Consommation de vin : les Suisses sont les plus dépensiers au monde

Loin devant la France, la Suisse est le pays au monde où l'on dépense le plus d'argent pour du vin avec un budget annuel de 593 euros par personne.
Anaïs Cherif

2 mn

La France est le 16e pays le plus dépensier pour l'achat de bouteilles de vin, avec un budget annuel de 283,40 euros par personne.
La France est le 16e pays le plus dépensier pour l'achat de bouteilles de vin, avec un budget annuel de 283,40 euros par personne. (Crédits : Reuters)

Si les Français restent les premiers consommateurs de vin par tête, les Helvètes sont les plus dépensiers. La Suisse est le premier pays où l'on dépense le plus en vin, avec un budget annuel de 593 euros par personne pour 54 bouteilles, selon une étude de MoveHub. En moyenne, les consommateurs suisses dépensent donc 10,99 euros par bouteille.

C'est ensuite du côté des îles qu'il faut aller chercher les plus gros dépensiers. Les îles Caïmans se classent deuxième du classement, avec un budget annuel de 537,26 euros, suivies par les îles Malouines avec 530,23 euros. Le top 5 est complété par Aruba - île appartenant aux Pays-Bas - avec 473,31 euros par tête et l'île australienne Norfolk, avec 437,41 euros. Autant d'îles considérées comme des paradis fiscaux par certains pays de l'Union Européenne.

MoveHub établit également un classement du prix des bouteilles de milieu de gamme. La première place est occupée par les îles Marshall, avec un prix moyen de 22,17 euros, quand la bouteille la moins chère est évaluée à 1,52 euros pour le Togo.

| LIRE AUSSI : Patrimoine: le vin est-il un bon placement ?

Les Français dépensent environ 283,40 euros par an

La France quant à elle se classe 16e avec un budget de 283,40 euros par personne, pour environ 56 bouteilles. Dans une étude publiée en octobre 2015, l'Insee analysait l'évolution de la consommation de vin en France depuis les années 60. L'institut note : "La consommation d'alcool devient plus occasionnelle : les ménages privilégient de plus en plus les vins de meilleure qualité". Les Français se tournent davantage vers les vins de qualité supérieure, au détriment des vins de consommation courante. Ces derniers "ne représentent plus que 9% de la consommation de boissons alcoolisées en valeur, contre 47% en 1960." Au contraire, la part des vins de qualité est passée de 8% en 1960 à 23% en 2014.

A l'opposé, les pays les moins dépensiers sont l'Ethiopie (0,02 euro), l'Inde (0,09 euro), le Burundi (0,11 euro), le Turkménistan (0,12 euro) et enfin le Népal (0,17 euro).

Anaïs Cherif

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.