Congé parental : les papas le boudent, les mamans trinquent

Selon une étude de l'OCDE, les pères rechignent à prendre un congé parental rémunéré. Les habitants des pays nordiques et les Portugais sont les exceptions qui confirment la règle.
Fabien Piliu
En France, seuls 4 % des pères prennent un congé parental.
En France, seuls 4 % des pères prennent un congé parental. (Crédits : Reuters)

Voici une étude dont pourrait - devrait ? - s'inspirer Ericka Bareigts, la toute nouvelle secrétaire d'Etat à l'Egalité réelle. Selon une étude de l'OCDE publiée ce mercredi, le congé parental rémunéré, qui peut être pris par les deux parents et qui existe désormais dans 23 des 34 pays de l'OCDE, est peu utilisé par les pères.

" Si les hommes prennent habituellement quelques jours de congé paternité juste après la naissance de leur enfant, seuls les plus motivés et les plus courageux utilisent leur droit à un congé parental plus long ", note cette étude.

Dans de nombreux pays, les pères représentent moins d'un bénéficiaire sur cinq du congé parental. Certes leur part peut atteindre " 40% voire plus dans certains pays nordiques et au Portugal ", mais elle n'est que d' " un sur cinquante en Australie, en Pologne et en République tchèque ", précise l'Organisation qui relève toutefois une bonne nouvelle : " en moyenne, l'utilisation du congé parental par les hommes augmente ". Ainsi, en Finlande, leur part a doublé entre 2006 et 2013 tandis qu'en Belgique elle a progressé de près de dix points sur la même période.

La France ne montre pas l'exemple

Quelques pays ne connaissent qu'une évolution limitée. En Autriche et en France, les hommes ne représentent que 4 % des parents qui prennent un congé parental, soit à peu près la même proportion qu'il y a dix ans environ.

Pourtant, une réforme a modifié en janvier 2015 la durée du congé parental en France dans l'objectif, selon le gouvernement, de mieux le répartir entre les deux parents. Il est passé de six mois à un an pour un premier enfant, à condition que les deux parents le prennent. A partir du deuxième enfant, sa durée reste de trois ans s'il est partagé, deux ans pour un parent, un an pour l'autre. Pour mémoire, en France, le montant de l'aide s'élève à 390,52 euros par mois en cas de congé parental à temps complet, c'est à dire en cas de cessation totale d'activité. En cas de congé parental à temps partiel, quand une activité est maintenue partiellement, il atteint 252,46 euros par mois pour une durée de travail inférieure ou égale à un mi-temps et 145,63 euros par mois pour une durée de travail comprise entre 50 % et 80 %.

Selon cette étude, les pères hésitent souvent à prendre un congé parental car ils redoutent les répercussions sur leurs carrières. Au Japon et en Corée du Sud par exemple, très peu de pères prennent l'année de congé rémunéré à laquelle ils ont droit.

Le frein financier est aussi évoqué : si la mère gagne moins que le père - et l'écart moyen des salaires dans l'OCDE est d'environ 15 % au détriment des femmes - ce dernier est fortement incité à continuer de travailler.

Pour augmenter la part des hommes en congé parental, l'OCDE suggère la mise en place des périodes de congé parental plus courtes, mais mieux rémunérées, citant l'exemple de l'Allemagne, où depuis 2007 l'indemnisation des pères et des mères est proche de leur salaire.

Un pas vers la parité ?

Un rééquilibrage pourrait accélérer la parité hommes-femmes sur le marché de l'emploi. En effet, en abandonnant aux pères une partie des tâches liées à l'éducation des enfants, les femmes pourraient  - rêvons un peu - se débarrasser de leur statut de mère qui ne rime que trop rarement avec valorisation salariale et promotion au sein de la hiérarchie de l'entreprise. Non ?

Selon le Secrétariat d'Etat à l'Egalité réelle, " il existe toujours dans notre société des inégalités persistantes entre les hommes et les femmes : 18,8 % d'écarts de salaires, 40 % d'écarts de pensions, 26,9 % de femmes députées ".

Fabien Piliu

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 20
à écrit le 04/03/2016 à 15:11
Signaler
Vu le chomage massif en france, doit on vraiment encourager encore plus le lapinisme en payant plus les conges parentaux. On devrait au contraire donner une prime a ceux qui n ont pas d enfants... Sinon meme bien paye, combien d hommes risqueraient ...

le 05/03/2016 à 0:11
Signaler
"Vu le chomage massif en france, doit on vraiment encourager encore plus le lapinisme en payant plus les conges parentaux." Justement, ce pays a besoin de davantage d'enfants de couples d'actifs qui prennent leurs congés parentaux sereinement (moiti...

à écrit le 03/03/2016 à 10:49
Signaler
"26,9 % de femmes députées" Les français votent pour les candidats qu'on leur propose. C'est bien aux partis politiques de montrer l'exemple en proposant des candidates dans des circonscriptions qu'elles peuvent gagner. Les français n'ont strictemen...

le 03/03/2016 à 12:35
Signaler
Il y a a des français qui ne votent pas pour des femmes. Regardez Taubira, la haine contre elle est fortement liée à sa condition de femme noire. Évidemment les racistes ne se l'avouent pas, mais elle aurait subi un tout autre traitement si ell...

à écrit le 02/03/2016 à 23:53
Signaler
A ceux qui dénigrent l'argument financier : Quand on gagne 2000€ par mois en bossant et qu'il faut sortir 1200€ de prêt tous les mois. Non, on ne peut pas s'en sortir avec tout juste 600€ de congé parental. Point final.

à écrit le 02/03/2016 à 22:31
Signaler
C'est amusant comme il est toujours aisé de trouver une justification à des actes inexplicables. Un père aime son enfant et ne veut pas rester à ses côtés, ce n'est pas sa volonté, non, il n'en a pas les moyens financiers... Par contre, acheter une ...

le 03/03/2016 à 10:02
Signaler
"Si les hommes prenaient un congé parental, il y aurait moins d'intérêt à embaucher un homme plutôt qu'une femme et donc l'écart de salaire diminuerait" Il n'y a pas d’écart de salaire entre hommes et femmes à poste égal et à travail et investisse...

le 03/03/2016 à 12:30
Signaler
Pourquoi écrivez-vous cela? En "brut", il est de 26% selon l'INSEE, mais comme vous l'écrivez il peut y avoir des différences de poste et de nombre d’heures travaillées. L'UE et l'INSEE ont refait le calcul en tenant compte du fait que les femm...

le 04/03/2016 à 20:47
Signaler
D'après les statistiques les différences entre hommes et femmes à poste égal sont en France d'environ 8%. Je travaille depuis 23 ans dans des postes d'ingénieure en bureau d'études (divers équipementiers automobiles et aéronautiques), je peux égalem...

le 06/03/2016 à 15:32
Signaler
Il faudrait ouvrir le débat sur le fonctionnement très hiérarchique de l’univers professionnel. Se concentrer sur la parité uniquement, c’est considérer comme allant de soi, par exemple, que la moitié des jeunes (souvent des femmes) soit en contrat p...

à écrit le 02/03/2016 à 21:47
Signaler
L argument du gros salaire est irrecevable ! S il est si gros, pourquoi ne pas avoir anticipé en épargnant pour ne pas laisser bobonne à la maison ? Ah oui, je sais, parce que le Job des pères est plus intéressant et prestigieux peut etre

le 02/03/2016 à 22:43
Signaler
En effet pour nombre de père, leur travail est plus important que leurs enfants. Cela dit prendre six mois de pause pour rester à la maison quand on a un bon job très technique et une compagne disponible pour les enfants, ce n'est pas nécessairement ...

le 03/03/2016 à 13:07
Signaler
Ma femme et moi même percevons le même salaire à une vache prêt (en fonction des années elle passe devant ou inversement). Un congé parental divise nos salaires respectifs par 6. En considérant le prêt immobilier, il est tout simplement impossible po...

à écrit le 02/03/2016 à 20:50
Signaler
Visiblement le rédacteur de cet article est un gamin qui ne connaît rien à la paternité, ni n'a l'idée du montant de l'indemnité de congé parental !

le 03/03/2016 à 15:05
Signaler
Trop vrai ! On a perçu 184€ pendant 6 mois. C'était avant la "réforme". Et encore, il faut batailler avec la CAF pour le versement. Avec ça, on ne vit pas. Le congé parental, c'est une vaste fumisterie, ça permet juste de retrouver son poste. M...

à écrit le 02/03/2016 à 20:14
Signaler
c'est tres interessant d'avoir l'avis de minsitres copains coquins reels; ils auraient pu trouver un autre nom pour des ministeres fantomes qui visent a remercier les fideles, hein, parce qu'avec un nom comme ca......... remarquez, pour compenser...

à écrit le 02/03/2016 à 19:36
Signaler
Bonjour, Il est dommage que vous n'ayez pas rappelé dans votre article que l'indemnité mensuelle pour le congé parental en France n'est que de 390 euros, ce qui explique pourquoi les pères (le plus gros salaires du couple, le plus souvent, comme v...

à écrit le 02/03/2016 à 19:29
Signaler
A l'évidence, nous serions plus nombreux à prendre un congé parental si nos finances ne subissaient pas le congé. Un congé mieux rémunéré est une vrai solution d'autant que les papas travailleurs ne gagnent pas des sommes folles aujourd'hui. J'adore ...

à écrit le 02/03/2016 à 19:15
Signaler
c est normal que les femme prene plus congé parental le bébé a plus besoin de mere que le pere c est une réalité biologie il faut arrête de faire l egalité a tout pris

le 03/03/2016 à 18:12
Signaler
Durant la petite enfance, la mère comme le père ont un rôle particulier à jouer auprès de leurs enfants. Ces rôles ne sont pas nécessairement interchangeables. Il est néanmoins d’une autre époque, à l’heure où la carrière des femmes et des hommes se ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.