Pierre Gattaz réclame 90 milliards d'euros d’allègements pour les entreprises

Le patron du Medef estime que c'est le moyen de s'aligner avec le niveau de prélèvements en Allemagne.

1 mn

Le patron du Medef propose donc de ramener le taux d'impôt sur les sociétés françaises dans la moyenne européenne, soit 22% contre 33,3% actuellement.
Le patron du Medef propose donc de ramener le taux d'impôt sur les sociétés françaises "dans la moyenne européenne", soit 22% contre 33,3% actuellement. (Crédits : CHARLES PLATIAU)

Après la Loi travail, qui devrait être adoptée aujourd'hui avec l'utilisation du 49-3, Pierre Gattaz repart pour un autre combat. Dans un entretien au Figaro (lien abonné) publié mercredi soir, le patron du Medef demande une baisse massive des impôts et cotisations sociales pour les entreprises, soit "plus de 90 milliards" d'euros.

Pour lui, l'effort est réalisable sur cinq ans, sachant que le pacte de responsabilité - 40 milliards d'euros d'allègements prévus - est un "premier pas". Selon Pierre Gattaz, cette baisse permettrait de combler l'écart des entreprises françaises par rapport à leurs homologues allemandes, et donc de les rendre plus compétitives.

Changer le taux d'impôt sur les sociétés

Le patron du Medef propose donc de ramener le taux d'impôt sur les sociétés françaises "dans la moyenne européenne", soit 22% contre 33,3% actuellement. Un raisonnement qui ne tient pas compte du fait que si l'on compare également les assiettes fiscales, la France se situe déjà dans la moyenne des pays européens.

Pour compenser ce manque à gagner pour l'Etat, Pierre Gattaz suggère dans le même temps d'augmenter de 2 points la TVA, ce qui rapporterait, selon lui, 16 milliards d'euros.

(Avec AFP)

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 39
à écrit le 24/07/2016 à 15:31
Signaler
Avons-nous une bonne tête de vainqueur en économie de l’affre et en diablerie ? Certains mouvements se poseront-ils la question de savoir si on suit l’intérêt général selon les publications ou si nous sommes chez l’ennemi ?

à écrit le 24/07/2016 à 15:21
Signaler
On publie que l’Eurostoxx n’aurait pas dépassé le niveau 2008 alors que le DOW serait au-dessus, le CAC aussi, l’Europe a-t-elle un problème de performance économique, ne devrait-on se poser la question pour examiner si un fou ça peut occuper des res...

à écrit le 24/07/2016 à 15:08
Signaler
Si des responsables d’entreprise demandent des baisses de dépenses, avons-nous un problème sémantique de conception de la croissance et donc de l’emploi selon les formules de Clémenceau par le maximum d’impôts, de prélèvements, de dépenses, le contrô...

à écrit le 24/07/2016 à 12:25
Signaler
Ajoutés aux 60 Mds déjà reversés aux entreprises.... Combien de nouvelles embauches ? M. Gattaz vous devenez risible alors que vous n'avez tenu aucune de vos promesses précédentes. Où est le million de nouveaux contrats que vous aviez promis ? Final...

à écrit le 22/07/2016 à 18:42
Signaler
S'il fallait payer pour aller travailler, Mr Gattaz trouverait que se serait encore une charge trop importante pour l'Entreprise, et même si on travaillait pour rien se serait encore trop. Une bonne époque, pour ce Mr c'était le 19e siècle, pas de lo...

à écrit le 22/07/2016 à 17:55
Signaler
Sérieux... Hé Gattaz, quand est ce que tu vas t’intéresser au PME plutôt qu'aux belles multinationales ? Y a un moment, va falloir le débarquer sur une île déserte peuplé de carnivores...

à écrit le 22/07/2016 à 9:20
Signaler
Gattaz, une bobine de vainqueur.

à écrit le 22/07/2016 à 9:16
Signaler
On peut donner suite à ce que demande Gattaz en prenant la série de décisions suivantes : 1)Faire une réforme des retraites permettant de financer une retraite de base (celle qu'on touche quand on a été payé au SMIC toute sa vie) par la TVA, les cot...

à écrit le 21/07/2016 à 16:54
Signaler
Il est rarement mentionné le montant pharaonique des subventions accordées aux entreprises françaises. Les "charges" servent à financer des aides aux entreprises. Il faut donc arrêter la politique de désinformation qui veut faire croire qu'on enlève ...

le 22/07/2016 à 1:05
Signaler
Expliquez moi donc ce qui est redistribué à ma petite TPE de 9 salariés ??!!! Les "charges" sont prélevées par l'URSSAF pour financer la politique familiale de l'état, la sécu, les retraites des salariés, les indemnités des chômeurs, la formation de...

le 22/07/2016 à 1:09
Signaler
Cher Dingo, Je vous propose de relever le défi : on supprime TOUTES les aides aux entreprises... et toutes les taxes, impôts, charges patronales et autres prélèvements obligatoires ! chiche ?

le 22/07/2016 à 6:59
Signaler
@ Dingo, Pour recuperer ces impots, il faut de fonctionaires. Pour verifier qu'il n'y a pas d'abus, il faut des fonctionnaires, Pour payer les subventions, il faut des fonctionnaires. Pourquoi ne pas baisser l'IS, les subventions et les fonctionnaire...

le 22/07/2016 à 11:53
Signaler
Que la répartition soit faite en faveur des grosses entreprises, c'est de la faute des syndicats des entreprises. Il ne faut pas oublier qu'une entreprise est un bien social qui sert avant tout à faire vivre des familles. Il existe des pays ou c'est ...

à écrit le 21/07/2016 à 16:16
Signaler
On attrape pas des mouches avec du vinaigre, donc à recette global égal, commençons par baisser l'IS et supprimer les trous de l'assiette. Avec un taux d'IS comparable facialement avec nos voisins et tous nos autres avantages on attirera beaucoup plu...

à écrit le 21/07/2016 à 15:20
Signaler
90 milliards...qui vont allés directement dans les poches des actionnaires sans passer comme le veulent les vieilles pratiques du capitalisme à la française par la case investissement...qui explique la désindustrialisation galopante du pays...

à écrit le 21/07/2016 à 15:01
Signaler
et quand Mr Guettaz parlera de compétitivités hors coût et des investissements nécessaires à produire les produits dont le marché a besoin.

à écrit le 21/07/2016 à 14:38
Signaler
les honnetes citoyens ont autre chose a faire que de verser leur dime aux entreprises.la richesse crée par les entreprises permet de financer l'état et le système social dans un état normal.en france c'est l'inverse,les entreprises sont tenues a bou...

à écrit le 21/07/2016 à 13:37
Signaler
Peut-être va-t-il être nécessaire aussi d'arrêter le financement du grand patronat par l'Etat.

le 21/07/2016 à 13:56
Signaler
Gardes ! Arrêtez cet homme ! :-)

à écrit le 21/07/2016 à 13:21
Signaler
Suite. Les économistes ne comprennent pas que cette mesure permettrait de réduire le chomage et de retrouver un peu de croissance. Il faudrait pour cela envisager une réforme fiscale.

à écrit le 21/07/2016 à 13:18
Signaler
Les gouvernements qui se suivent en France, ont déséquilibrer la compétition économique. On verse en France des SUBVENTIONS, des dédommagements de toutes sortes et tous les jours : agriculteurs, pêcheurs, transporteurs, arboriculteurs, éleveurs, céré...

à écrit le 21/07/2016 à 13:08
Signaler
Mais qui arrivera à faire comprendre aux Français que la solution consiste à réduire le cout du travail en augmentant le prix de l'énergie. C'est expliqué dans la note n°6 du CAE remise au gouvernement en 2014. Au plus nous attendons, au plus la situ...

le 22/07/2016 à 8:50
Signaler
Ce n'est pas du tout ce que Gattaz demande car c'est justement un des rares postes où les entreprises sont plus compétitives en France qu'en Allemagne

à écrit le 21/07/2016 à 12:29
Signaler
Solution typique: on baisse mes impôts et on augmente ceux des autres. Certains auront aussi remarqué que la dernière fois, il promettait des emplois contre des allègements, mais là, il n'y a même pas de contrepartie. Bon, il est vrai que la dernière...

à écrit le 21/07/2016 à 12:12
Signaler
Vu que la TVA en RFA est deja inferieure a la TVA francaise il ferait mieux de preconiser des economies. Mais c est vrai que demander a l etat d arreter de subventionner le bulle immobiliere (PTZ, Pinel ...) c est non suelement pas populaire mais aus...

le 21/07/2016 à 16:11
Signaler
je suis très souvent en accord avec vos vues, mais vous devriez revoir plus en détail les chiffres du régime des intermittents. Certes le système chômage est déficitaire mais regardez la retraite ou la maladie. Ce système est améliorable (trop d'abus...

à écrit le 21/07/2016 à 11:47
Signaler
Rien à espérer d'une personne qui ne tient pas ses promesses. Il décrédibilise le Medef. Il ferait bien de se terre, moins il en dit mieux cela fonctionne.

à écrit le 21/07/2016 à 10:26
Signaler
Sauf que Gattaz n'est ni crédible, ni audible et encore moins constructif. Il n'est pas l'homme de la situation. De plus, à part d'être le fils de, d'avoir repris l'entreprise de papa et de l'avoir affaibli, il n'a jamais fait grand chose. "Construir...

à écrit le 21/07/2016 à 10:03
Signaler
Que ce soit les hommes politiques, les syndicats ou les patronats, ils sortent toujours les mêmes rengaines. Nos soit-disants "élites" ne sont vraiment pas à la hauteur des enjeux pour la France. en plus ils présentent uniquement les faits qui les ar...

à écrit le 21/07/2016 à 10:02
Signaler
Quand on sait que le taux d'imposition moyen des groupes du CAC40 (que représente majoritairement le MEDEF) est de 8% grâce aux combines fiscales, il est pas gêné le Pierrot ! Sa stratégie de la surenchère et de l'outrance fait de la peine au final....

le 22/07/2016 à 1:14
Signaler
il faut donc un taux d'IS à 12%, et supprimer toutes les niches qu'utilisent les grands groupes !!! chiche Ma TPE vous remerciera...

à écrit le 21/07/2016 à 10:01
Signaler
Solution typiquement franchouillarde: on baisse mes impôts et on augmente ceux des autres. Certains auront aussi remarqué que la dernière fois, il promettait des emplois contre des allègements, mais là, il n'y a même pas de contrepartie. Bon, il est ...

à écrit le 21/07/2016 à 10:00
Signaler
C'est vrai que le cice n'a pas déjà offret 50Mi€ aux entreprises. Il oublie toujours que tout ce pognon va dans les poches des hauts gradés, des actionnaires mais quasi jamais dans les usines, dans les salaires etc. Comme d'hab il veut juste profiter...

à écrit le 21/07/2016 à 9:43
Signaler
Et pour la création d'emplois pérennes ? quel chiffre en face?

le 21/07/2016 à 13:55
Signaler
cette fois ci il promet 50 millions d'emplois, promis juré craché !

à écrit le 21/07/2016 à 9:20
Signaler
"Pierre Gattaz suggère dans le même temps d'augmenter de 2 points la TVA" La consommation fait défaut et gattaz veut la réduire encore un peu plus, un véritable génie en économie celui-là aussi ya pas à dire... Par contre faut pas s'étonner q...

à écrit le 21/07/2016 à 9:05
Signaler
Solution typiquement franchouillarde de Gattaz: tu baisses mes impôts et tu augmentes ceux des autres :-)

le 21/07/2016 à 17:01
Signaler
100 milliards pour Nicolas d'économie 90 de moins à payer pour pierre combien de plus pour Carlos

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.