Salaires des cadres : 54.800 euros par an en moyenne

 |   |  514  mots
Le salaire brut médian annuel des cadres atteignait 48.000 euros en 2014, soit le même niveau qu'en 2013
Le salaire brut médian annuel des cadres atteignait 48.000 euros en 2014, soit le même niveau qu'en 2013 (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
En 2014, selon l'enquête annuelle de l'Association pour l'emploi des cadres (Apec), le salaire moyen annuel (en brut) des cadres atteignait 54.800 euros. Quant au salaire médian, il s'élevait à 48.000 euros. Des niveaux inchangés sur un an.

En 2014, le salaire brut annuel des cadres en poste s'élevait à 54.800 euros et le salaire "médian" (la moitié gagne plus, l'autre moins) atteignait 48.000 euros.

Ces niveaux sont identiques à ceux de 2013, selon l'enquête annuelle sur les salaires des cadres réalisée par l'Association pour l'emploi des cadres (Apec) auprès d'environ 14.000 cadres.

Par ailleurs, la moitié des cadres a un salaire composé d'une part variable : 38% perçoivent une prime sur objectif, 8% une commission sur le chiffres d'affaires, et 7% un autre élément variable.


80% des augmentations individuelles comprises entre 1% et 8%

Concernant les augmentations individuelles internes aux entreprises, elles sont restées identiques à celles de l'année précédente. Ainsi, 80% des augmentations étaient comprises entre 1% et... 8%.

Quant aux augmentations collectives, dans 80% des cas, elles se situaient entre 0,8% et 3,2%. Toutefois, par rapport à 2013, les niveaux médians des augmentations individuelles et collectives se sont légèrement contractés, s'établissant à 2,5% pour les mesures individuelles et à 1,5% pour les mesures collectives, contre respectivement 3% et 1,7% un an plus tôt.

Mobilité externe: le salaire augmente (bien moins pour les ex-chômeurs)

En cas de mobilité externe, parmi les cadres ayant intégré une nouvelle structure à la suite d'un changement direct, 63% ont vu leur rémunération augmenter. Et, sans surprise, ce niveau tombe à 35% pour les cadres recrutés après une période chômage. Ces derniers sont même 39% à avoir connu une baisse de rémunération.

Parmi les cadres qui n'ont connu aucun changement en 2014 - c'est-à-dire ni mobilité interne ni externe - seuls 41% ont été augmentés.

En outre, les augmentations concernant la partie fixe de la rémunération sont, dans 31% des cas, liées à des mesures individuelles, et, dans 16% des cas, à des mesures collectives. Et 7% des cadres ont même subi une baisse de rémunération.

Nombre d'augmentations: l'industrie en haut du podium

Par secteur, ce sont les cadres de l'industrie qui ont été les plus nombreux à bénéficier d'une augmentation (52%), contre seulement 38% dans le commerce, 37% dans les services et 34% dans la construction.

A noter que 63% des cadres se disent pessimistes sur l'évolution de leur rémunération dans les années à venir.

Si, maintenant, on se concentre sur le salaire brut des cadres à l'embauche, le niveau a légèrement augmenté entre 2013 et 2014, passant, en moyenne, de 37.000 à 38.000 euros annuels. Et tous les profils sont concernés par cette hausse à l'exception des jeunes diplômés qui continuent de percevoir en moyenne 30.000 euros, soit le même niveau qu'en 2013.

Le salaire à l'embauche le plus faible? En "communication-création"

Les jeunes cadres ayant entre un et cinq ans d'expérience percevaient (toujours en moyenne) 34.000 euros en 2014. Ceux avec davantage d'expérience percevaient entre 40.000 et 46.000 euros.

Enfin, selon les fonctions, le salaire moyen se situe entre 33.000 euros et 46.000 euros. C'est dans la fonction "communication-création" que le salaire d'embauche est le plus faible (33.000 euros) et dans les fonctions "direction d'entreprise" qu'il est le plus haut (46.000 euros). Les rémunérations moyennes des autres fonctions s'échelonnaient entre 35.000 euros pour "Etudes-R&D" et 42.000 euros pour la fonction "Santé, social, culture".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/09/2015 à 19:53 :
Et bien quand je vois les salaires indiqués dans cet article, il est grand temps que je quitte la fonction publique et que j'aille dans le privé...
a écrit le 17/09/2015 à 1:19 :
Cadre pendant 10 ans dans le controle de gestion sur paris, j'ai préféré tout laisser tomber du jour au lendemain.... ok, je gagnais dans les 45 000 euros bruts annuels (50 000 € primes comprises) mais pour 50h de taff sur place par semaine (sans compter les rushs jusque 2h du mat, le taff le weekend, les appels du boss durant les conges etc) et qu on ne me parle pas des RTT (systématiquement refusés et perdus à la fin de chaque année) ... aujourd hui à 35 ans avec bac +5 en finance d entreprise, je suis réceptionniste sur 35h, je gagne 26 K€ bruts par an environ, je peux de nouveau pratiquer les langues étrangères (allemand, anglais et j 'ai appris l espagnol sur le tas), avoir du temps libre, voir ma famille et quand je fais des heures supp, elles sont payées ou récupérées...

en bref, installez des pointeuses pour les cadres et stoppez l arnaque du forfait annuel...
Réponse de le 17/09/2015 à 17:23 :
travailler moins pour gagner moins vous etes un exemple de la décadence de la france composée de paresseux souhaitant etre payé a dormir derriere leur réception mais libre à vous ca nous fait un emploi bien payé de libre
Réponse de le 17/09/2015 à 17:24 :
essaye chomeur tu auras encore plus de temps libre et... 70% de ton ancien salaire soit 35k€ environ
Réponse de le 21/09/2015 à 19:01 :
Vous avez parfaitement raison snegiem.
Travailler 50H/semaine pour un salaire brut annuel de 45k c'est avoir un salaire horaire équivalent à quelqu'un qui touche 2000€ net par mois en travaillant 35H.
Les chefs de projets et les patrons poussent tout le monde à bout, il est temps de leur signifier notre profond désaccord.
a écrit le 16/09/2015 à 18:57 :
Je gagne plus que ça avec ma retraite et encore j'en ai sorti une grande partie en capital ... Pauvres travailleurs, pauvres cadres, pauvres français ...
Et nos gouvernants osent encore faire pire que l'ancienne URSS puisque partout il faut présenter le Revenu Fiscal de Référence ou arborer le Quotient familial ...
le Progrès d'il y a 60 ans !
Réponse de le 16/09/2015 à 23:09 :
C’est bien le problème, la France verse des retraites le plus genereuses d"Europe. Cout : plus de 300 milliards . Comme dans d'autres pays, Il faudrait un plafond limité a 2200 euros.
a écrit le 16/09/2015 à 17:53 :
C'est pas énorme non plus ... J'aurais pensé à plus.
a écrit le 16/09/2015 à 17:52 :
La France est un pays ou l'on ne vie bien que grâce à l'héritage et donc grâce aux générations précédentes et rarement de son travail...en général.
Réponse de le 16/09/2015 à 18:31 :
Le plus inquiétant c'est qu'on vie de mieux en mieux sans travailler qu'en faisant un petit voir même moyen travail...
a écrit le 16/09/2015 à 17:35 :
et après ça on s'étonne du désamour des français pour le travail dans notre pays ,il vaut mieux faire de la politique : trops nombreux et bien payés pour brasser de l'air
a écrit le 16/09/2015 à 16:26 :
Ne devrait-on simples citoyens alors que le sud Europe fait de la récession et du chômage, examiner ce qu’on appelle un régime fonctionnaire qui détruit l’emploi. On parle d’une politique d’offre, n’est-ce pas de l’esbrouffe ? On parle d’1,5 million de fonctionnaires de moins, que fait l’Etat ? On parle d’une guerre monétaire, on demande de baisser l’euro mais la zone est en excédents, n’est-ce pas une absurdité économique ? On publie que la zone euro n’est pas une ZMO, est-ce une erreur à 6 millions de chômeurs sans la moindre réforme ? Ne devrait-on examiner les politiques conduites avec plus de rigueur. On parle d’une TVA qui ne serait pas prélevée, la corruption est-elle générale chez les boomers ? Le sud Europe fait diminuer la consommation et les salaires, l’Etat n’est-il pas destructeur de la société française ? On entend que le tourisme social serait sanctionné en justice par l’Europe, ne fait-on pas du fascisme social ? N’avons-nous pas une Europe du sud absurde qui détruit le genre humain par la maximisation du chômage ? N’avons-nous pas des Etats mal classés en compétitivité industrielle et en IDH ? L’Etat et les fonctionnaires font-ils du mauvais travail en exploitant le travail précaire ? On entend dire qu’il faudrait des réseaux pour trouver du travail, pourquoi ne pas faire un réseau diplômé alors qu’on parle de 60% de diplômés chômeurs, est-ce des réseaux souterrains ou bien des égoûts. Il y aurait des droits qui ne seraient pas payé, des chômeurs devraient rembourser des allocations, n’avons-nous pas un Etat de maltraitance à examiner. On pourrait imaginer un citron de boomster au plafond en language virtuel, ça veut dire quoi ? On trouvera peut-être une dissémination aérienne pour un boomster dans un petit four ou bien un moulin ? A Wallis-et-Futuna il y aurait 60% de fonctionnaires, il doit y avoir beaucoup de croissance si l’Etat invente la croissance ou bien si c’est la société ? N’avons-nous pas une contre-indication ? L’Europe n’est-ce pas une diablerie à réformer ? Pour le logement, il y aurait un dysfonctionnement de marché, on nie les marchés et le déclin qui serait à 75% ? Le langage boomster est compliqué, l’Etat relance ou bien sabote ? N’avons-nous pas un Etat limasse, moloch, vampire alors que les salaires baisseraient ?
Avons-nous un Gouvernement CAF maniaque du papier?
Réponse de le 16/09/2015 à 18:29 :
faut vous suivre ....rien compris
Réponse de le 16/09/2015 à 20:23 :
En deux lignes ça fait quoi ?
Réponse de le 21/09/2015 à 19:56 :
Va falloir lâcher la bouteille mamie... Essayez de faire des phrases serait déjà bien.
a écrit le 16/09/2015 à 15:47 :
comme toujours des moyennes donc gonflés par les gros salaires..
tout le monde sachant ce qu'est une moyenne et un pourcentage c'est le niveau 0 de la statistique! un prérequis en somme
le lecteur "cd" est bien plus en phase avec la réalité
a écrit le 16/09/2015 à 15:21 :
On bosse, on transpire et c'est le N+1 qui passe à la caisse...!
Drôles de manières, dans quel monde vivons nous ?!
elle est pas belle la vie !
Perso, je suis pour la suppression du petit management qui ne vous apporte rien, à part les em......... !
a écrit le 16/09/2015 à 15:10 :
soit 3.425 euros nets par mois, avant paiement des impôts
(et en général sans aucune aide sociale, vu quà ce niveau de salaire on a droit à rien ou presque, qu'on paie la cantine plein pot, etc...)
Réponse de le 21/09/2015 à 19:59 :
Moi je gagne deux fois moins, et n'est droit à aucune aide non plus. Par contre pour les impôts c'est plein pot... Vivement qu'ils réfléchissent qu'un célibataire doit aussi chauffer, manger, vivre en gros... Et surtout qu'on a pas tous deux personnes qui bossent dans son foyer.
Réponse de le 29/06/2016 à 14:07 :
4000 € brut cela ne fait pas 3425 € Net quand on a le statut cadre (en tout cas pas dans la métallurgie c'est 30%)... cela fait plutôt aux alentours des 2800 € net a payer (donc environ 3080 en net imposable)...
a écrit le 16/09/2015 à 15:00 :
remuneration moyenne en R&D = 35 000€ soit 2300€/mois net...
30 k€ pour un debutant c est meme pas 2000 €/mois
apres on s etonne que les jeunes francais quittent le pays. Le cout de la vie y est eleve et les salaires minables

sinon je me demande comment "Santé, social, culture" arrive a faire 42 k€. ca ne comprend que des Agnes Saal ??
Réponse de le 21/09/2015 à 20:00 :
Dans notre pays, la plupart des jeunes sont déjà content quand on leur paye 1200€ la plupart commence avec moins de 1000€...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :