Japon : réduire les heures supplémentaires pour relancer la consommation

 |   |  409  mots
Selon des statistiques de l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE), les Japonais ont travaillé en moyenne 1.735 heures en 2013.
Selon des statistiques de l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE), les Japonais ont travaillé en moyenne 1.735 heures en 2013. (Crédits : REUTERS/Toru Hanai)
Le gouvernement de la péninsule nippone met en avant l'argument social pour pousser les salariés japonais à ne pas rester trop longtemps au bureau. Mais il espère également "rendre la croissance durable" avec cette mesure.

Une trop grande présence au travail, au détriment de la vie familiale et sociale. Alors que les salariés japonais ont la fâcheuse habitude de s'éterniser au bureau, le Premier ministre Shinzo Abe veut changer les choses. Le gouvernement va ainsi demander dès cet été aux fonctionnaires d'État d'avancer leur heure d'arrivée et de se sauver vite le soir. Lors d'un point presse vendredi 27 mars, le porte-parole du gouvernement Yoshihide Suga explique cette décision :

"Nous aimerions inciter les gens à modifier leurs habitudes" afin qu'ils "commencent à travailler tôt le matin et puissent passer leurs soirées avec leur famille et amis".

Les salariés de l'administration centrale vont inaugurer de tels changements dès cet été, et ceux des entreprises et autorités locales seront incités à suivre leur exemple. Il n'a toutefois pas été expliqué comment le temps de travail serait effectivement réduit s'il est demandé aux employés d'arriver plus tôt.

Pousser à la consommation

"Nous pensons que réformer le style de travail est extrêmement important pour que les gens puissent profiter des bénéfices des Abenomics", la stratégie de relance lancée fin 2012, et "rendre la croissance durable", explique Yoshihide Suga.

Le porte-parole du gouvernement  imagine qu'en quittant à une heure moins tardive leur poste, les travailleurs auront plus le loisir de faire du lèche-vitrine et de consommer davantage. La demande intervient alors que la consommation des ménages a chuté de 2,9% en février pour le 11e mois consécutif, après une baisse plus forte en janvier. (5,1%). Depuis l'augmentation de la taxe de consommation (équivalent local de la TVA française) au 1er avril 2014, les Japonais ont mis un coup de frein sur les dépenses. Le PIB n'a par ailleurs cru que de 0,4% au 4e trimestre, en-deçà des attentes du gouvernement.

     | Lire Pourquoi le Japon relève la taxe sur les produits de consommation

Les Japonais travaillent 300 heures de plus par an que les Français

Selon des statistiques de l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE), les Japonais ont travaillé en moyenne 1.735 heures en 2013, bien plus que les Français (1.489) et les Allemands (1.388), mais moins que les Américains (1.788).

Les experts soupçonnent cependant ce chiffre de sous-estimer la réalité, les employés ne déclarant pas nécessairement toutes leurs heures supplémentaires, par dévouement pour l'entreprise et pour éviter toute réprimande.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/03/2015 à 13:38 :
Le Japon est un archipel, pas une péninsule !
a écrit le 27/03/2015 à 11:43 :
Je ne suis pas un expert en géographie, mais il me semble que le Japon n'est pas une péninsule, mais un archipel.
Réponse de le 27/03/2015 à 12:14 :
Exact ! Car le Japon est constitué d'un ensemble consécutif d'Iles à l'instar de l'Indonésie.
La péninsule concerne plus précisément la Corée ou la Floride qui sont une étendue d'extension de terre au sein d'un territoire.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :