Retraites complémentaires : pas d'augmentation en 2016

 |   |  429  mots
Les pensions de retraite de base n'ont pas non plus été revalorisées en octobre en raison de la faible inflation. Elles stagnent depuis 2013.
Les pensions de retraite de base n'ont pas non plus été revalorisées en octobre en raison de la faible inflation. Elles stagnent depuis 2013. (Crédits : Reuters)
La prévision d'inflation publiée par l'Insee étant quasiment nulle pour l'exercice 2016, la valeur des points Agirc et Arrco ne changera pas. En outre, le prix d'achat des points de retraite va augmenter en 2017, ce qui diminuera le rendement des régimes pour le futur retraité.

Il fallait s'y attendre selon certains observateurs, la faute à l'inflation, à l'absence d'inflation. Donc il n'y aura pas d'augmentation en novembre. En clair, les pensions de retraites complémentaires des salariés et cadres du privé vont rester gelées pour la troisième année consécutive en 2016 en raison de la faible inflation, ont annoncé vendredi les régimes Agirc et Arrco.

Les partenaires sociaux, gestionnaires de ces deux régimes, réunis en conseil d'administration jeudi et vendredi, ont "arrêté les paramètres servant au calcul des retraites et des cotisations", précise un communiqué.

L'an dernier, d'âpres négociations pour renflouer les caisses

"Compte tenu de la faiblesse de l'inflation", les retraites complémentaires, dont la date de revalorisation a été décalée du 1er avril au 1er novembre, "seront maintenues à leur niveau de l'an passé", est-il expliqué.

Au terme d'âpres négociations pour renflouer les caisses des régimes, patronat et syndicats avaient décidé l'année dernière de décaler la date de revalorisation des pensions et de reconduire leur moindre augmentation.

Conformément à l'accord d'octobre 2015, les pensions doivent ainsi être revalorisées d'un point en dessous de l'inflation pendant trois ans, une clause prévoyant que les pensions ne puissent pas baisser en cas d'inflation nulle.

Cette mesure a déjà été appliquée en 2013, 2014 et 2015, en vertu d'un accord de 2013.

"L'hypothèse d'inflation prévisionnelle publiée par l'Insee étant très proche de zéro pour l'exercice 2016, la valeur des points Agirc et Arrco (qui déterminent le montant de la retraite, Ndlr) reste inchangée."

Par conséquent, les retraites n'augmenteront pas.

Autre conséquence du dernier accord, le prix d'achat des points de retraite va augmenter en 2017, ce qui diminuera le rendement des régimes pour le futur retraité.

Objectif : 6,1 milliards d'euros d'économie à l'horizon 2020

L'accord de 2015, signé par le patronat (Medef, CGPME, UPA) et trois syndicats (CFDT, CFE-CGC, CFTC), doit permettre de réaliser 6,1 milliards d'euros d'économie à l'horizon 2020 pour renflouer les caisses de l'Agirc-Arrco, fortement déficitaires.

Parmi ses principales mesures figurent la fusion des deux régimes et la mise en place, à partir de janvier 2019, d'un système de bonus-malus sur les pensions pour inciter les salariés à travailler plus longtemps.

En 2014, l'Arrco comptait environ 18 millions de cotisants pour 12 millions de retraités. L'Agirc comptait elle 4 millions de cotisants pour près de 3 millions de retraités.

Les pensions de retraite de base n'ont pas non plus été revalorisées en octobre en raison de la faible inflation. Elles stagnent depuis 2013.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/02/2018 à 12:07 :
bonjour depuis juillet 2013 pas un centime d'augmentation par PRO BTP
sous des prétextes bidons
les retraités et retraitées peuvent jeter l’éponge comme on dit " des vaches à lait"
tandis que les riches égotistes mènent grand trains et sans se soucier des la misère autour d'eux, il accumulent de plus en plus des richesses en croyant emporter avec eux , les richesse accumulées
tandis que les politiques a chaque votation ils cherchent des nouvelles promesses
tout en sachant que ces sont que des promesses électorales
et comme on dit: l'autruche a bon enfoncer sa tète dans le sable son derrière reste toujours exposé!
a écrit le 10/10/2016 à 23:59 :
il y a dautres moyen de financez les retraites , un gouvernement avais invente la vignette sur les voitures et si en plus on prend un pourcentage sur tous ce qui et energetique comme le dit gege ont peut sauvez les retraites plus vite? QUAND ONT VEUT ON PEUT???
a écrit le 10/10/2016 à 19:51 :
cela fait 3 ans que nous sommes pas augmenté . avec 1200 par mois comment vivre correctement faut il que l on vol pour manger , apres avoir travailler toute une vie voila comme on nous traite .
a écrit le 10/10/2016 à 19:18 :
N'importe quoi, il y a de l'inflation , gaz , électricité, assurances, impôts locaux , péages, transports etc... une escroquerie de plus
Réponse de le 11/10/2016 à 9:11 :
@BA: oui, mais les prix du caviar et du champagne restent stables. Les politiques se basent sur ce qu'ils connaissent pour émettre des avis. Quant aux autres, qu'ils mangent donc de la brioche :-)
a écrit le 10/10/2016 à 18:49 :
Pas d'inflation ? Augmentations du gaz, de l'électricité, de l'alimentation, des mutuelles, des impôts locaux, de la consultation médicale, des lunettes, des charges au travers de réglementations souvent idiotes, et j'en oublie, c'est quoi alors ?
a écrit le 10/10/2016 à 18:32 :
On ne peut pas augmenter les retraites complémentaires, mais on peut tout à fait augmenter les fonctionnaires, elle est pas belle la vie...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :