La parité homme-femme devrait se réaliser... dans 170 ans

 |   |  472  mots
En 2016, la France se classe 17e sur 144 pays pour la place qu'elle accorde aux femmes sur son territoire.
En 2016, la France se classe 17e sur 144 pays pour la place qu'elle accorde aux femmes sur son territoire. (Crédits : Statista*)
Dans son rapport annuel, le Forum économique mondial déplore les reculs observés en matière de parité entre les hommes et les femmes. Selon ses projections, il faudra attendre 2186 pour voir l’écart économique disparaître entre les sexes.

"Un recul dramatique des progrès". Dans son rapport annuel Global Gender Gap, publié ce mercredi, le Forum économique mondial tire la sonnette d'alarme : "Le fossé entre les sexes est plus élevé qu'il n'a jamais été depuis 2008." La fondation pointe notamment des "déséquilibres chroniques de salaire et de taux d'activité alors que dans 95 pays la proportion de femmes à l'université est égale - voire supérieure - à celle des hommes."

Pour établir son classement de 144 pays, le Forum se base sur le niveau d'instruction, la santé, les opportunités économiques et l'émancipation politique. Les pays nordiques continuent d'occuper la tête du classement avec l'Islande (1ère), la Finlande (2e), la Norvège (3e) et la Suède (4e). La Rwanda vient compléter le Top 5.

Inégalités salariales : la France est 134e sur 144 pays

En perdant deux places par rapport à 2015, la France se classe 17e avec un indice de 0.75 - la parité parfaite étant à 1. L'Hexagone se place au premier rang des pays ayant réduit les inégalités en matière d'éducation et de santé. Mais l'égalité des sexes en politique reste la bête noire de la France. Elle se classe 52e pour la présence de femmes au parlement, avec seulement 91 sénatrices sur 348 élus et 150 députées sur 577 élus à l'Assemblée.

Reflet du constat mondial, la France se fait également épingler pour la différence des salaires entre les hommes et les femmes pour un même emploi. Elle se place 134e sur 144 pays. "A l'échelle mondiale, les femmes gagnent en moyenne un peu plus de la moitié du salaire que perçoivent les hommes, malgré de plus longues heures de travail, rémunérées comme non rémunérées." Selon le rapport, les femmes en France travaillent 405 minutes par jour contre 346 pour les hommes.

Les femmes moins actives que les hommes

Le recul mondial des inégalités s'explique aussi par "le problème chronique du taux d'activité stagnant, avec en moyenne 54 % de femmes actives contre 81 % d'hommes actifs dans le monde". Le Forum souligne : "Le nombre de femmes occupant des postes à haute responsabilité reste également très faible. À l'échelle mondiale, seuls quatre pays comptent un nombre équivalent d'hommes et de femmes aux postes de législateur, de cadre supérieur et de directeur."

D'après les projections de la fondation, il n'y aura plus d'écart économique entre les hommes et les femmes dans 170 ans, contre les 118 ans estimés en 2015. "La lenteur du processus de transition vers la parité entre les sexes, particulièrement dans la sphère économique, présente un risque important car de nombreux postes occupés en majorité par des femmes risquent d'être proportionnellement les plus touchés par (...) la quatrième révolution industrielle."

 *Un graphique de notre partenaire Statista

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/03/2017 à 17:16 :
Dans moins de temps que ça, il n'y aura pas besoin que tout le monde travaille. Il faudra sélectionner des volontaires et répartir le travail, les robots feront le nécessaire. Il faut trouver le moyen de répartir les richesses par autre chose que le salaire lié au temps de travail. Il faut dès maintenant réfléchir à la notion d'allocation plus ou moins universelle. J'estime que ce travail de réflexion est nécessaire et urgent.
a écrit le 08/11/2016 à 21:16 :
"La femme sera vraiment l'égale de l'homme le jour où, à un poste important, on désignera une femme incompétente ". F Giroud.
et la situation s'améliora grandement dans une dizaine d'années, où la génération patriarcale aux valeurs désuètes sera à la retraite. Juste une question de temps.
a écrit le 27/10/2016 à 8:32 :
une annonce de propagande
car le chiffre de l'an passe etait 40ans plutôt alors etant donne que rien n'est realise.
et surtout que certaine de nos depute femme prefere demander
des subvention au qatar pour leur vacances
dans cette logique ce sera jamais
a écrit le 26/10/2016 à 13:31 :
La compétence, le talent, les deux sacrifiés pour la parité...
Réponse de le 26/10/2016 à 19:23 :
@stranger: exactement ma pensée, n'en déplaise à Lolo et consorts. Si les entreprises se retrouvent avec des boulets au nom de la parité, elles vont toutes couler !!!
Réponse de le 30/10/2016 à 10:17 :
Content de voir des gens rationnel, en plus, c'est insultant envers les femmes, ça veut dire qu'il faut une "discrimination positive" pour elle, qu'elles ne sont pas capables de se mettre en avant, montrer des compétences etc... Imaginez, on inverse la situation, je me sentirai insulté d'être choisi pour mon sexe et non pour mes capacités et ce que j'ai à offrir, après certains diront qu'elles sont choisies a compétences égale avec les hommes, mais nous le savons très bien que c'est faux...

Il est bon d'accepter nos différences, dans certains domaines scientifique, la femme trust complétement l'homme, ce n'est pas un mal, c'est bien même, elles ont trouvés un domaine dans lequel elles peuvent montrer pleinement leurs potentiels.

C'est un mauvais combat pour la femme, le vrai porte sur le salaire, c'est tout.
Réponse de le 01/02/2017 à 15:04 :
La parité n'existe pas car tous les être humains sont égaux. Une femme est aussi compétant qu'un homme, et il y a des homme et des femmes moins compétant. Ceux qui a tout changer dans le monde c'est la répression des hommes et la soumission des femmes. Les hommes ont toujours user de leurs méchanceté pour faire peur. Les femmes ne s'en sortent pas parce qu'elles ne sont pas aussi cruelle que les hommes. Le plus grand problème des femmes c'est le trop d'importance qu'elles donnent aux hommes, leurs soumissions, et leurs difficulté de se regrouper dans une seule voix avec conviction et agréssivitte.
a écrit le 26/10/2016 à 9:32 :
A quand la parité entre les grands et les petits, les chevelus et les chauves, etc. Qu'on s'attaque déjà au problème de l'égalité devant la loi pour tous et on aura fait quelque chose d'utile :-)
Réponse de le 26/10/2016 à 14:49 :
Tiens, c'est marrant, j'aurais juré que cette remarque venait d'un homme! BINGO! ce n'est donc pas utile qu'a travail égal les femmes aient le même salaire qu'un homme, ou plutôt ce n'est pas un réel problème vu de votre clocher...C'est bien à cause de ces mentalités là qu'on n'avance pas!
Réponse de le 26/10/2016 à 16:30 :
@lolo: j'aurais juré que la remarque venait d'une blonde et BINGO ! Qu'est-ce que je dis dans mon commentaire ? L'égalité pour tous devant la loi, et pas la parité pour la parité. Pourquoi ? Parce que pour avancer et les entreprises et le pays ont besoin de gens compétents, et que ce soit des petits, des grands, des blondes ou des brunes, on s'en tape. Mais avec les socialos, on va embaucher des nuls pour répondre au souci populiste de parité et de récupération de voix pour les élections. Et c'est en effet à cause de cette mentalité que le pays coule tous les jours un peu plus :-)
a écrit le 26/10/2016 à 8:42 :
En principe, avec l'alignement sur le "moins disant social" avec tout les traités en cours que l'on nous impose, dans moins de 5 ans le problème n'existera plus!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :