Un député PS veut un impôt sur le revenu obligatoire pour tous

 |   |  526  mots
Seulement 47,4%, soit 17,6 millions de foyers fiscaux, paient l'impôt sur le revenu.
Seulement 47,4%, soit 17,6 millions de foyers fiscaux, paient l'impôt sur le revenu. (Crédits : reuters.com)
Le député de Seine-Saint-Denis Razzy Hammadi a déposé deux versions de son amendement visant à établir un impôt sur le revenu minimum obligatoire.

Le député PS Razzy Hammadi a déposé samedi un amendement devant la commission des Finances visant à établir un impôt sur le revenu minimum obligatoire, et ce alors que cet impôt emblématique est actuellement payé par moins d'un Français sur deux. Le co-fondateur du Front de gauche Jean-Luc Mélenchon, plaide lui aussi pour un élargissement de la base fiscale, pour que "tout le monde paie, à proportion de ses revenus".

Le député de Seine-Saint-Denis a indiqué à l'AFP avoir déposé deux versions de son amendement: "la première crée une tranche supplémentaire qui devient la première tranche" et entraînerait un "paiement forfaitaire minimum". La deuxième version consiste à "rajouter une ligne à la feuille d'impôt (comme pour la redevance télé) intitulée +cotisation civique minimum obligatoire+, dont le montant est à fixer par décret". Mais, selon lui, ce ne serait que "quelques dizaines d'euros, on est entre 30 et 60 euros", a-t-il précisé.

Soutenu par une quarantaine de députés

"Ca faisait longtemps que je souhaitais aborder ce débat", a-t-il expliqué. Ce concept était entravé notamment par "la notion du coût du prélèvement de l'impôt", mais vu qu'"on va vers la dématérialisation et la déclaration en ligne obligatoire, cet argument technique perd toute sa pertinence""J'ai reçu une quarantaine de soutiens d'autres députés", s'est-il réjoui.

"L'objectif est de répondre à la frustration de certains de nos concitoyens, alors que plus de 50% de la population ne paye pas d'impôt sur le revenu", a-t-il souligné. "C'est aussi une instrumentalisation du FN à laquelle il faut mettre fin".

Un gain reversé vers les classes moyennes

"Le gain de cet impôt symbolique serait complètement versé en direction des classes moyennes" via des allégements en leur faveur, "avec aucun gain fiscal enregistré par l'Etat afin de respecter l'engagement du président de la République" François Hollande de ne plus alourdir la facture fiscale des ménages.

L'impôt emblématique du système fiscal français est considéré comme le plus juste qui soit, en raison de son caractère progressif, mais avec les successions de coups de rabot il a vu son assiette se réduire. Dernier exemple en date: un allègement de deux milliards d'euros, censé bénéficier à huit millions de foyers en 2016. Ce geste fiscal, confirmé à la rentrée par François Hollande, fait suite à la suppression de la première tranche de "l'IR", qui a fait sortir trois millions de Français de l'assiette de l'impôt en 2015.

47,4% de foyers fiscaux paient l'impôt sur le revenu

En 2006, 56,8% des foyers fiscaux y étaient assujettis. Le chiffre, après avoir baissé puis augmenté au cours des neuf dernières années, est retombé cette année à 47,4%, soit 17,6 millions de foyers.

Ces baisses d'impôt, destinées à aider les ménages les plus modestes, ont suscité ces dernières années des réactions contrastées, à droite comme à gauche. En raison notamment de la "fonction sociale" de "l'IR", perçu comme un fondement du pacte républicain.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/03/2017 à 15:31 :
Voici l'idée que je recherchais.
Pourquoi en effet ne pas faire participer tout le monde à l'IR ? Sans appliquer de barême mais si tous ceux qui ont un IR à 0 payaient une modique somme (30 ou 50€ / an) au nom de la participation à l'effort public, des fonds rentreraient en provenance de tous.
Après tout, tout le monde se sert des transports publics, des routes, des administrations etc.
Dans le rouge disent certains ? j'en paie 1000 à 1200€ /an (rien que sur le revenu) et ça me met dans le rouge.
Donc payer 50€ / an je pense que ce serait participer à l'effort collectif...
Et si un jour je venais à ne plus en payer, ça ne m'offusquerait pas de payer 5€/ mois
a écrit le 06/10/2015 à 8:35 :
Moi aussi je veut que tous les politiques es une retraite kà partir de 65 ans sur les bases
De la securite social
Aussi avoir un salaire pendant leur mandat après non
Pour les économies faire très grand nattoyage dans la politique du nombre de ces
Gens ' comme dans les entreprises trop c trop ont supprime
a écrit le 06/10/2015 à 7:40 :
Ha! enfin une excellente idée de la gauche BISOUNOURS.
a écrit le 05/10/2015 à 19:00 :
Très très mauvaise idée; 5 millions de personnes ont des difficultés à boucler leur fin de mois; alors, on va mobiliser je ne sais combien de fonctionnaires pour 30, 40, 50 euros alors que l'on est pas fichu de faire payer les Google, Amazon and Co.
Réponse de le 06/10/2015 à 23:39 :
Non, ça ne sera pas plus compliqué à gérer, car la déclaration en ligne sera obligatoire, donc tout sera traité plus facilement.
a écrit le 05/10/2015 à 18:01 :
Une hypocrisie de plus ! Donner bonne conscience aux plus démunis face aux plus nantis, en leur faisant payer un impôt (symbolique) indirectement remboursé. Pourquoi une proposition qui, dans les faits, ne sert à rien ... si ce n'est de tenter d'enfariner tout le monde ?
a écrit le 05/10/2015 à 17:04 :
le deputé razzy sait de quoi il parle..cet enfoiré....il veut faire payer l impot a un smigard...rien que ca ....gagner 1200 euros par mois..finir les fins de mois dans le rouge..et en plus payer l impot sur le revenu ....mais eux( les deputés )..qu ils soit de droite de gauche..du centre ou du fn...se sont donné la main pour pondre une loi qui si un deputé n est pas reelu..il a droit a 5ans de chomage sans aucunes obligations..c a d pas de pointage...pas de convocations..et aucune obligation de chercher du travail....et apres cet energumen veut faire la morale au peuple...mais d un coté il a raison..nous sommes des veaux...nos dirigeants font ce qu ils veulent et on ne dit rien.....
a écrit le 05/10/2015 à 12:26 :
Apparemment, aux vues des commentaires tous le monde pense que 700€/mois (RSA+APL pour un célibataire) est un revenu plus que suffisant pour faire la nouba tous les soirs et en prime pouvoir payer un impôt "symbolique"..........

400 € de loyer stricte minimum et très rare, 50€ pour les compteurs EDF GDF et une consommation plus que minimaliste, 30€ pour le net et le phone (pratiquement imposé par les flicages des systèmes sociaux) l'assurance habitation a hauteur de 15€/mois, les charges genres ramassages des ordures a 15/mois dans le meilleurs des monde et nous voila déjà avec 510 € de moins. Tous ces postes étant déjà truffés de tva, de taxes, et même de tva sur les taxes.

Reste maintenant 190€ pour ce déplacer, ce nourrir, ce soigner (la CMU étant loin de prendre en charges l'ensemble de la santé, dentiste, lunettes.....) ce vêtir.......

En résumé pas de chauffage, pas d accès à une alimentation carné, pas de moyen de locomotion propre, aucune vie social, l'opprobre de la masse bien pensante, et en prime maintenant l'idée de lâcher encore entre 5 ou 10€/mois pour une pseudo justice !?!?!?

Jetez par ailleurs aussi un oeil sur la fiche de paye d'un smicard sur la case réduction de charges et vous constaterez qu'elles sont plus élevés que le montant que j'analyse (700€), ceci pour offrir des parachutes dorés, des dividendes, et autres stock options.....

Alors ok vous voulez tous que tout le monde paye l’impôt ? Commençons donc déjà par virer tous ces cadeaux aux entreprises, supprimons ensuite tous les parasites qui sont les gestionnaires et les flics du contrôles social (qui coûtent bombons et qui rien ne produisent, surtout pas de l'emploi). Avec ces sommes qui ce compteraient en en 100 n de milliards mettons en place un revenu de base brut duquel serait défalqué toutes les cotisations, intégrants même votre impôts symbolique, laissant un net de 800€) et avec le solde générons une réel baises des charges pour tous à condition que ce soit le salarié qui en profite et non pas le CAC

Seul frein à cette proposition économiquement viable et de surcroît économes l'idéologie primitive dont nous sommes le fruit : Travail, croit, et procrée......

En attendant le seuil de rupture des ventres vides est proche, et si cela explose tous le monde perdant sera....

Wake Up
a écrit le 05/10/2015 à 10:21 :
ne faudrait il pas tout déclarer,même la CAF
a écrit le 05/10/2015 à 7:59 :
a quoi sert la fiscalité?a réduire les écarts de fortune entre les citoyens.je propose au lieu de tout ce fatras de niches fiscales:une flat tax de 15% sur tous les revenus(prestations sociales comprises) et le patrimoine(avec un abattement de 80000 euros pour ne pas pénaliser les propriétaires modestes)
Réponse de le 05/10/2015 à 8:24 :
Finalement au bout de quelques années tout le monde aurait un patrimoine maximal de 80 000 euros et la taxe devrait alors descendre sur les patrimoines de plus de 50 000 euros pour "ne pas pénaliser les propriétaires les plus modestes".
Réponse de le 05/10/2015 à 10:27 :
Oh, élu_PS vous êtes tombé sur la tête ?
Je trouve enfin un point avec lequel je suis d'accord avec vous.
Pas a propos du role de la fiscalité.; Pour moi la fiscalité sert avant toute chose à financer les fonctions régaliennes de l'état qui sont je le rappelle : L'armée ( La défense ), La Police/gendarmerie ( La sécurité ), et la Justice.
Je veux faire faire une concession sur l'éducation, mais pas sous la forme actuelle. La ou je suis d'accord avec vous c'est la fiscalité des revenus sur une flat Tax à envrion 15 ou 20% ( mais on supprime le reste des contributions, CSG et touti quanti) et tout revenu ( y compris allocations de toute sorte) y sont soumis. Ce ratio remplace aussi les droits de successions. Par contre, on ne touche pas au patrimoine et on soumets les revenus du patrimoine à la flat tax aussi ( La création de patrimoine dépend du choix de vie. On peut choisir de tout dépenser abonnement ou de l'épargner. Si les gens épargnent le montant de leur differents abonnements TV/internet/téléphone, ou les réduise drastiquement, on au au bout de 40ans plus de 80K€
Réponse de le 05/10/2015 à 12:27 :
@coyote
Plus d'abonnements TV/Internet/téléphone mais vous rêvez...c'est la base obligatoire de l’économie moderne indispensable, tout les économistes vous le martèleront...avec votre idée on revient au moyen age ;-)

Sans rire sur le budget de l’État on nous pompe l'air avec l'IR qui ne représente que 20% de la recette. 75% de la récolte vient de la TVA et 5% pour les autres taxes diverses

La TVA étant le plus injuste car tout le monde paye pareil qu'on soit riche ou pauvre ! Les faibles revenus sont les plus pénalisés.

Un smicard célibataire avec 1000€ net mensuel, débourse par an près de 2000€ en moyenne pour la TVA reversée au trésor public +136€ de redevance TV + impôts locaux avec au minimum le forfait autour de 150€ . Pas de CAF et pas d"APL...Donc plus de 2 mois de salaires consacrés à l’État ! qu'on arrête de dire que les bas salaires ne participent au budget de l’État en ne payant pas d’impôts sur les revenus !!!

Et avec 1000€ mensuel même en province votre épargne est quasi nulle ! si vous vivez pas chez vos parents...
Réponse de le 05/10/2015 à 13:34 :
pourquoi une taxe sur le patrimoine?parce que nous avons au moins 75 milliards de déficits par an a combler ainsi que 2000 milliards de dettes.on n'arrivera pas a rembourser sans la participation des nantis
a écrit le 05/10/2015 à 7:59 :
a quoi sert la fiscalité?a réduire les écarts de fortune entre les citoyens.je propose au lieu de tout ce fatras de niches fiscales:une flat tax de 15% sur tous les revenus(prestations sociales comprises) et le patrimoine(avec un abattement de 80000 euros pour ne pas pénaliser les propriétaires modestes)
a écrit le 05/10/2015 à 7:25 :
Suite : pour les communiquant du Ps, il faudrait savoir si c' est mieux de dire "impôt sur le revenu minimum obligatoire" ou "impôt obligatoire sur le revenu minimum".
Probablement aucun des deux, car bien que cela corresponde a la réalité , ce n' est pas bon pour le bizness électoral.
Il vaudrait mieux dire : " impôt minimal obligatoire sur le revenu"
Cela fait plus "Gaulliste-CNR-tout-le-monde-se-retrousse-les-manches" et moins fermier général qui fait taper le petit par le grand, avant de s' en prendre au grand qui n' aura alors aucune aide du petit.
a écrit le 05/10/2015 à 4:09 :
Ah ! Que voilà un véritable disciple ? U émule du TRÈS HAUT ? Ben du président lui même ? GRAND spécialiste de l'impôt ? Lui qui n'aime pas les riches ?
(4 000 euro par mois suffisait pour déclencher son ire) TAXER ? ENCORE ?
TOUJOURS ? Élargir "la bave fiscale" ?
Revenir aux fondamentaux ... socialistes quoi ? Voilà un programme séduisant ?
a écrit le 04/10/2015 à 21:34 :
=> un impôt sur le revenu obligatoire pour tous ! ! !
Dois je comprendre que tout ceux qui ne paie pas l'impot sur le revenu vont le payer !?!?
OK pour moi....
a écrit le 04/10/2015 à 21:31 :
A part servir comme justification pour rajouter des tranches aux hauts revenus, on ne voit pas le mobile de cette annonce bizarrement non-clientéliste si près des élections.
Cela ne leur ressemble pas.
Ou plutôt si, en fin de compte, c' est tout à fait ça.
Beaucoup anticipent cela et travaillent moins.
a écrit le 04/10/2015 à 19:09 :
L'impôt universel existe ... ça s'appelle la TVA ..
a écrit le 04/10/2015 à 18:50 :
France d'en haut = régularisation des évadés fiscaux ( c'est à dite des fraudeurs du fisc)
France d'en bas = paiment de l'impot dès le premier euros.
Réponse de le 05/10/2015 à 16:44 :
Ne pas confondre un évadé fiscal avec un fraudeur ! Un évadé fiscal est quelqu'un qui en a marre de se faire plumer en France et qui décide de s'installer à l'étranger pour payer moins d'impôt !
ISF à partir de 80000 euros ! 1 petit appart. en France, de belles résidences et placements financiers...à l'étranger !
Qui veut de celà ?
a écrit le 04/10/2015 à 18:36 :
40 millions de déclarants, presque autant de cas particuliers. Traiter, controler, redresser.
Cet impot occupe trop, les excellents fonctionnaires des impots. Il coute excessivement cher, et décourage les talents, et les fait fuir. Il les conduit à limiter leur activité. Cet impot usine à gaz et archaique, et destructeur de création de richesses pour tous, est à supprimer intégralement, remplacé par la hausse du taux de T.V.A hors alim, bat, serv à la pers de 20 à 27%. Les importations contribueront enfin. La T.V.A ne coute rien à traiter. Elle est juste car proportionnelle : la personne qui achète un jean's à 100eur paie quatre fois plus de T.V.A que la personne qui l'achète à 25eur. Le jean's à 120 eur avec la T.V.A à 20% coutera 127eur avec la T.V.A à 27%
Réponse de le 05/10/2015 à 7:09 :
Raisonnement complètement illogique. La TVA n'est ni juste ni proportionnelle aux revenus. Celui qui dépense 100% de son revenu paie proportionnellement bien plus que celui qui dépense 70% et place les 30% restants.
a écrit le 04/10/2015 à 16:45 :
Ben voyons ...! intox grossière ...pour au final ....prendre plus d'argent aux autres...!
a écrit le 04/10/2015 à 15:59 :
50 % de sa paye aux impots ça n'existe pas, c'est du sarkozysme pure, Bettencourt a payer 8 % d’impôts sur le revenu, alors 50 % aux impôts c'est du mensonge pour imposer une loi TEPA afin de baisser encore les impots des plus riches ! avec toutes les déductions fiscales les parts et demi parts et avantages fiscaux, les vrais taxer sont les célibataires plus ou moins riches !
a écrit le 04/10/2015 à 14:16 :
Le ieux serait de supprimer l'impot sur le revenu et d'augmenter la TVA quia revoir les barèmes
a écrit le 04/10/2015 à 14:14 :
Rendre les allocs imposables.
Pour certains elles sont considérées comme un revenu.
a écrit le 04/10/2015 à 14:12 :
Depuis le temps qu'on en entend parler..
Si dans les rangs socialistes des députés s'y mettent c'est tout bon.
Marre de faire partie de ce qui payent pour le reste.
Reste l'assistanat et la pléthore de fonctions étatiques à virer.
a écrit le 04/10/2015 à 13:46 :
Taxe, Taxe, Taxe, Taxe...... Rien d'autre ???? Réformes: +/- zéro et morale 10 puissance 10. Ensuite: menteries, coquineries, fourberies, sournoiseries à la sauce mépris rehaussée d'arrogance. Bravo !!!!! Difficile de faire pire.
a écrit le 04/10/2015 à 13:17 :
Supression du senat. Moitié moins de députés. Fin du détachement de haut fonctionnaire.
Voila quelques économies.
Réponse de le 04/10/2015 à 18:37 :
"Supression du Sénat." à faire voter par les sénateurs.
"Moitié moins de députés" à faire voter par les députés...
Ou passer en force sans demander leur avis ?
(les régions nouvelles n'ont pas fait réduire le nombre de personnels, ils sont répartis)
Réponse de le 04/10/2015 à 22:00 :
Nécessaire parce que symbolique, mais loin d'être à la mesure du problème. Regardons plutôt, pour faire des économies, du côté du gouffre de l'éducation nationale, dont la cour des comptes a souligné récemment qu'on pouvait faire 5 à 6 milliards d'économies par an sur le seul lycée, sans dégrader l'enseignement.
a écrit le 04/10/2015 à 13:07 :
un depute est elu pour representer les electeurs
je pense que bon nombre d'entre eux qui ont elus
ce fermier general ne l'ont pas invite a exprime sa pensé unique
ou meme celle dictée par bon nombre d'elus socialistes
a écrit le 04/10/2015 à 12:49 :
et pourquoi pas un impot fixe a 15% touchant tous les revenus et tous les patrimoines?(dans tous les revenus j'inclus les aides sociales de l'état)
Réponse de le 04/10/2015 à 13:31 :
15 % sur le patrimoine? En 8 ans tout est pris. Ça s'appelle du vol. En France on ne respecte pas grand-chose et surtout pas la propriété privée. Ce pays paiera le prix fort pour ce travers extrémiste.
Réponse de le 04/10/2015 à 13:58 :
"touchant tous les revenus et tous les patrimoines ?"
"revenus des patrimoines" peut-être ? Sinon c'est un truc à fuir vite fait en Belgique, même avec juste sa maison comme "patrimoine" pour aider la retraite vu les pensions en peau de chagrin.
Le revenu du patrimoine est taxé à 15,5% de CSG et les intérêts ajoutés aux revenus pour la déclaration de revenus, ça vous va ? C'est déjà le cas.
En fait, la révolution fiscale prévue a fait pschiiiit, on aura que déclaration en ligne obligatoire (je la fait depuis le début par internet) et prélèvement à la source comme avance sur impôts. Rien d'autre ne changera, on stagne !!
Que l'Etat économise pour être moins dépensier, les collectivités locales, optimiser leurs organisation, le personnel, ... ça ne serait pas plus efficace ? Encaisser toujours plus va finir par lasser et saturer (on ne dépense pas ce qu'on donne, arggg, la croissance chute, zut, pas pensé à ce facteur, les hauts fonctionnaires à Bercy gagnent plusieurs fois ce que touche le Président, doivent pourtant tout 'prévoir' ?)
Réponse de le 04/10/2015 à 14:21 :
Vous oubliez que le patrimoine s'est constituer grace aux revenus sur lesquels l'impot s'est largement servit
Réponse de le 04/10/2015 à 21:38 :
@Elus PS
je vous signale juste que vous ne faites que reprendre l'ISF !
qui prends déjà 2% en moyenne du patrimoine des plus aisés !
je dit aises et non pas riche !
a écrit le 04/10/2015 à 12:28 :
Il avait promis de ne pas augmenter les impots, mais il en crée des nouveaux ? Foutage de ? Au lieu de baisser les dépenses publiques.
a écrit le 04/10/2015 à 10:45 :
l’impôt c'est comme le vin, à distiller avec modération
l’impôt c'est comme le vin, plus on y touche plus ça nous saoule
a écrit le 04/10/2015 à 10:29 :
Il faut aller plus loin, un impôt sur le revenu à taux plat sans aucune niche fiscale ou sociale. Cesser de faire de l'impôt sur le revenu un outil de redistribution. S'il doit y avoir redistribution, il y a d'autres moyens.
a écrit le 04/10/2015 à 9:55 :
Y a t il un député socialiste qui pense a autre chose qu a créer de nouveaux impôts ?????
Ça n existe pas
Il faut bien financer les politiques de plus en plus nombreux
a écrit le 04/10/2015 à 9:32 :
le vrai visage du socialiste Français
plus proche fermier general que de Monsieur jaures
seul les taxes et impots on de valeur
mais qui est ce plus que minable
ou est la reduction du chomage prone par votre grand faiseur de miracle
aller vous travailler pour le pays un jour
car depuis 2012 rien n'est realise
Réponse de le 04/10/2015 à 10:46 :
quel charabia ! apprenez à rédiger en français compréhensible !
a écrit le 04/10/2015 à 9:16 :
On exigera un impôt de 10 euros des smicards ce qui ouvrira la voie pour taxer encore plus les autres qui ne pourront plus protester en invoquant le fait qu'ils sont les seuls à payer. Dans 10 ans tout le monde tendra vers un revenu similaire très faible et tous les gens instruits et formés ou travaillant plus et mieux auront tendance à s'expatrier ou à ne plus rien faire. L'idéologie socialiste ira à sa conclusion: tout le monde en bas, sauf les apparatchiks de l'état. C'est une tendance détestable qui indique l'entrée de ce pourtant beau pays plein de talents dans une phase régressive sombre et puante d'hypocrisie où finalement, il n'y a plus de respect pour rien.
a écrit le 04/10/2015 à 8:40 :
Encore un qui veut nous sortir l'égalité la démocratie le vivre ensemble le blabla habituel des politiques de gauche comme de droite. Commençons par évaluer le coût de cette mesurette on peut parier que le prélèvement coutera plus cher que l'entrée. Autre point si on veut parler d'impôts parlons de revenu c'est à dire toute entrée on commence par déclarer l'APL, les bourses d'études, la prime entrée scolaire, les alloc...... ensuite on évalue la réalité du pouvoir d'achat de chacun, cela devrait d'ailleurs être enfin une vérité pour montrer qu'un ou une célibataire au smic est plus pauvre que certains ménages et malgré cela passe par la case impôts. On peut également aligner la CSG des retraités sur celle des actifs etc etc encore une bande de pieds nickelés qui veut bien réformer sans réformer sur le fond. Il faut dire que ce genre de députés ne brillent pas la connaissance de l'économie et autres, plus apte au blabla politique qu'à une vision de la France. Au fait notre magouilleur de service ne parle pas de la suppression du vol type réserve parlementaire ou justification des dépenses par rapport à l'indemnité parlementaire comme d'habitude nos voyous politiques refusent pour eux ce qu'ils nomment égalité, démocratie ... alors que chez eux on magouille, parfois le doigt dans le pot de confiture, un peu de corruption beaucoup de mensonges, un zeste maffieu, une caste bien noire, et surtout incapable de légiférer car moutons et pas berger. Au fait M. le député n'est ce pas votre parti qui a nommé, élu!!! comme secrétaire un homme qui a mis le doigt dans le pot de confiture bel exemple pour ceux qui se sentent propres mais peut-être que le propre en politique est calabrais.
a écrit le 04/10/2015 à 8:31 :
BERCY ne met pas en recouvrement les sommes inférieures à 60 euros on peut donc considérer que le cout de l'impot est à ce niveau et qu'il faudrait dès lors un impôt forfaitaire de l'ordre de 100 euros.
Mais le député a raison, il y a peu de temps SAPIN se vantait d'avoir moins de 46 de personnes imposables en france. La seule baisse qu'il a réussit a faire est celle du nombre de personne imposable à l'instar du chômage et du déficit !
L'idée de créer un impot forfaitaire sans aucune base d'imposition serait donc un tournant dans la fiscalité
Cette impôt minimaliste forfaitaire sur le revenu pourrait donc se transposer à la taxe d'habitation complètement obsolète
a écrit le 04/10/2015 à 7:38 :
Une personne qui travail à déjà + de 50% de ça paye qui est prélevé (brut patronal net impôt) nous déduisons encore 20 de tva pour conso et autres soit encore ~200 sur smic ?déjà rien que ça c'est du vole !avant 73 la France pas de dette depuis le passage obligatoire par les banques privées pour l'obtention des crédits la France a verser au banquier s 1700 milliards!je suis pour un défaut complet et une remise à plat de fiscalité !
Réponse de le 04/10/2015 à 8:23 :
Ne vous inquiétez pas il vous restera toujours assez pour vous payer un Bescherelle.
a écrit le 04/10/2015 à 6:02 :
Et si on faisait payer des impôts aux entreprises du CAC ?
Et à Amazon ? Apple ? Google ? Etc...
Transactions financières ?
Quelques parachutes ?
Déjà, peut être que les "petites gens" accepteraient plus facilement "l'égalité" devant l’impôt.
Mais flute, j'y pense ! A ce moment la il n'y en aurait pas besoin...
Réponse de le 04/10/2015 à 12:58 :
Vous avez raison. Hélas, pendant que le sage désigne la lune, il y a tellement de gens qui ont intérêt a détourner le regard des im.béciles.
a écrit le 04/10/2015 à 2:04 :
@BONJOUR : M. le Député, j'ai un meilleur proposition à faire. Cessons d'entretenir les anciens président et leur épouse combien chaque années nous devons débourser??? 571 Députés , e crois la moitie serait bien suffisante leur des assemblées il ni a pas grand monde sur les bancs Suppression de la maison de retraite pour les anciens politicien dans le besoin et tous es secrétaires d'état etc... ET COMBIEN NOUS COÜTE L'ENTRETIEN DES ORS DE LA REPUBLIQUE OUI DES ECONOMIES LA FRANCE PEUT EN FAIRE A LA PELLE ......................
a écrit le 04/10/2015 à 1:54 :
La légitimité de l'action de l’État, voilà le grand enjeux de cet amendement qui est cruciale pour l'avenir de la démocratie représentative et la crédibilité de l’État face à une population réticente dès qu'il s'agit de lui laisser un centime, de peur qu'il ne sache pas s'en servir.

Les plus aisés estiment que le retour sur investissement après paiement des impôt n'est pas honnêtes, ce qui les poussent à encourager le remplacement de l'action étatique par des sociétés privées, fonctionnant sur l'individualisme plutôt que le collectif. L'école, la santé, la sécurité. Les pouvoirs primaires de l’État sont jugés de mauvaise qualité, du moins suffisamment mauvaise pour que la population aisé ne lui fasse plus confiance et préfère se prendre en charge seule. Ce comportement détruit le principe de solidarité et d'égalité des chances, à cause de l'égoïsme et de l'individualisme.

Les plus modestes d'entre-nous se déconnectent de la politique puisqu'ils ne se sentent pas suffisamment concerné par les décisions parlementaires et gouvernementales. Leur souffrance n'est pas entendue, l'Etat s'éloigne de leur quotidien et le mépris des plus aisés envers le budget collectif développe un mépris mutuel des classes, envers les politiques, les riches et le "système" social, jugé de plus en plus inefficace.

Chaque citoyen doit participer au budget collectif, c'est une nécessité pour la survie de la démocratie. Chaque citoyen doit retrouver confiance envers l'école de la République, le système de santé universel, l'investissement publique ciblé ou encore la stabilité sécuritaire grâce au système judiciaire, épaulé par les forces de l'ordre.

La France est un pays noyé par un sentiment général de mépris envers les éléments qui entoure chaque individu. Le projet du vivre ensemble n'est plus, l'espoir de s'enrichir les uns grâce aux autres n'est plus. C'est en partie à l’État de se rapprocher davantage de chaque citoyen pour faire renaitre l'esprit communautaire et redonner vie au rêve du collectif, l'impôt sur le revenu universel est un début, d'autres manœuvres doivent suivre, à toutes les échelles géographiques et décisionnelles.
Réponse de le 04/10/2015 à 6:53 :
Arrête ton baratin, la démocratie ne dépend pas que les pauvres payent des impots ou non, ça n'a rien à voir. Et la démocratie n'est pas en danger de "survie", faut arrêter de faire peur aux gens avec n'importe quoi.
Réponse de le 04/10/2015 à 6:56 :
Et vous pensez que payer des impôts va renouveler cette confiance ? Si je trouve les arguments de Hamadi pas forcément idiots (mais la question peincipale est pourquoi sommes nous passés de 56 % imposables a 47% ?. Si ce nest par lincompetence de l'état qui se mêle de tout sauf de ce qui le regarde et notamment leconomie ou tous ces fonctionnaires ne comprennent rien) je trouve les vôtres surpenants. Non ! La confiance reviendra quand l'école fera son boulot et ne laissera pas sortir apres 15 ans de scolarité des enfants ne sachant ni lire, ni écrire, ni compter et complètement inculte !
Réponse de le 04/10/2015 à 15:13 :
L'avenir de la démocratie n'est pas dans les mains du système d'imposition, bien sûr que non, ce serait trop simple. Tout comme le succès de l'école ne suffira pas non plus. Mais l'impôt y contribue, tout comme la culture, la presse ou l'école.
Réponse de le 05/10/2015 à 11:39 :
"l'impôt y contribue, tout comme la culture, la presse ou l'école. "....En quoi concrètement l'impot contribue à la "démocratie", surtout si c'est pour imposer les plus pauvres AU LIEU DE BAISSER LES DEPENSES PUBLIQUES ET LES DETTES PUBLIQUES ? Pourquoi mêler ça avec la culture, l'école, la presse ? Pour donner bonne conscience ?Pourquoi pas dire payer des impots ça te fait aller au paradis, pendant qu'on y est ?
Réponse de le 05/10/2015 à 16:00 :
Réduire la puissance de l'Etat, c'est réduire l'effet de solidarité entre ceux qui ont eu la chance de réussir et ceux qui n'ont pas eu l'opportunité de profiter des réussites des richesses du système économique et culturel. L’État, c'est l'appareil qui centralise l'effort collectif, qui agit dans l’intérêt générale plutôt que pour la rente individuelle, qui assure un avenir confortable pour toute la population sur du long terme. Sans cet État, les inégalités exploseraient, la stabilité sécuritaire serait intenable, le progrès social ralentirait, la pauvreté s'enliserait et la lutte des classes s'intensifierait. Toutes ces conséquences atteindraient le bon fonctionnement de la démocratie au sens de la Vème république, c'est à dire universelle. Donc sans État, sans rééquilibrage des richesses produites à l'échelle nationale par un pouvoir centrale indépendant des ambitions individuelles et égoïstes, la démocratie ne survivrait pas. Or, pour que cet État fonctionne et soit efficace, il a besoin de fonds et de légitimité. L'impôt, aussi juste que possible, est un outil indispensable pour atteindre ces objectifs incontestables.

Pour votre culture : http://info.arte.tv/fr/thema-les-impots-le-prix-de-la-democratie
Réponse de le 06/10/2015 à 23:55 :
L'état ? Mais vous n'avez que ce mot à la bouche ? Et l'individu ça n'existe pas ? Et l'école publique, y a pas que ça, y aussi l'école privée. Pareil pour les cliniques, et hopitaux publics. Police nationale et vigiles pour magasins et boites de nuit, etc...Un moment faut arrêter de croire que l'état possède tous les pouvoirs et toutes les richesses et est capable de controler les inégalités. De plus, les inégalités sont inhérantes à l'humain : vouloir tout niveler, comme donner le bac à 80% des élèves, c'est niveler par le bas, comme chez les soviets et l'URSS et c'est voué à l'échec. Les reportages de Arte, c'est bien, mais on devrait réfléchir avec notre cerveau, au lieu de laisser la télévision réfléchir à notre place.
a écrit le 04/10/2015 à 0:34 :
Il faut entendre impôts sur les revenus cumulés allocs chômage, allocs logement, RSA, allocs familiales, primes de rentré scolaire etc.. Une décision juste et égalitaire tout le monde paye en fonction de tous leurs revenues ne serait ce que 50 euros ou 100 euros c'est normal. Les classes moyennes sont à bout de souffle on nous mange la laine sur le dos en permanence
Réponse de le 04/10/2015 à 6:56 :
Les classes moyennes ? Ca n'existe pas ! Elles font parti des pauvres aussi ! Un moment faut arrêter de rêver. En France y a 2 catégories : les pauvres 99% des gens, et les riches 1% . Le reste c'est du pipo pour faire rêver.
a écrit le 03/10/2015 à 22:28 :
Bien entendu
a écrit le 03/10/2015 à 21:59 :
Assujettis à l'IR
43,4% en 2009
52,3% entre 2011 et 2013
47,5% en 2014
Certains ont peur que l'IR «se vide de son sens».
Très bien, alors il faut lui en redonner… :
Il est possible, et même souhaitable, de simplifier l'IR sans établir une retenue à la source en 2018 (stupide car inutile, coûteuse, complexe, existe déjà pour la CSG...), ni le fusionner avec la CSG (juridiquement et politiquement difficile).
L’IMPÔT SUR LE REVENU n'est plus qu'un petit impôt douloureux et qui doit le rester… (contrairement à la TVA qui est indolore mais bien plus importante).
Il ne représente que 16% environ des recettes brutes de l’État, la TVA 50 % environ.
Il faut le désosser et le simplifier en :
- continuant à sauter les basses tranches pour aboutir vers 2020 à 33 % d'imposables.
- transformant le quotient familial en Crédit d'impôt (donc remboursable aux non-imposables),
- réduisant les niches fiscales à leur plus simple expression : garder quelques unes, supprimer plusieurs et pour les autres abaisser chaque année le toit de la niche jusqu'à ce que les chiens sortent…
- rendant progressivement obligatoire (sauf exceptions) la déclaration de revenu par Internet. Ainqi que le prélèvement automatique par 1/10.
On pourrait alors changer le nom de l'IR et l'appeler l'ICIr (Impôt Compensateur des Inégalités de Revenu, lesquelles ne cessent de se creuser depuis 40 ans).
Quant à l'ISF il deviendrait l'ICIp (Impôt Compensateur des Inégalités de Patrimoine).
Là ça aurait du sens.
Réponse de le 03/10/2015 à 23:00 :
Intéressant tout ça. Mais pour ceux dont les revenues passent intégralement dans la consommation (donc la TVA) ils sont imposés sur 100% de leurs revenues.

Pour les tranches non imposable sur le revenu qui parviennent à épargner, ils bénéficient du rendement de l'épargne. Pour peux que ce rendement soit supérieur à l'inflation, il est préférable de repousser les achats (sauf si l'euro baisse plus vite, concernant les produits importés) ce qui engendre une pression sur l'économie.

Pour ces cas là, il n'y a pas d'égalité face l'"impôt".
Réponse de le 04/10/2015 à 10:04 :
Non cela n'en aurait aucun de sens enfin de sens pratique... c'est de la pure idéologie.
Dans la vraie vie vous accentuerez le mouvement de masse qui est déjà en cours de départ des cadres vers l'étranger : avant c'étaient les sièges sociaux maintenant même les cadres opérationnels demandent à être basés ailleurs en Europe.
Mais bon je raconte sûrement n'importe quoi... une France de cadres moyens et de fonctionnaires et tout à fait viable... ah il y a aussi les retraités c'est vrai.
a écrit le 03/10/2015 à 21:58 :
Je suis opposé à cette idée racoleuse (la pêche aux voix à droite a des limites...).
Elle est même électoralement contre-productive. Il sape le travail à Hollande.
C'est en effet sous-entendre que ceux qui ne paient pas l'IR ne paient pas d'impôts, ce qui est totalement faux (TVA, impôts locaux, taxe sur les carburant, taxes de toutes sortes...).
Réponse de le 04/10/2015 à 13:02 :
Oui, sauf qu'en dehors des impôts locaux, tous les autres prélèvements que vous citez sont des impôts indirects, donc "indolores" dans le sens où c'est le commerçant qui les reverse à l'Etat. S'en suit une fausse impression de ne pas être taxé. L'intérêt de l'IR est que celui qui le paye a clairement conscience qu'il finance le budget de l'Etat, ce qui a une haute valeur symbolique. Je suis pour cette mesure, un IR minimal de 50 à 100 € par an, qui pourrait parfaitement être compensé par une baisse de la TVA réduite de 5,5 à 5%, par exemple.
a écrit le 03/10/2015 à 20:38 :
Il est vraiment parfait votre message.
Mais à notre époque les gens croient en effet que tout est gratuit.
La Santé par exemple.
On présente sa carte vitale et hop on n'a rien à payer....
Réponse de le 03/10/2015 à 22:02 :
Mais la santé est gratuite pour tous ceux qui n'ont pas de sécu dans notre pays. Pour les autres en plus de cotiser à la sécu et à une mutuelle, on les fait encore payer 1€ par docteur et 0.5€ par boite de médicament... Ce dois surement être ca la justice dans notre pays...
a écrit le 03/10/2015 à 20:31 :
Mêmes les Chômeurs et les Assistés ont de la CSG à Payer ?
Si c'est exacte, c'est pour moi une Excellente Nouvelle.
a écrit le 03/10/2015 à 20:28 :
Ce serait mon rêve de faire partie des gens qui ne soient plus du tout imposable.
Si vous avez des solutions à me soumettre je suis preneur.
Réponse de le 03/10/2015 à 22:27 :
Restez en france . 50% des gens ne payent pas d'impôts
a écrit le 03/10/2015 à 20:27 :
Lorsque l'on reçoit tous les mois des allocations, on peut comparer cela à un revenu.
Réponse de le 03/10/2015 à 22:04 :
D'autant plus que bon nombre de travailleurs n'ont pas droit a ces aides et finisse la fin des mois avec largement moins d'argent qu'un chômeurs avec ces aides...
Réponse de le 03/10/2015 à 22:40 :
Parfaitement, ce n'est qu'un mot après tout, malheureusement ces revenues ne permettent même pas de simplement se nourrir. J'ai du creuser mon découvert de Smicard pour aider un RSAiste de ma famille tout a l'heure.

Personnellement je serai pour payer cet impôt juste pour défendre le principe d'universalité que peut faire preuve notre pays.
a écrit le 03/10/2015 à 20:23 :
Pourquoi pas ?
a écrit le 03/10/2015 à 20:13 :
Bravo voila une mesure transpartie. Etre francais, c'est payer l'Impot sur le revenu . Une somme modeste mais tout le monde juste pour dire voila vous contribuez aux routes, l'ecole .... ce serait une mesure tres consensuelle. Quitte à compenser par un geste sur d'autres aides. bravo et la droite et l'extreme droite applaudirait ce qui serait parfait pour ce gouvernement nul nul nul
a écrit le 03/10/2015 à 20:01 :
Il est pas fou Hollande, il laissera moins de 50% d'imposables comme ça il aura toujours une majorité favorable aux augmentations d'impôts sans fin !
C'est ça le sens "politique"
Réponse de le 03/10/2015 à 22:06 :
Il met juste en place le prélèvement à la source en faisant croire à plusieurs millions de personne qu'il a baisser les impôts des plus pauvres... Ce cadeaux n'existe pas réellement et ne sera pas durable...
a écrit le 03/10/2015 à 19:59 :
Mais qu'il arrête de distribuer "des gains" qui n'existent pas ! Il ne connaît donc pas le niveau du déficit budgétaire de l'Etat et de son endettement ? Pourtant, en tant que Député, il le vote chaque année. Enfin, s'il participe aux sessions et s'il est présent en séance...
a écrit le 03/10/2015 à 19:37 :
pourquoi ne pas commencer par tous Les politiques qui ne paient pas d impots,president de la republique en tete.
a écrit le 03/10/2015 à 19:35 :
Proposition démagogique: les élections approchent.
Pour aller plus loin, on pourrait demander une contribution à la sécu à tout le monde, même à ceux qui n'ont rien du tout.
Cordialement
Réponse de le 03/10/2015 à 22:28 :
Tout le monde doit payer des impôts proportionnellement a ce qu'ils gagnent. Liberté , égalité et réalité
a écrit le 03/10/2015 à 19:28 :
OK, mais il faut au préalable imposer un revenu pour tous.
a écrit le 03/10/2015 à 19:24 :
pourquoi ne pas commencer par tous les politiques qui ne paient pas d impots
a écrit le 03/10/2015 à 19:20 :
Celui/celle qui travail(le) paie déjà des charges/impôts avec les prélèvements sur le salaire.
Sa proposition est ridicule puisque le gouvernement cherche une solution pour que l’impôt sur le revenu soit prélever directement à la source de cette façon tout le monde sera mis à contribution chaque mois.
a écrit le 03/10/2015 à 19:15 :
quel culot, non seulement le contribuable paye largement la soupe de ce polititien et en remerciement il veux faire payer les pauvres, il veut le beurre et l'argent du beurre!
Réponse de le 03/10/2015 à 21:33 :
Des pauvres qui ont souvent de quoi acheter la dernière tv à la mode ou iPhone ou Samsung mais pas de quoi payer 30 euros pour un impôt citoyen.
a écrit le 03/10/2015 à 19:13 :
les français redeviennent raisonnables:ils se réconcilient avec l'impot.plus d'impot,cela peut sembler douloureux,mais c'est aussi plus de redistribution
Réponse de le 03/10/2015 à 20:41 :
Plus de redistribution dans la poche des fonctionnaire et ayant-droits bien votant?
a écrit le 03/10/2015 à 19:00 :
si un depute de droite avait propose ca, on aurait eu des debats sans fin sur le racisme anti pauvres, l'egalitarisme a la francaise, la justice et la moralite de l'impot, l'ultraliberalisme en chine, etc.........
maintenant s'ils croient que cette mesure bassement orientee va changer qqch a la trajectoire du pays.....
c'est mieux que rien, mais si c'est faire payer un impot pour le redonner aux memes derriere, ca fait sourire! l'impot n'est meme pas encore en caisse que deja on se demande comment le depenser!
a écrit le 03/10/2015 à 18:54 :
Voilà une idée qu'elle est bonne. Reste maintenant à tenir compte du patrimoine et des signes extérieurs de richesse en décalage avec les revenus déclarés pour également faire une mise au point de la distribution des allocations en tout genre !!! Il est vrai que de rouler en série 7 avec le RSA en revenu déclaré, fait désordre, n'est-il pas ?
a écrit le 03/10/2015 à 18:17 :
Il faudrait le même contrat de travail pour tous et la même caisse de retraites pour tous aussi. Ce serait une vraie réforme équitable et lourde de conséquences....
a écrit le 03/10/2015 à 18:08 :
La CSG payée par tous et les cotisations non contributives payées uniquement par les salariés (on se demande pourquoi) sont des impôts sur le revenu rapportant beaucoup plus que celui qu'on connaît. Quand ce dernier sera prélevé à la source il n'y aura plus aucune différence de nature. Il s'agit donc d'un faux débat.
a écrit le 03/10/2015 à 18:03 :
"cotisation civique minimum obligatoire" ? il suffit que la première tranche débute à 1 euro de revenus annuels et adapter la formule. Ainsi, pas de somme minimale mais tout le monde impacté de façon progressive.
60 euros multiplié par le nombre de foyers non imposables, ça fait combien à collecter ?
Est-ce que ça permettrait de baisser légèrement la TVA (vases communicants) ? Non, vu les sommes gigantesques que ça rapporte. Sur l'alimentation, en Suède c'était 15% en 2010, 13% en 2014, 12% en 2015. On a de la marge pour encaisser plus !
Réponse de le 03/10/2015 à 18:29 :
Il n'y a pas de calcul économique derrière cet impôt minimum obligatoire. C'est symbolique, ça permet de se sentir tous concernés et c'est tout simplement moral !!
a écrit le 03/10/2015 à 17:56 :
Il serait temps que tout le monde paye un impôt même symbolique.... Que ce soit les routes, le service public (administration, hôpitaux etc) tout à un coût ! Tout le monde en "profite" tout le monde doit contribuer ...
a écrit le 03/10/2015 à 16:52 :
Voilà une bonne mesure, je n'ai jamais compris pourquoi je ne payais pas d'impôts à une époque. Rien n'étant gratuit, il est normal de payer un peu, selon ces revenus, pour notre république, pour notre démocratie. Je reprends ceci " comme un fondement du pacte républicain " et du vivre ensemble.
a écrit le 03/10/2015 à 16:29 :
Les socialos (et les autres) liraient-ils mes commentaires :-) Je trouve en effet normal qu'en tant que citoyen, on paie des impôts pour avoir des droits, don't celui de voter. Il est en effet un peu facile de voter l'augmentation des impôts des autres alors qu'on en paie pas soi-même !!! Mais il faut aller plus loin, et ne pas verser d'allocations diverses et variées à ceux qui arrivent, n'ont jamais cotisé à rien, mais prétendent à tout !!!
Réponse de le 03/10/2015 à 17:57 :
Il parait que certains réfugiés Syriens captés en Allemagne (avec difficulté, il n'est pas dynamique notre pays) sont déjà repartis. De toute façon, j'ai lu qu'ils ne peuvent prétendre travailler avant un an, trop complexe la France !
(l'IR c'est peu en somme vs les trois TVA, la CSG (dès le 1er euro, sans tranches), la TICPE !! Des impôts indirects mais musclés, tout le monde en paie)
Réponse de le 03/10/2015 à 19:36 :
@Patrickb
Pour payer un impôt sur le revenu, encore faut-il avoir un Re-Ve-Nu...
... Et pourquoi pas aussi un travail obligatoire pour tous? Ca rappellera à certain nostalgique le bon vieux temps du STO. Il paraît d'ailleurs que les Allemands ont encore besoin de main d'oeuvre. Il paraît... mais depuis l'histoire VW, ce n'est peut-être plus vrai...
Réponse de le 04/10/2015 à 9:30 :
@valbel89: t'as pas l'air de bien connaître le monde dans lequel tu vis :-) tout le monde en France a un Re-VE-NU, que ce soit le RSA ou une ou plusieurs des autres allocations diverses et variées. Celui/celle qui prend sans jamais donner est un PRO-FI-TEUR et il est totalement anormal que certains profitent des autres :ad vitam aeternam -) L'aide à nos concitoyens en difficulté passagère OUI, l'assistance permanente aux profiteurs NON !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :