A Tianjin, Veolia va traiter 100 tonnes d'eaux contaminées

Après la détection de niveaux de cyanure 27,4 fois plus élevés que la normale ce week-end, la multinationale française va étudier ce stock de liquides contaminés qu'elle a déjà réceptionné dans son centre de Tianjin (l'un des plus gros sites de ce type en Chine) pour en déterminer la composition et les risques.
Les opérations de Veolia à Tianjin n'ont pas été affectées par les explosions intervenus dans la ville mercredi, a assuré l'entreprise. (Photo: le 16 août 2015, des dépressions de terrain remplies de liquide de composition très incertaine sur le site de l'explosion de Tianjin, Chine)
Les opérations de Veolia à Tianjin "n'ont pas été affectées par les explosions" intervenus dans la ville mercredi, a assuré l'entreprise. (Photo: le 16 août 2015, des dépressions de terrain remplies de liquide de composition très incertaine sur le site de l'explosion de Tianjin, Chine) (Crédits : Reuters)

Veolia a annoncé lundi qu'il intervient dans la gestion des dégâts causés par les violentes explosions survenues mercredi 12 août à Tianjin. Le groupe français traitera en effet une centaine de tonnes d'eaux usées contaminées.

L'annonce intervient après la confirmation le même jour par les autorités chinoises qu'environ 700 tonnes de cyanure de sodium étaient stockées dans l'entrepôt d'où sont parties les meurtrières déflagrations dans la zone industrielle de la ville. Des tests d'eaux recueillies au plus près du lieu des explosions ont en effet révélé dimanche des niveaux de cyanure (composant chimique hautement toxique) 27,4 fois plus élevés que la normale, selon des responsables municipaux de Tianjin.

Des tests pour déterminer le degré des risques

Quelque 100 tonnes "d'eaux usées contaminées ont été transférées samedi à notre centre de traitement des déchets spéciaux à Tianjin", a déclaré à l'AFP une porte-parole de Veolia basée à Hong Kong. Le groupe, spécialiste de la gestion de l'eau, des déchets et de l'énergie, "conservera ces volumes de façon sécurisée avant de les traiter", a-t-elle ajouté.

Des tests seront en particulier menés pour déterminer la composition de ces eaux, le degré des risques et la nature des éventuels composants toxiques.

Une capacité de traitement de 500 tonnes d'effluents par jour

Ce centre de traitement de Veolia à Tianjin "est l'un des plus gros sites de ce type en Chine, avec des équipements appropriés pour traiter des déchets et effluents toxiques", notamment issus de l'industrie chimique, a précisé la porte-parole. Il est doté d'une capacité de traitement de 500 tonnes d'effluents par jour.

Le groupe français, un leader mondial du secteur, est très présent dans cette métropole portuaire du nord de la Chine, où il fournit par ailleurs en eau potable plusieurs millions d'habitants. Cependant, les opérations de Veolia à Tianjin "n'ont pas été affectées par les explosions", a assuré l'entreprise.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 17/08/2015 à 23:44
Signaler
ils ont de la chance d avoir une entreprisse comme evolia sur place;pour les aide a decontamine le site et meme plus;car la chine fais beaucoup de degat avec la vitesse de sont developement d emergent,???

à écrit le 17/08/2015 à 20:58
Signaler
Ah bon, donc il y avait une société française à l'origine de cette horrible tragédie ?….

le 17/08/2015 à 21:20
Signaler
On a pas dû lire le même article...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.