Parisot, Arthuis, Touraine... le gouvernement finalise sa commission chargée de sauver les finances publiques

Avec près de 86 milliards d'euros de dépenses liées à la crise du Covid-19 cette année, la dette publique va exploser à près de 120% du PIB. Le ministre des Comptes publics Olivier Dussopt, a composé une commission d'une dizaine de personnes, "aux profils variés et très expérimentés" dont la mission première sera de "reconstruire une trajectoire des finances publiques en sortie de crise, notamment la gestion de la dette Covid". Parmi les pistes sur la table, il y a celle de cantonner la dette pour éviter d'augmenter les impôts.
L'une des principales missions qui seront confiées à cette commission composée de profils expérimentés tels Laurence Parisot (photo), Jean Athuis ou Marisol Touraine, sera de proposer plusieurs scénarios pour ramener le déficit public et la dette dans les clous des règles européennes, en détaillant les efforts que ces options impliqueraient.
L'une des principales missions qui seront confiées à cette commission composée de "profils expérimentés" tels Laurence Parisot (photo), Jean Athuis ou Marisol Touraine, sera de proposer plusieurs scénarios pour ramener le déficit public et la dette dans les clous des règles européennes, en détaillant les efforts que ces options impliqueraient. (Crédits : Charles Platiau)

L'ex-présidente du Medef, d'anciens ministres, ou encore une économiste qui fut conseillère d'Angela Merkel: le gouvernement finalise la composition de la commission qu'il charge de réfléchir au rétablissement des finances publiques françaises, et notamment au remboursement de la dette issue de la crise du Covid-19.

Une commission composée de "profils expérimentés"

Annoncée début novembre par le ministre des Comptes publics Olivier Dussopt, cette commission sera composée d'une dizaine de personnes, "aux profils variés et très expérimentés", a indiqué mardi le ministère des Comptes publics à l'AFP.

Si sa composition n'est pas encore finalisée, en feront notamment partie Laurence Parisot, l'ancienne présidente du Medef, la socialiste Marisol Touraine, ancienne ministre des Affaires sociales et de la santé sous François Hollande ou encore le centriste Jean Arthuis, ex-ministre de l'Économie sous Jacques Chirac.

Ont également été choisis le PDG d'Aéroport de Paris Augustin de Romanet, le directeur général de l'Insee Jean-Luc Tavernier et l'économiste italo-suisse Beatrice Weder di Mauro, qui a notamment conseillé les chanceliers allemands Gerhard Schroeder et Angela Merkel.

"Reconstruire une trajectoire"

Sa première mission sera de "reconstruire une trajectoire des finances publiques en sortie de crise, notamment la gestion de la dette Covid", explique-t-on au ministère.

Avec près de 86 milliards d'euros de dépenses liées à la crise du Covid-19 cette année, la dette publique va exploser à près de 120% du PIB. Une stratégie assumée par le gouvernement.

Il attend donc de la commission qu'elle propose plusieurs scénarios pour ramener le déficit public et la dette dans les clous des règles européennes, en détaillant les efforts que ces options impliqueraient.

"Laisser penser qu'on peut ne pas rembourser cette dette est un débat d'illusionnistes", a défendu le ministre des Comptes publics Olivier Dussopt dans le journal "Le Monde".

Cantonner la dette pour éviter d'augmenter les impôts ?

Le gouvernement, qui ne veut pas augmenter les impôts, envisage de cantonner cette dette, c'est-à-dire de la traiter à part avec un remboursement étalé sur le long terme via une ressource dédiée.

Si cela reste toujours l'option centrale, "nous souhaitons que ce groupe de travail puisse explorer le sujet et faire ses propositions", a indiqué M. Dussopt.

"L'idée n'est pas de choisir à la place du gouvernement, mais d'éclairer le débat public dès à présent, à un moment où nous sommes pris par l'urgence", a-t-il encore ajouté.

Autre mandat de la commission: proposer des évolutions du cadre de la gouvernance des finances publiques, afin notamment de renforcer ses outils de pilotage à moyen-terme et d'accentuer l'attention portée à la performance en matière de dépense publique.

La commission devrait achever ses travaux d'ici la fin février.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 18
à écrit le 27/11/2020 à 12:49
Signaler
Augustin de Romanet veut licencier chez adp ,baisser les salaires des agents et lui va manger a tous les rateliers, c'est sur il peut faire une baisse de salaire Encore une commission créé pour se gaver un peu plus.....

à écrit le 25/11/2020 à 6:44
Signaler
Ces nominations prouvent, s'il en était encore besoin, de l'inutilité d'une partie des têtes pensantes de Bercy, dont la sauvegarde des finances publiques ne serait pas l'une des missions? Par mesure d'économie, engager en CDD ces experts et licencie...

à écrit le 24/11/2020 à 19:25
Signaler
ont demande a qui a fait un trou sans savoir comment de le reboucher on ne sait pas comment belle brochette

à écrit le 24/11/2020 à 17:05
Signaler
ENCORE une commission !!!!!!! j'espere qu'elle sera financee par la réduction du nombre d'elus puisqu'ils ne servent à rien !!!!!

à écrit le 24/11/2020 à 16:19
Signaler
"Parmi les pistes sur la table, il y a celle de cantonner la dette pour éviter d'augmenter les impôts. " Pour redresser la situation : Scénario 1 --> si vous ne votez pas pour moi, les impôts vont augmenter. Scénario 2 --> On a réuni tous les ...

à écrit le 24/11/2020 à 14:07
Signaler
Qui a créé l'argent ? Qui a créé l'économie ? Pour au final faire croire a chacun que l'austérité devrait être toujours la voie la plus essentiel alors que en vérité tout d'abord l'argent est mal géré et de plus ils se sont créés un système volon...

à écrit le 24/11/2020 à 13:31
Signaler
Parisot ? qui offrait à une amie un emploi à mi-temps au MEDEF richement rémunéré !

à écrit le 24/11/2020 à 13:16
Signaler
Madame Parisot ex Patronne du MEDEF, bonjour les conflit d'intérêts. Madame Touraine qui a si bien préparé le systéme Hospitalier francais avant la crise du COVID. Je n'ai fait que les premiers noms je n'ose aller plus loin. (Je ne pourrais peut-êt...

à écrit le 24/11/2020 à 12:36
Signaler
Donc en clair, la cour des comptes ne sert à rien Les haut fonctionnaires ne servent à rien car il faut aller chercher des "experts" ailleurs... Que d'économies à faire en perspective...

à écrit le 24/11/2020 à 12:01
Signaler
Déjà si on évitait ça, les bons repas entre gens biens comme il faut, ça ferait plus de fric pour rembourser la dette.

à écrit le 24/11/2020 à 11:35
Signaler
Les mêmes qui n'ont rien anticiper dans la crise serait ceux qui voudraient sauver qui? Encore des salaires entre potos du système pour aider a sauver l'impotence et la reproduction sociale! Ceux qui vont prôner la réduction des droits sociau...

à écrit le 24/11/2020 à 10:38
Signaler
Plus on tente de nous rassurer par la création de "commissions" et plus on s'inquiète, sur la nature humaine de nos dirigeants!

à écrit le 24/11/2020 à 10:20
Signaler
"Une Commission d'experts pour sauver les finances publiques". La "Commission" une exception, voire une maladie Française d'où il ne sort en général pas grand chose. Lieu de compromis, de compromissions, d'un consensus de façade mou. Le constat d'un...

à écrit le 24/11/2020 à 10:05
Signaler
A se demander a quoi servent nos tripotées de ministres, politiques, élus nationaux, très hauts ou simplement hauts fonctionnaires. Ces gens là sont ils si vides d'idées voire d'opinions qu'ils aient besoin de multiples comités théodule? C'est terri...

à écrit le 24/11/2020 à 10:01
Signaler
Souhaitons à ces autorités le succès car cette dette est insupportable pour la France et marque l'échec de nos petites autorités en charge depuis disons les années 80. Cependant, l’État est indispensable dans son rôle d'autorité régalienne chose en d...

le 24/11/2020 à 11:36
Signaler
le problème, c'est penser que ces gens qui ont été aux commandes durant les 30 dernières années seraient ceux qui trouveraient les solutions..... Ce sont juste des postes entre amis ....

le 24/11/2020 à 16:14
Signaler
"commission chargée de sauver les finances publiques" Ce parti est vraiment l'optimum de l'ETAT privatisé, méthodes capitalistes, entre soit sans légitimité, sérieux marketing... Ils ont regroupés les "meilleurs" souhaitons leurs le méme succés q...

à écrit le 24/11/2020 à 9:52
Signaler
ENCORE UNE !!!!! J'espere qu'elle sera financée par la suppression de la moitie de nos elus puisqu'ils ne servent plus que de chambre d enregistrement !!!!!!!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.