L'Ukraine suspend la livraison de marchandises vers la Crimée

En rétorsion préventive à de futures mesures d'embargo russes, semble-t-il, le Premier ministre Arseni Iatseniouk a proposé au chef de l'Etat de stopper "provisoirement" "les livraisons de marchandises et tous les échanges commerciaux" avec la Crimée. Ceci intervient après le sabotage ce week-end en Ukraine de quatre lignes à haute tension qui alimentent en quasi totalité la péninsule annexée par la Russie en mars 2014.
La Crimée est très dépendante de l'Ukraine, notamment pour ses approvisionnement en eau et électricité.
La Crimée est très dépendante de l'Ukraine, notamment pour ses approvisionnement en eau et électricité. (Crédits : Reuters)

L'Ukraine a annoncé lundi la suspension de ses livraisons de marchandises vers la Crimée, péninsule ukrainienne annexée par la Russie en mars 2014 et qui est confrontée depuis ce week-end à une coupure d'électricité quasi-totale.

"Le gouvernement ukrainien suspend provisoirement le transit de fret entre l'Ukraine et la Crimée sur l'initiative du Premier ministre, Arseni Iatseniouk", a indiqué le gouvernement dans un communiqué.

M. Iatseniouk a fait une proposition dans ce sens au cours d'un Conseil des ministres, soutenant ainsi une initiative déjà avancée par le président, Petro Porochenko.

Forte dépendance

Le chef de l'État avait demandé dans la matinée au gouvernement la création immédiate d'un groupe de travail afin de stopper "les livraisons de marchandises et tous les échanges commerciaux" avec la Crimée, très dépendante de l'Ukraine, notamment pour ses approvisionnement en eau et électricité.

La Crimée est en grande partie plongée dans le noir depuis dimanche en raison d'une coupure quasi totale de l'électricité provenant d'Ukraine, à la suite d'"explosions" qui ont endommagé les pylônes des lignes à haute tension.

Les autorités de la Crimée ont accusé le gouvernement ukrainien d'être responsable de ces explosions. Les autorités de Kiev ont de leur côté confirmé la destruction des pylônes tout en assurant ne pas en connaître les responsables.

Représailles

M. Iatseniouk a laissé entendre que ces représailles à l'encontre de la Crimée étaient liées à une menace formulée par la Russie d'introduire un embargo sur les marchandises ukrainiennes à partir de 2016, date à laquelle sera lancée la zone de libre-échange entre l'Ukraine et l'Union européenne.

"En ce qui concerne l'embargo, je voudrais souligner que l'Ukraine répondra de façon réciproque. Chaque embargo russe contre l'Ukraine sera suivi d'un embargo ukrainien contre la Russie", a-t-il martelé.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 24/11/2015 à 3:15
Signaler
Après la légère accalmie de septembre, ces dernières semaines se sont traduites par une reprise de plus en plus intense des tirs russes et l'Ukraine se prépare désormais à de nouvelles attaques. Vendredi dernier des informations alarmantes n'ont cess...

à écrit le 24/11/2015 à 3:12
Signaler
Les ukrainiens ont raison de se défendre contre les attaques incessantes du gouvernement mafieux russe actuel.

à écrit le 23/11/2015 à 22:50
Signaler
@BONSOIR ; Pourquoi suis je censuré ?

à écrit le 23/11/2015 à 21:14
Signaler
Après la guerre préventive, voilà les rétorsions préventives. Vont-elles être aussi efficaces que les premières? Bizarrement les lignes électriques sont attaquées mais pas les gazoduc. Le cas de la Crimée bizarrement ne choquent que les occidentau...

à écrit le 23/11/2015 à 18:02
Signaler
L'Ukraine très démocratique (!) n'a toujours pas digéré le choix de la très grande majorité des Crimeens à vouloir rester dans le giron russe, malgré le référendum de 2014. Retour larvé du conflit gazier de 2005/2009 ou intercession de l'oncle Sam p...

le 23/11/2015 à 19:14
Signaler
En inversant tous vos propos vous seriez dans la réalité et non la propagande "soviétique" d'un autre âge. Faire croire que l'Ukraine n'est pas démocratique alors que la Russie a un dictateur avéré qui a modifié la constitution russe pour se faire él...

à écrit le 23/11/2015 à 17:17
Signaler
et quelle est la temperature , en ce moment , en Ukraine ?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.