Présidentielle : Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon se sont vus vendredi

 |   |  375  mots
Cette semaine, Jean-Luc Mélenchon s'était dit ouvert à la discussion, une offre aussitôt acceptée par le candidat socialiste.
Cette semaine, Jean-Luc Mélenchon s'était dit "ouvert à la discussion", une offre aussitôt acceptée par le candidat socialiste. (Crédits : © Gonzalo Fuentes / Reuters)
Les deux candidats se sont rencontrés deux heures vendredi dans un restaurant du 20e arrondissement. Pour certains observateurs leur alliance semble improbable.

Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon, candidats respectifs du Parti socialiste et de la France insoumise à l'élection présidentielle d'avril-mai, se sont vus vendredi soir, a-t-on appris dimanche dans l'entourage de l'ancien ministre de l'Education.

"Oui, ils se sont vus", a-t-on indiqué, sans donner plus de précisions. Contactée par Reuters, l'équipe de Jean-Luc Mélenchon n'était pas joignable dans l'immédiat. Selon le site internet Diacritik qui a révélé l'information, la rencontre entre les deux hommes s'est déroulée dans un restaurant du 20e arrondissement de Paris et aurait duré deux heures.

Jean-Luc Mélenchon s'était dit "ouvert à la discussion"

Depuis la victoire fin janvier de Benoît Hamon à la primaire organisée par le Parti socialiste, les deux hommes se sont dits régulièrement prêts à discuter d'un éventuel rapprochement mais aucune rencontre n'avait jusqu'à présent eu lieu.

Cette semaine, Jean-Luc Mélenchon s'était dit "ouvert à la discussion", une offre aussitôt acceptée par le candidat socialiste, qui a été rallié cette semaine par le candidat d'Europe-Ecologie-Les Verts (EELV) Yannick Jadot.

> Lire aussi : Jadot-Hamon : quatre mesures phares de leur accord pour la présidentielle

Une alliance jugée improbable par des observateurs

A l'heure actuelle, Benoît Hamon arrive en quatrième position dans les intentions de vote pour le premier tour de l'élection présidentielle, devançant de quelques points Jean-Luc Mélenchon. En additionnant leurs scores, les deux hommes arrivent en première ou en deuxième position.

Pour l'heure, aucun des deux candidats n'a exprimé le souhait de se retirer de la course au profit d'une candidature commune malgré les appels lancés en ce sens face à la perspective d'une absence de la gauche au second tour.

Les deux hommes estiment chacun être le mieux placé pour incarner cette union et faire barrage à la candidate du Front national Marine Le Pen, qui fait toujours la course en tête dans les sondages, et se renvoient la responsabilité de la division.

Leur alliance, dont l'idée travaille l'électorat de gauche, est toutefois jugée improbable par certains observateurs qui pointent des divergences importantes entre les deux candidats, notamment sur la question européenne.

(avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/03/2017 à 9:00 :
Je voterai MELENCHON. Mais si il se désiste pour HAMMON, je voterai Marine Le PEN. Mon vote est motivé par une seule envie: la destruction del'Union Européenne que le PS ne veut pas.
a écrit le 26/02/2017 à 22:57 :
Ce qui s'est dit est assez basique et de bon sens, mais qu'il ait fallu 3 semaines pour en arriver là est problématique.

Les deux ont fini par reconnaître qu'aucun ne se retirera en faveur de l'autre mais qu'au cas ou l'un deux arriverait au second tour, l'autre devrait le soutenir.
En conséquence ils mèneront une campagne de non-agression réciproque pour faciliter le report des voix éventuel.

Il ne reste donc plus à Hamon qu'à parler enfin à ses électeurs potentiels qui commencent à s'agacer du temps passé à régler les cas de EELV et des insoumis.

Le seul moyen pour la gauche de s'en sortir avec les honneurs et gagner c'est que Hamon puisse gagner 7 à 8% dans les sondages, laisser Fillon en 4eme position et apparaître comme un gagnant potentiel à gauche, ce qui lui assurerait un report de 4 à 5% des voix de Mélenchon (vote utile).

Avec 26% au premier tour, ce serait jouable, d'autant plus que je parie sur un tassement de Macron, mais il faut faire campagne !!!
Réponse de le 27/02/2017 à 11:42 :
Si Mr Mélenchon n'était plus dans la course beaucoup de voix se reporteraient vers Marine et ne profiterai a Mr Hamon, la division profite a Mr Macron!
a écrit le 26/02/2017 à 22:42 :
Retranscription approximative de leur discussion :
JLM: Salut Benoit ! Qu'est ce que tu as prévu de faire le soir du premier tour ?
BH: Prononcer un discours pour dire que je suis affligé de voir le second tour réduit à un choix entre la droite et l'extrême-droite. Je vais quand même encourager les gens à votre. Et toi ?
JLM: Pareil. Sauf que je n'appellerai pas à voter pour faire barrage au FN. Et j'aurai la satisfaction de voir le PS en train d'agoniser pour de bon avec l'exode de la motié centriste vers le mirage Macron.
BH: Et ça ne te chagrine pas que pour le quinquennat à suivre, la France soit dirigée par des libéraux durs acquis aux grand capital et qu'on perde tous nos députés ?
JLM: Ça ira. J'irai pointer au parlement Européen en attendant le grand soir...
a écrit le 26/02/2017 à 19:52 :
A quelle date Jean Luc Mélanchon dépose les armes au P.S.
C'est une question de jours.
Les frondeurs auront fait tomber F.Hollande, se seront rabobichés avec tous les socialistes soutenant le Présdent de la République, se seront moqués des Français en organisant des primaires n'ayant aucun sens puisque finalement ils tous copains.
C'est l'heure de la soupe.
Marine Le Pen doit sourire...
Arrêtez de prendre les citoyens pour des imbéciles et ça ira déjà mieux.
Et qu'on ne vienne pas dire que c'est parce que les Français votent mal que l'extrême droite est aux portes du pouvoir.
Sices éminents politiques étaient responsables, il n'y aurait plus que 2 candidats, Marine Le Pen et un candidat unique de défense de la liberté,de l'égalité....et de la fraternité.
a écrit le 26/02/2017 à 19:12 :
J ESPERE QU ILS VONT S ENTENDRE/ CAR IL PORTENT LA RESPONSABLILITE DE CHANGER VERTABLEMENT LA SOCIETE A EUX TROIS??? BATTRE L EXTREME DROITE EST LES CENTRISTES IL PEUVENT LE FAIRE EN AYANT UN SEUL CANDIDAT? LE PEUPLE DE GAUCHE ATTENDENT APRES EUX S IL NE LE FONT PAS LA GAUCHE ET DANS L OPOSITION POUR AUX MOINS 10ANS ???
a écrit le 26/02/2017 à 17:20 :
Si Mélenchon a des chances d'être élu, Hamon n'en a pas puisque les électeurs de gauche risquent de reporter leur voix vers Marine!
Réponse de le 26/02/2017 à 22:46 :
Au contraire, je crois que Mélenchon au second tour serait battu par Le Pen. La peur du communisme pousserait les patrons/artisans, les propriétaires, les retraités et les rentiers à laisser leurs scrupules au placard et à voter avec les mécontents qui sont déjà acquis à la cause de Marine.
Réponse de le 26/02/2017 à 23:07 :
et il ira chercher où Mélenchon, les 15% de voix supplémentaires qui lui manquent pour être qualifiable pour le second tour?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :