Le Sénat autorise Obama à accélérer les négociations pour un traité transpacifique

 |   |  265  mots
Barack Obama veut rééquilibrer les Etats-Unis vers l'Asie grâce à un accord de libre-échange.
Barack Obama veut rééquilibrer les Etats-Unis vers l'Asie grâce à un accord de libre-échange. (Crédits : KEVIN LAMARQUE)
Le Sénat américain a élargi les pouvoirs du président qui souhaite signer l'accord de partenariat transpacifique avant la fin de l'année.

Le Sénat des Etats-Unis a autorisé vendredi soir le président Barack Obama à négocier l'accord de libre-échange transpacifique sous le régime du "fast-track", une disposition qui permet d'accélérer les négociations.

Il appartient à présent à la Chambre des représentants d'accorder ou non au président ce mandat pour la promotion du commerce (TPA). Dans le cadre de cette procédure, Obama peut négocier un accord commercial que le Congrès pourra par la suite approuver ou rejeter, mais pas amender.

Les Etats-Unis de plus en plus tournés vers l'Asie

Le président a besoin de cette autorité de négociation "fast-track" pour boucler d'ici la fin de l'année l'Accord de Partenariat transpacifique (TPP), un accord commercial liant douze pays, du Japon au Chili, représentant 40% de la richesse mondiale. Cet accord doit aussi traduire dans les faits la réorientation géopolitique vers l'Asie des Etats-Unis.

"Le vote bipartisan de ce jour au Sénat est un pas important pour permettre aux Etats-Unis de pouvoir négocier et mettre en oeuvre des accords de commerce forts et de haute qualité", s'est félicité Obama dans un communiqué diffusé aussitôt connu le résultat du vote.

Les sénateurs ont voté par 62 voix contre 37 en faveur de cette procédure. Le débat a révélé des lignes de fracture au sein même des deux partis politiques américains, une partie des démocrates refusant ce que des républicains ont au contraire accordé au président démocrate Barack Obama.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/05/2015 à 18:44 :
Pour négocier, il faux deux parties. Qu'ils votent ce qu'ils veulent aux US, on s'en tape, cela n'a pas force de loi sur les actions européennes..; en principe ;-)
a écrit le 23/05/2015 à 15:43 :
Merci, mais on n'en veut pas !
a écrit le 23/05/2015 à 11:19 :
A nous de faire la même chose avec l'Asie pour ne pas se laisser distancer !
Réponse de le 23/05/2015 à 12:47 :
Un peu naïf votre commentaire, comme quoi nous pourrions quitter la tutelle américaine. Bien au contraire, la politique de Washington-Wall Street consiste à former des blocs, quelque part étanches entre eux, en ayant par UNIQUE dénominateur commun les États-Unis. Ainsi l'Empire aura autant le contrôle militaire et stratégique que le monopole commercial et financier sur ces blocs.
Dans cet échiquier, l'Europe (et je ne parle même pas de la France, celle-ci de plus en plus "américaine") ne se profile qu'en tant que valet, un pion de plus, sans souveraineté et en courant derrière la montre pour combler ses retards technologiques, tout en subissant la loi des américains.
Mais vous pouvez rêver, tout de même, comme dans un film de Walt Disney – cela rend la vie plus légère.
Réponse de le 25/05/2015 à 4:07 :
@toto: vous opposez votre aigreur cynique à la soi-disant naïveté de Rico. L'UE négocie des accords de libre-échange avec de nombreux pays, y compris en Asie. Celui avec le Vietnam par exemple (aussi membre du futur TPP) es bien avancé.
Bizarre de se réfugier dans cette attitude, c'est pratique de penser que rien n'est possible pur justifier son renoncement béat, non?
Réponse de le 26/05/2015 à 11:57 :
Vous faites de la propagande US sous les bords. Le Vietnam ne réclame rien et dire que les négociations sont "bien avancées" c'est de la désinformation ou de la mauvaise foi envers la réalité. Ce n'est pas parce que BOA a reçu le Prés. vietnamien Truong Tan Sang dans le Bureau ovale, pour parler du respect des libertés de culte et d'expression
Le Prés. vietnamien lui a aussi parlé de SNOWDEN, le dissident libertarien en fuite ? Les leçons des "Droits de l'Homme" de la part de OBAMA et ses vassaux sont complètement démonétisées. --" Prisons secrètes: 54 pays ont aidé la CIA AFP
• /www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/02/05/97001-20130205FILWWW00513-prisons-secretes-54-pays-ont-aide-la-cia.php

La Belgique, l'Algérie, le Danemark, le Canada: au total 54 pays ont aidé la CIA dans son programme de détention secrète et d'interrogatoires musclés de suspects de terrorisme après les attentats du 11-Septembre, selon un rapport publié aujourd'hui aux Etats-Unis.
Selon l'organisation humanitaire Open Society Justice Initiative, ces 54 gouvernements étrangers ont participé à ce programme de l'agence du renseignement américain de diverses manières, y compris en accueillant les prisons secrètes sur leur sol, en aidant à la capture et au transport des détenus, en interrogeant et en torturant des individus, en fournissant des renseignements, ou encore en ouvrant leur espace aérien pour les vols secrets.
"En participant à ces opérations, ces gouvernements ont violé aussi le droit sur leur sol et le droit international, et sapé les règles contre la torture" qui est "non seulement illégale et immorale mais aussi inefficace pour obtenir des renseignements fiables", dénonce le rapport.

Il faut espérer que le Président Vietnamien réplique vertement au sujet de NSA, le Goulag de Guatanamo, la chasse de Snowden…La liste est longue, c'est aussi vrai de l'autre coté !Il faut être responsable et ne pas venir dire des choses dont on n'a pas la moindre information sérieuse.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :