VIDEO La Turquie a abattu un avion militaire russe, l'Otan se réunit en urgence

 |   |  1001  mots
La Russie récuse les accusations d'Ankara sur la violation de son espace aérien.
La Russie récuse les accusations d'Ankara sur la violation de son espace aérien. (Crédits : Haberturk TV)
La Russie proteste contre l'opération militaire turque qui a conduit à la destruction d'un chasseur en plein vol. Moscou se dit en mesure de prouver que cet avion survolait l'espace aérien syrien. De son côté, Ankara estime que l'avion a ignoré les sommations. Une réunion extraordinaire de l'Otan sa eu lieu l'après-midi. L'organisation a assuré que l'appareil était dans l'espace aérien turc tout en appelant à la désescalade.

Publié le 24/11/2015 à 11:58. Mis à jour le 24/11/2015 à 19:46.

Deux chasseurs F-16 turcs ont abattu mardi 24 novembre près de la frontière avec la Syrie un avion de combat de fabrication russe qui avait violé l'espace aérien turc, rapportent les autorités turques.

Le ministère russe de la Défense conteste cette version, assurant être en mesure de prouver que le chasseur, un SU-24, est resté en permanence dans l'espace aérien de la Syrie.

"Aujourd'hui, en territoire syrien, apparemment en conséquence de tirs provenant du sol, un SU-24 du groupe d'aviation russe en République arabe de Syrie s'est écrasé", a dit le ministère russe dans un communiqué posté sur son site.

"L'avion volait à une altitude de 6.000 mètres. Le sort des pilotes n'est pas encore déterminé avec certitude. Selon les premières informations, ils ont été en mesure de s'éjecter."

"Pendant toute la durée du vol, l'avion est resté exclusivement au-dessus du territoire syrien. Cela a été enregistré grâce à des méthodes fiables de contrôle", poursuit le communiqué russe.

L'un des pilotes est aux mains de combattants rebelles turkmènes du nord de la Syrie, rapporte la chaîne CNN Turk, citant des sources locales.

Des hélicoptères de l'armée russe sont à la recherche des pilotes, rapporte l'agence de presse turque Dogan.

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a été informé de l'incident par le chef d'état-major de l'armée et le Premier ministre, Ahmet Davutoglu, a ordonné des consultations avec l'Otan, à laquelle appartient la Turquie, ainsi qu'avec les Nations unies et les pays concernés, indiquent leurs services.

Tensions entre Ankara et Moscou

L'armée turque dit avoir lancé dix avertissements en l'espace de cinq minutes pour violation de l'espace aérien. L'avion s'est écrasé dans une zone montagneuse du nord de la province de Lattaquié, où les forces gouvernementales syriennes combattent la rébellion et où des bombardements ont déjà eu lieu.

L'aviation russe tout comme l'aviation syrienne ont déjà mené des frappes dans ce secteur. Moscou a lancé fin septembre une campagne de frappes aériennes en soutien du régime syrien.

La chaîne privée Haberturk TV a diffusé des images de l'appareil en flammes tombant dans une zone boisée. Selon elle, l'avion s'est écrasé dans la région connue sous le nom de mont Turkmène, dans le nord de la Syrie.

Poutine évoque de graves conséquences

Cité par l'agence de presse RIA, à Sotchi où il devait recevoir le roi Abdallah de Jordanie, Vladimir Poutine a estimé que cet incident constituait un "coup de poignard dans le dos" de la Russie.

Il a déclaré en outre que d'importantes quantités de pétrole puisées en Syrie par les insurgés étaient écoulées via la Turquie.

L'attaché militaire de l'ambassade de Turquie à Moscou a été convoqué au ministère russe de la Défense, mardi, rapporte de son côté l'agence de presse Tass.

Le ministre russe des Affaires étrangères annule sa visite en Turquie

Autre conséquence, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a annulé sa visite prévue mercredi 25 novembre en Turquie.

S'adressant à la presse à Sotchi, au bord de la mer Noire, le chef de la diplomatie russe a recommandé aux Russes d'éviter de se rendre en Turquie, jugeant la menace d'attentats aussi élevée dans ce pays qu'en Egypte, où un avion de ligne russe a été détruit en octobre dans un attentat à la bombe au-dessus de la péninsule du Sinaï.

Des relations déjà tendues...

La semaine dernière, l'ambassadeur russe à Ankara avait été convoqué par les autorités turques pour recevoir une protestation officielle concernant les "intenses" bombardements de villages turkmènes du nord de la Syrie par l'aviation de son pays.

Ces raids menés dans des zones peuplées de civils pourraient avoir de "graves conséquences", a dit à cette occasion le ministère turc des Affaires étrangères.

La Turquie se veut solidaire des populations turkmènes du nord de la Syrie, qui sont d'ascendance turque.

Selon un responsable turc interrogé lundi, environ 1.700 personnes ont fui en trois jours les régions montagneuses du nord de la Syrie frontalières avec la Turquie après des bombardements.

L'Otan appelle au calme et la désescalade

La Turquie a informé les ambassadeurs des pays membres de l'Otan, ce mardi après-midi à Bruxelles, des détails de l'incident aérien survenu à la frontière syrienne, au cours duquel l'armée de l'air turque a abattu un chasseur-bombardier russe Soukhoï Su-24.

Le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, a exprimé mardi soir la solidarité des Alliés envers la Turquie, membre de l'Alliance atlantique, et a indiqué que les éléments recueillis à ce stade attestaient que l'avion russe abattu par des chasseurs F-16 de l'armée turque avait bien pénétré dans l'espace aérien de la Turquie.

Mais, appelant au calme et à la désescalade, il a ajouté que des contacts avaient eu lieu entre Moscou et Ankara et a prôné de nouveaux échanges entre les deux pays pour trouver les moyens d'éviter que des incidents similaires se produisent à l'avenir.

"Cela souligne l'importance de disposer de procédures à même d'éviter de tels incidents à l'avenir et de les respecter", a-t-il dit dans une déclaration à l'issue d'une réunion extraordinaire des ambassadeurs du Conseil de l'Atlantique-Nord organisée à la hâte après la destruction du Soukhoï russe.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/11/2015 à 8:12 :
... j'oubliais avec la bienveillance de l' Iran !
a écrit le 26/11/2015 à 7:43 :
Les intérêts des russes et des turques ne sont pas les mêmes ... pour les turques c'est dézinguer les kurdes, pour les russes allier de fait avec les kurdes ... les sunnites ... et DAECH comme objectif théorique !
a écrit le 25/11/2015 à 16:51 :
Je lis les commentaires et je pense que l'on peut affirmer sans l'ombre d'un doute, que l'avion russe n'a pas survolé l'espace aérien Turque car la Russie vient de dévoiler le trajet de son avion en le publiant sur le net et si les russes se risquent à le faire c'est qu'ils sont sûrs d'eux. Les russes sont des joueurs d'échec dans leur stratégie militaire et diplomatique, le bluff ils connaissent mais ils ne se risqueraient pas à un démenti de la part de l'OTAN qui les vexerait et mettrait en péril toute leur stratégie. Il faut donc s'attendre à des réactions sévères de la Russie.. Pauvre Hollande qui ne comprend toujours rien des enjeux dans la région et des différents intérêts de chacun. Il suit Obama comme un petit toutou sans voir que les intérêts des USA sont propres aux USA.
a écrit le 25/11/2015 à 16:25 :
Le bilan définitif, c'est que la Turquie a fait avorter une esquisse de coalition contre Daech, ce qui lui permet de maintenir une relation trouble avec ce groupe, que personne ne peut nier. Comme on n'abat pas à la légère un avion militaire, on peut penser qu'il y avait cette intention.
a écrit le 25/11/2015 à 11:16 :
Le désinformation s'effectue simplement en mélangeant les causes et les conséquences au point de ne plus avoir d'information fiable a prendre pour base!
a écrit le 25/11/2015 à 10:37 :
Français au lieu de commenter des inepties concernant des affaires qui vous depasse puisque vous pretendez etre un pays democratique vous devez sans doute demandez le depart de votre president depuis Sarkozy vous avez beaucoup chute bientot le pillage que vous avez effectuez en Afrique en suscitant des genocides coe au rwanda en cote d'ivoire vous retombera dessus . La france doit etre jugé pour le meutre de Kaddafi un digne president qui avait offert une vie a son peuple qu'aucun pays dans le monde ne possede Credit bancaire sans interet, eau et electricite gratuit et j'en passe . Depuis que le soit disant dictateur est mort ou est la lybie? Maintenant vous pouvez puisez gratuitement son petrole aux yeux du monde entier . La majorite des Français qui croit encore en l'innonce de la fran e dans le financement des terroristes et des guerres dans le monde ce sont forcement des gens qui se cantone a lire la presse francaise et qui ont jamais passe la frontiere de leur petit pays. LA FRANCE MERITE UNE MINUTE DE SILENCE POUR LES ATTENTATS COMMIS OUI MAIS L'AFRIQUE MERITE QU'ON SE TAISE A JAMAIS.
Réponse de le 25/11/2015 à 13:04 :
On intervient vous geulez. On n'intervient pas vous geulez!!!!!. Hormis cela tous les gentil veulent vivre chez les méchants. Très simpliste, pas autant que votre commentaire.
a écrit le 25/11/2015 à 10:21 :
Ce n'est pas la premiere fois que la Turquie se plaint de la survol de son espace aerien par des chasseurs Russes qui on simplement ignoré ses avertissements . Si on violait l'espace aerien Français il reagirait pareillement que la Turquie . Les faits sont la. Meme probleme survenue en egypte un avion Russe a ete bombarder pourquoi?
a écrit le 25/11/2015 à 9:05 :
La Russie est maintenant fixée face aux intentions de l'OTAN. La Turquie prétends défendre le peuple syrien des bombardements Russe, mais ne fait rien contre les agressions sauvages de Daesh. Aucun pays occidental n'a condamné l'intervention disproportionnée et injustifiée de la Turquie, qui semble vouloir se nourrir sur le cadavre de ses voisins. Je pense que des cadres militaires Russe vont débarquer chez les Kurdes pour faciliter la vie des turcs...
Réponse de le 25/11/2015 à 17:26 :
Fait des recherches avant de dire n'importe quoi. =)
http://www.lefigaro.fr/international/2015/07/24/01003-20150724ARTFIG00041-la-turquie-bombarde-des-bases-de-l-etat-islamique.php
a écrit le 25/11/2015 à 8:52 :
Les commentaires sont hallucinants, personne ne parle de violation manifeste de l'espace aérien turc. Il y a des règles internationales et même si l'avion russe n'a pénétré que sur quelques kilomètres, c'est déjà trop, sinon à quoi servent les frontières et les règles. D'ailleurs Obama a commenté l'incident et sa position est clair : un pays a le droit de protéger son espace aérien de toute violation. Par ailleurs, ce secteur n'est pas aux mains de Daech, mais des rebelles syrien libres anti Assad et anti Daech, donc la Russie bombarde les alliés et non pas Daech.
Réponse de le 25/11/2015 à 13:06 :
D'accord mais pourquoi nos alliés sont affiliés " Ben Laden". Je croyais que c'était des méchants?
Réponse de le 25/11/2015 à 13:07 :
Bien sûr que l'espace aérien ne doit pas être violé...mais les Turcs savaient que c'était un un avion russe qui "rasait" cette frontière. Donc il ne faut pas prendre les gens pour des idiots !
D'autre part lorsque les Turcs violent l'espace aérien grec, là on ne dit plus rien tout est normal!!!!!
Réponse de le 25/11/2015 à 14:11 :
C 'est vrai l espace aérien ou maritime c est sacré !!!Alors lorsque les Américains violent l espace chinois ils disent quoi les Américains ??
Réponse de le 25/11/2015 à 15:44 :
@ BRMI BONJOUR : Que vous soyez pro turc (curieux non) et anti POUTINE le seul à combattre DAECH avec efficacité c'est votre droit mais ne prenez pas pour argent comptant ce que déclare M. ERDOGAN un djidahiste pur jus ! une idée émise par le camarade POUTINE ; un commandement unique FRANCE, RUSSIE, U.S.A. TURQUIE pour combattre DAECH une bonne idée non mais il faut que M. HOLLANDE attende l'autorisation de son maître à penser M. OBAMA avant d'accepter !!!!!!!
Réponse de le 25/11/2015 à 18:19 :
Regardez ce que les Turcs disaient en 2012 lorsque leur F4 s'est fait abattre apres avoir viole l'espace aerien syrien: "Quand vous pensez à la vitesse des jets lorsqu'ils volent au dessus de la mer, il est courant qu'ils passent et repassent les frontières pour un court laps de temps" avait dit le president a l'epoque... Notons que la Turquie a viole l'espace aerien grec plus d'un millier de fois en 2014... Donc ce qui s'est passe mardi est bien un acte hostile delibere (et totalement disproportionne!). Gare au prochain avion turc qui depasse d'un cm la frontiere, la Russie a deploye ses S-400 en Syrie et n'attend plus que ca!

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2012/06/23/la-syrie-abat-un-avion-de-combat-turc-en-mediterranee_1723531_3218.html
Réponse de le 26/11/2015 à 9:30 :
Ben j espère que tu vas lui sonner de ce pas, et lui dire : Que violer l espace aérien grec depuis 30 ans c'est pas bien
Réponse de le 09/12/2015 à 10:01 :
Oui, si je suis assez d'accord avec toi sur le respect de l'espace aérien, mais ton discours est tout de même assez anti-russe voir pro-occidental, en tout cas dénué de toute neutralité objective. Il me semble que tu oublies assez rapidement toutes les violations de territoires par les USA envers d'autres pays. Si je devais ne citer qu'un exemple, je dirai le "Koursk", où deux sous-marins américains sont (nous le savons aujourd'hui) responsables des dégats causés sur le sous marin russe. Et oui, les russes sont en guerre contre les alliés, ce n'est pas étonnant au vu du comportement des USA et de son vasal "l'OTAN" dans le moyen orient, et ceci depuis les attentats du 11 septembre, marquant l'émergence du terrorisme qui jusqu'ici n'existait pas...
En revanche, j'aimerai beaucoup que tu cite ta source concernant les rebelles libre anti Assad....les gentils quoi....lol
a écrit le 25/11/2015 à 8:34 :
Les Russes dérangent pour leur courage, leur volonté, leur réaliste ,leur puissance militaire et pour son soutien à Bachar Certains pays dont le notre ne l acceptent pas et souhaitent l'échec de celui-ci!!Cet avion abattu par la Turquie en est la démonstration !!
a écrit le 25/11/2015 à 3:12 :
Nous ne saurons, sans doute jamais, la vérité exacte sur le survol ou non de l'espace aérien turque, mais un missile dans les dents, c'est un peu violent. L'OTAN à tort de s'entêter à protéger un pays aussi mal aligné que la Turquie. Il est à noter que l'OTAN est responsable de la majorité des situations chaotiques que nous connaissons aujourd'hui. F. Hollande disait " l'Europe, c'est la paix ! ". Moi, je pense que la paix, c'est quitter l'OTAN...
a écrit le 25/11/2015 à 1:54 :
Bon sang, un seul avion a provoqué cette réaction disproportionné de la Turquie, pour le survol de 20 hectares de terrain??? Inédit! Et l'Otan soutient! Quel dommage que le voisin grec ne reçoit pas une telle solidarité quant l aviation turque viole l'espace aérien grec presque quotidiennement. Et pas qu'un seul avion: C'est un groupe entier qui s'engouffre sur tout un pan de ciel grec.
a écrit le 24/11/2015 à 23:59 :
Avec un bon GPS Garmin à 500 euro muni d´une database Jeppersen à jour le pilote russe savait qu il allait grignoter "un peu" cette langue turque, une portion de vol de 2 ou 3 minutes. Pour moi la pénétration était donc préméditée et le pilote russe connaissait le risque qu il a apparament sousestimé.
Autre possibilité: les pilotes russes naviguent a la montre et à la boussole ( comme au temps de Lindberg) mais cela m etonnerait !
Mais de la à abattre "l intrus" au missile, c est une autre dimension politique .C´est une reaction irresponsable.
a écrit le 24/11/2015 à 22:02 :
Il sera difficile de savoir si l’avion a survolé la Turquie. Ce que l’on sait, c’est que cet avion ne présentait pas une menace direct pour la Turquie et que les pilotes turques ont prévenu l'avion russe 10 fois de suite (corroboré par les USA). Les règles d’engagements (et donc d’abattre un avion russe) ont été décidé longtemps en avance, la Turquie ayant déjà reproché aux avions russes de violer son espace aérien. La Russie se retrouve a devoir réagir car ne pas réagir c’est donner l’impression qu’il est possible d’abattre des Soukhoïs sans risque, y compris pour les pilotes européens confrontés à cette « agressivité » des pilotes russes.
 En plus d’interdire aux 4 millions de touristes russes d’aller en Turquie les rétorsions possibles de Moscou peuvent être : 
-d’armer les combattants du PKK et YPG mais la Turquie a indiqué qu'il s’agirait pour elle d'un acte de guerre justifiant une intervention terrestre.
-Abattre un F16 turque au dessus du territoire syrien (très peu probable) avec le risque d’escalade.
-Suspendre la livraison de gaz à la Turquie jusqu'à ce que Ankara précise sa position vis à vis de Daech et Al-Nosra. Cette solution présente comme avantage de faire comprendre aux européens que la fermeture du robinet de gaz est possible, mais aussi d’accuser la Turquie d'avoir des liens plus ou moins cachés avec Daech et surtout de ne pas risquer d’impliquer l’OTAN. Mais quoi qu’il arrive, Ankara voit se fermer définitivement les portes du Groupe de Shanghai après celle de l’Union.  Les représailles économiques seraient un moindre mal dans cette poudrière ou chacun doit maîtriser ses nerfs.
Réponse de le 25/11/2015 à 4:56 :
autre possibilité offerte a la Russie c'est d'interdire ses ressortissants de se rendre en Turquie . En effet nombreux touristes ( pas besoin de visa) et nombreux marchands qui s'approvisionnent dans les bazar turques .
a écrit le 24/11/2015 à 21:59 :
Comme par hasard le jour ou Hollande a rendez vous avec Obama pour mettre au point une coalition plus large contre daesh avec les russes ..... Erdogan détruit un avion russe...
a écrit le 24/11/2015 à 21:50 :
"La destruction d’un chasseur bombardier russe de type SU-24 à la frontière Syro-Turque est un incident d’une extrême gravité. Le gouvernement turc affirme que l’avion avait violé les frontières de la Turquie. Compte tenu de la configuration du terrain, il est effectivement possible que l’avion ait survolé une petite langue de territoire turc. Mais, ce survol, s’il a eu lieu, a été de très courte durée, au plus une dizaine de secondes. Or, le gouvernement turc prétend que ses avions de chasse avaient prévenu l’avion russe de sa soi-disant incursion depuis au moins 5 de minutes avant d’ouvrir le feu (avec un missile). Ceci ne correspond pas à ce que l’on peut connaître de la situation locale. A la vitesse de croisière d’un SU-24 (environ 15 km/min), cela impliquerait que l’avion ait pénétré de 30 à 37 km à l’intérieur du territoire turc. Or, ceci est contredit par la carte radar publiée par les autorités turque à l’appui de leurs dires."

http://russeurope.hypotheses.org/4495
a écrit le 24/11/2015 à 21:46 :
Cette soudaine aggravation de la tension dans une zone qui est par ailleurs une poudrière en guerre est évidemment à suivre de très près. Elle confirme au passage le rôle extrêmement trouble joué par la Turquie, membre de l'OTAN, vis-à-vis de DAESH.

Elle confirme aussi que l'UE - soumise à l'OTAN par l'article 42 du TUE -, et la France soumise à l'UE et à l'OTAN - sont irrésistiblement entraînées dans un conflit qui risque de dégénérer. Non seulement avec la Syrie mais aussi avec la Russie, 2e puissance nucléaire mondiale.

Alors que le pape François lui-même a fait part publiquement de sa crainte que la 3e guerre mondiale n'ait commencé, et que toutes les bourses mondiales ont plongé à l'annonce de l'événement, il n'y a pas de sujet plus grave que celui-ci : la "construction européenne", ce n'est pas la paix !

"L'Europe", c'est au contraire une construction géopolitique autobloquante placée fatalement sous la tutelle des Docteurs Folamour de Washington qui nous entrainent vers la guerre.

Tous ces événements confirment - hélas ! - l' analyse "L’EUROPE C'EST LA GUERRE » présentée au public il y a 2 ans jour pour jour - le 23 novembre 2013 - et qui est disponible depuis lors sur le site de l' UPR :
http://www.upr.fr/conferences/leurope-cest-la-guerre-2
a écrit le 24/11/2015 à 21:11 :
Il ne faut surtout pas oublier de voter en décembre prochain car la maison France est en train de prendre l'eau de toute part, d'autant plus que nuages inquiétants se profilent à l'horizon proche et lointain. C'est une décision à prendre et il faudra la prendre sans tergiverser car le temps presse ...
Réponse de le 25/11/2015 à 9:02 :
Puis je vous rappeler qui a fait rentrer la France dans l'Otan?
a écrit le 24/11/2015 à 20:54 :
L'otan solidaire de la Turquie qui aide daesh qui fait un massacre à Paris alors que la Russie liquide le même daesh? Ça va pas la tête? Il faut quitter cet otan de traîtres.
a écrit le 24/11/2015 à 19:09 :
Oh là, là les médias à fond dans le mélodrame et le sensationnel. Mme Elise lucet présente les images avec une mise en garde pour ce qu'elles auraient de choquantes. Qu'est-ce qu'on voit? Un avion qu'on nous dit Russe en partie en flamme qui s'écrase avec une fumée noire sur? On n'en sait rien. Deux parachutistes qui descendent vers la terre, un peut-être mort? L'autre peut-être aux mains des "rebelles Syriens". Ce serait bien que le service d'information de cette chaine (pas la peine de la nommée) soit un peu plus professionnel, non ?
a écrit le 24/11/2015 à 19:03 :
Il suffit de regarder la vidéo qui est dans l'article et entendre des très joyeux Allah akbar pour comprendre à qui cet acte de guerre profite.
Nous ne sortirons pas de cette histoire tant que nous ne ferons pas la lumière sur le rôle des uns et des autres...
Cela ne sert à rien de dire que l'on veut abattre l'EI et être tolèrant ou même soutenir ses alliés !
Réponse de le 24/11/2015 à 22:46 :
Ben on devrais interdire alors les français de dire [Oh mon Dieu] lors de graves accident?
a écrit le 24/11/2015 à 17:48 :
Sacré Erdogan, toujours entre deux chaises, je veux dire entre deux tapis de prière. De plus, que foutent les turcs dans l'OTAN, Organisation du Traité de l'Atlantique Nord, ce n'est pas le traité de l'AMER...NOIRE.
a écrit le 24/11/2015 à 17:38 :
Nous pourrions (et devrions) marquer notre désapprobation en quittant l'OTAN.

C'est un acte lourd de conséquences.
Sans commerce libre (et facilité) avec la Turquie, l'EI perdrait une de ses principale source de financement, c'est un fait.
a écrit le 24/11/2015 à 17:38 :
Nous pourrions (et devrions) marquer notre désapprobation en quittant l'OTAN.

C'est un acte lourd de conséquences.
Sans commerce libre (et facilité) avec la Turquie, l'EI perdrait une de ses principale source de financement, c'est un fait.
a écrit le 24/11/2015 à 17:22 :
Cet incident devrait rappeler à Poutine qu'il n'y a pas que des intérêts chiites iraniens + Bachar + russes dans la région et qu'une attitude objective de proposer un dirigeant de transition faisant mieux l'unanimité que Bachar est majoritairement rejeté, serait plus favorable à un règlement de ces conflits. Ce n'est pas la peine d'avoir critiqué Bush et Bremmer en Irak pour refaire la même chose. Poutine devrait plus adopter la position majoritaire européenne et américaine d'un remplacement de Bachar par un gouvernement de transition plus acceptable par tous les pays de cette région. Sinon il n'en n'a pas fini avec des incidents de ce type y compris avec d'autres pays et il fait la guerre à contre courant des intérêts de beaucoup, ce qui ne réglera pas le problème à long terme. Donc espérons qu'il écoutera Hollande qui a été critiqué mais dont la vision entre autres a été la bonne sur ce dossier en tentant de concilier les grandes puissances à l'Onu et sur le terrain une coopération plus objective, ce qui a d'ailleurs été reconnu comme la bonne position par beaucoup de diplomates et plus.
a écrit le 24/11/2015 à 16:55 :
Dans le cadre de la lutte contre Daesh la Turquie a peut être mieux à faire que d'abattre un avion Russe pour montrer sa susceptibilité. Il serait temps que l'OTAN s'interroge sur le rôle plus qu’ambigu de la Turquie dans son conflit eu égard à son attitude vis à vis de Daesh (achat clandestin de pétrole) et des Kurdes. L'OTAN a autre chose à faire que de défendre ce pays qui ne joue que sa carte personnelle. Raison de pus pour ne surtout pas faire rentrer la Turquie dans l'UE!
Réponse de le 24/11/2015 à 17:34 :
Oui et il faudrait faire aussi sortir de l'UE la Grande Bretagne, l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne, les bretons, les basques, les alsaciens, les parisiens etc de l'UE. On serait tellement mieux tout seul sur terre en pantoufles chez Gabuzo, à raconter des c..eries !! Pour mémoire la Turquie ce n'est pas Erdogan et ce n'est pas la première fois qu'un avions russe survole la Turquie depuis plusieurs années et pas seulement la Turquie : http://www.express.co.uk/news/uk/621232/Now-RAF-forced-to-use-FRENCH-plane-to-hunt-for-Russian-submarine-hiding-off-UK-coast
Réponse de le 24/11/2015 à 18:02 :
@Gabuzo
"Pour mémoire la Turquie ce n'est pas Erdogan" c'est qui alors la Turquie, à part les turcs bien entendu.
a écrit le 24/11/2015 à 16:36 :
...
a écrit le 24/11/2015 à 16:25 :
Ils ont vraiment un problème de Gps les soldats russes...un coup je me retrouve avec mes tanks par erreur (sic) en Ukraine, un coup ce sont mes avions en Finlande ou mes bateaux en Géorgie, c est ballot quand meme...Poutine vs Erdogan, 2 Nationalistes agressifs, ca a fait mal, ça peut faire encore plus mal...2015 année déjà horrible, mais jusqu a quel point?
Réponse de le 24/11/2015 à 17:59 :
"Ils ont vraiment un problème de Gps les soldats russes" c'est la même GPS que Hollande et Fabuis, autant dire s'il est fiable.
a écrit le 24/11/2015 à 16:24 :
Pas de bol on est dans l'OTAN donc il faut dire amen aux agissements de la Turquie, et nous allons compromettre notre rapprochement diplomatique et militaire avec la Russie....espérons que nos dirigeants fassent preuve de courage et se retirent de l'OTAN pour avoir une vraie stratégie de défense.
Réponse de le 24/11/2015 à 16:48 :
@ gloria ;
C'est à l' Otan de virer les Turcs qui ne remplissent pas le contrat dans la lutte contre Daesch ....et attaquent nos alliés Kurdes !!
a écrit le 24/11/2015 à 15:29 :
Là ça devient vraiment chaud... On dirait que la Troisième Guerre mondiale ne leur fait pas peur.
a écrit le 24/11/2015 à 15:26 :
Un Su-24 peut voler a une vitesse max de 2300 km/h. Meme en prenant la moitie, ca fait tout de meme 20 kms par minutes. Quand on regarde sur Google Maps la region ou l'incident s'est produit (la petite pointe a l'extreme sud de la Turquie, et confirme par de nombreuses sources d'information tant occidentales que turques ou russes), on constate qu'a cette vitesse cet avion de chasse n'aurait pas pu rester plus de 15/20 secondes A TOUT CASSER dans l'espace aerien turque (5/6 kilometres grand maximum...). Si ce n'est pas un acte de guerre d'Erdogan (de l'OTAN?) je ne sais pas ce que c'est...
Réponse de le 24/11/2015 à 17:07 :
C'est un acte de guerre et je ne crois pas que les Russes vont en rester là !
La Turquie est très ambigüe sur sa diplomatie actuelle et elle joue avec le feu !!! Il va bien falloir qu'elle rende des comptes tôt ou tard !!!
a écrit le 24/11/2015 à 15:22 :
Bon les turcs se sont vengés....

Les trucs défendent les villages turcmènes....

C'est un bordel monstre et cela va très mal finir pour tout le monde.

Attendons le premier Rafale abattu par les Turcs ou par les Russes...
a écrit le 24/11/2015 à 15:02 :
Comme a son habitude, le gouvernement Turque fait tout pour soutenir les djihadistes, mais cette fois, elle a décider d'engager son pays et sa patrie dans ces manigances obscurantistes.
Réponse de le 24/11/2015 à 19:55 :
@pipolino : Oui... et à voir la manière dont la Turquie nie l'évidence du génocide arménien de 1915-1916, elle n'est pas prête de reconnaitre son double jeu (essentiellement anti kurdes), ni son crime d'aujourd'hui.
a écrit le 24/11/2015 à 14:33 :
C'est opération bas les masques! La Turquie s'associe au deuil des parisiens... Mouais. Dans ce cas, il faut peut-être ne pas que les Turques abattent les avions de nos alliés de facto. Erdogan n'est pas Européen, mais meso oriental. Il réfléchit en terme d'intérêts pour les turcophones et déplace sa frontière à l'avenant. Il a demander à sa chasse d'abattre un avion Russe car il est mécontent d'avoir perdu le pétrole quasi gratuit de Daesh. Les turques auront du mal a nous faire croire à une agression Russe. La Turquie est partenaire ou complice de Daesh car elle laisse passer sur son sol, entrant comme sortant nos ennemis et commerce avec eux. Comment les Turques pourraient-ils dans ces conditions prétendre être nos partenaires? Quand le personnel politique français va-t-il repenser aux intérêts de notre nation? Peut-être que les attentats et leur suite vont pousser le monde politique français à sortir enfin de sa torpeur. Une relocalisation de l'usine Renault en Turquie serait-elle possible? En tous les cas, gare aux Clio pour le moment.
a écrit le 24/11/2015 à 14:27 :
La Turquie a dénoncée il ya cela une semaine que les avions russe violé l'espace aérien ! Et sa recommence. Cette avions n'avait rien à faire la . Vous croyais que si un avions turc fait pareille les russes vont ce gênais ?
Réponse de le 24/11/2015 à 15:01 :
Et en Turc ça donne quoi ???
Réponse de le 24/11/2015 à 16:13 :
La Turquie a moins de scrupules avec les frontières lorsqu'elle fait des opérations de guerre sur le sol syrien pour tuer les kurdes, je ne parle même pas de l'achat du pétrole de l'état islamique...
Réponse de le 24/11/2015 à 16:19 :
Je croyais que c'était déjà du turc...
Réponse de le 24/11/2015 à 16:48 :
Essayez de débattre au lieu de vous moquez de quelqu'un qui n'est même pas francophone, je le félicite pour le niveau de français qu'il a, c'est un lieu de débat pas de moqueries :)
Réponse de le 24/11/2015 à 18:44 :
Il faut savoir si la Russie attaquait la Turquie?
La Russie a bien indiqué qu'elle effectuait des opérations militaires contre l'EI?
Qu'ils aient violé l'espace aérien turc, peut-être, et cela reste à prouver, mais à ma connaissance la Turquie s'est bien également associée à lutter contre l'EI?
Si la Russie menace ou attaque la Turquie, la Turquie doit faire voir ses muscles et ne pas se réfugier dans les bras de l'OTAN pour éviter les représailles.
L'OTAN n'a pas à soutenir la Turquie.
Réponse de le 24/11/2015 à 20:12 :
@teddy19 : sauf que les choses ne se passent pas comme cela lorsque l'on est signataire d'un traité international. Dans le cas de l'OTAN, lorsqu'un membre est agressé, les autres membres lui doivent automatiquement assistance et protection. Il ne manquerait plus que nous, français, soyons obligés de défendre la Turquie contre une "agression" Russe (qui ne serait que la juste réponse du berger à la bergère). Notre appartenance à l'OTAN n'est pas dans notre ADN (la France devrait revenir à sa pleine souveraineté) ni dans notre intérêt (sauf celui de se laisser entraîner dans les guerres qui profitent aux USA).
a écrit le 24/11/2015 à 14:14 :
Les zones du Nord de la Syrie ne sont pas Turkmènes mais KURDES.

La Turquie en a chassé la population KURDE de la région en question, Jabal Al Kurd que la Satrape d'Ankara renomme maintenant Jabal Al Turkoman, pas plus tard qu'en 2011!!!

C'est aujourd’hui une zone contrôlé par l'ARMÉE TURQUE et bizarrement le point de passage de tous les djihadistes et trafiquants.

Trop occupée à violer piller et brûler des villages (et à abattre des avions russes en Syrie apparemment) pour faire quoique ce soit contre les terroristes (les mêmes qui curieusement posent des bombes contre les manifestants kurdes).

La Turquie d'Erdogan est un état soutient du terrorisme.

Personne ne peut plus nier l'évidence.
a écrit le 24/11/2015 à 14:06 :
Obama reçoit la visite de Hollande . Il est furieux du rapprochement de la France avec la Russie . Pour torpiller ce rapprochement la Turquie , membre de l'Otan a très bien pu être mandatée ...
Réponse de le 24/11/2015 à 18:09 :
"la Turquie , membre de l'Otan a très bien pu être mandatée ... " vous croyez qu'elle à été payée avec des baklavas ?
Réponse de le 24/11/2015 à 20:17 :
@doù ça vient : intéressant comme hypothèse, mais je doute que les US aient besoin de faire abattre un avion Russe par la Turquie pour faire rentrer la France dans le rang.
a écrit le 24/11/2015 à 12:44 :
Et maintenant ? Admettons que l'avion Russe est violé l'espace aérien Turque. Lequel celui reconnu par les instances internationales ou celle qui englobe une partie du territoire Syrien compose de Turkmène. Demain Moscou abat un avion Français ou Américain, sur le territoire Syrien, que ce passe il?. Sauf ignorance de ma part, l'intervention occidental n'a pas de mandat de ONU. Ce qui en droit international est un acte de guerre, et justifie une riposte militaire. Notre chère président qui veux une coalition international contre Daesh, va faire quoi contre l'action de la Russie?. Les Turques viennent de supprimer la minuscule chance de faire partir Bachar, avec l'accord des Russes. Des guerres mondiales ont commencé comme cela!!!!!!!!
a écrit le 24/11/2015 à 12:42 :
L'avion est tombé en Syrie ainsi que les pilotes. S'il y a eu franchissement de frontière ça ne devait pas être flagrant. Les Turques tiennent trop à protéger les intérêts de Daesh et les leurs, le pétrole et les armes de contrebande passent dans ce secteur. Ils en oublient les 33 milliards de chiffre d'affaire entre Russie et Turquie. Double ou triple jeu des Turcs. Comment va réagir la Russie ?
Réponse de le 24/11/2015 à 13:31 :
Je partage complètement votre raisonnement...
a écrit le 24/11/2015 à 12:22 :
La Turquie n'avait pas besoin de cet exploit. Est-ce que la Russie avait l'intention de bombarder la Turquie? On rêve ou plutôt cauchemarde!
Quel palmarès dans l'aide contre l'EI!
Réponse de le 24/11/2015 à 20:20 :
@teddy19 : on ne bombarde pas avec un seul avion
a écrit le 24/11/2015 à 12:06 :
Erdogan est nul , s'il compte invoqué la protection de l'OTAN avec ces imbécillités faut croire qu'il commence sérieusement à déconner.
Réponse de le 24/11/2015 à 13:34 :
sauf, si la Turquie (et les USA) cherchent activement un moyen de se confronter aux russes en leur donnant le mauvais rôle, alors que les Russes sont bien les seuls à vraiment agir contre les terroristes en Syrie (et j'ai bien du mal à discerner des rebelles modérés sur place...)
a écrit le 24/11/2015 à 11:14 :
La Turquie joue décidément double voir triple jeu, en plus , on veut la faire rentrer dans l'UE
n'importe quoi.
a écrit le 24/11/2015 à 11:11 :
... des combattants turkmènes... ??? 1.
- Extension du conflit en Irak et en Syrie au Turkménistan ?
- des kurdes ?
- des turques ?
Bref, je n'avais pas encore aperçu cette appellation pour une des parties du conflit en cours au proche-orient !
a écrit le 24/11/2015 à 11:06 :
La Turquie a immédiatement demandé l'aide de OTAN juste après cet incident.
La Turquie n'est elle pas assez grande pour traiter seule cet incident ?
L'OTAN et la Turquie protège l'EI particulièrement dans une zone frontalière entre la Syrie et la Turquie large comme une autoroute, et si cette zone est coupée par l'aviation russe et l'armée légale Syrienne, c'est le début de la fin de l'EI, ce que les US et la Turquie ne veulent absolument pas, et semblent vouloir provoquer ces situations afin de déclencher un conflit avec la Russie via l'OTAN
a écrit le 24/11/2015 à 10:43 :
@ BONJOUR : Et voilà la preuve que la TURQUIE du sieur ERDOGAN soutien discrètement les terroristes de DAECH NE PAS OUBLIER UN SEUL INSTANT QUE LE SIEUR ERDOGAN EST UN ISLAMISTE CONVAINCU CELA N EMPECHE PAS HOLLANDE DE LUI VENDRE DES ARMES !!!!! .Alors après avoir massacré les KURDES le voilà qui s'en prend à la RUSSIE les militaires turques savaient très bien que cet avion n'allait pas attaquer la TURQUIE alors pourquoi l'avoir abattu ?
Réponse de le 24/11/2015 à 11:30 :
Violation de l'espace aérien, et vu les conditions les turcs ne peuvent pas se permettre de laissé un engin véhiculé en sachant les risques, les russes s'autorisent beaucoup de chose, c'est bien une guerre qui a lieu dans le moyen orient donc c'est un peu compréhensible... Et si sa aurai été un chasseur français ?? Les critiques aurai été plus intense mais malheureusement sa ne change rien, dans tout les cas faut respecter les frontières et les espaces aérien en sachant qu'en approchant la Turquie ya beaucoup de risque de rencontré l'armée turque qui eux sont sur les dans, erdogan est un président dure et ferme vu la.situation il n'a pas le choix la Turquie sera toujours sur plusieurs front vu son positionnement géographique.
Réponse de le 24/11/2015 à 11:31 :
La Russie au lieu de bombarder Daach elle est en train de bombarder la résistance qui est la seul qui combat Daach. La mission de la Russie n'étant pas de combattre Daach mais plutôt de protéger un dictateur !!
Réponse de le 24/11/2015 à 11:32 :
D'accord avec vous sur Erdogan, mais ne vous leurrez pas sur votre ami Poutine. Il est rarissime que la Russie bombarde Daech. Comme les anglais, les saoudiens et d'autres, ils prétendent qu'ils le feront un jour. Mais ne rêvez pas trop, la France est seule dans ce combat, seule avec les USA bien sûr.
Réponse de le 24/11/2015 à 12:08 :
Les russes avaient été prévenu que flirter ou violer l'espace aérien de la Turquie était sensible.
Erreur ou pas erreur, c'est un fait.
Assad, ex-patron de la Syrie en faillite, est sauvé par l'aviation russe, pour des raisons purement stratégiques.
Toutes les nations de la région, sauf l'Iran, ne veulent plus de ce dictateur.
La Turquie a bien des frontières avec le nord de la Syrie. J'ai bien vérifié, mais je n'ai pas trouvé de frontière entre la Turquie et la Russie.
La Russie s'est engouffrée dans une situation qui était déjà instable et embrasée et a rajouté de l'huile sur le feu.
L'Ukraine ne lui suffisait pas!
La chasse russe a tapé principalement l'opposition de divers groupes rebelles modérés dans des secteurs ou Daesh n'est que peu ou pas présent.
Les intégristes en ont profité pour reprendre des positions abandonnées par les modérés.
Les turques peuvent depuis longtemps aller régler le compte du président syrien déchu et ils ne l'ont pourtant pas fait.
Toutes les nations qui ont des frontières directes avec la Syrie souhaitent que ce dictateur fasse sa révérence, et la Russie vient s'en mêler.
Qui donc n'est pas à sa place?
Réponse de le 24/11/2015 à 14:51 :
Les turques mènent toutes les actions non officielles de déstabilisation en Syrie. C'est de l'action "grise". Il n'y aurait aucun front nord si la Turquie n'étais pas directement impliquée en soutien des "modérés". Dire que les modérés combattent Daesh est pour le moins surprenant. Ils combattent Assad pour le moment. Quant aux frontières, je ne comprend pas votre raisonnement. Tout le monde sait que les avions Russes sont déployés en Syrie. Leur présence au dessus de la Syrie n'a donc rien de surprenant. Pas plus que le fait que la Turquie attaque les Russes, car ceux-ci attaquent les "modérés" proches de la Turquie. Qui sont les voisins qui ne veulent plus d'Assad? Allez, nommons les: Arabie Saoudite et Qatar. De supers alliés, de superbes exemple de ce "vivre ensemble" que nous chérissons...
La France soutien les "modérés", mais pas trop fort quand même, car les "modérés" sont des salafistes ou des wahhabites. Je ne vois pas ces courants peuvent porter comme projet politique qui soit favorable à nos vues ou favorable aux chrétiens d'Orient. Pourquoi trahir nos alliés depuis plus de 1500 ans? Au nom de quoi la France ne les protège-t-elle plus? Ce renversement d'alliance qui ne dit pas son nom, fruit d'une cécité récente devrait au minimum être discuté sur la place publique et non occulté par les médias. On a élu des politiciens médiocres, nos alliés dans le monde en paie le prix.
Réponse de le 24/11/2015 à 22:27 :
Mais c'est pardi bien sur..

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :