jours, aurait droit de cité absolu. Autrement dit, Macron n'est ni de droite ni de gauche il est un grand prêtre de droit divin intronisé par la finance. Courage, fuyons!
a écrit le 20/08/2016 à 19:52 :
Merci du renseignement, mais c'est une surprise pour personne!
Le problème c'est l'affichage avec Philippe de Villiers, mauvais virage, qu'est-ce qu'il ne faut pas faire pour faire la une ou trouver un soutien ! Pauvre France !
a écrit le 20/08/2016 à 18:04 :
Emmanuel Macron a rendu visite à son ami Philippe de Villiers congénère de JeanMarie LePen.

Les Français ont depuis longtemps identifié l'appartenance de Macron à la mouvance du gouvernement Valls de droite extrême,

personne n'est surpris, ce n'est pas une nouvelle.
a écrit le 20/08/2016 à 17:34 :
Peut être tout simplement la rencontre de deux patriotes: peu importe la couleur de l'âne du moment qu'il avance ou comme nous on dit à Guéret préfecture de la Creuse Peut importe le chat soit gris ou noir dès qu'il rattrape la souris. Finalement il lui reste le voyage à Lourdes
a écrit le 20/08/2016 à 17:14 :
Il me fait rire aidez moi svp je n'en peux plus. Je pense qu'il est peut être communiste ou peut être trotskiste ou encore peut être mélanchoniste Sais pas moi
a écrit le 20/08/2016 à 17:11 :
Vont ils créer tous les deux le nouveau mouvement En avant marche patapan patapan.
a écrit le 20/08/2016 à 17:09 :
Comme quoi son projet est limpide comme l'eau de roche: redresser le pay s pou le sauver avec âme et conscience pour le mieux être de tous les citoyens. Qu'il se rassure je n'ai jamais oh non jamais pas même une seule seconde être socialiste. Comprenne qui le pourra , moi j'y renonce
a écrit le 20/08/2016 à 16:33 :
Il a entièrement raison Macron !!! Quel surpris les bras m'en tombent!!! C'est exactement cela mais le socialisme le nourrit bien peu importe la gamelle où on mange
a écrit le 20/08/2016 à 16:29 :
Il est venu au Puy du Fou pour assister à un spectacle, avec sa très belle et juvénile femme, Le signe de Triomphe mêlant gladiateurs , fauves, lions, tigres... Il se prenait pour Jules César et il a terminé le pouce levé pour épargner un prisonnier gaulois, ouf...merci Macron et à la fin il se prenait pour Ben Hur sur son char à boeuf
a écrit le 20/08/2016 à 16:27 :
"Je ne suis pas socialiste"... Pour les quelques uns qui n'auraient pas compris, maintenant c'est clair. Puisqu'il n'est pas à gauche, il est donc à droite et certainement plus à droite qu'on pourrait le penser. Pas étonnant vu son parcours professionnel.
Réponse de le 21/08/2016 à 3:07 :
Franchement on s'en fou qu'il soit socialiste ou pas. Tant qu'en France on se battra entre droite et gauche avec un peuple qui refuse le moindre changement.... le fond du probleme ne sera pas traité !
a écrit le 20/08/2016 à 16:13 :
Ça c'est du scoop! Comme si on ne le savait pas déjà!!! Et tous les autres journaux font comme vous. On ne sait plus quoi dire pour attirer le lecteur...
Macron (comme J. Attali d'ailleurs) a toujours dit qu'il n'était pas membre du PS, ceci pour garder son indépendance d'esprit et de parole.
a écrit le 20/08/2016 à 13:45 :
Quel politicien est socialiste aujourd'hui en même temps.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :