Radio France reconduit sa grève jusqu'à lundi soir

 |   |  231  mots
Le plan d'économies à Radio France prévoit le départ de 200 salariés seniors.
Le plan d'économies à Radio France prévoit le départ de 200 salariés seniors. (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
Les syndicats du groupe public ont décidé de poursuivre leur mouvement de protestation. Ils rejettent toujours le plan d'économies budgétaire de leur président Mathieu Gallet.

Après déjà neuf jours de grève, les syndicats de Radio France ont décidé vendredi de reconduire le mouvement jusqu'à lundi inclus, a-t-on appris de source syndicale. Au risque de perturber la couverture dimanche du second tour des élections départementales.

Radio France, qui prévoit un déficit de 21,3 millions d'euros cette année, doit économiser 50 millions d'euros, avait indiqué en début d'année son président Mathieu Gallet. La masse salariale représente 60% du budget du groupe public.

Des sources syndicales ont révélé en début de semaine que la direction travaillait sur un plan de départs volontaires de 200 à 300 salariés seniors, afin d'économiser 24 millions d'euros de masse salariale d'ici 2019.

Déficit de 21,3 millions d'euros

Le patron de Radio France est plus que jamais fragilisé. Cible d'une polémique sur les coûteux frais de rénovation de son bureau, révélés la semaine dernière par le Canard Enchaîné, ce dernier a dû présenter lundi ses excuses au personnel.

Le Premier ministre Manuel Valls a mis un peu plus la pression sur le PDG du groupe vendredi, en souhaitant "que cette grève s'arrête et que le dialogue social reparte sur de bonnes bases". Il a aussi demandé au patron du groupe "des propositions pour redresser Radio France" et d'"assumer pleinement ses responsabilités".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/03/2015 à 23:28 :
Qu'ils continuent 10 ans on s'en passe : il y a tout de meme Trois Grandes Radios Généralistes de très grande Ethique, et Objectivité, et de Qualité avec tout type de programme. Et que les chaines de T.V Publiques, cessent de nous etre imposées moyennant Lourde Taxe. Qu'elles soient codées et sous abonnement comme Canal +
a écrit le 29/03/2015 à 22:12 :
Avec ces programmes musicaux libérés de ces gargouillages des pseudo élites narcissiques boboïfiantes, il est possible que l'audience n'en souffre pas pas du tout, voire même qu'elle soit meilleure.
a écrit le 29/03/2015 à 21:22 :
merci, on aime bien le programme musical , sans blabla et sans pub! merci
a écrit le 29/03/2015 à 20:44 :
Ces privilégiés de gauche devraient continuer leur grève pendant 10 ans. Ça libère l'esprit du peuple. Assez de cette propagande gauchiste aux frais des contribuables !!!!
a écrit le 29/03/2015 à 5:06 :
Oui, passons rapidement sur le niveau des posts, pour parler de ce qu'on entend au poste. Et demandons nous quand on mettra enfin un peu d'ordre dans ce qui est un déni de démocratie et de représentativité informationnelle. Bref, quand on aura le plaisir d'écouter autre chose que des affidés et autres zélateurs politiques professionnels, relayant la sempiternelle rengaine du penser correct.
a écrit le 28/03/2015 à 18:02 :
Passons rapidement sur le niveau des post, sans doute des supporters des radios privées. Venons en à l'essentiel. Les gouvernements (de droite comme de gauche) étouffent financièrement les radios-tv publiques et reprochent aux PDG nommés, indirectement, par eux de ne pas arriver à gérer leurs entreprises. Cette hypocrisie dure depuis des années. Et dire qu'on ne lit toujours pas d'articles pour nous décoder ce jeu malsain.
a écrit le 28/03/2015 à 13:56 :
La seule facon de lutter contre les grèves corporatistes c'est de ne plus écouter pendant un bon moment !!
La baisse d'audience durable c'est la réponse du consommateur.
Réponse de le 28/03/2015 à 18:28 :
Si les chiffres étaient connus, vous seriez surpris du nombre de personnes qui préfèrent écouter de la musique sur Radio France en grève que d'écouter les inepties et la pub de certaines autres radios.
a écrit le 28/03/2015 à 11:43 :
Voilà une grève qui ne gêne pas grand monde à part peut être le PS qui perd son organe de propagande en pleine campagne des départementales. Pour donner raison à Sarkozy qui avait affirmé: "Désormais, quand il y a une grève en France personne ne s’en aperçoit."
a écrit le 28/03/2015 à 7:59 :
Si vous ne voulez pas de ma méthode, 1°-licenciez le personnel; 2°-donnez des indemnités de chomage. On arrive au même résultat, mais on se prive de radio. Alors, choisissez: avec ou sans radio, il faut toujours payer!
a écrit le 28/03/2015 à 7:47 :
1°-réduire le cout du travail en réduisant les charges. 2°-reporter les charges sur la consommation. 3°- financer les retraites par une taxe sur la consommation d'énergie.
a écrit le 27/03/2015 à 20:08 :
Vu la masse salariale chaque jour de grève ça fait de superbes économies

a écrit le 27/03/2015 à 18:24 :
Je ne vois pas sous quelle principe (mis à part celui du rapt et de raquette) on subventionne tous ces journalistes de radio France ( alias radio ps).
Et pourquoi pas en fait un journal papier étatique , faisant du service public, et envoyé a tout citoyen de ce pays moyennant une participation obligatoire ?
Bref, ca ne devrai plus exister ce genre de parasitisme, ni d'ailleurs pour la TV, le temps de la propagande à la URSS est révolu, mais la France a du mal de se débarrasser de ces vielle pratiques qui coulent jour après jour le pays.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :