Plus de la moitié des Français épargne moins de 50 euros par mois

 |   |  452  mots
Les économies ont notamment touché des postes de dépenses essentiels comme les dépenses en énergie.
Les économies ont notamment touché des postes de dépenses essentiels comme les dépenses en énergie. (Crédits : Flickr/kleuske. CC License by.)
Selon la dernière étude du cabinet d'assurances Genworth, les Français subissent une plus forte pression financière que les Allemands ou les Espagnols. Une pression qui se répercute directement sur le montant de l'épargne des ménages et sur les dépenses de loisirs.

"J'ai, la plupart du temps, du mal à tenir jusqu'à la fin du mois." Cette affirmation concerne, selon une étude menée par l'institut SMG Insight/YouGov pour Genworth Lifestyle Protection Insurance, pas moins de 42 % des Français, dont les revenus se sont réduits sous la pression de la faible croissance de l'économie et des salaires.

     | Lire Les Français s'attendent à une nouvelle baisse de leur pouvoir d'achat en 2015

Selon cette étude, menée en juin 2015 en Espagne, en Allemagne et en France -où les enquêteurs ont interrogé un échantillon représentatif de 1.010 personnes- le résultat n'est pas mirobolant... Cinquante euros, c'est la somme maximale qu'ont pu mettre de côté chaque mois 54% des Français en 2015, une fois leurs dépenses courantes -impôts, loyer, gaz/électricité, téléphone et nourriture- réglées.

Mais il y a pire, puisque ce seuil ne dépasse pas 10 euros pour 11,4 millions de Français (soit un peu plus d'un quart de la population), selon l'étude.

Coup de rabot sur les loisirs

Résultat, 45% des personnes interrogées ont limité leurs dépenses de loisirs au cours des douze derniers mois précédant l'étude. A titre d'exemple, 52% ont diminué les sorties au restaurant, 50% leurs dépenses de shopping, et 25% ont renoncé à une ou plusieurs adhésion(s) à un club sportif ou associatif...

Mais les économies ont aussi touché des postes de dépenses essentiels. Selon l'étude, plus d'une personne interrogée sur 5 (22%) a limité sa consommation d'électricité, 19% ont diminué leur consommation d'eau et 19%  les dépenses de nourriture.

Dangereuse déprime

Affecté par ces économies, le légendaire pessimisme des Français n'a fait que s'accentuer en 2015 : 39 % d'entre eux estiment aujourd'hui que leur situation financière va s'aggraver au cours de l'année à venir, contre 31% en 2014, nous dit l'étude. Pourtant en Espagne, où les effets de la crise se font durement sentir, ils ne sont que 13% (contre 20% en Allemagne).

Et ce pessimisme n'est pas sans conséquence sur l'économie, selon Elias Abou Mansour, directeur général de Genworth pour la France, la Belgique et le Luxembourg, cité dans le communiqué :

La situation mise en évidence par notre étude présente un risque pour tous ceux qui ne sont pas à même de mettre suffisamment d'argent de côté pour compenser une chute de revenu causée par la perte de leur emploi, la maladie, ou un accident. Elle constitue également un risque pour l'économie au sens large car le sentiment de sécurité financière et les dépenses des consommateurs sont des facteurs clés pour la croissance : ces dernières représentant habituellement plus de la moitié du PIB.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/02/2016 à 15:01 :
Si on veut permettre aux Français modeste d'épargner (ou d'augmenter leur épargne), voire même de s'enrichir, il faut :
- leur faciliter l'accès au crédit immobilier (en levant l'obstacle du sacro-saint CDI) : un locataire d'un logement HLM dont le loyer est à 400 euros en euros constants de 2016, si faute d'accès au crédit immobilier, il habite le même logement pendant 50 ans, aura versé à fonds perdus 240.000 euros pour un logement qui en euros constants en vaut 70.000 en 2016...
- lutter énergiquement contre toutes les formes de dépendances et consacrer des moyens conséquents à la prévention (combien de Français modestes dépensent plus de 50 euros par mois en tabac, alcool, jeux d'argents, etc ?)
- éduquer les personnes dès leur plus jeune âge au fonctionnement du marketing et à l'importance d'être plutôt que d'avoir ; limiter la publicité directe et indirecte.
- encourager les solidarités familiales et de bonnes relations familiales (pour éviter les frais de garde des enfants, les frais inhérents au divorce, les frais de maison de retraite, etc.)
a écrit le 25/10/2015 à 12:11 :
Je suis garde d'enfants à domicile je peux vous dire que les fins de mois difficiles je connais. Payée en fonction des heures travaillées. Avec les vacances scolaires où je n'ai pas de salaire, mettre de l'argent de côté est impossible. Je serre tellement la ceinture que j'en n'arrive plus à respirer.
a écrit le 24/10/2015 à 18:13 :
je gagne 374 euros par mois et je ne peux pas mettre de coté
a écrit le 23/10/2015 à 17:04 :
Comment voulez vous économiser alors que les salaires n'augmentent pas et stagnent, mais que tout le reste augmente. Merci le gouvernement.
a écrit le 23/10/2015 à 7:27 :
On se demande bien jusqu'au ou cela va nous mené?!!!
a écrit le 22/10/2015 à 16:41 :
Je trouve les Français bien trop pessimistes. Peut etre un lien avec le caractère raleur que l'europe nous attribue?
a écrit le 22/10/2015 à 1:56 :
Heureusement!!
a écrit le 22/10/2015 à 1:56 :
Heureusement!!
a écrit le 22/10/2015 à 1:28 :
en dessous de 1500€ par mois pour deux il est très difficile d'épargner voir impossible - à moins de de se priver encore plus je vois pas de solution ........
a écrit le 20/10/2015 à 11:29 :
Un prisonnier qui travaille en prison donc, arrive à gagner 500€/ mois net sans frais de loyer, repas,....
Info que j'ai eu par un gardien penitenciere.
Moralité si tu veux économiser choisis ton camp...
Réponse de le 22/10/2015 à 9:52 :
et moi je dis que la liberté n'a pas de prix....alors mon camp est choisi..
Réponse de le 23/10/2015 à 6:53 :
Ah oui, tu jalouses même les prisonniers ? Tu sais que la liberté n'a pas de prix ? Même si on gagne un million en prison, mieux vaut rester libre. Priver de liberté une personne, c'est la pire punition que tu puisses faire.
a écrit le 20/10/2015 à 11:28 :
Un prisonnier qui travaille en prison donc, arrive à gagner 500€/ mois net sans frais de loyer, repas,....
Info que j'ai eu par un gardien penitenciere.
Moralité si tu veux économiser choisis ton camp...
Réponse de le 23/10/2015 à 21:17 :
penitenciere.. Vous avez manifestement choisi le camp de l'orthographe !
a écrit le 19/10/2015 à 17:20 :
Les Français épargnent en moyenne 15% de leur revenus sur une longue période (y compris immobilier puisque c'est de l'épargne puisque une fois les crédit rembourser vous disposez du bien qui peut être vendu).

Ce taux d'épargne est élevé par rapports aux autres pays de l'OCDE.

Mais le salaire médian est autour de 1700€, la précarité et l'exclusion se sont développés... et un très grande partie des Français ne peut épargner et essaye de survivre.

Le PS comme la droite, ainsi que l'ensemble des médias, nous dit qu'il faut baisser les aides sociales, baisser l'action de l'Etat, réformer le droit du travail... des mesures qui croient-ils serviront le peuple.

15% de taux d'épargne en moyenne mais une grande partie de la population qui ne peut épargner 50 euros... une belle illustration de ce que sont les inégalités dans un pays pourtant parmi les moins inégalitaires du monde!
a écrit le 19/10/2015 à 12:42 :
Que font ses satané président ,ils sont élus pour garder un cap et non tenir l . Trap des information conflictuel jadis
a écrit le 19/10/2015 à 11:39 :
Les français n'épargnent pas est une erreur ................. les français ne peuvent pas
a écrit le 19/10/2015 à 10:24 :
Cette étude laisse sceptique. Vu qu'il y a en France près de 60% de propriétaires, qui pour la plupart n'ont pas fini de payer leurs traites, toutes ces personnes épargnent bien plus de 50 euros par mois. En effet, le capital remboursé est bien une épargne.
Si l'on compare avec des pays où les personnes sont principalement locataires, il faut bien évidemment considérer le remboursement de capital comme de l'épargne.
Quand à ceux qui ont fini de payer, il parait difficile à croire qu'elles ne puissent épargner sauf si elles sont au minimum vieillesse.
Réponse de le 23/10/2015 à 11:23 :
Argument en partie faux. vous pouvez en effet revendre le bien achete a credit. mais rien de garantie que vous allez le revendre au prix qu il vous a couté (achat+cout du credit+cout des taxes).
C est vrai pour un logement comme pour une voiture, a part que pour une voiture on sait que vous ne la revendrez jaiams le prix du neuf. par contre pour l immobilier, ca a du mal a rentrer dans la tete des gens. la personne qui achete aujourd hui de l immobilier est sure de faire une moins value car les prix ne sont plus correles aux revenus des acheteurs (cf friggit)
a écrit le 17/10/2015 à 9:52 :
Je tiens un budget prévisionnel serré le résultat est sans appel. Zéro conso ou loisirs pour nous et aucune épargne possible pire du rouge a force faute de revenus suffisants. Le résultat d'une vie de précarité (CDD en CDD). La faute aussi a toutes ses augmentations de charges qui deviennent annuelles et "systématiques" (électricité, loyers, etc...). Vivre en Hermite ou dans une caravane, se marginaliser ? Un jeune qui rentre dans un travail long terme à 19-20 ans aura plus de chance que nous, je lui ai épargné mes déboires en lui expliquant que puisqu'il a la chance de travailler et de vivre chez ses parents (ce que moi je ne pouvais pas vu que je viens d'une famille pauvre) ! il lui faudra absolument mettre 10 à 20% mini de ses revenus de côté et d'épargner d'une part pour une réserve de sécurité et d'autre part de s'acheter un bien immobilier en priorité avant de faire la fête car nous précaire sur par exemple 7 ans de location ont a déjà payé dans le vide plus de 70000 euros pour notre logement donc si j'avais acheté avant je n'aurai pas les gros soucis de maintenant car j'aurai finis de payer mon prêt depuis longtemps vu que cela fait plus de 20 ans de galère et de location. Que dire des CDD privé mais surtout public qui dure 10 à 20 ans en toute illégalité, sans primes, sans évolutions.
Réponse de le 19/10/2015 à 1:01 :
Les CDD illégaux, y en a plein, mais les gens ne disent rien, car ils préfèrent ça que d'être au chomage.
a écrit le 16/10/2015 à 15:07 :
étude qui prête à caution. Déjà si quelqu un me pose cette question au tel, 9 chance sur 10 que je raccroche poliment de suite. Pour la dernière chance c'est sure que je vais minorer et que je ne dirai jamais la vérité. Exemple récurent, les gens qui appellent pour me proposer de la défiscalisation, je réponds de suite: merci mais je ne paye pas d'impôt.
Après les comparaisons internationales sont périlleuses du fait notamment des systèmes sociaux en place ou des différence démographiques. Mes cotisations retraites ou santé sont des formes de revenus différés, ce qui est la définition de l'épargne, même si je la mets pas volontairement de coté. De même, je paye des impôts pour la crêche de mon gamin et pour financer son université gratos dans quelques années. Les situations ne sont pas les mêmes d'un pays à l'autre. Si demain je touche mon salaire brut et que je dois payer les écoles et la santé, je ferai beaucoup plus d'épargne volontaire CQFD.
Enfin, les chiffres de la compta nationale ne varient pas depuis des décennies on est un des pays développés qui épargne le plus (d'ailleurs sans doute car au fond on sait qu à la retraite on aura pas grand chose et qu'il y a la peur du chômage tout le temps...).C'est ce qui fait par exemple qu on puisse être aussi endetté au niveau national, les investisseurs internationaux savent bien qu'on en a plein dans l'assurance vie et le livret A (entre autres).
Ceci étant dit, il est clair que ce sont des masses de gens qui après avoir filé 1000€ de loyer pour leur 2 pièces doivent pas avoir grand chose en fin de mois. Cela ne payant que peu d'impôt direct, c'est bien le prix de l'immobilier le problème numéro 1 et là encore c'est une différence à l'international.
a écrit le 16/10/2015 à 13:34 :
Qu'on nous propose des placements qui rapporte et peut être qu'on épargnera plus !
Bloquer de l'argent qui ne rapporte rien à quoi çà sert ?
a écrit le 16/10/2015 à 8:36 :
Bien-sûr que nous subition une pression financière on arrête pas de payer on nous augmente tout mais parcontre les samares n augmente pas comment voulez vous qu on y arrive
a écrit le 15/10/2015 à 15:07 :
Cette étude n'a pas de sens puisque rembourser un prêt immobilier constitue une épargne puisqu'une fois remboursé, votre bien vous appartient et constitue donc votre patrimoine. Le patrimoine étant le cumul de votre épargne.
a écrit le 15/10/2015 à 14:24 :
Tant que l'ETAT et ceux qui vivent dessus aura d'aussi gros besoins non seulement le contribuable moyen ne pourra mettre du pognon de côté mais sa "conso" ralentira et la croissance globale due à ce seul moteur se refusera de démarrer.
a écrit le 14/10/2015 à 9:52 :
Je suis à la retraite depuis presque 3 ans;J'étais cuisinier et j'ai été restaurateur,je suis de tout coeur à les gens de ma profession car ils sont en première ligne,bon courage à eux tous
Réponse de le 16/10/2015 à 1:35 :
t'es sérieux ou tu blagues ? et les docteurs et infirmières qui te soignent ou les policiers qui te protègent, et les profs qui t'ont éduqué, ils sont pas en première ligne ?
Réponse de le 22/10/2015 à 10:17 :
réponse à étonnement;Je suis de tout coeur avec les personnes que tu cites ,par contre moi je parle du privé.Les gens dont tu parles je les admirent car ils s'investissent;Les restaurateurs aussi s'investissent et ils seront toujours en première ligne,quand les gens doivent réduire leur portefeuille,c'est mon point de vue.
a écrit le 12/10/2015 à 14:04 :
comme quoi, si nous étions mieux payés, nous relancerions l'économie car nous irions plus souvent au restaurent, nous louerions des gites pour le week end et nous achèterions des chaussures neuves ....... et tant d'autres choses .......(faites passer le message)
a écrit le 11/10/2015 à 23:09 :
Heureusement ma future épouse à avorter en 1994:
=> un consommateur forcé en moins.
un rival chômiste 20 ans plus tard , éliminé dans l'oeuf...
a écrit le 10/10/2015 à 21:47 :
Rassurez vous les socialistes sont la pour dépenser votre épargne sans compter ...
Demandez à don bartolone et ses 14000 euro / mois qui est visé par une procédure judiciaire ...
a écrit le 09/10/2015 à 23:59 :
Cela semble quelque peu contredire les conclusions de l'INSEE publiés ici-même il y a une semaine et qui parlaient d'un bond du pouvoir d'achat ( bien qu'à 1.7%, ce "bond" soit relatif )
Si le pouvoir d'achat progresse et que 42 % des Français ont du mal à finir le mois, que 25 % n'arrivent pas à épargner quelques euros, cela laisse dubitatif sur l'état du pays.
Personnellement compte tenu de ce que je constate ( et notamment l'inflation des prix alimentaires, bien loin de ce qui est officiellement annoncé, j'ai plus confiance dans cette étude que dans les communiqués de l'INSEE.
a écrit le 09/10/2015 à 23:48 :
Cela semble quelque peu contredire les conclusions de l'INSEE publiés ici-même il y a une semaine et qui parlaient d'un bond du pouvoir d'achat ( bien qu'à 1.7%, ce "bond" soit relatif )
Si le pouvoir d'achat progresse et que 42 % des Français ont du mal à finir le mois, que 25 % n'arrivent pas à épargner quelques euros, cela laisse dubitatif sur l'état du pays.
Personnellement compte tenu de ce que je constate ( et notamment l'inflation des prix alimentaires, bien loin de ce qui est officiellement annoncé, j'ai plus confiance dans cette étude que dans les communiqués de l'INSEE.
a écrit le 09/10/2015 à 12:51 :
dans la comptabilité nationale il est souvent évoqué que le remboursement d'emprunt immobilier est considéré comme une épargne. Est ce le cas dans cette statistique ?
a écrit le 09/10/2015 à 12:47 :
@Hello mon coco - Tu finiras bien par chopper un cancer ou un truc comme ça... rira bien...
Réponse de le 10/10/2015 à 11:14 :
Il oublie de mentionner les impots qu'il reverse
a écrit le 08/10/2015 à 17:59 :
célibataire trentenaire, 3000 euros de revenus par mois, capacité d'épargne 2000 euros mensuel et cela depuis presque 8 ans, c'est injuste je sais.
Réponse de le 09/10/2015 à 20:14 :
Ouais bof...
Réponse de le 10/10/2015 à 13:21 :
Vous devriez vos réveiller. je touche deux fois moins, et juste le loyer, EDF, assurance, impôts représente plus de 900 euros./mois... Vous manger pus du tout et avez droit à ne évasion fiscal pour pouvoir économiser autant?
Réponse de le 15/10/2015 à 9:32 :
Vous devez donc vivre comme un smicard en gagnant 3000 balles par mois.
Vous en faites quoi de votre fric ? Vous le mangez ?
Réponse de le 20/10/2015 à 10:33 :
Nourri,logé,blanchI?Oublié pour les impôts locaux?Je n'en crois rien.Le mensonge est trop gros.
Réponse de le 15/09/2017 à 23:26 :
S'il s'agit de 3000 euros net apres taxes / imposition, cela represente 1000 euros de charges personnelles par mois (logement, alimentation, transport, loisirs), soit quelque chose de tout a fait envisageable et realisable !
a écrit le 08/10/2015 à 13:27 :
Tant que la rente immobilière ponctionnera les revenus des ménages par des loyers et des prix d'achat exagérés pour des logements globalement de médiocre qualité dont la plupart sont à rénover car hors normes ou construit avec le matériau le plus énergivore, le béton, la consommation ne pourra redémarrer, il suffirait de baisser de 15% les tarifs de l'immobilier (prix de 2007-2008) ce qui ne ruinerait personne pour libérer ces sommes pour la consommation, la rénovation, les loisirs.
D'autre part il faut en finir avec le logement social tel qu'il est produit aujourd'hui comme il y a 40 ans ... et miser sur les coopératives d'habitation ...
a écrit le 08/10/2015 à 10:37 :
je viens de consulter le site indiqué :
Cela dépend de la personne qui écrit: si elle veut insister sur le groupe, le sujet reste singulier; si elle veut insister sur les éléments du collectif, le sujet devient pluriel.

En l’occurrence le majeur concerne bien les français et non pas la moitié
a écrit le 07/10/2015 à 11:53 :
Pendant ce temps, des milliardaires se goinfrent , accumulent , amassent à n'en plus finir avec la complicité des politiques incapables de mettre en place un répartition des richesses plus équitable
Prenez 50% de 1 million , il reste 500000 euros
Prenez 10% de 1000 euro, il reste 900 euros
Alors pourquoi nos politiques ne sont pas fichus de mettre des tranches proportionnelles au de 45%
Quel monde absurde!!!!
Réponse de le 09/10/2015 à 15:56 :
Super mais avec votre logique, tout le monde veut gagner 1000 euro voire moins et c'est comme ça qu'on devient un pays du tiers monde..."Fabriquez des pauvres car il y a des chances qu'ils votent à gauche, importez en si vous n'en avez pas assez, mais ne créer pas de riches car à terme ils pourraient voter à droite..." Vieille devise Miterrandienne...
Réponse de le 10/10/2015 à 13:24 :
Celui qui touche 1 000 000 peut toujours s'acheter une voiture par mois, alors que celui qui touche 1 000 n'arrive même pas à manger. A mon sens il faudrait plafonner les salaires max (primes comprises) au même titre que les salaires minimum... 10000 euros max par mois serait bien !
Réponse de le 10/10/2015 à 21:52 :
Vous êtes complètement à la ramasse , l'impôt n'a jamais été aussi concentré . 0,1% des ménages les plus aisés représentent 10% de l'IR. (37000 ménages ) . Les milliardaires eux sont défiscalisés via leur société et une fois qu'ils la vendent , ils transfèrent leur capital vers un des nombreux paradis fiscaux légaux européens ...
Réponse de le 15/10/2015 à 9:36 :
C'est sûr que l'après guerre avec des taux au delà de 80% aux USA et en France a créé une société de pauvres ! Il faut savoir sortir un peu de l'idéologie de temps en temps...

La période de l'histoire la plus faste du millénaire a eu lieu lorsque l'IR était au plus haut. Ce que je veux dire c'est pas que ça suffit d'augmenter l'IR, mais plutôt qu'il n'y a que très peu de corrélation entre les deux valeurs (si tout les pays agissent dans le même sens bien sûr...).
Réponse de le 16/10/2015 à 14:46 :
il faut nuancer énormément cette affirmation des taxations US. Si en affichage c'est vrai, en, réalité seules les salaires étaient taxés à ce niveau pas les revenus du capital. Je vous le donne en mille, les grosses fortunes ce sont payées alors en dividende et plus en salaire...Ca a pu donc durer vu que ça n'embêtait pas grand monde...Par ailleurs, le monde n'était pas aussi ouvert et pas d'internet, le monde a changé mon ami. Vous oubliez également un gros impôt, la CSG sans parler du niveau des cotisations sociales, alors 45% c'est une petite blague déjà en France.
Les personnes que vous ciblez étant les plus mobiles, il faut quelque part obtenir leur acceptation de contribuer plus que les autres pas les assommer et les faire fuir.
Attendons de voir 2017, si ou une candidate sera capable de pondre enfin la grande refonte fiscale attendue par tous les citoyens qu elle que soit leur niveau social.
a écrit le 07/10/2015 à 11:29 :
"Plus de la moitié des français épargne ..."

Je suis désolé, mais ce sont les français qui épargnent et pas la moitié ; écrivez donc épargnent. Vous devez faire partie de cette génération qui n'a pas eu (ou très peu) de cours d'orthographe et de grammaire
Réponse de le 08/10/2015 à 0:30 :
Non, c'est également correct :
http://www.logilangue.com/public/Site/clicGrammaire/CollectifAccord.php
Réponse de le 08/10/2015 à 1:15 :
Voilà ce qui s'appelle un jugement hâtif.

Quand le sujet est un nom de fraction suivi d'un complément, le verbe s'accorde généralement avec ce nom et non avec le complément, même si l'accord avec le complément est aussi possible. (http://grammaire.reverso.net/4_1_11_accord_du_verbe_avec_un_seul_sujet.shtml)

Vous devez faire partie de cette génération qui aime étaler son savoir sans prendre le soin de vérifier ses sources.
Réponse de le 09/10/2015 à 12:48 :
Les illettrés donnent des leçons d'orthographe maintenant ? On aura tout vu...
Réponse de le 11/10/2015 à 12:53 :
Et puis c'est simple même sans livre de conjugaison:
quel est le sujet : la moitié des français et non les français.
DONC comme c'est LA moitié des français c'est singulier pas pluriel !
( sans vouloir vous vexez, c'est ma petite sœur de 12 ans qui m'a montré votre erreur JS78)
a écrit le 07/10/2015 à 8:32 :
Tiens, c'est marrant, ça coïncide quand même vachement avec "l'embellie" du secteur de l'immobilier français (triplement des prix, doublement des loyers alors que sur la même période les salaires augmentaient péniblement de 15%), et tiens, c'est drôle, ça colle puisque le logement est le premier poste de dépenses des Français (quand votre poste n°1 prend x2 ou x3, il est possible que ça ait une conséquence sur la consommation et l'épargne, mais bon, tant que les baby-boomers peuvent faire des plus-values de 250%, peu importe).

Et tiens, c'est drôle aussi, on est moins bien lotis que l'Allemagne et l'Espagne, ou prix et loyers des logements sont beaucoup plus bas.

Mais ça doit être un hasard.
Réponse de le 15/10/2015 à 9:45 :
tout a fait. mais c est le logement cher est une politique voulue: ca profite a ceux qui sont le plus important electoralement (et dont nos ploliticien sont les plus proches vu leur age) : les vieux
a écrit le 07/10/2015 à 7:42 :
Comment épargner quand on se fait saigner par l'état qui augmente sans cesse ses prélèvements de façon directe ou indirecte, que les revenus stagnent et que les prix augmentent ?
ça doit être ça le "modèle français" tous appauvris mais égaux selon le socialisme de nos élites bien au chaud avec leurs mandats électoraux.
Réponse de le 07/10/2015 à 10:22 :
Vous faites partie de la minorité des vaches à lait qui paient toujours plus d'impôts.Vilain riche de la classe moyenne! La majorité des Français n'en paient pas ou voient leur imposition diminuer.
a écrit le 07/10/2015 à 6:51 :
Bon, à titre perso, je rembourse mes dettes, donc je n'épargne que très peu... mais comment faire pour épargner quand on voit les salaires de misère que les français touchent? Hormis certains... et la paranoïa de ce gouvernement quand il parle des salaires moyens....à 2200 euros par mois!!!!!! Chez nos voisins européens, le salaire moyen tourne autour de 3000/3500 euros par mois....les français sont comme la compagnie AF, en déroute. Notre pays va mal mais Hollande garde le cap!
Réponse de le 10/10/2015 à 13:38 :
Actuellement dans notre pays, il suffit de rester au chômage, et dû coup avoir droit aux transports gratuit (économisant les frais d'une voiture), on a aussi droit à l'APL se faisant on ne paye pas de loyer, les aides nous paye aussi l'électricité, internet, la redevance TV, on ne paye pas d'impôts, on va manger grâce aux banques alimentaires, et dû coup on peut économiser le RSA que l'état nous verse à rester chez soit Autrement (comme moi) vous vous trouvez un travaille et là c'est la galère car vous payez pour toutes ces aides dont vous n'avez jamais droit et vous ne pouvez pas économiser... Jusqu'à ce que votre entreprise vous virent dans un plan économique...
Réponse de le 14/10/2015 à 9:37 :
Enfin à l'étranger nous n'avons pas les mêmes prestations en sécurité sociale (visite de routine chez un médecin à 60€, remboursée 20€ par ma mutuelle, et un sirop pour la toux à 15€, non remboursé. Imaginez donc le reste des prestations médicales...) et l'éducation est totalement hors de prix. Et pour avoir une retraite on doit aller dans le privé. Et je ne vous ai parlé que de 3 points. Donc avant de comparer les salaires, il faut aussi comparer le coût de la vie, et surtout les habitudes de consommation. Je gagne 1500€ net par mois et j'épargne au minimum 150€/mois, souvent plus.
a écrit le 07/10/2015 à 4:44 :
Il n'y a pas besoin de faire une étude pour constater que près de la moitié des français n' arrive pas à épargner plus de 50 euros par mois ! Les dépenses obligatoires (logement, énergie, alimentation, habillement, assurances, impôts locaux, téléphone, frais de transport, ...) ou presque (voiture, internet, ...) croquent allègrement les "recettes".
a écrit le 07/10/2015 à 2:16 :
@ BONJOUR : grâce à notre Grand Timonier nous avons déjà du mal à boucler nos fins de moi, comment voulez vous que nous puissions épargner ne fusse que 50euros
a écrit le 06/10/2015 à 23:21 :
plus forte pression que les allemands, peut-être (même s'il y a bien plus de travailleurs pauvres en Germanie qu'en France, que le taux de pauvreté global est aussi plus élevé outre-rhin et que les taux d'épargne nationaux sont équivalents en France et Allemagne).

plus forte pression qu'en Espagne, c'est louche (25% de chômage espagnol, au moins 35% de travailleurs ibères pauvres contre 6% en France, taux d'épargne national plus faible en Espagne...).

le fait que la France a plus d'enfants (2 enfants par femme en France contre 1,3 en Espagne et Allemagne) doit jouer.
Réponse de le 08/10/2015 à 3:07 :
Si je suis bien votre raisonnement ? Implicitement (pour explicitement manifestement vous avez une certaine "retenue" qui est tout à votre honneur (sic) Au final, ça irait plutôt bien en France ... par rapport
à tel ou tel ? Genre quand je me regarde je me désole, mais quand je me compare (comme ça m'arrange) je me console ? Diagnostic . MAIS OUI, VOUS ÊTES SOCIALISTE ! Félicitation !
a écrit le 06/10/2015 à 23:16 :
50 euro par mois ? Soit 600 euro par an à 0.75% de taux d'intérêt (livret A) ça donne une "valorisation de l'épargne de : 4.50 euro ? Et ce, DÈS LA DEUXIÈME ANNÉE ? C'est ainsi que les très très tout petit ruisseaux vont faire de minuscules, minuscules rivières ? Hein ? Ben tsé ....
a écrit le 06/10/2015 à 19:56 :
C'est ça de vouloir améliorer le niveau de vie des gens et participer à la création d'une Europe qui met en compétition les bas salaires...

Un moment donner, il va falloir choisir entre : on fait la courses à c ki ki ka le plus gros PIB et la moins grosse dette ou on organise notre avenir pour sortir par le haut.
a écrit le 06/10/2015 à 19:47 :
Tout augmente, Impôts, taxes, redevances mais pas les salaires. En 2015 le chiffre affiché pour une baguette de pain est le même qu'en 1990, sauf que c'est en euro. Les revenus n'ont pas augmenter de meme
Réponse de le 16/10/2015 à 15:15 :
f
Réponse de le 16/10/2015 à 15:24 :
faut arrêter le misérabilisme, mes parents cadres moyens en 1990 gagnaient 10000F net. Soit aujourd hui 1500€, à peu de chose prêt le smic brut...Et puis vous prenez le prix du pain qui devait encore être administré, mais regardez dans votre maison tout ce que vous avez et que mes parents n'auraient jamais pu se payer à l époque, allez sur le net voir le prix des billets d'avions ou des séjours que l'on ne pouvait que gagner à la Roue de la Fortune ou en gagnant au Loto. Que tout soit pas rose ok, que vous ayez vous ou des proches des difficultés ok, mais faut arrêter de tout noircir
a écrit le 06/10/2015 à 19:42 :
on apprend en 1ere annee de microeconomie que l'homoeconomicus arbitre entre travail et loisir
bon, le francais a fait le choix ' macroeconomique' du loisir et de l'oisivete, alors il ne peut pas tt avoir, hein!
Réponse de le 16/10/2015 à 15:29 :
on apprend en première année de micro que la concurrence pure et parfaite n'est qu'une abstraction et que donc la micro également. On peut donc définir la micro comme une sorte de loisir ou de sport cérébral, amusez vous bien, perso ça m'a passé....
a écrit le 06/10/2015 à 18:50 :
Si les français épargne n’est-ce pas parce qu’on dit l’Etat crée l’amploi et surtout le chômage. On serait des modèles de croissance par la demande sans offre ? On ferait dans la croissance fonctionnaire ? Ne devrait-on supprimer le gaucho pour préserver les abeilles ? On ferait fortune dans les palais à fabriquer le chômage ? On jouerait à la France qui perd, on ferait des TIGRE DE PAPIER, on serait à bumf économy classée 2ème en bucreaucratie ? Ne fait-on pas des perd la Victoire qui ne prennent pas les indemnités ? Dans le Nord, on ferait des veaux euh et la région voterait plus au fn, est-ce parce que les migrants de Calais méprisent la France qui ne serait pas un modèle des droits, ou bien parce qu’on investit dans le vrac mais pas dans les conteneur, la valeur ajoutée industrielle on ne connait pas alors que des diplômés deviendraient chevriers ? On pourrait imaginer un léger découennage alors qu'on parle dégraisser, on aurait des bourrelets, on ferait des lardons?
a écrit le 06/10/2015 à 18:30 :
Les français épargnent mais ne seraient pas épargnés en étant au four et au moulin, alors qu’on parle d’une république des planqués, ne fait-on pas des déserteurs directeurs, on n’est pas au front ! On parle de QE, de chômage et de PIB vers le bas, sommes-nous chez Rastapopoulos, Zapata ou bien Mitsuhirato, on parle de flèches et de faillites record, on ne serait pas des flèches en croissance ? La croissance mexicaine n’est-elle pas meilleure que celle de la France, ne devrait-on penser à des réformes de structures, on ferait dans l’instabilité monétaire et les relances budgétaires à faible croissance ? On pourrait imaginer des grands travaux comme des bateaux sans clients, des autoroutes vides, des tunnels sous les alpes, on pourrait faire des ateliers généraux, on ferait creuser des trous puis les reboucher, des musées à veaux alors qu’on irait caresser le derrière des vaches ? On aurait une industrie à faible valeur ajoutée, on ferait des emplois au rabais en sous qualification, il faudrait devenir bête pour obtenir des promotions ? On parle de Théodules, a-t-on trouvé le petit Théodule la tête dans un panier à la mode républicaine, le petit Damien et le petit Ravaillac et le petit Villain ? On aurait des ostalgies, c’est la nostalgie de l’Est ou bien de l’Ost, par exemple sous l’Occupation on parlait des chevaliers de la France. On parle de Capitaines, est-ce d’industries faibles, de capitalisme sans capital ou bien de pédalos ou du Capitaine Caverne qui dit paf l’Etat ? Aux usa les citoyens renverraient des fonctionnaires, en France des fonctionnaires renverraient les salariés productifs au chômage ? La croissance américaine serait plus forte, il y aurait 15% d’administration au pib contre 25 en France, le pib fonctionnaire, c’est quoi ? On aurait une droite aux démocrates, aux élections y aura-t-il une droite molle ? Ne sommes-nous pas les modèles de la magie keynésienne, on aurait une économie sociale administrée avec des marchés garantis et grosses commissions et nombreux cabinets qui feraient des relances, on ne serait pas dans l’économie de marché ?
On aurait des professeurs émérites qui prônerait que l'austérité est du gâchis, mais les excédents permettent de faire plus de croissance en Allemagne.
Réponse de le 11/10/2015 à 10:17 :
bonjour arrêter de vous plaindre un peu
je ne gagne pas des million par mois et pourtant avec le SMIC que je gagne depuis 20 an j'arrive a épargner quelque sorti raisonnable
en étant jeune j'ai tout de suite mi l'argent de côté j'ai tout payé moi même permis a 19 an voiture a 20 an et dans 1 an j'aurai payé la maison (90m²) il reste des travaux mais sa me suffit bien c'est vrai aussi je ne vis pas a Paris
la plupart des personne se plaignent mais s'il faisaient un peu plus attention il arriveraient a épargner
DVD jeu vidéo...livre dans les vide grenier ou les dépôt vente bien moins chère pourquoi vouloir que du neuf ?et les téléphone portable a 400€ quand on ne gagne pas beaucoup c'est du gaspillage on en trouve a 30€ c'est vrai il ne va pas sur le net mais bon c'est pour téléphoner pas pour jouer sa bouffe de la batterie en plus .......
c'est comme le chauffage quel température chez vous? 20° ou plus pourquoi chauffer autant 19° sa suffit mettez un pull de plus
et la télé en veille débranchez là .....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :