Smart France : 9 salariés sur 10 acceptent le retour aux 39 heures

Une écrasante majorité des 800 salariés de l'usine Smart de Hambach (Moselle), filiale du groupe allemand Daimler, ont accepté de revenir aux 39 heures payées 37 heures par le biais d'un avenant à leur contrat de travail, a annoncé mardi la direction dans un communiqué.
Lors du référendum organisé en septembre, sur les quelque 800 votants, 56% s'étaient prononcés pour. Un chiffre qui montait à 74% pour les cadres, employés, techniciens et agents de maîtrise, mais tombait à 39% pour les ouvriers, révélant des dissensions.
Lors du référendum organisé en septembre, sur les quelque 800 votants, 56% s'étaient prononcés pour. Un chiffre qui montait à 74% pour les cadres, employés, techniciens et agents de maîtrise, mais tombait à 39% pour les ouvriers, révélant des dissensions. (Crédits : © Vincent Kessler / Reuters)

La direction de Smart France a annoncé, mardi 15 décembre, que plus de 90% des employés de l'usine Smart à Hambach (Moselle) ont signé l'avenant au contrat de travail distribué par la direction le 10 décembre, les faisant notamment passer à 39 heures payées 37 heures.

Emplois garantis jusqu'en 2020, selon la direction

La direction de l'usine a précisé à l'AFP que les emplois seraient garantis jusqu'à fin 2020 sur le site, vu le très fort taux de retour. Le chiffre de 90% avait aussi été évoqué à l'AFP dans l'après-midi par un responsable syndical, alors que les employés du site d'Hambach ont jusqu'au 18 décembre pour retourner ou non les avenants.

Depuis plusieurs mois, la direction essaie de faire passer le "Pacte 2020", qui prévoit notamment un retour aux 39 heures travaillées payées 37 et une diminution des jours de RTT pour les cadres.

En échange, elle s'était engagée à ne procéder à aucun licenciement économique d'ici à 2020. Les mesures de ce pacte seront mises en application "dès le début de l'année prochaine", a fait savoir la direction.

 Un pacte qui ne passe pas chez les syndicats

Un référendum interne, purement consultatif, avait été organisé le 11 septembre dans cette usine qui produit les véhicules biplaces de la marque. Sur les quelque 800 votants, 56% s'étaient prononcés pour. Un chiffre qui montait à 74% pour les cadres, employés, techniciens et agents de maîtrise, mais tombait à 39% pour les ouvriers, révélant des dissensions. Mais quelques semaines plus tard, le 28 octobre, le pacte avait été mis en échec par la CGT et la CFDT, représentant 53% des salariés.

La direction avait réagi en distribuant, le 10 décembre, des avenants individuels au contrat de travail à tous les salariés. Un délégué syndical avait alors fait part de la crainte d'une délocalisation dans l'usine Smart de Novo Mesto, en Slovénie.

 (Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 14
à écrit le 18/12/2015 à 9:17
Signaler
Avec plus de 10% de chômeurs en France, il serait temps qu'on arrête de vouloir augmenter le temps de travail !!! Et qu'on arrête de dire que ces chômeurs ne veulent rien faire, car de toute façon il n'y aurait pas assez de travail pour tout le monde...

le 19/12/2015 à 17:13
Signaler
Et les 400 000 (et plus) offres d'emplois non pourvues? Non non, vous avez raison, les chômeurs veulent travailler...

à écrit le 17/12/2015 à 15:06
Signaler
L'inégalité s’aggrave entre le public avec des avantages et privilèges injustifiés dont des semaines de travail à moins 32h ou 6h par jour pour un cheminot de la sncf alors que la moyenne est de 41 h hebdomadaire d'après diverses sources économiques ...

le 19/12/2015 à 17:15
Signaler
N'est ce pas plutôt dans le privé que l'on a plus d'avantages que le public?

à écrit le 17/12/2015 à 9:42
Signaler
La preuve une fois de plus que les syndicats roulent pour leurs cadres et permanents, pas pour les travailleurs encartés ou non

à écrit le 16/12/2015 à 21:28
Signaler
Encore un pied de nez aux syndicats... Je comprends qu'ils soient déçus, 9 salariés sur 10 leur disent mer**e . La loose non?

à écrit le 16/12/2015 à 19:05
Signaler
Une étape de plus sur le chemin qui mène au Nirvana néo libéral. ....on y va tout doucement et Hollande nous y mène aussi sûrement que Mitterrand avait ouvert la voie en 1983....Sarkozy ou Fillon ( un vrai néo-con, lui ) n'auront plus qu'à bétonner. ...

à écrit le 16/12/2015 à 16:54
Signaler
39h payé 37 ainsi que pour les salariés du secteur marchand les salaires font du surplace ou comme Smart France la baisse et pour d'autres moins chanceux Pôle Emploi. La France gouvernait par des monarques de droite et de gauche venant du même sérail...

à écrit le 16/12/2015 à 13:35
Signaler
Pour un salarié touchant 2000 € bruts mensuel, passer de 37 heures à 39 heures mensuelles en échange d'une prime annuelle de 1000 € revient à diminuer son taux horaire de 1,04 %. Néanmoins, compte tenu du versement de la prime, son revenu brut annuel...

à écrit le 16/12/2015 à 10:58
Signaler
Ce que l'article ne mentionne pas c'est que Smart, pour des raisons de répartition a réduit le temps de travail en lorraine. Les 39 heures mentionnées n'existent que sur le papier. 1) les salariés font moins d'heures 2) Celles ci sont moins rémun...

à écrit le 16/12/2015 à 10:41
Signaler
Que les 10% restants aillent voire ailleurs! Dans ce nouveau monde, il n'y a pas de place pour les bons à rien et les fainéants!

le 16/12/2015 à 13:09
Signaler
Ben tiens, parce que vous croyez que c'est suffisant pour être compétitif avec des polonais, des indiens ou des chinois ? Et qu'est-ce que vous leur direz quand on leur refera le même coup dans 2 ans pour les passer au 40h et dans 10 pour les passer ...

le 16/12/2015 à 16:20
Signaler
Haha, j'aimerais bien vous voir à leur place ! Allez l'ouvrier, va travailler pour que les actionnaires de Daimler puissent s'en mettre encore davantage plein les fouilles ! Et on s'étonne qu'ils ne veuillent pas ? Et les syndicats devraient appla...

le 16/12/2015 à 17:51
Signaler
50% de cadre chez SMART, pour une usine de production! Pour avoir un cout inferieur: on fait travailler les 50% de productif plus longtemps. Les cadres ne travaillerons pas plus car ils sont au forfait: a peut près 220 jours/ans. Dans tous les acco...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.