La Chine débute l'année 2016 sur un nouveau plongeon du commerce extérieur

Les exportations chinoises ont reculé de 6,6% sur un an en janvier, tandis que les importations ont chuté de plus de 14%, en raison de la baisse de la demande extérieure et de l'érosion de la compétitivité de la Chine.

3 mn

Le commerce extérieur chinois s'était contracté de 8% sur l'ensemble de 2015, très loin de l'augmentation de 6% que visait Pékin.
Le commerce extérieur chinois s'était contracté de 8% sur l'ensemble de 2015, très loin de l'augmentation de 6% que visait Pékin. (Crédits : KIM KYUNG-HOON)

La Chine a vu ses exportations et importations dégringoler de concert à nouveau en janvier, montraient lundi des chiffres des douanes chinoises, sur fond de dégradation continue de l'activité industrielle dans la deuxième économie mondiale. Les exportations du géant asiatique ont reculé le mois dernier de 6,6% sur un an, à 1.140 milliards de yuans (environ 174 milliards de dollars), selon ces statistiques dévoilées seulement dans la monnaie chinoise. De leur côté, les importations de la deuxième économie mondiale ont continué de s'enfoncer en janvier, plongeant de 14,4% sur un an à 738 milliards de yuans. L'excédent commercial chinois a gonflé de 12,2% sur un an en janvier, à 406 milliards de yuans, ont précisé les douanes.

Pour rappel, les statistiques commerciales de la Chine, grand consommateur de matières premières et première puissance commerciale de la planète, sont scrutées de près, d'autant que le commerce extérieur est un pilier traditionnel de son modèle économique.

Or les exportations du pays pâtissent d'un fléchissement de la demande extérieure, sur fond de morosité économique chez nombre de ses partenaires commerciaux, mais aussi du renchérissement des coûts du travail en Chine, qui érodent sa compétitivité. D'autre part, le montant des importations chinoises est sévèrement pénalisé par l'effondrement des cours des matières premières.

Une chute du commerce extérieur plus forte que prévue

Les chiffres dévoilés lundi s'établissaient très en-deçà de ce qu'anticipaient les experts sondés par l'agence Bloomberg, qui tablaient sur une baisse de 1,8% des exportations et de 3,6% seulement des importations, en dollars. Si les chiffres officiels en dollars n'étaient pas encore publiés, les échanges commerciaux chinois semblent avoir accéléré leur repli en janvier: exprimées en dollars, les exportations n'avaient reculé que de 1,4% en décembre, tandis que les importations chutaient de 7,6%.

Le commerce extérieur chinois s'était contracté de 8% sur l'ensemble de 2015, très loin de l'augmentation de 6% que visait Pékin. La Chine a connu l'an dernier une croissance économique de 6,9%, sa plus faible performance depuis un quart de siècle.

Baisse de la demande de la Chine pour les matières premières

Et le tableau reste sombre, en dépit des efforts de relance engagés par le gouvernement: l'activité manufacturière a enregistré en janvier sa plus forte contraction depuis plus de trois ans, le secteur manufacturier souffre de surcapacités (le gouvernement chinois a lancé un plan pour les réduire), l'immobilier continue de stagner et les dépenses publiques ralentissent dans les infrastructures.

Des facteurs qui alimentent la nette baisse de la demande de la Chine pour des matières premières comme le charbon, l'acier, ou les métaux de base, ingrédients clés de l'industrie lourde et dont elle est le premier pays consommateur.

Les vives turbulences boursières et la dépréciation continue du yuan continuent par ailleurs de grever la confiance et nourrissent de massives fuites de capitaux hors du pays, lesquelles pèsent en retour lourdement sur la valeur de la devise chinoise.

(Avec AFP)

3 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 10
à écrit le 15/02/2016 à 21:43
Signaler
D'ici qu'il y ait une crise économique mondiale, y'a pas loin... Je crains pour nos zinvestisseurs, qui l'on provoquée.

à écrit le 15/02/2016 à 11:39
Signaler
C'est une bonne nouvelle concernant la pollution planétaire, la consommation mondiale chute et les pompiers pyromanes qu’incarnent les néolibéraux ne font qu'en accélérer le mouvement. Par contre vu l'incompétence notoire de ces gens là on ne peu...

à écrit le 15/02/2016 à 9:56
Signaler
Il faut analyser et comparer la relation entre cout du travail et prix de l'énergie en Europe et en Chine et on aura un début de réponse.

à écrit le 15/02/2016 à 9:33
Signaler
@ BONJOUR ; u lieu e nous parler de la CHINE regardez donc ce qui se passe dans notre pays.... Grâce à HOLLANDE la FRANCE est ruinée :combien de millions d'euros nous coûte l'embargo débile décrété par HOLLANDE, oui oui vous savez les bateaux russes ...

le 15/02/2016 à 13:18
Signaler
1°) Juste quelques chiffres pour rafraichir les mémoires défaillantes Déficit public FRANCE 2011 = 5.2 % du PIB. Déficit public ALLEMAGNE 2011 = 1 % du PIB Déficit public FRANCE 2008 (avant la crise) = 3.3 % du PIB Déficit public ALLEMAGNE 20008...

le 15/02/2016 à 13:37
Signaler
C'est certain! Nos campagnes sont désertées parce nos paysans qui vont s'installer en Chine. Les jeunes femmes françaises migrent en Chine pour pouvoir nourrir leur famille et terminent comme prostituées à Pékin. Les journalistes et opposants fran...

le 16/02/2016 à 1:45
Signaler
a booboo livraison des mistrals en mars 2016 comme prévu.quand a l embargo c est la Russie qui bloque en rétorsion de son invasion en Ukraine .quand au modèle économique de nos agriculteurs je suggère de s adresser a la grande distribution qui elle ...

à écrit le 15/02/2016 à 8:37
Signaler
La Chine débute l'année 2015 ?????????????????

à écrit le 15/02/2016 à 8:22
Signaler
2015 ou 2016? Les journalistes ne se relisent pas des fautes d'orthographe et des âneries à longueur d'articles! Manque de rigueur = aucune crédibilité.

le 15/02/2016 à 9:37
Signaler
@ LLANEROS BONJOUR ; mais avez rien compris que diantre vivez avec votre temps et la "nouvele ortografe" de toute manière tout change ... tous lasse sauf HOLLANDE !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.