Macron à l'ONU : ce qu'il faut en retenir

 |   |  552  mots
L'accord de Paris ne sera pas renégocié, a affirmé Emmanuel Macron
L'accord de Paris "ne sera pas renégocié", a affirmé Emmanuel Macron (Crédits : SHANNON STAPLETON)
Le président français a calmé le jeu après le discours d'un Donald Trump s'en va-t-en guerre devant l'Assemblée générale des ONU. Pour sa première intervention, Emmanuel Macron est resté ferme sur les accords internationaux et a privilégié les solutions diplomates.

À l'ONU, la centaine de représentants d'États internationaux ont pu assister à Trump et son contraire. Quelques heures après le résidant de la Maison-Blanche, Emmanuel Macron s'est adressé pour la première fois à l'Assemblée générale de l'ONU. Loin des déclarations belliqueuses de son homologue américain, le président français a tenté de calmer le jeu et mis l'accent sur l'accord de Paris pour le climat, alors qu'une série d'ouragans d'une extrême violence ont balayé l'océan Atlantique, ravageant les îles - Saint-Martin, Saint-Barthélémy, les Antilles ou encore Cuba - présentes sur son passage.

■ Accord de Paris

Si "la porte sera toujours ouvertes" aux États-Unis qui ont choisi de le quitter, l'accord de Paris sur le climat "ne sera pas renégocié, il nous lie [...], nous ne reculerons pas", a déclaré Emmanuel Macron, recevant des applaudissements.  Cet accord vise à limiter le réchauffement climatique. Il a été signé en décembre 2015 à Paris par 195 pays.

"Les plus fragiles sont les premières victimes, mais nous sommes tous frappés par l'emballement du climat. [...] Détricoter l'accord serait détruire un pacte entre les Etats et les générations."

Dans son discours devant l'Assemblée générale de l'ONU, Donald Trump n'a pas une seule fois parlé du climat.

| Lire Trump peut-il saboter l'Accord de Paris ?

Emmanuel Macron a aussi rappelé qu'il présiderait ce mardi une première réunion consacrée à un futur "Pacte mondial pour l'environnement", une charte de l'ONU qui rassemblerait tous les textes sur l'environnement. La France prévoit aussi le 12 décembre un sommet à Paris pour étudier le financement des engagements pris par les Etats signataires de l'accord de Paris.

■ Nucléaire iranien

Alors que Donald Trump semble proche d'une remise en cause de l'accord sur le nucléaire signé entre les grands puissances et l'Iran - il a qualifié Téhéran de "dictature corrompue" et qualifié cet accord d'"un des pires auxquels les Etats-Unis aient jamais participé", représentant un "embarras" pour eux -,  Emmanuel Macron a estimé que dénoncer l'accord iranien serait une "lourde erreur".

"Ne pas le respecter serait irresponsable", a-t-il ainsi mis en garde alors que Donald Trump doit rendre sa décision d'ici mi-octobre.

Désireux d'ouvrir une porte de sortie de sortie pour les États-Unis, Paris a amené dans les discussions la possibilité d'un "complément" à l'accord sur le nucléaire iranien, sur lequel les signataires pourraient travailler pour l'après 2025.

Tout savoir sur l'accord sur le nucléaire iranien

■ Corée du Nord

Là où Donald Trump menace de "détruire totalement" la Corée du Nord, après plusieurs lancements de missiles au cours de l'été et des vagues de sanctions internationales, Emmanuel Macron estime, lui, que "nous n'en sommes pas là".

"Nous sommes dans une géographie où une intervention militaire serait complexe. [...] Je pense que c'est intempestif de mettre en avant la menace d'une réplique par la guerre", a-t-il dit lors d'une conférence de presse, quelques heures après la menace brandie par Donald Trump

Face à la menace nord-coréenne, Emmanuel Macron a appelé à un renforcement de sanctions et "à une politique pro-active" de la Chine et de la Russie, deux soutiens de Pyongyang.

(avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/09/2017 à 4:52 :
Macron connaît bien ses dossiers et a une attitude sérieuse et mesurée. J'étais prudent mais deviens enthousiaste en le découvrant de plus en plus. Il est sur la bonne voie. Il est à soutenir plutôt qu'à critiquer comme certains systématiquement négatifs et qui n'apportent rien. Donc bravo à Macron.
a écrit le 21/09/2017 à 0:53 :
Il ne peut y avoir de paix perpétuelle ni de multilatéralisme dans un monde où sévissent les intérêts nationaux, divergences politiques, différences de cultures et d’idéaux sociaux. Les humains de notre planète ne sont pas égaux entre eux, ils ne sont égaux qu’en droit. Les inégalités commencent à la naissance car nous ne naissons pas tous intelligents, valides, sains, saufs, beaux, aux dons particuliers : inébranlable inné ! L’on ne pourra fédérer toutes les nations du monde et il ne peut y avoir un seul guide. Différences de culture, de langue, de traditions, de manières de vivre, de penser ou de religions et toutes les inégalités qui en découlent pourrions-nous vraiment vivre en bonne intelligence et en paix ? Toutefois il y aura toujours des têtes brulées qui mettront un jour ou l’autre le feu aux poudres.

Macron se prend pour un nouveau Messie, pardon pour Jupiter ! Il abuse du pouvoir que les urnes lui ont accordé. Il n’a pas été élu « franchement » mais élu par défaut car une grande majorité des électeurs voulait éliminer le Front National. En outre compte tenu des abstentions, votes blancs et nuls : 4 électeurs sur dix ont voté pour lui. Voilà pourquoi il y a abus dans sa manière de se conduire, de faire passer en force ces désiderata à l’aide « d’ordonnances », de jouer au donneur de leçons et de présenter un programme pour lequel à priori les Français ne l’ont pas élu.


Son « multilatéralisme » ressemble bien au fédéralisme (pour l’instant « européen » !) aux dépens du souverainisme : ce qui intéresse les Français c’est ce qu’ils touchent à la fin du mois et ce qu’ils ont dans leurs assiettes et non ce qui se passe ailleurs. S’il continue sur cette lancée il n’ira pas au bout de son quinquennat quelles que soient ces qualités que je lui reconnais par ailleurs.
Réponse de le 21/09/2017 à 8:03 :
N'importe quoi ! Macron a été élu dans les règles comme tout président en France, pas la peine de tordre les chiffres c'est toujours comme cela que cà se passe. Et son rôle est bien d'être président et non ministre ou secrétaire d'Etat, donc d'avoir une vison globale face aux enjeux, dont l'Union européenne qui est une question essentielle et pour laquelle il a été bel et bien élu face aux projets le Pen upr etc. (soutenus par Poutine le séparatiste des autres évidemment.). Les français ne sont par ailleurs pas aussi stupides. Attendre leur argent à la fin du mois comme si c'était leur unique but de vie, vous êtes ridicule !
a écrit le 20/09/2017 à 14:26 :
Comme le faisait dire à un élu dans son ouvrage pour dénoncer le fonctionnement d'une administration municipale si'l'on a rien dire on peut toujours faire du développement durable cela ne coûte pas cher et ça distrait les citoyens qui ne voient pas plus loin que leur bout de nez. Rien ne vaut le brassage d'air pour sauver la planète c'est plus facile que de diriger le pays qui l'a élu. il y a eu la PMA il va y avoir les voyages en Inde en Allemagne etc... cela permet de faire oublier les sujets qui fâchent!
a écrit le 20/09/2017 à 14:18 :
Aucune diplomatie ce Mr Macron, que cela soit pour les français comme pour les étrangers!
a écrit le 20/09/2017 à 12:46 :
Pourquoi toujours critiquer ? Le francais ne sait faire que cela, il y excelle.
Laissez faire votre President, redorer l'esprit francais, ne peut pas faire de tord. La France doit de nouveau peser dans les decisions, stop au negativisme. Il faut aller de l'avant.
Réponse de le 20/09/2017 à 16:07 :
@matins calmes: sauf que son multilatéralisme, c'est de la naïveté pure. Sans parler de l'agrément éventuel de 195 pays, on voit bien qu'à 27 on n’arrive pas à s'accorder. On veut bien tant que c'est avantageux, mais on ne renvoie pas l'ascenseur. Exemple, les Polonais qui prennent l'argent de l'UE, nous envoie leurs travailleurs au rabais, mais qui achètent américain en finale. La nature humaine, c'est défendre ses propres intérêts, et contrairement à l'animal qui ne mord pas la main de son maitre, l'Homme l'assassine dès qu'il est en mesure de le faire. Nous avons la même philosophie au niveau national. Nous avons accueilli des centaines de milliers, voire des millions de migrants au cours des âges, et que veulent-ils maintenant : nous imposer leurs us et coutumes. Evidemment, cela sonne toujours bien quand on dit qu’on va sauver la veuve et l’orphelin et qu’on va tous s’aimer les uns les autres, mais la réalité est toute autre :-)
a écrit le 20/09/2017 à 12:17 :
Discourir, à quoi bon ...? Macron n' a aucune marge de manoeuvre entièrement dépendant des GOPE bruxelloises et de l' oligarchie qui l' a fabriqué et installé aux manettes, les français le savent, le sentent ..

L' étranger lui se gausse tous les jours un peu plus de ce Jupiter terrassé, même les polonais lui rappelaient récemment que son avis comptait pour 1 sur 27 cad en gros pour du beurre dans cette formidable tour de Babel unioniste paralysée et irréformable.


Alors aller commérer à l' étranger ..

https://www.upr.fr/conferences/pourquoi-europe-comme-elle-est
a écrit le 20/09/2017 à 11:26 :
Un beau discours, d'une grande intelligence, très mesuré... sauf que cela ne sert à Rien, que cela a certainement agacé le Président américain, tout comme nous sommes dans l'incapacité de discuter sereinement avec les russes, voire les chinois.. Nous nous faisons plaisir en pensant que la France peut encore jouer en rôle: un peu de réalisme ne nuirait pas! in fine, nous n'avons rien après depuis la magnifique posture de Villepin inutile..
a écrit le 20/09/2017 à 11:03 :
berner les gens ..overdose de (com) .. infos manipulés CSP
a écrit le 20/09/2017 à 10:15 :
Rien du tout, les médias se sont acharnés à nous faire croire à un combat spectaculaire pour la protection de l’environnement avec macron contre trump mais tout le monde s'en fout.

Les gens savent qu'ils vont devoir travailler plus pour gagner moins et ça ça les angoisse par contre c'est sûr.

Vive internet qui nous permet d'éviter ce genre de bourrage de crâne seulement là pour nous imposer des gens qui n'ont aucune légitimité si ce n'est institutionnelles, alors que nos institutions à la base étaient faites pour justement protéger les intérêts du peuple français et pas seulement de ses plus riches.
a écrit le 20/09/2017 à 9:56 :
S'il veut se faire une "réputation", sur le dos de Trump, en l'humiliant en public, c'est loin de ressembler a de la diplomatie! Le boomerang va lui revenir en pleine face!
a écrit le 20/09/2017 à 9:34 :
Les socialistes devraient se réjouir, il a répondu à leurs attentes ! Le pacifisme béat est l'apanage du socialisme et Macron à l'ONU, c'est un peu Chamberalin au retour de Munich. mais dans la grande tradition française du refus de prendre le taureau par les cornes, on préfère reculer dans sa culture et ses convictions, se laisser envahir, plutôt que de repousser l'ennemi aux portes du pays. Trump n'est certes pas très diplomatique dans ses propos, mais il a raison sur le fond :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :