JO de Rio : l'inquiétude monte face au virus Zika

 |   |  572  mots
Les centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) ont fortement conseillé aux femmes enceintes d'éviter de se rendre au Brésil.
Les centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) ont fortement conseillé aux femmes enceintes d'éviter de se rendre au Brésil.
Le Brésil, pays organisateur des Jeux Olympiques du 5 au 21 août prochain, est l'un des pays les plus touchés par le virus Zika. L'épidémie inquiète de nombreuses personnalités qui ont récemment décidé de ne pas se rendre à Rio cet été.

Faut-il reporter les Jeux Olympiques de Rio? La question se pose en raison de l'épidémie Zika qui frappe le Brésil. Vendredi dernier, une porte parole de l'Organisation mondiale de la santé a indiqué qu'une réunion aurait lieu d'ici la fin du mois de juin pour déterminer les risques liés à la tenue des JO.

"L'OMS fera une évaluation des risques en matière de santé publique et il incombera au Comité international olympique (CIO) de décider s'il y a lieu d'organiser ou non les JO à la date prévue", a-t-elle précisé.

Le président du comité des experts indépendants de l'OMS, le Dr David Heymann a souligné que les moustiques porteurs du virus devraient être moins nombreux en août, qui correspond à l'hiver brésilien. Mais cela ne suffit pas à rassurer toutes les personnes censées y participer.

Sportifs et journalistes se désistent

Plusieurs membres des équipes de NBC ont ainsi annulé leur voyage dont Savannah Guthrie. La présentatrice de l'émission "Today" sur la chaîne américaine NBC a annoncé qu'elle ne couvrirait pas les Jeux Olympiques de Rio. Enceinte, la journaliste ne veut pas prendre de risque face au virus Zika qui, dans sa forme sud-américaine peut conduire à des malformations à la naissance. Au Brésil 1.400 cas de microcéphalie ont été confirmés.

"La sécurité des membres de notre équipe est toujours notre priorité", a déclaré un porte-parole de la chaîne NBC.

 "Aucun employé de NBC désigné pour travailler à Rio ne se verra dans l'obligation de s'y rendre s'il estime que sa santé ou sa sécurité est en danger".

   A lire : Virus Zika: Obama veut débloquer un fonds d'urgence de 1,8 milliard de dollars

Le cycliste Tejay van Garderen (arrivé deux fois 5e au Tour de France), a aussi renoncé aux Jeux Olympiques craignant de contaminer sa femme enceinte. "Je ne veux prendre aucun risque", a-t-il indiqué au site CyclingTips.

Le footballeur brésilien, Rivaldo Feirrera n'a quant à lui pas hésité à mettre en garde les potentiels visiteurs contre les différents risques présents dans son pays, notamment la violence qui y perdure. Sur son compte Instagram, le joueur revient sur le meurtre d'une jeune brésilienne de 17 ans tuée à Rio alors qu'elle rendait à l'aéroport pour retrouver sa mère.

"Je conseille à tous ceux qui ont l'intention de visiter le Brésil ou de venir aux Jeux Olympiques de Rio, de rester dans leur pays d'origine . Ici, votre vie sera en danger, sans parler des hôpitaux publics qui sont incapables et  de tout ce désordre dans la vie politique brésilienne" écrit-il sur son compte Instagram.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/06/2016 à 18:04 :
Vraiment du n'importe quoi...J'ai séjourné à Rio et sa région durant l'hiver passé; j'ai pas vu un moustique de mon séjour; les affiches dans les rues mettent plutôt l'accent sur les risques de la dengue que sur zika !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :