Malgré la reprise, les Français n'ont toujours pas le moral

L'indicateur synthétique de l'Insee ne parvient pas à dépasser sa moyenne de longue période. La peur du chômage et les inquiétudes sur le niveau de vie restent vives.
Fabien Piliu

2 mn

La peur du chômage est toujours aussi forte
La peur du chômage est toujours aussi forte

Les chiffres, les courbes indiquent que le France est sur le chemin de la reprise. Selon les estimations, le PIB devrait progresser à un rythme compris entre 1,4% et 1,6% cette année.

Pourtant, en dépit de cette amélioration conjoncturelle, les Français sont toujours inquiets. L'indicateur synthétique de l'Insee qui mesure leur moral a cédé un point en juin pour s'élever à 97. Il se maintient donc sous sa moyenne de longue période.

Quand le chômage fait du yoyo

En mai, à 98, il avait atteint son plus haut niveau depuis octobre 2007. Les motifs d'inquiétude restent les mêmes. Les ménages ont peur du chômage. Les à-coups des statistiques ne sont pas de nature à rassurer à les rassurer. Après deux mois de baisse consécutifs, le nombre de demandeurs d'emplois en catégorie A a augmenté de 0,3% en mai. Selon le gouvernement, cette remontée du chômage serait seulement conjoncturelle, due aux mouvements de grèves contre la Loi travail et aux inondations qui ont surtout frappé le bassin parisien début juin.

La France championne du chômage de longue durée

Cette peur du chômage est une évidence. Elle l'est d'autant plus que lorsque l'on est un demandeur d'emploi, la probabilité est forte pour qu'on le reste longtemps. En effet, la France est la championne du chômage de longue durée parmi les pays de l'OCDE. Selon l'Insee, la durée moyenne du chômage atteint 18,1 mois parmi les membres de l'UE contre 8,1 mois pour les pays de l'OCDE, et de seulement de 6,7 mois aux États-Unis.

Inquiétudes sur le niveau de vie futur

Dans ce contexte, l'autre crainte des ménages, qui porte sur leur niveau de vie futur, semble mécanique car étroitement liée à cette épée de Damoclès que représente le chômage. Pourtant, la consommation des ménages reste solide, sans que le taux d'épargne ne recule significativement. Toujours selon l'Insee, elle a progressé de 2,5% entre avril sur un an. Les dépenses en produits manufacturés ont pour leur part augmenté de 2,2%.

Fabien Piliu

2 mn

Sommet du Grand Paris

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 27
à écrit le 28/06/2016 à 19:44
Signaler
@BONJOUR la TRIBUNE LA REPRISE..... QUELLE REPRISE ? depuis QUTRE ANS MA PENSION n'a pas augmenté d'un centime et vous me dites ou le gouvernement me dit LA REPRISE ET LA MAIS OU CA LA ? Je suis comme sœur ANNE je ne vois toujours rien ...

le 29/06/2016 à 7:18
Signaler
+1!Il est temps que les spoliés de ce quiquénat descendent dans la rue pour obtenir quelque chose.Nous perdons trop de pouvoir d'achat,les retraites en dessous de 2400 euros doivent obtenir un coup de pouce a tout prix.

le 29/06/2016 à 10:05
Signaler
N.Sarkozy a emprunté 800 milliards lors de la crise 2008 (qui ne sont pas du tout remboursés) afin de nous maintenir en rigueur (+0% d'augmentation) et surtout éviter aux français l'austérité (baisse des pensions de -20, -30% ou -50%, si ce n'est 0€/...

à écrit le 28/06/2016 à 18:24
Signaler
Avec la nouvelle taxe que valls est en train de nous mettre au point, pour 2017, pour redonner un peu d'oxygene aux régions, notre pouvoir d'achat ne risque pas encore d'augmenter. Donc comment peut on avoir le moral !!!

à écrit le 28/06/2016 à 15:57
Signaler
Le travail a un coût jenace dans notre pays. On peut être au chômage parce qu'on le veut bien. J'en connais qui sont enchantés d'avoir fait ce choix de vie.

le 28/06/2016 à 19:24
Signaler
sait tu ce que c'est d'être au chômage et d'avoir systématiquement des réponses négatives à des candidatures, je ne le pense pas sinon tu tiendrai pas de telles affirmations

à écrit le 28/06/2016 à 15:55
Signaler
Sur la Côte Azur, le pouvoir d'achat en baisse on a du mal à le constater lorsque l'on se promène dans les rues. Les Ouvertures de nouveaux Centres Commerciaux sont à la mode ici.

le 29/06/2016 à 10:07
Signaler
Ils doivent se dire que tout euro est bon à prendre. :-) Voire faire un crédit à la consommation, tellement les taux sont faibles. Et la Côte d'Azur est un aimant à touristes (? fortunés ?).

à écrit le 28/06/2016 à 15:11
Signaler
la reprise se fait clairement sentir dans les secteurs les plus dynamiques:industries de pointe,consulting,start ups,cinéma et collectivités locales.d'autres secteurs souffrent faute de réformes structurelles achevées.l'athmosphère est globalement po...

le 28/06/2016 à 19:20
Signaler
c'est exactement le discours qu'on dicte aux élus socialistes qui le reproduisent devant les electeurs de leur circonscription sous peine de ne pas recevoir le soutien de leur parti aux prochaines législatives. mais la réalité du terrain est bien dif...

le 29/06/2016 à 8:06
Signaler
toujours aussi tordant, si vous êtes réellement élu du PS alors l'état du pays est aisément compréhensible.

à écrit le 28/06/2016 à 14:53
Signaler
La reprise avec plus de 5 millions de chômeurs et un pouvoir d'achat en baisse constante ? Cette blague est franchement d'un goût douteux...

à écrit le 28/06/2016 à 14:13
Signaler
Il n'y a pas de reprise, enfin si, il y a une reprise négative, et une reprise des mensonges du gouvernement VallsAyrault plus de misère, plus travailleurs pauvres, plus de désolation dans les zones industriels ....

à écrit le 28/06/2016 à 13:56
Signaler
Normal, IL N'Y A PAS DE REPRISE, c'est juste un rebond ! On le sait parfaitement, la France et l'Italie suivent toujours avec du retard et en proportion moindre, la situation des autres pays d'Europe. Lesquels avaient une croissance en hausse ... jus...

à écrit le 28/06/2016 à 13:00
Signaler
La reprise ah bon et où pas en Normandie....

le 28/06/2016 à 14:56
Signaler
je te rassure en Alsace elle n'est pas non plus

le 28/06/2016 à 17:25
Signaler
Vous croyez que c'est le cas en Gironde ? A part pour le vin .

à écrit le 28/06/2016 à 12:52
Signaler
Il serait temps d'user d'autres indicateurs que l'évolution du PIB pour décréter que cela va mieux.. car vu les composantes de ce PIB, il ne mesure qu'à la marge l'état de compétitivité du Pays,et l'état du secteur privé.. Personne dès alors ne croit...

à écrit le 28/06/2016 à 12:46
Signaler
excusez moi ..mais c'est une article gaucho/pipeau ... même avec cette novlangue ...il n'est pas difficile de remarquer que la ficelle de la désinfo ....est aussi épaisse qu'un cordage du Titanic.....

à écrit le 28/06/2016 à 12:43
Signaler
Malgré la reprise, les Français n'ont toujours pas le moral...quelle reprise? ou? ma fille avec un bac pro et un BTS va peut être se faire embaucher au SMIC!

le 28/06/2016 à 14:02
Signaler
et encore souvent on demande de l'expérience aux jeunes même avec un diplôme et quand on a l'expérience on est trop vieux alors que le droit à avoir un travail fait partie de la déclaration des droits de l'homme pour se faire embaucher il faut acce...

à écrit le 28/06/2016 à 12:43
Signaler
La reprise??? Où ça???

à écrit le 28/06/2016 à 12:32
Signaler
Normal, d'après mes derniers calculs, je commencerais à travailler pour moi et plus pour payer les impôts et taxes à partir du 4août.

le 28/06/2016 à 15:38
Signaler
Vous préférez payer des compagnies d'assurances et fonds de pension privées qui margeront pour votre sécu, votre chômage et votre retraite, plutôt que des impôts?

à écrit le 28/06/2016 à 12:22
Signaler
Vous voyez une reprise mais ou ??? Venez dans les centres commerciaux ou autres !!!!!On ne doit pas vivre dans le mème univers ? La rentrée va etre terrible....

à écrit le 28/06/2016 à 12:07
Signaler
Article stupide.Quel est le rapport entre la reprise économique et le moral des français?Il n y a bien que vous pour faire le parallèle.Les gens sont bien conscients qu il n en bénéficieront pas à petite échelle.

à écrit le 28/06/2016 à 11:53
Signaler
DE QUELLE REPRISE PARLEZ-VOUS ? A part ce brave Dr. Coué et sa méthode adoptée par Hollande on ne voit réellement rien venir.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.