Pour le programme de Macron, il faudra encore attendre un peu

 |   |  706  mots
Les premières propositions économiques seront présentées au début du mois de mars.
Les premières propositions économiques seront présentées au début du mois de mars. (Crédits : ROBERT PRATTA)
Selon l'entourage du fondateur du mouvement En marche, les premières propositions économiques seront présentées début mars. Fil conducteur, libérer et protéger.

Pressé par ses partisans, ses rivaux et ceux qui hésitent, de dévoiler avec précision son programme, notamment dans le domaine économique, Emmanuel Macron joue un peu la montre.

" Notre mission n'est pas de faire des slogans, mais de bâtir un programme qui transforme la France. Nous ne voulons pas annoncer des mesures fortes qui seront ensuite amendées sous la pression, effacées des sites Internet de campagne, notre volonté est de transformer l'économie en profondeur, en tenant les promesses que nous formulerons avec précision d'ici peu ", explique-t-on dans l'entourage du fondateur du mouvement En marche.

Quand ? Les mesures économiques seront dévoilées début mars, puisqu'il faut encore un peu de temps à l'équipe dirigée par l'économiste Jean Pisany-Ferry pour " digérer " les informations, les requêtes recueillies par les partisans de l'ancien ministre de l'Économie de François Hollande.

" Cette demande pressante, bien évidemment légitime de la part des citoyens, ne nous obligera pas à accélérer notre tempo. Nous voulons prendre le temps de la réflexion pour que notre programme soit à la fois cohérent, pragmatique, réalisable ", explique-t-on au 99 rue de l'Abbé Groult, le quartier général d'En marche, tout en rappelant qu'Emmanuel Macron formule depuis novembre une série de propositions et d'axes stratégiques lors de ses déplacements à travers la France, en particulier sur l'économie, le soutien à l'agriculture. Entre autres.

Un fil rouge, protéger et libérer

En attendant de connaître avec davantage de détails ce programme économique, on en connait déjà le fil rouge : libérer et protéger, quel que soit le secteur concerné, le métier, le statut. Un fil rouge qui ressemble étrangement à un slogan...

Pour lutter contre le chômage de masse qui frappe la France depuis la crise de 2008-2009 - près de six millions sont actuellement inscrits à Pôle emploi -, Emmanuel Macron et son équipe ont des idées sur la façon de procéder. Leur idée part du constat suivant : le travail change, se transforme notamment sous les coups de boutoir des bouleversements technologiques. En revanche, les modes de régulation ne se transforment pas. Il faut donc repenser la façon dont le travail est encadré pour faire face aux questions liées à la remise en cause du salariat - actuellement 70% des embauches sont des CDD de moins d'un mois - et à la montée du travail indépendant. Selon l'équipe d'En marche, les 50 modifications apportées depuis quinze ans au Code du travail n'ont pas apporté la preuve de leur efficacité.

Plusieurs mesures sont déjà connues

Une série de mesures sont d'ores et déjà sur la table. Comme François Hollande l'a déjà annoncé en 2015, Emmanuel Macron souhaite transformer le crédit d'impôt compétitivité et emploi (CICE) en allégements de charges pérennes. Pour relever le pouvoir d'achat et abaisser le coût du travail, il plaide aussi pour la suppression des cotisations salariales chômage et maladie, compensée par une hausse de la CSG pour ne pas grever les comptes sociaux, et augmenter la prime d'activité. Selon les calculs des économistes d'En marche, ces mesures, qui consistent à élargir l'assiette de la protection sociale, doivent réduire de 4% le coût du travail au niveau du SMIC et apporter un gain de pouvoir d'achat de 100 euros par mois à ceux qui touchent le SMIC.

Un projet ambitieux car complexe

Pour libérer les énergies tout en protégeant les citoyens, En marche propose la création d'une Sécurité professionnelle pour les salariés, les indépendants et les fonctionnaires afin de faciliter les passerelles entre les mondes, une simplification de la formation professionnelle, un bonus-malus pour les entreprises qui entretiendraient la précarité, à l'exception de celles qui ont une activité saisonnière.

En clair, Emmanuel Macron et son équipe réfléchissent à la meilleure façon de préserver les revenus et la protection sociale quand il y a une perte d'activités. Le projet est ambitieux et relève du casse-tête. C'est probablement la raison pour laquelle Emmanuel Macron prend le temps de la réflexion.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/02/2017 à 16:59 :
Nous critiquons le poids de la dépense publique, mais que savons-nous ? Les médias nous renseignent si peu que nous ne savons pas hiérarchiser les dépenses. Il est également important pour les journalistes de connaître le ressenti du lecteur. C’est pourquoi une tribune de libre expression a un rôle très important. Habituellement, "les échos" par exemple laissent une large place à ceux qui souhaitent s’exprimer. L’absence de cet espace de liberté manque en ce moment. Les habitués interprètent la soudaine disparition des commentaires d’articles comme une atteinte au respect du lecteur. Le silence qui persiste est perçu comme un signe de mépris. Ceci montre la grandeur de la mission du journaliste. Nous avons besoin d’un lien avec un organe de presse qui marque ainsi son objectivité. C’est rare donc précieux. Nous retrouverons sans doute plus tard je pense ce lien indispensable.
a écrit le 13/02/2017 à 17:17 :
Pas besoin d' attendre...le programme de Macron c' est celui de Hollande : on connaît merci : 6 millions de chômeurs, une dette de délire, des stages de 500 000 chômeurs pour cacher la misère, 9 millions de pauvres. C'est Macron qui a inspiré ce programme en tant que conseiller de Hollande !!!
a écrit le 13/02/2017 à 14:22 :
Encore un ralliement. En Marche !

Alain Juppé ne s’en est pas formalisé… bien au contraire ? Sur son blog, Marik Fetouh, un des proches collaborateurs d’Alain Juppé à la mairie de Bordeaux, voit une continuité dans son nouvel engagement présidentiel : les idées d’Emmanuel Macron, explique-t-il, « sont en total accord avec mes convictions. Sur les questions sociétales, il se situe à mon sens dans la droite lignée d’Alain Juppé, qui a été le premier à être informé de ma démarche ».

Marik Fetouh est adjoint à la mairie de Bordeaux « en charge de l’égalité et de la citoyenneté », ce qu’il traduit lui-même par cette liste à la Prévert : « droit des femmes, relations avec les cultes, lutte contre le racisme, l’antisémitisme, l’homophobie, dialogue inter-culturel, et questions mémorielles notamment ».

Fondateur du premier centre LGBT (Lesbiennes, gays, bisexuels et Trans) à Bordeaux, il pourrait même rejoindre l’organigramme de campagne du patron d’En Marche !

Il a expliqué dans un entretien au Figaro qu’il comptait apporter son « expertise sur la laïcité, la lutte contre les discriminations et la lutte contre la radicalisation ». Selon cet activiste, Alain Juppé « comprend parfaitement » sa décision. Il faut dire que depuis plusieurs semaines, de nombreux juppéistes ne cachent pas se sentir plus proches d’Emmanuel Macron que de François Fillon.

Si la nomination dans l’équipe de campagne se confirme, il est clair que le projet d’Emmanuel Macron sera très libéral sur les questions sociétales, à l’image des différentes actions, comme la Quinzaine de l’égalité, mises en place dans le fief d’Alain Juppé.

Marik Fetouh en profite d’ailleurs pour attaquer François Fillon sur un registre inattendu :

« Je ne pense pas que la France est un pays catholique et de race blanche. La culture française est diverse » déclare-t-il dans le même entretien au Figaro.

Un autre façon de dire ce qu’a affirmé son nouveau grand homme le week-end dernier à Lyon : «Il n’y a pas de culture française. Il y a une culture en France. »
Réponse de le 13/02/2017 à 15:19 :
Son programme est 100% libéral que ce soit sur le plan économique comme sur le plan sociétal. C'est pourquoi il peut en même temps proposer la dérégulation économique et l'amour libre, le patriotisme et Uber.
C'est un mouvement bien connu aux USA depuis des décennies mais qui est un OVNI politique pour les français, d'où les méprises, les doutes, les emballements comme les rejets à droite comme à gauche.

Ce qui différencie Macron de la plupart des libertarians US c'est la permanence d'un état fort qui assure les fonctions sociales de base, sur le principe qu'il ne sert à rien d'être libre si c'est pour être dans la misère.

Le créneau politique de ce genre de mouvement en France reste à démontrer mais il va se retrouver empêché à droite sur le plan sociétal et à gauche sur le plan économique. Entre Juppé et Valls, son espace serait nul. Entre Fillon et Hamon, il peut faire quelques voix, mais c'est purement circonstanciel.
Réponse de le 13/02/2017 à 15:38 :
comment comprendre ,
Quand cela arrange on demande l'exception culturelle Française Mr Juppe en fait partie

PUIS subitement il n'y a pas de culture Francaise ?????

POUR LAQUELLE DES DEUX FRANCES EST IL MORT A VERDUN
a écrit le 13/02/2017 à 10:56 :
Le programme de Macron commence à se révéler: il veut taxer "la rente immobilière", comprendre: augmenter les taxes foncières, mettre en place une taxation des loyers implicites des propriétaires occupants (Pisani Ferry, celui qui a proposé cette "révolution" au gouvernement actuel, est le responsable de son programme économique), bref un vrai programme de gauche, sans réduction de dépenses publiques mais avec un vrai matraquage fiscal, dans la lignée de ce qu'il a conseillé à Hollande au début du quinquennat.
a écrit le 13/02/2017 à 10:54 :
On sait déjà qu'il veut taxer l'immobilier et les retraités. Un début classique d'un politique
normal. Taxer et taxer encore sans même penser que l'on peut gérer notre état tentaculaire
en faisant des économies. Un état qui prélève 57 % de la richesse nationale , n'est -ce pas assez?
Réponse de le 13/02/2017 à 12:21 :
un etat qui consomme 57 % DU PIB est un etat totalitaire surtout que la liberte d'expression est de moins en moins vrai
a écrit le 13/02/2017 à 10:42 :
Pur produit du marketing mondialiste, il élude totalement les problèmes cruciaux que sont l'immigration massive, le communautarisme, l'islamisme rampant. Ces sujets sont devenus une préoccupation majeure et auront beaucoup d'importance dans la campagne au vu de ce qu'il se passe actuellement en France. Ce monsieur se veut anti système alors qu'il a été créé par le système et catapulté pat FH pour maintenir coute que coute la gauche au pouvoir.
a écrit le 13/02/2017 à 8:36 :
Un beau parleur ,de beaux mots, une gueule d ange et de premier de la classe ,un savoir faire avec les paroles et les gestes et pourtant comme disait Coluche : circulez il n y à rien à voir !!!attention !!!bobo?????attendons le programme avant de nous emballer !!
a écrit le 13/02/2017 à 3:52 :
Il faut reconnaitre une chose au micron. Il sait embobiner les gens. Vous me retorquerez, c'est facile vu le nombre de lobotomises en France. En fait vous aurez raison.
a écrit le 12/02/2017 à 23:35 :
L'équipe de Macron s'est donné rendez vous pour défendre leur mentor... C'est sur leurs temps de travail? car cela s'appelle "emploi fictif" vous savez la boule puante sortie par Macron pour éliminer Fillon. Bon sinon j'ai beau lire ce qu'ils appellent un programme... on dirait qu'ils viennent ici pour tester les réactions.... alors en voilà une .... RIEN... toujours RIEN et encore RIEN... que de petites mesurettes à la Hollande ! Si c'est avec cela qu'il compte redresser la France, j'ai peur qu'il n'arrive à redresser qu'une petite chose....
a écrit le 12/02/2017 à 21:47 :
Le seul atout de Macron, pur produit des élites de l'ENA, est d'être adossé à des degrés divers aux 3 entreprises suivantes : Groupe France Télévision, Groupe Radio France, Agence de Presse d'Etat AFP, 3 entreprises contrôlées à 100% par l'Etat Français.
Il suffit de suivre ou d'écouter les reportages sur Macron : une vraie lune de Miel !!
Des journalistes tellement dévoués avec une telle béatitude ridicule et sans ancun avis critique que cela en devient comique. Vive l'Etat tout puissant à défaut de Dieu ...


!!
a écrit le 12/02/2017 à 19:57 :
Il est plus équilibré, réaliste et sensé que les autres. Propositions Macron : Social : fin des 35 heures pour les jeunes, durée légale du travail moindre après 50 ou 55 ans, supprimer les cotisations chômage et maladie payées par le salarié et augmenter la CSG, sauf pour les petites retraites et les indemnités chômage, nationaliser l'assurance-chômage et accorder le droit au chômage pour les indépendants après 5 ans d'activité et pour les salariés démissionnaires (une fois tous les 5 ans), proposer une retraite à la carte, supprimer le RSI, transformer le Cice en une baisse de charges pérenne pour tous les types d'entreprises, accorder 10 points de charges patronales en moins pour tous les emplois au SMIC, renforcer les négociations sociales au niveau des branches et des entreprises, instaurer un bonus-malus sur les contrats courts, renforcer l'incitation au retour vers l'emploi en augmentant la prime d'activité, « aller au bout » de la réforme des prud'hommes (instaurer un plafond et un plancher, en fonction notamment de l'âge et de l'ancienneté du salarié, pour les indemnités versées en cas de licenciement abusif), réformer la formation professionnelle ; augmenter de 50 % la prime d'activité.

Fiscalité : pour plus de stabilité fiscale, « ne pas toucher un impôt plusieurs fois dans le quinquennat » ; réformer l'ISF pour en faire un « impôt sur la rente immobilière ».

Santé. Aucun déremboursement de soins et un remboursement à 100% par la Sécurité sociale pour les maladies chroniques, les lunettes, les prothèses auditives et dentaires à l'horizon 2022, mettre fin aux déserts médicaux en multipliant les maisons de santé, réformer l'hôpital (décloisonner les relations entre le public et le privé et réformer les tarifications), vendre les médicaments à l'unité pour mettre fin au gaspillage

Education : réformer la carte scolaire, donner la priorité au primaire et à la fin du lycée, investir massivement dans les quartiers les plus en difficulté, notamment en payant « beaucoup mieux » les enseignants, en dédoublant les classes en dernière année de maternelle et pour les deux premières années de primaire.

Sécurité : embaucher 10.000 policiers et gendarmes entre 2017 et 2020, rétablir la police de proximité et un dispositif de renseignement territorial, formation volontaire de 30.000 à 50.000 jeunes femmes et hommes pour la réserve opérationnelle.

Institutions : supprimer les départements dans les zones les plus urbanisées et structurées par des métropoles, tout en les maintenant dans les zones les plus rurales.

Europe : préserver les accords de Schengen, renforcer l'agence Frontex en mobilisant 5.000 gardes frontières européens, créer un système de renseignement commun, « voire à terme une police commune pour le crime organisé et le terrorisme ».

Environnement : réduire les avantages accordés à l'industrie du diesel, en leur permettant par l'investissement de « progressivement se transformer », instaurer un « marché unique de l'énergie » européen, réduire progressivement la production nucléaire.

Culture. offrir à tous les jeunes à leurs 18 ans un "pass culturel" de 500 euros, financé par l'Etat, les diffuseurs et les Gafa (Google, Apple, Facebook et Amazon).
Réponse de le 12/02/2017 à 23:21 :
Oui, je ne vois aucun financement de toutes ces mesures, sauf l'augmentation de la CSG qui ne suffira pas.
Pour l'instant Mrs Hollande et Macron ont vidé les caisses, il y a plus un rond, et pour quel résultat ...
Réponse de le 13/02/2017 à 10:52 :
En somme dépenser de l'argent qu'il n'a pas.
Et il en dépensera d'autant plus que sa fameuse boule puante sur les emplois fictifs nous "gratifie" déjà d'une remontée des taux sur la dette.
Un Hollande bis.
Réponse de le 13/02/2017 à 13:51 :
Vous avouerez : c'est quand même un peu léger comme programme : quelques mesurettes techniques prises avec la boîte à outils du President actuel. Mais rien sur où la France en sera dans cinq ou dix ans.... Ce que Macron demande aux Français, c'est de lui signer un chèque en blanc. Non merci, on a déjà donner en 2012 ! Cela ne va quand même pas durer 5 ans de plus !!!
a écrit le 12/02/2017 à 18:28 :
Deux choses me gênent concernant En Marche. On parle de solutions miracle qui sont des leurres au lieu de s’attaquer aux causes des problèmes avec de vraies nouvelles idées. Je parle des cotisations sociales et chômage à remplacer par de la CSG, encore une et je parle de la position de la France par rapport au dictat Allemand en Europe et de ces conséquences sur notre dévaluation sociale qui s’accroit de jours en jours.
a écrit le 12/02/2017 à 16:47 :
On avait déjà Mr Bayrou homme du centre provenant de la droite nous avons maintenant Mr Macron homme du centre provenant de la gauche tous les deux semblent utiliser les médias à leur profit et exceller dans le rôle de Judas!
Réponse de le 12/02/2017 à 20:00 :
On a bien Marine d'extrême droite qui vire à gauche et Fillon de droite qui vire à l'extrême droite c'est bien plus acrobatique. La France est principalement gérée au centre et Macron est situé au centre gauche donc il est conforme aux attentes des français.
a écrit le 12/02/2017 à 14:42 :
Beaucoup d'éléments du programme de Macron ont déjà été dévoilés et sont très réalistes et prometteurs. Le soutien aux entreprises est nécessaire, tout comme aux agriculteurs de même que la baisse du taux d'endettement, c'est enfin une gestion saine. C'est beaucoup plus réaliste que les programme le Pen qui veulent une sortie de l'euro et vont faire exploser nos taux d'emprunt et nos dettes, ou de Fillon qui veut supprimer 500.000 fonctionnaires en 5 ans en plus des départs alors qu'il y a des besoins dans la police et les hôpitaux avec les personnes âgées.
Réponse de le 12/02/2017 à 18:11 :
@Réponse de Réponse à azer: il n'est pas question de se limiter à "voter républicain alors bah", mais de ne pas occulter un certain nombre de vrais problèmes, négligés par trop de candidats de quelque bord qu'ils soient et qui sont le signe d'un fort délabrement du pays "France". Et la politique de l'autruche ne résout rien et ne résoudra rien, alors autant s'y attaquer sans tarder. Mais sans programme précis de chaque candidat, le choix sera très difficile, tout en sachant que les promesses n'engagent pas grand onde hélas. Quant à taxer la rente immobilière, sans explication claire et précise de ce qui est réellement envisagé, impossible de se prononcer. Si c'est la résidence principale acquise après 20 ans ou plus de remboursement de prêts, c'est non.
a écrit le 12/02/2017 à 13:54 :
Le seul programme possible, c'est de réduire les dépenses publiques qui engloutissent 57% du PIB, soit entre 10 et 15 points de plus que les pays comparables au nôtre. Mais Macron a dit que pour soulager les entreprises (ce qui est effectivement nécessaire), sa solution était d'augmenter les impôts et en particulier la CSG. C'est à dire poursuivre la politique de Hollande qu'il a du reste inspirée. Est ce que les français veulent un deuxième quinquennat Hollande, je ne le crois pas et la mystification va être éventée avant le premier tour.
Réponse de le 12/02/2017 à 14:46 :
Macron réduit au contraire des impôts mais augmente l'assiette via la CSG ce qui est plus juste et nécessaire car c'est l'emploi le problème que n'a pas assez traité Hollande donc rien à voir. En aidant les entreprises et l'innovation on aide l'emploi donc les recettes et ainsi de suite.
Réponse de le 12/02/2017 à 14:48 :
Oui la situation économique est très mauvaise, et il convient d'y remédier au plus vite, avec réindustrialisation, baisse de la dette, baisse du chômage, baisse des impôts en particulier de la classe moyenne. Mais il ne faut pas oublier les problèmes majeurs que sont l'immigration trop forte, l'insécurité galopante et la presque sanctuarisation des coupables, le délabrement de l'école, l'effondrement du minimum de règles pour vivre dans une société en harmonie, la place de la France dans l'UE et le monde, la place de la famille, la culture française (eh oui cela existe, la France ne doit pas renier son histoire et ses spécificités). Sur tous ces points, c'est un vague méli-melo de phrases creuses, et non crédibles.
Réponse de le 12/02/2017 à 16:29 :
@Azer: vous pointez justement la difficulté de l'exercice : on ne peut pas tout faire en meme temps. Comment financer tous les objectifs que vous listez ?

Fillon ne se focalise que sur (i) reduction de la dette et (ii) reduction des charges pour les grandes entreprises. Et on finance notamment cela via une augmentation de la TVA = des impots.

Macron propose de (i) détaxer le travail et donc augmenter le pouvoir d'achat, (ii) reduction des charges sur toutes les entreprises et notamment les startups. Et on finance cela en taxant les rentes immobiliaires.

Arretons avec la demagogie et appelons un chat un chat. Entre ces 2 politiques, on doit choisir et arrêter ces convictions partisanes du type "j'ai toujours voté republicain alors bah..."
Réponse de le 12/02/2017 à 18:47 :
On parle de supprimer les cotisations salariales « maladie et chômage ». On réinvente le fil à couper le beurre. Beaucoup de gens imaginent qu’ils ne vont plus payer de cotisations. Il faut leur expliquer, qu’elles vont changer de nom car ils paieront la CSG à la place. Qu’ils regardent leurs feuilles de payes (on a déjà CSG1, CSG2 puis 3, puis CDRS, etc…). En plus je rappelle que cet impôt est assez génial, puisque qu’une bonne partie de la CSG est elle-même imposable (l’impôt sur l’impôt).
Pour les retraités qui ne sont pas revalorisés depuis des lustres et qui n’arrivent déjà plus à faire face. Ils auront eu la chance de payer pour les retraités quand ils étaient actifs, maintenant ils auront la joie de payer pour les actifs. C’est rigolo !
Plus largement, pour tous les salariés, au moindre nouveau déficit Chômage et/ou Maladie, on augmentera cette CSG et on finira par la détourner, comme on l’a déjà fait pour celle que l’on verse déjà.
Enfin, on va amplifier le sport national de Fraude (Travail au noir/ au gris/ Dessous de table, sous déclarations en tous genre).
a écrit le 12/02/2017 à 12:47 :
Ou en reformulant, que compte faire M Micron le mondialiste hors sol pour lutter contre les délocalisations autorisées par l' Union européenne via les articles 32 et 63 du TFUE qui prévalent sur ttes les dispositions de l' état français ..?

Que compte faire M Micron pour nous restituer les 9 milliards que nous perdons depuis la création de l' Union et notre appartenance à l' UE ..?

Que compte faire M Micron pour lutter contre l' endettement du pays qui est apparu lorsqu' on a remis la dette au privé, cad à ses amis banquiers ..?

Que compte faire M icron dès lors que la présidence de la France se réduit à signer une fois l' an les GOPE bruxelloises ..?!

Allo, M Micron ..??!

https://www.upr.fr/actualite/europe/les-gope-grandes-orientations-politique-economique-feuille-route-economique-matigno
Réponse de le 12/02/2017 à 16:37 :
Vous semblez critiquer l'Union Europeenne a tout va. Il est aujourd'hui plus facile de la critiquer et la debatir que de se retrousser les manches et l'ameliorer... soyons courageux bon Dieu ! Reconnaissons tout ce que l'UE nous a tous apporté, au devant desquels la Paix ! Retrouvons le reve des pères fondateurs, et comprenons qu'un Airbus de l'Internet est possible, qu'un Ariane Espace du Big Data est possible, que devenir les fers de lance de l'environnement et de la democratie est possible dans ce monde qui devient fou !
a écrit le 12/02/2017 à 11:50 :
Au vu des finances publique de toute façon, le programme va se résumer a faire perdurer l'existant du mieux qu'il peut. Qu'attendre de lui? Au vu des ses exploits au ministère des finances : des lignes de bus (c'est sur la France va être sauvée avec ça). Et il était prêt en enterrer dans sa loi (1er mouture) 35 milliards a Bure (Cigéo), alors que l'on a plus un radis. Ceci dit quand on vois les programmes des autres on se dit que l'on est pas pressé de voir le sien, au bénéfice du doute c'est le moins pire. Déjà pour l'augmentation de CSG c'est non. Quel que soit le candidat il va falloir réduire le rôle et les missions de l'état pour baisser les charges sur la société civile. Pour que cette dernière redevienne compétitive. L'état stratège à vécu (et nous à ruiné). Soit il passe la mains à la société civile. Soit le marché va finir par le calmer à la mode de la Grèce ou de l'Argentine.
Réponse de le 12/02/2017 à 14:55 :
Macron a raison de réduire certains impôts mais d'augmenter leur assiette via la CSG ce est très léger pour chacun mais permet de favoriser les entreprises, les gens les plus modestes aussi et d'affronter le chômage et ainsi de permettre la reprise aux entreprises qui génèrent ensuite les emplois et recettes. Ce sont bien les entreprises qui ont le meilleur impact sur les recettes et le désendettement ensuite. Donc mesures Macron parfaitement logiques. Ses lignes de bus sont peut être bête mais sont un succès. Il n'était pas au pouvoir, seulement ministre.
Réponse de le 12/02/2017 à 16:41 :
Merci pour votre commentaire. L'augmentation de la CSG permet de baisser les charges sur le travail. Dit autrement, cela taxera les rentes (immobiliaires et les retraités les plus riches) au profit de ceux qui travaillent (classes moyennes typiquement). C'est une mesure a somme nulle qui permet de reduire les inegalites et relancer l'economie via la consommation. Je vous invite a lire Piketty ou Stiglitz a ce sujet.
Réponse de le 12/02/2017 à 16:46 :
Concernant l'Etat stratege, on est tout a fait d'accord que c'est une politique d'un autre temps. Macron propose justement d'ouvrir les vannes a l'entrepreneuriat, a la prise de risque, a la simplification de la vie de ceux qui entreprennent : suppression du RSI, droit aux allocations chomage pour tous (meme les demissionnaires souhaitant entreprendre justement), simplification du code du travail de facon majeure, capacite des startups a avoir des regles plus souples que les grandes groupes, droit a l'erreur face au fisc par exemple (pour qu'un entrepeneur qui fasse une erreur pour la premiere fois ne se retrouve pas avec une amende), conversion du CICE en baisses de charges pour tous, notamment les startups... N'est-ce pas le meilleur moyen de permettre a la societe civile de s'exprimer et de s'approprier l'economie de demain ? :-) Si Macron est le candidat du travail, les entrepreneurs le voient surtout comme le candidat des startups. Et c'est swag.
Réponse de le 12/02/2017 à 20:50 :
Vous dites pour la CSG, faire payer les retraités ( les plus riches). Vous mettez où la barre des plus riches ? OK pour la barre = Revenus des députés mais pas plus bas. Macron sera plus taxé mais il a les moyens
a écrit le 12/02/2017 à 9:55 :
Amhavis .
Bruxelles lui fera parvenir le nécessaire avec les éléments de langage qui vont avec .
Un peu comme aux grecs .
Car maintenant que la mayonnaise semble prendre les mondialistes Bruxellois vont être aux petits soins . Il à fait son boulot a eux de finir le travail et ils lui diront quel programme appliquer .
a écrit le 12/02/2017 à 8:34 :
Il n'y a pas encore pensé !.... laissez-lui un peu de temps pour concocter une douzaine de promesses qui n'engageront ..... que lui !
a écrit le 12/02/2017 à 7:40 :
Macron entend fortement appuyer le monde agricole avec une enveloppe de cinq milliards d'euros en cinq ans. Les objectifs sont multiples : faire monter en gamme la qualité des produits, moderniser les exploitations, développer la demande en produits bio et locaux, améliorer la condition animale : "Je lancerai un grenelle de l'alimentation regroupant les associations, les agriculteurs, les industries agroalimentaires, les professionnels de santé…".
Réponse de le 12/02/2017 à 9:45 :
Et si les industriels disent non ?
Que fera t il ou que devrait il faire à votre avis !!
Car c est eux qui ont les cartes .
Réponse de le 12/02/2017 à 15:00 :
@ L'ouvrier : c'est un plan d'ensemble avec des appui à la modernisation et la participation de tous donc on ne voit pas les industriels de l'agro faire capoter un tel projet qui au contraire leur permet également plus de compétitivité pour eux également à terme. Les entreprises ne sont pas aussi bornées sauf des cas isolés qui ne sont alors pas soutenus par les autres, c'est tout l'intérêt d'une démarche globale face à la crise agricole qui va au delà des agriculteurs mais concerne l'ensemble du secteur agroalimentaire qui a perdu des parts de marché qui a tout intérêt à coopérer avec le gouvernement et l'ensemble de la filière et autres.
Réponse de le 12/02/2017 à 16:58 :
Donc Macron arrive il dit une bonne parole et tout le monde l écoute .
Continue de rêver je m en voudrai de te réveiller !
Mais au fait ! tu réponds pas à ma question , tu dois être homme politique ou rêver de le devenir !
Réponse de le 12/02/2017 à 20:06 :
@ L'ouvrier : encore une fois la question ne se pose pas car lorsque l'on fait une conférence de cette ampleur avec tous les interlocuteurs et vus les enjeux çà débouche toujours sur des compromis avec les principaux intervenants et sinon on les trouve ou on les impose et le gouvernement ne manque alors pas de poids ni de moyens donc votre question n'est pas réaliste le cas ne s'étant jamais produit. Les participants s'accorderont toujours vus que tous les principaux interlocuteurs sont présents et que personne ne veut être montré comme l'empêcheur d'accord pour la majorité ce qui peut nuire à son image et ses activités commerciales/industrielles puisque c'est d'eux dont vous parlez.
Réponse de le 13/02/2017 à 16:34 :
@Maron qui croit avoir un bon projet .
J e m incline t es trop fort de plus la presse avec toi me fait comprendre que palabrer ne sert à rien .
Amitié au régulateur .
a écrit le 12/02/2017 à 6:47 :
Macron est le bon candidat car il est est très critiqué par les autres qui inventent n'importe quoi à son sujet car ils ne sont plus crédibles. Il faut donc voter Macron comme les français le souhaitent.
Réponse de le 12/02/2017 à 8:33 :
Avec de tels arguments le soleil finira par tourner autour de la terre.
Réponse de le 12/02/2017 à 15:04 :
@ Amazon : Macron a un parcours exceptionnel et pas sans raison, vous ne trouverez pas d'autres exemples d'un tel succès alors qu'il était à peine connu et hors parti, dans l'histoire des présidentielles en France jusqu'à présent. C'est pour çà qu'il dérange des gens comme la dynastie le Pen qui s'affole alors qu'elle attend le pouvoir depuis 60 ans, ou Fillon qui tripatouille dans l'argent public ou Mélenchon qui s'est déjà présenté sans succès.
a écrit le 11/02/2017 à 20:23 :
CERTAINS SONT PRES DE LA VERITE/ MACRON VEINS DE LA BANQUE RODCHILD/ EDUQUE DANS LES GRANDE ECOLES DES DIRIGENTS QUI SE PARTAGENT LE POUVOIR DEPUIS 30ANS/ IL A COMMENCE A METRE LE PROGRAME DE L U E EN PRATIQUE SOUS HOLLANDE ET VEUT CONTINUE EN SE PRESENTENT COMME PRESIDENT/ ET QUI DIRIGE L UE DEPUIS QU EL EXITE VOULUE PAR LA DROITE ET LA GAUCHE REPRESENTE PARS LE PARTIE SOCIALITE ET LE PARTIE REPUBLICAIN.LE ROLE DE L UE ET DE TIREZ LES DROITS SOCIAUX VERS LE BAS./ MOI JE CROIE QUE SEUL L UNION DE LA VRAIS GAUCHE MELENCHON HAMON ET JADOT. .EN ELISANT MELENCHON PRESIDENT PEUT NOUS EVITE LE PIRE???
Réponse de le 11/02/2017 à 22:34 :
Avec vous c'est la totale.
Réponse de le 11/02/2017 à 22:38 :
Avec vous c'est la totale.
Réponse de le 12/02/2017 à 6:51 :
Mélenchon est le pion de Poutine et quant à l'Europe elle a au contraire défendu les droits sociaux, l'éducation, la santé, l'environnement etc contrairement aux Nations qui ont laissé filé les dettes et détourné de l'argent. Mélenchon veut encore accroître les dettes c'est un narcissique qui ne s'alliera jamais avec Hamon et Jadot donc préfère les couler. Il faut vraiment être aveugle pour voter Mélenchon, le Pen ou Fillon.
a écrit le 11/02/2017 à 16:12 :
Les grands groupes de presse mondialiste appartenant à qui l'on sait, veulent nous vendre leur dernier gadget à grands coups de matraquage médiatique, avec la bénédiction du capitaine de pédalo aidé par son ex future cougar, manière d'achever son sinistre quinquennat. Va t on une fois de plus tomber dans ce piège diabolique tendu par une bande de destructeurs irresponsables et cupides ..? Un sursaut salvateur s'impose désormais...!
a écrit le 11/02/2017 à 14:47 :
Je le disais... C'est une question de niveau.
Qu'à cela ne tienne... un programme n'est qu'une résultante.
Seul le résultat compte quitte à programmer en réel , en semi-automatique , ou en données différées. On peut même faire des programmes en packs , en paquets séparés.
Alors , il est où , le problème ?
Réponse de le 11/02/2017 à 20:25 :
Si les extra-terrestres s'y mettent, alors il a toutes ses chances notre beau banquier.
a écrit le 11/02/2017 à 14:40 :
Il laisse ses futurs copains gochos s'organiser pour mieux s'en servir afin devenir le 'Monsieur Loyal dans ce cirque de rêveurs... bref, encore un profiteur de siège, pas plus !
a écrit le 11/02/2017 à 14:09 :
Le programme le meme que Fillon on ne change que l'emballage, emballé pesé !!!!!! destruction de la Françe....
a écrit le 11/02/2017 à 13:56 :
Un programme pour quoi faire ? ça fait 30 ans que les autres ont un programme et voila le résultat, ! Marre des partis, Macron c'est une chance pour la France et elle est capable de raté l'occas !
a écrit le 11/02/2017 à 13:51 :
Très bien parce qu'il aura beaucoup de boulot a partir de mai !
Réponse de le 11/02/2017 à 22:40 :
D'autant plus qu'il n'aura pas beaucoup travaillé avant.
a écrit le 11/02/2017 à 13:38 :
Dans sa situation difficile de faire new ! C'est quoi cette mascarade ?
a écrit le 11/02/2017 à 12:50 :
Son programme c'est du marketing de la seconde zone, du vent, du pipo, de l'amour pour tous(tes),des gens apocopes sévères. C'est rasant à la fin
a écrit le 11/02/2017 à 12:45 :
Il est certain que de "libérer les énergies tout en protégeant les citoyens," avec l'idée d'augmenter la CSG de 1.7% sur une assiette plus large mais qui "tape" les retraites. Il ne va pas se faire des amis du coté des électeurs de plus de 60ans ! Ajouter qu'il est favorable au CETA et TAFTA pour que les Français aient l'occasion de "déguster" des poulets à la javel et autres viandes aux hormones...........un vrai ultra libéral socialiste qui avance masqué comme l'avait fait tout mou !
Réponse de le 11/02/2017 à 13:52 :
Faux !
Réponse de le 11/02/2017 à 16:12 :
@2027 la fin : FH a eu le mérite de dire qu on était riche à partir de 4000 e ..Ma ron vient de définir les classe moyenne : imposition des retraites + 1.70 de CSG pour ceux qui payent déja de la CSG en gros pour toutes les retraites superieures à 1000 euros ..Les classes moyennes commencent pour Macron à 1000 e ..j ajoute rien sur l alignement des retraites public/privé ..Les français qui comme en 2012 ont voté pour la gauche ( un vote vontre sarko) et ont fait du holland bashing juste apres les elections vont recommencer en élisant macron qui se definit lui même de gauche tout en étant pas du PS .
Réponse de le 11/02/2017 à 16:26 :
@dilemblue
C'est de la vérité véridique!!! Relisez son bouquin de votre héros!!!!
Réponse de le 12/02/2017 à 6:55 :
La taxation de la CSG ne concerne pas les retraites ni les revenus modestes. Donc c'est une bonne politique de la part de Macron favorable à l'emploi et donc à l'apurement à terme des dettes.
a écrit le 11/02/2017 à 12:33 :
Le programme de ce Macron se résume: Je suis jeune, beau(quoi que),baratine bien, gai(y) donc vous votez pour moi. Voilà c'est tout simple. Finalement c'est extrêmement énervant à la longue!!!
a écrit le 11/02/2017 à 11:04 :
Comment voulez-vous que je présente un programme, je ne suis pas encore élu!!!!
a écrit le 11/02/2017 à 10:52 :
Je trouve l'attitude de Mr Macron assez désinvolte vis à vis des personnes dont il sollicite les suffrages. Le minimum quand des milliers de personnes font l'effort de se déplacer pour vous entendre en meeting, c'est de leur donner les informations qu'ils sont venus chercher.
On peut les abuser un moment mais quand ils comprennent qu'ils ont simplement servi de faire valoir dans la campagne égotique et solitaire d'un individu, cela finit par se retourner contre lui assez violemment.

Les assistants repartent en se demandant si Mr Macron à d'autres qualités que celles de chauffeur de salle et, s'ils lui font encore un peu crédit, ne sont pas disposés à lui faire un chèque en blanc. Pour autant le retour de bâton en cas de déception sera dur.
a écrit le 11/02/2017 à 10:48 :
Mais cessez-donc de morigéner nos hommes politiques .
Cessez de voir la paille en leur oeil
Mais la hauteur conséquente de M... dans laquelle vous pataugez depuis des décades.
Tout homme digne de ce nom est celui qui s'est fait plus grand qu'il n'était.
Subséquemment , jouez moins au foutreballe et au ruguebi et étudiez et travaillez plus.
Si ça ne vous fait pas de bien
ça ne vous fera pas de mal.
a écrit le 11/02/2017 à 10:39 :
On peut espérer qu'il ne va pas augmenter ni la CSG, ni les impôts et qu'enfin, on aura
un candidat qui saura faire baisser les dépenses publiques. Un candidat qui aura la lucidité
de laisser les gens travailler en supprimant des couches et des couches de paperasseries
administratives. Un candidat non dogmatique qui ne dressera pas les français les uns contre les autres comme le font habituellement les politiciens pour garder leurs privilèges.
Réponse de le 11/02/2017 à 12:20 :
On peut toujours rêver, mais d'après cet article, c'est Jean Pisany-Ferry qui est à la manoeuvre pour rédiger le programme, on peut s'attendre au pire.
Jean Pisany-Ferry vient de France stratégie, l'officine sous la tutelle du gouvernement qui préconise par exemple la création d'un revenu "fictif" imposable pour les propriétaires de leur logement.
a écrit le 11/02/2017 à 10:32 :
Comme le disait François , il va nous faire le coup après l'élection qu'il n'y avait pas de programme . Vive les banques .
a écrit le 11/02/2017 à 10:11 :
L'arrogance de nos politiques n'a d'égale que leur incompétence : Macron me fait penser au joueur de flûte de Hamelin, car sans doute veut-il gouverner la France avec le tours de prestidigitation appris chez Rothschild & Co; Quant à Fillon, il ferait déjà bien se s'appliquer à lui-même ce qu'il entend demander aux autres : soit se sacrifier pour l'intérêt de son pays. Quant à Hamon et Mélenchon on croirait deux funambules en train de jongler selon le ; ça passe ou ça casse et on, voit ce que cela a donné au Venezuela, riche pays ruiné par Chavez.leur idole. Il a fallu l'affaire Fillon pour qu'enfin, les parlementaires se soient décidés à enfin voter ces derniers jours, l'inégibilité en cas de condamnation !
a écrit le 11/02/2017 à 10:02 :
Avec ou sans programme, c'est pareil. Ce sera de toute façon que du bla bla....
a écrit le 11/02/2017 à 9:47 :
@azer,
Si Macron est un batteur de foire, qui sont les autres? Fillon, un bourgeois bandit châtelain le week-end, Hamon un gentil rêveur bisounours, et Mélenchon un révolutionnaire sans armée, que dire de Marine, une nationaliste carnassière? Personne ne me convient mais a un moment il faut savoir choisir et je pense que Macron est un peu plus qu'un batteur de foire. Quand a ceux que sont impatients d'avoir un programme n'oubliez pas que vous voterez pour une personne qui aura tout pouvoir de ne pas le suivre. Pour le moment, Je préfère voter pour un bateleur qui a des idées.
Réponse de le 11/02/2017 à 10:36 :
Tous les candidats devront respecter le dogme de la religion UE : AUCUN CANDIDAT N' A DE PROGRAMME sinon celui de des non élus de l'UE à Bruxelles car leur feuille de route est adressée régulièrement à notre gouvernement, en vertu de l'article 121 du TFUE..


Le programme de Macron, c' est celui de l' UE....

Excepté François Asselineau qui nous sortira du piège UE, tous les partis proposent le programme de l' UE via les GOPE adressées une fois l' an à la France ..

https://www.upr.fr/actualite/europe/les-gope-grandes-orientations-politique-economique-feuille-route-economique-matignon
Réponse de le 11/02/2017 à 11:18 :
@Eric77: je n'ai pas dit que je voterai pour un autre que EM, le choix est entre rien et presque rien. Mais comme dit, je maintiens qu'il est du vide enveloppé d'une novlangue technocratique et de mantras. Comment avoir confiance sachant qu'il a baigné dans le marigot hollandesque, sans résultats probants ?
Réponse de le 11/02/2017 à 22:45 :
Quant à ..... m'irait très bien.
a écrit le 11/02/2017 à 9:00 :
De toute façon, de mémoire ,tous les candidats aux présidentielles ont proposé des programmes qu'ils n'ont pas appliqués une fois élus, et le choix des électeurs s'effectue 15 jours ou 1 semaine avant le vote ,donc E. Macron a tout son temps.
a écrit le 11/02/2017 à 8:47 :
Macron avec ses conseillers d'un autre temps et sa femme âgée nous annonce qu'il est "up to date" dans tous ses discours.
Constatation faite C'EST LA NOUVELLE POLITIQUE D'UN GERONTOLOGUE !
Réponse de le 11/02/2017 à 9:33 :
Brigitte Macron est une personne respectable, personnellement je me fiche éperdument de son âge. Bizarrement personne ne dit rien au fait que l'actuel président partage sa vie avec une femme 18 ans plus jeune que lui. Ou que l'épouse de l'actuel président des Etats Unis soit 24 ans plus jeune que lui.
a écrit le 11/02/2017 à 8:39 :
Je lis "protéger et libérer" ce genre d'expression creuse: de la synthèse à la sauce Hollande, c'est exactement ce qu'on nous a servi pendant cinq ans.
On a bien là le successeur de Hollande, on change l'emballage mais on nous ressert le même produit.
Réponse de le 11/02/2017 à 9:34 :
Peut-être, mais cette fois l'emballage est très réussi.
a écrit le 11/02/2017 à 8:14 :
Faites tout de meme attention avec ce gars et sa comparse, vous nous faites faire de l'Overdose surtout sur du vide !!!!! Désolant de nullité.....
a écrit le 11/02/2017 à 8:05 :
Mr MACRON, est comme le monoxyde de carbone (CO), incolore, inodore. et sans saveur. Pareil pour son programme. Néanmoins, les deux sont dangereux pour la santé. Il n'est que la marionnette des Drahi, Attali, Bergé et d'autres. Ce petit monsieur à participé au pourrissement de la situation de la France avec tout ses petits et grands copains. Il est sponsorisé par le grand capital. Mais hélas, ici, on vérifié à chaque fois que les français sont des "veaux", voire des "linottes".
a écrit le 11/02/2017 à 8:02 :
..... pour le moment Macron a compris UNE chose : on peut manoeuvrer l'électorat de ce pays avec du vent !
Réponse de le 11/02/2017 à 9:36 :
A-t-il tort de s'en servir ?
a écrit le 11/02/2017 à 7:58 :
l'enfumage fait partie du bagage de tout politique qui se respecte : pourquoi Macron échapperait-il a la règle ?
a écrit le 10/02/2017 à 22:55 :
Pas de programme, pas de promesses, et bien Moi je veux bien voter pour lui, mais en échange, je veux un petit cadeau de son ami Drahi: mes abonnements chez SFR gratis à vie par exemple.
a écrit le 10/02/2017 à 22:51 :
C'est quand même bizarre de ne pas avoir préparé un programme deux mois et demi avant les élections !! Je comprends pas comment les Français peuvent dire qu'ils voteront Macron sans connaître son programme.
Réponse de le 11/02/2017 à 8:00 :
.... un électorat de la mème qualité que ses politiques : il y a une certaine logique non ?
a écrit le 10/02/2017 à 21:58 :
On vote autant pour une personnalité que pour un programme. Pour l'instant, le bonhomme me convient d'autant qu'il a la personnalité la plus adaptée pour gérer la coalition qui s'annonce, car je ne crois pas un instant qu'un parti ou un autre arrive à avoir la majorité absolue aux législatives.
Ceci étant, il vaudrait mieux qu'il sorte un programme rapidement. Ceux de Hamon, Mélenchon et Le Pen conduisent rapidement à un désastre économique. Celui de Fillon est inapplicable à cause de la personnalité douteuse de Fillon qui veut appliquer aux Français ce qu'il ne s'applique pas à lui-même et à sa Penelope; ne pas oublier aussi qu'il est plus que tout autre associé au quinquennat de NS et ses 600 milliards de dette supplémentaires alors que son premier constat était que la France était en faillite; pas bien crédible donc. Quant à Macron, mystère et boule de gomme?
Réponse de le 11/02/2017 à 10:45 :
600 mds de dettes?? d'abord c'est FAUX mensonger,voyez en Allemagne, RU, Italie, Belgique la même punition durant le quinquennat précédent, qq peu agaçant de voir toujours les mêmes idioties venant de la gauche enfin ce qu'il en reste. pas de blabla voyez la réalité en chiffres, DES VRAIS pas ceux des socialissssses : http://ec.europa.eu/eurostat/tgm/refreshTableAction.do?tab=table&plugin=1&pcode=tipsgo10&language=fr
a écrit le 10/02/2017 à 21:41 :
On sait tous très bien ce qu'il veut. Il veut "ubériser" le travail...

J'ai fait du travail à domicile pour le compte d'une grosse structure en tant qu'indépendant, pendant un temps, j'ai été obligé d'arrêter car je ne pouvais même pas entretenir ma voiture... Heureusement que le RSA était là pour me nourrir... Et c'est ce qu'il veut pour tout le monde...
Réponse de le 11/02/2017 à 5:11 :
@ Apo : évidemment que non, ce n'est pas conforme à sa vision, Macron veut au contraire la meilleure façon de préserver les revenus et la protection sociale comme mentionné dans l'article. Son idée de bus était peu être bête mais çà fonctionne bien et convient aux transporteurs et salariés, les résultats en plus sont bien là.
Réponse de le 11/02/2017 à 8:10 :
@Jean
Je pense que vous croyez encore au père Noël. Ce qu'il veut, c'est tout dérèglementer. Apo à tout à fait raison allez voir sur Youtube les clips de Mr Asselineau et d'autres. Vous ouvrirez peut être un peut plus vos mirettes.
Bonne journée.
a écrit le 10/02/2017 à 21:37 :
Il attend que Dieu lui envoie les tables de la loi.
a écrit le 10/02/2017 à 21:22 :
L'idée d'une taxe sur l'énergie a été exprimée par notre prix Nobel d'économie. Peut on lui faire confiance?
Réponse de le 11/02/2017 à 2:15 :
@gépété: l'énergie est déjà taxée. Regarde donc tes factures :-)
Réponse de le 11/02/2017 à 9:18 :
@patrickb.
Vous n'avez pas compris.
Mr gepe ne s'éclaire qu'à la bougie,se chauffe au bois qu'il ramasse lui même,ne circule qu'en vélo et se nourrit de plats froids.
Réponse de le 12/02/2017 à 8:37 :
l'idée d'une taxe sur .... la bétise des électeurs de ce pays serait BEAUCOUP plus judicieuse et lucrative !
a écrit le 10/02/2017 à 20:24 :
Y aura-t-il un jour un programme ? Cette pseudo candidature Macron est un jeu d'illusionniste et de bateleur de foire. Malheureusement, trop nombreux sont ceux qui tombent dans le piège
Réponse de le 11/02/2017 à 5:14 :
@ Azer : aucun piège dans les éléments déjà précisés du programme de Macron ni dans le personnage. Le piège par contre sont les mesures souvent catastrophiques du programme le Pen et inapplicables de Fillon.
a écrit le 10/02/2017 à 20:01 :
Même en restant aussi vague que le FN peut l'être, tout le monde sait que c'est un libéral pur jus. A-t'il alors vraiment besoin d'un simili-programme..??
a écrit le 10/02/2017 à 19:33 :
Son programme actuellement est basé sur un bluff. Il profite de l'effondrement très prononcé du PS et de l'absence de centre droit. Mais ne nous leurrons pas c'est un pur produit du "système" politico-médiatico-financier. Macron n'est pas le changement nécessaire et attendu par tous les français mais l'incarnation d'une politique de continuation maquillées sous les traits de la nouveauté opportuniste.
Réponse de le 10/02/2017 à 22:31 :
Et c'est exactement ce que la majorité des francais veut: un truc avec l'étiquette changement mais qui surtout ne change rien. De toute façon le changement viendra bien dans les 5 ans mais ca n'est pas celui qui sera élu qui en sera l'initiateur.
a écrit le 10/02/2017 à 19:32 :
Il attend toujours l'aval de Bruxelles? Son programme doit obligatoirement avoir l’agrément de la commission et suivre "les recommandations", "les directives", "les réformes", sinon subir les sanctions!
a écrit le 10/02/2017 à 18:39 :
Le programme Macron c'est celui de l'Union Européénne, (dixit) Asselineau. et cela ressemble a la vérité !!!!!
a écrit le 10/02/2017 à 18:18 :
Macron a vendu notre fleuron industriel Alstom à GeneralElectric.
Le Traité de Lisbonne a autorisé cela, les GOPE des non élus à nos gouvernements successifs, veillent régulièrement à la poursuite du démantèlement autorisé de la France, notamment celui de son industrie : la poursuite de la casse est donc possible encore et encore, avec Macron, par la grâce de la CJE, au nom de la religion UE, donc sans aucun scrupule .

Tous les candidats devront respecter le dogme de la religion UE : AUCUN CANDIDAT N' A DE PROGRAMME sinon celui de des non élus de l'UE à Bruxelles car leur feuille de route est adressée régulièrement à notre gouvernement, en vertu de l'article 121 du TFUE..

Excepté François Asselineau qui nous sortira du piège UE, tous les partis proposent le programme de l' UE via les GOPE adressées une fois l' an à la France ..

https://www.upr.fr/actualite/europe/les-gope-grandes-orientations-politique-economique-feuille-route-economique-matignon
a écrit le 10/02/2017 à 18:16 :
Son programme, qui ne fait guère de concession à l'opinion commune (par ex. pro-européen lucide mais déterminé), devrait être entièrement connu, avec financement, pour début MARS."

C' est absolument amusant mais par plutôt par défaut d' analyse, l' Union est condamnée et tout le monde le sait sauf, Macron n' a déjà plus de raison d' être, qui arrive trop ..tard.

Vous êtes-vous rendu compte que même le papa usain pilote de cette Ue s' apprête à faire défaut ..?

A peine né politiquement, Macron est déjà hors sujet.

http://www.france24.com/fr/20170127-ted-malloch-union-europeenne-ambassadeur-americain-trump-fin-euro
a écrit le 10/02/2017 à 17:35 :
Le programme de Macron est connu c'est celui du groupe Bilderberg.
Cherchez Bilderberg sur youtube et google.
Réponse de le 11/02/2017 à 8:14 :
@Bob, Merci, je ne me rappelais plus du nom de ces groupe d'ectoplasmes qui tirent les ficelles de la marionnette Macron
a écrit le 10/02/2017 à 17:21 :
"Il faut donc repenser la façon dont le travail est encadré pour faire face aux questions liées à la remise en cause du salariat - actuellement 70% des embauches sont des CDD de moins d'un mois - et à la montée du travail indépendant?"
Merci Mr Macron on ne s'en était pas aperçu
Après 2 ans au poste de ministre de l'économie et 8 mois de marche, vous n'avez pas une proposition claire et forte pour faire évoluer le sujet et dans 2 mois vous voulez que les français vous donne la barre du bateau France
San blague c'est sérieux? après le quinquennat que l on vient de vivre.
a écrit le 10/02/2017 à 17:10 :
Si si on connait son programe c'est de montrer sa geule
a écrit le 10/02/2017 à 17:07 :
Votez pour moi vous verrez après vers quoi je veux vous faire marcher? est ce vraiment raisonnable?
Réponse de le 11/02/2017 à 8:18 :
Ben sans doute puisqu'il y a tout un tas de gogos qui se sont amourachés de lui.
a écrit le 10/02/2017 à 17:06 :
Macaron égal Hollande. Il sont tous deux de connivence. C'est Macron qui conseillait Hollande. Ne croyez pas qu'ils ne s'entendent plus. C'est tout en douceur avec un bon gel, ça fait moins mal. Hi, hi.......... pour les cyttoyens au moment de le mettre dans la fente de l'urne.
a écrit le 10/02/2017 à 17:05 :
Macron me fait penser quelque part à Forest Gump quand il courait et que plus en plus de monde le suivait en interprétant sa démarche jusqu'au moment où il s'arrête et tout le monde reteint son souffle et l'entend dire je suis fatigué je rentre chez moi.
a écrit le 10/02/2017 à 16:50 :
Cela ressemble au refrain de Fernand Sardou...L'emblème de Macron se rapproche de plus en plus de la grosse pipe...Assurément de quoi séduite les français qui adorent se faire enfumer...
a écrit le 10/02/2017 à 16:37 :
Je propose:1- de mettre une taxe sur la consommation d'énergie pour participer au financement des charges sociales; 2- de considérer le chomage comme du temps de travail libéré par les gains de productivité liés à l'usage de l'énergie;3- d'harmoniser la fiscalité des entreprises avec l'Allemage;4- de compléter ces mesures par une allocation universelle récupérée sur les tranches d'imposition de l'impot sur le revenu. Bonne chance.
Réponse de le 10/02/2017 à 17:35 :
@gépété: 1) encore une taxe 2) sûr que ta taxe va créer pléthore d'emplois 3) décider qu'un âne pourra courir aussi vite qu'un cheval de course 4) et une autre taxe pour parfaire le gateau. Autrement dit, tu invites les gens à voter socialo pour mieux rêver :-)
Réponse de le 10/02/2017 à 19:43 :
Il faut mettre en place le principe : "pas de nouvelle taxe à moins d'en supprimer deux existantes ". Parce que cela devient franchement illisible pour qui veut s'intéresser au sujet. Et le résultat final c'est que le taux de prélèvement de la France est un des plus élevés du monde ! On nous avait d'ailleurs vendu que Hollande était un spécialiste de la fiscalité ! On a vu ke résultat.....
Réponse de le 10/02/2017 à 21:18 :
Il ne s'agit d'un prélèvement supplémentaire mais d'une répartition différente des cotisations sociales, sur la production et sur la consommation. C'est effectivement très difficile à expliquer. Il faudrait en discuter plus longuement. C'est ce que les Allemands et les Suédois appliquent, et ça marche très bien chez eux. Merci.
a écrit le 10/02/2017 à 16:26 :
Il attend la fin des vacances quoi, pour un soit disant débutant il est bon le Macron. D'ailleurs les gens sont tellement en attente qu'on dirait la sortie d un nouvel iPhone. il est très fort. Vivement qu'il soit aux manettes.
a écrit le 10/02/2017 à 16:15 :
Souvenez vous de son entree en campagne dans un lycée pro pout faire croire qu'il etait pour les jeunes SAUF QU'IL N'AVAIT PAS UN SEUL ELEVE ,???

Souvenez vous de Lyon IL A DIT il n'y a pas de culture FRANCAISE

Puis notre dame des Landes POUT ACHETER SEGOLENE j- respecte le vote MAIS je nomme un médiateur alors que nous avons deja 150 procedures ????

ET PUIS lui aussi a eu un redressement isf ????
a écrit le 10/02/2017 à 16:01 :
"Libérer et protéger", c'est exactement le thème de la fable de La Fontaine, "le loup et le chien". Antinomique.
a écrit le 10/02/2017 à 15:53 :
COMME LE DISSAIT UN SOCIALISTE AMATEUR DE VIN/ QUAND S EST FLOU C EST QU IL Y A UN LOUP/. SAUF QUE BEAUCOUP CROIE EN CES PROMESSES ILS RISQUE D ETRE ENORMEMENT DECUE? IL A ETE LE PRNICIPAL CONSEILLE DE HOLLANDE AVEC CATAZ./ EST CES LOIES ONT MIE EN 2016 BEAUCOUP DE FRANCAIS A MANIFESTE LEURS MECONTENTEMENT DANS LES RUES ???
Réponse de le 10/02/2017 à 19:31 :
franchement quand je lis ce commentaire je me fais du souci pour le médiateur de la tribune et j'ai envie de lui dire : retourne à l'école.
a écrit le 10/02/2017 à 15:33 :
Un vrai magicien !
a écrit le 10/02/2017 à 15:22 :
Macron présentera le cadrage et la trajectoire budgétaire de son programme le 22 février et son « contrat avec la nation » le 2 mars prochain.Les echos
Réponse de le 10/02/2017 à 17:23 :
« contrat avec la nation » ? c'est quoi cette novlangue. il peut pas oarler d'engagement et de programme comme tout le monde
Réponse de le 10/02/2017 à 18:16 :
J'adore le terme "trajectoire budgétaire" des mots pour ne rien dire , quant à son contrat ce sera sans moi car je suis un insoumis (rien à voir avec JLM )
a écrit le 10/02/2017 à 15:11 :
Et dire que les 9 oligarques de la presse ont les yeux de Chimène pour cette marionnette...
Réponse de le 11/02/2017 à 9:52 :
Tout à fait d accord pur produit de la gauche caviar sioniste ce maquereau
a écrit le 10/02/2017 à 14:58 :
On a pas de programme, mais on a les résultats de l'ancien conseillé de Hollande nommé ministre des Finances:
500 000 chômeurs de plus en 5 ans
la croissance la plus faible des principaux partenaires européens
une dette de plus de 2000 milliards
un déficit extérieur de 48 milliards
tout en ayant bénéficié d'un pétrole très peu cher,et de taux d'intérêts de la dette proche de 0.
Sans oublié le matraquage fiscal.

Ce monsieur n'est jamais dans un débat contradictoire, ni ses soutiens si nombreux, mais il nous raconte une histoire, et on aime tellement ça. je fais pareil avec mes enfants, quand je veux qu'ils s'endorment, je leur raconte une histoire.
Réponse de le 11/02/2017 à 8:24 :
Je pense que vous lui en voulez. Il n'a pas pu faire tout ça, ce n'est pas le genre de ce gouvernement.....Bon j'arrête, je déconne...
a écrit le 10/02/2017 à 14:53 :
Stratégie dangereuse de Macron. Un peu comme Bayrou, il attend que les autres se soient déchirés pour paraître en sauveur. Toutefois, si son plan économique et social n'est que mièvre et sans relief, les électeurs pourraient bien estimer avoir été roulé et voter ... LePen :-)
a écrit le 10/02/2017 à 14:44 :
On peut espérer qu'il va abandonner cette idée d'augmenter la CSG. Que ce soit les salariés ou les retraités, les revenus sont trop bas , ils ne suivent pas l'inflation réelle.
Pour une fois, va t-on avoir un président gestionnaire qui réduit la dette en contrôlant
les dépenses. Un président dont le fond de commerce , n'est pas de diviser les français
entre -eux comme le font les politiciens professionnels pour conserver leurs avantages corporatistes.
Réponse de le 10/02/2017 à 16:07 :
100/100 OK
a écrit le 10/02/2017 à 14:28 :
Son programme ? C'est de ne pas en avoir. En dehors de sa volonté d'ouvrir en grand les frontières de la France.
a écrit le 10/02/2017 à 14:01 :
Conclusion pour le programme Macron, il faut attendre le voyage pour mars, mais on sait comment ça va finir. Les utopies ne durent qu'un rêve et ensuite au réveil, c'est la gueule de bois. Mais dans le cas de la France, ce ne sera pas uniquement le réveil qui sera douloureux !!!
a écrit le 10/02/2017 à 14:00 :
Bravo il faut continuer !
a écrit le 10/02/2017 à 13:59 :
Il a passé 2 ans au ministère de l'économie, 3 en tant que conseiller économique de Hollande. Mais il a encore besoin de réflexion ?
Pour Notre Dame des Landes aussi, il a dit qu'il se déciderait 6 mois après son élection s'il était élu ! Mais à quoi joue ce type ?

De toute façon, il a une fibre anti-démocratique très forte. Deux de ses lois sont passées au 49.3. Il ne présente pas de programme pour que les gens ne puissent pas réfléchir, discuter, choisir. Je m'interroge quand même sur ce jeu de dupes : le "candidat des médias" est-il vraiment respectueux de la démocratie ?
Réponse de le 10/02/2017 à 14:29 :
En plus, pour NDDL, il vient de changer d'avis. Il avait d'abord dit qu'il respecterait la décision des citoyens lors du référendum. Maintenant il attend six mois, nomme un médiateur, et n'evacuera pas la ZAD. Bref il s'aligne sur Ségolène, sans doute pour la séduire. Un vrai hollandais.
Réponse de le 11/02/2017 à 8:27 :
@ Alai1498
Séduire Ségolène, bon elle n'est encore pas trop mal la couguar, mais quand même, c'est l'ex de Hollande, il va s'attirer des ennuis...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :