Un cadre du FN veut créer un "ordre des journalistes"

 |   |  294  mots
Sur Twitter, Florian Philippot, vice-président du FN, a toutefois assuré que cette proposition ne figure pas parmi les 144 engagements du programme de Marine Le Pen pour la pésidentielle.
Sur Twitter, Florian Philippot, vice-président du FN, a toutefois assuré que cette proposition ne figure pas parmi les 144 engagements du programme de Marine Le Pen pour la pésidentielle. (Crédits : © Stephane Mahe / Reuters)
Aymeric Merlaud, responsable du Front National dans le Maine-et-Loire, a déclaré que le FN veut "s'attaquer aux mauvaises pratiques" de la profession. La direction du parti assure que cette mesure n'est pas inscrite dans le programme de Marine Le Pen.

"En matière de journalisme, il y a un code de déontologie, mais il n'y a rien pour sanctionner". Aymeric Merlaud, responsable du Front National dans le Maine-et-Loire, interviewé sur LCI, a assuré que le FN veut "créer un ordre des journalistes" afin de "sanctionner des pratiques mauvaises".

Le frontiste juge notamment punissables les enregistrements d'interviews non consenties et les pratiques "d'espionnage"."Il faut s'interroger si c'est une bonne pratique ou pas, d'écouter des conversations privées en se cachant. Moi je ne pense pas", a-t-il dit sur la chaîne de télévision.

Sur Twitter, Florian Philippot, vice-président du FN, a toutefois assuré que cette proposition ne figure pas parmi les 144 engagements du programme de Marine Le Pen, qui brigue la présidence de la République.

30 médias dénoncent les entraves du FN à la liberté d'informer

Il y a quelques jours, les sociétés de journalistes de près d'une trentaine de médias, dont l'AFP, ont signé une pétition qui proteste contre la décision du Front national de "choisir les médias autorisés à suivre Marine Le Pen" et dénonce "une entrave à la liberté" d'informer.

"A l'occasion de la campagne pour le second tour de l'élection présidentielle, le Front national a décidé de choisir les médias qui sont autorisés à suivre Marine Le Pen. Plusieurs titres de presse ont ainsi vu leur représentant tenu à l'écart de toute information et de toute possibilité de suivi sur le terrain de la candidate du Front national", indique le texte.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/05/2017 à 1:13 :
Nous sommes bien obligés de subir les traités européens que l'on a rejeté à 55% (dictature quand tu nous tiens), alors pourquoi les journalistes ne devraient pas suivre une charte journalistique ? La dictature n'est bonne que pour une partie des personnes, pas pour tous apparemment !
a écrit le 01/05/2017 à 22:19 :
autant appeler un chat un chat madame le Pen.
Réponse de le 02/05/2017 à 8:36 :
la Gestapo et la Stasi des médecins , des avocats , des notaires ....... sont des précédents facheux et nauséabonds qui rappellent les heures les plus sombres de .... bla bla bla !
Vous etes de plein pied dans la pensée formattée : continuez et bonne route !
a écrit le 01/05/2017 à 15:04 :
Bah! Un combat impossible, et dangereux, à tenir à l'heure des réseaux sociaux, et de la divulgation de l'information à la vitesse de la lumière. Que certains journalistes en quête de sensationnel soient border line avec l'éthique, cela ne fait aucun doute, mais ne condamne évidemment pas tout le troupeau. Je suis pour un rappel généralisé à la lutte contre le mélange des genres: aux politiques la politique et les prises de décisions, aux agences techniques les rapports techniques et les recommandations, aux journalistes et médias, l'information (mais pas la politique), aux juges et à la Justice dire le Droit et rien que le Droit.. malheureusement les liens entre les différentes sphères sont importants, gênants (y compris financiers). il convient d'y être attentif et de systématiquement condamné les dérives (quand un Ministre, ou un syndicaliste, se prend pour un expert technique par exemple..).
a écrit le 01/05/2017 à 14:21 :
Un ordre des journalistes, pourquoi pas, ça changera des journalistes aux ordres.
a écrit le 01/05/2017 à 12:55 :
Si les journalistes n'étaient pas bêtes, ils boycotteraient le FN. jusqu'à ce que cette sélection soit banni. Je serai étonné que cette censure de certains journaliste pour suivre MLP, durerai très longtemps. Ils ont besoin de se faire valoir. Sans média, pas de transmissions d'infos. Mais pour cela, il faut s'entendre au sein de la profession !
Réponse de le 02/05/2017 à 8:38 :
Boycott=objectivité .....?!? ..... bravo belle conception de l'info !
Réponse de le 02/05/2017 à 10:25 :
Oui, boycotte est la réponse à censure. Je n'ai pas dit objectivité !! Il y a des journalistes d'opinions, et ils sont aussi important que les autres si ont leurs laissent la possibilité de faire leurs travail.
a écrit le 01/05/2017 à 9:28 :
La glissade douçatre vers le fascisme s'accentue. Après l'ordre des journalistes il ne faudra pas oublier celui des enseignants. Mussolini n'est pas mort. En attendant Adolf.
Ça semble choquer de moins en moins de monde.
On trouve même des raisons de défendre l"ORDRE ".
Réponse de le 01/05/2017 à 14:01 :
@GE92: encore un qui utilise un vocabulaire qui 1) n'a rien à voir ici et 2) ne correspond pas à la définition du fascisme qui comme disait Benito est l'idéal suprême du socialisme. Cela dit, en quoi un ordre quelcqonque, normalemet constitué de gens compétents du métier te gêne ? Les différents ordres - médecins, infirmières, comptables, traducteurs-interprètes, etc., sont-ils des organismes fascistes ? Au lieu de rabâcher les idées inculquées par le Parti, essaie un peu de réfléchir. Je sais avec le bac+2, merci Jospin, c'est pas gagné d'avance :-)
Réponse de le 01/05/2017 à 19:05 :
@Patrickb : 1) le vocabulaire d'ordre est bien celui que ce parti fasciste met en avant depuis sa fondation, malgré sa tactique actuelle 2) les références au bien du peuple incarné par le parti, nouveauté introduite récemment, le nationalisme comme référence suprême, l'ordre comme méthode, tout cela caractérise bien le fascisme. Je ne vous connais pas et merci de ne pas me tutoyer. Les différents ordres persistant après le gouvernement de Vichy, qui les a créés, sont bien le reliquat d'une tentative fasciste de réguler tous les métiers qui devaient suivre les directives du parti. Il en subsiste des organismes qui se sont extrait, partiellement, de leur rôle de police politique. Je ne rabâche pas des idées incuquées par un quelconque parti mais je rappelle notre histoire, et les "erreurs" funestes du régime de la collaboration avec les nazis.
Votre bac+2 obtenu sous Jospin n'a pas l'air de vous aider beaucoup. Lisez un peu d'Histoire, cultivez vous, vous en avez besoin.
Réponse de le 02/05/2017 à 8:39 :
ca changera de ceux qui défendent la malhonnetteté !
a écrit le 01/05/2017 à 8:05 :
.....TRES bonne idée !
La secte journalistique a un peu oublié ce qu'est la déontologie d'une profession : la recherche du "buz" et le sectarisme sont presque devenus la règle !
Réponse de le 01/05/2017 à 9:48 :
Ils ont peur des écrits de journalistes quand ça les dérange, un peu comme tout ces illuminés qui avaient peur d'un dessin. Moi la presse me fait du bien elle me permet de lire ce genre d'article sur des idées nauséabondes qui rappellent de bien sombres moments de l'histoire. Je verrai bien Charb, Cabu, Wolinski présidents de l'ordre...
a écrit le 30/04/2017 à 23:18 :
Les journalistes, les juges et les cultureux sont majoritairement à gauche. Pas de problème du moment qu'ils ne touchent pas d'argent public.
a écrit le 30/04/2017 à 21:10 :
Le clientélisme sera sa politique et vu les financiers qui le soutiennent cela pourra aller loin.
Macron sera cependant également ultra clientéliste mais cela ne choquera pas étant donné que ce seront toujours les mêmes têtes.
a écrit le 30/04/2017 à 20:58 :
mais bien sûr! ce sera une des premières mesures du FN s'il arrive au pouvoir! tout parti fasciste commence par museler la presse!Je suis d'accord avec vous, votons Le Pen, et précipitons la France vers le désastre annoncé!Que tous ceux qui ont cru les promesses de cette vilaine figure trinquent à sa santé et surtout à la leur!
Réponse de le 01/05/2017 à 8:09 :
le poids des mots ! : il ne s'agit pas -pour le moment -de museler mais de rappeller les règles de base a une profession qui les a pas mal oubliées !
Pourquoi trouverait -on ça normal chez les médecins , les juges , avocats et autres secteurs et qualifierait-on ça de censure pour la presse : vous avez la déontologie TRES sectaire !
a écrit le 30/04/2017 à 18:33 :
En même temps, l'Ordre des avocats, des notaires ou des médecins sont-ils contraires la liberté des membres de ces professions ? On serait surpris de l'entendre... Il y a suffisamment d'élus politiques de tous bords dans ces professions pour ne pas s'inquiéter outre mesure d'une réflexion sur l'organisation d'un nouveau corps intermédiaire.
a écrit le 30/04/2017 à 18:30 :
Ce serait une bonne idée quand on voit le nombre de journalistes français à la solde d'un parti au lieu d'informer le public. Reste à avoir si cet ordre ne sera pas lui aussi à la solde du parti au pouvoir :-)
a écrit le 30/04/2017 à 17:56 :
C'est le début de la fin.On bloque les journalistes , plus de liberté de penser.C'est le début de toute dictature. C'EST POUR CELA QU'IL FAUT VOTER MARINE LE PEN.
Un beau pays pour les Français
Réponse de le 30/04/2017 à 19:06 :
Pourquoi pas ? Moi je suis avocat et j'appartiens à un Ordre, l'Ordre des avocats du Barreau de Paris, j'ai des amis qui appartiennent à l'Ordre des médecins car ils sont médecins. Il existe des Ordres profesionnels pour les architectes, les chirurgiens dentistes, les experts comptables, etc..
Cela permet d'assainir une profession autour de règles déontologiques...
Je trouve cette idée séduisante.
Réponse de le 01/05/2017 à 8:30 :
en réponse à "Hugues":Je vous comprends.Les Ordres sont des émanations du Gouvernement de Vichy, de bien sinistre mémoire. J'appartiens aussi à un Ordre et non des moindres, et je peux témoigner que ce qu'il s'y passe n'est pas bien joli!Ses membres n'y adhèrent que par intérêt personnel et pour bénéficier de passe-droits au mépris même des règles de déontologie.'Je n'invente rien je l'ai entendu du propre aveu de plusieurs de ses membres).Sur le plan financier magouilles et pratiques douteuses sont de mise.Le rapport de la Cour des Comptes et de l'IGAS en 2013 est rien moins que révélateur à ce sujet.C'est un micro-état dans l'Etat, intouchable. Reportez-vous à l'émission de France-Inter , il y a 1 mois sur l'Ordre des chirurgiens dentistes.Ah j'oubliais, encore un média qu'il faudra museler s'il continue à diffuser des choses que les oreilles sensibles des citoyens ne sauraient entendre!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :