Qatar : un don de 1 million de dollars à la fondation Clinton qui pose question...

 |   |  312  mots
Lorsqu'elle est devenue secrétaire d'Etat en 2009 , Hillary Clinton a signé un document par lequel elle s'engageait à informer le comité d'éthique du secrétariat d'Etat
Lorsqu'elle est devenue secrétaire d'Etat en 2009 , Hillary Clinton a signé un document par lequel elle s'engageait à informer le comité d'éthique du secrétariat d'Etat (Crédits : CARLOS BARRIA)
Le Qatar aurait versé à la fondation Clinton un million de dollars alors que Hillary Clinton dirigeait la diplomatie américaine.

Hillary Clinton à nouveau dans la tourmente. La candidate démocrate à la présidentielle américaine n'a pas informé le secrétariat d'Etat comme elle s'était engagée à le faire lorsque la fondation qui porte son nom a reçu du Qatar un don d'un million de dollars (900.000 euros) alors qu'elle dirigeait la diplomatie américaine.

Des responsables politiques qataris s'étaient engagés en 2011 à verser cette somme pour célébrer le 65e anniversaire de Bill Clinton et ils devaient lui remettre le chèque en personne l'année suivante, montre le contenu d'un courriel adressé par la fondation à John Podesta, qui dirige l'équipe de campagne de la candidate démocrate. Ce courriel fait partie des milliers de messages piratés depuis le compte personnel de John Podesta et qui ont été divulgués le mois dernier par WikiLeaks.

Le Qatar aurait versé entre 1 et 5 millions de dollars

Lorsqu'elle est devenue secrétaire d'Etat en 2009 , Hillary Clinton a signé un document par lequel elle s'engageait à informer le comité d'éthique du secrétariat d'Etat afin qu'il puisse, le cas échéant, exprimer ses préoccupations. Contactée le mois dernier, la fondation Clinton avait alors refusé de confirmer l'existence de ce don. Ni l'ambassade qatarie aux Etats-Unis ni le conseil des ministres de l'émirat n'ont accepté de l'évoquer. Selon le site internet de la fondation, qui dresse la liste des donateurs par rapport à leur contribution, le gouvernement du Qatar a versé entre 1 et 5 millions de dollars.

La fondation a annoncé qu'elle n'accepterait plus de dons en provenance de gouvernements étranger si Hillary Clinton était élue et qu'elle démantèlerait les programmes dépendant de gouvernement étrangers. Au moins huit autres pays ont effectué des dons à la fondation, le plus souvent pour abonder son fonds dédié à la santé sans que le département d'Etat ait été informé.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/11/2016 à 8:41 :
Sarkozy et Clinton sont à la même enseigne. C'est ce que certains appellent une bonne connaissance des dossiers internationaux. Alors qu'en fait, il ne s'agit que de fait de corruption qui sont à faire traiter par les tribunaux compétents. Mais il y a des gens pour défendre la corruption. Pour eux, mieux vaut être corrompu que sexiste. Pour moi, il vaut mieux être sexiste que corrompu. Dans un cas, c'est une action passible de la justice, dans l'autre, c'est un comportement navrant qui ne relève d'autres tribunaux que ceux de la pensée. Il est consternant, vraiment consternant que de grands médias n'aient plus aucune éthique. Cela laissent pantois sur leur manière de voir le monde. Comment des journalistes sans foi ni loi peuvent-ils espérer nous voir les suivre? Je ne pouvais déjà plus regarder TF1 ou le Figaro sans un sentiment de dégoût ou de nausée. Les grands médias US tout comme les français se sont discrédités dans cette campagne et ne feront guère mieux en France. Il y a là les traces d'un système endogame qui se protège. Chez nous, Le Figaro ne trouve rien de mieux à faire que de promouvoir un ex-président qui a réalisé une multitude d'affaires toutes plus critiquables les unes que les autres, avec des deals dans l'intérêt de certains (CF plan de relance de Sarkozy au 3000 ronds points qui a certainement fait du bien à Bouygues construction, ou des "conférences" bien rémunérées dans des pays du Golf, contre on s'en doute des services et facilités diplomatiques et la propagation de l'intégrisme chez nous). C'est consternant. Consternant. Je ne sais pas ce que ces média pensent. Mais je sais une chose, j'entre en rébellion.
a écrit le 06/11/2016 à 10:52 :
J'ai lu qu'il y avait le Maroc aussi.
Je vous laisse deviner la suite...
a écrit le 06/11/2016 à 9:11 :
On met en avant le Qatar et on termine l'article par dire qu il y a au moins 8 autres pays sans les détailler...Sensationnalisme? Détestation entretenue du Qatar? On est sans cesse victime de manipulation et dans cette campagne le spectacle est juste horrifiant.
a écrit le 06/11/2016 à 2:00 :
Selon Wikipedia la Clinton Foundation a eu un revenu de plus de 220 millions de dollars en 2015. Elle est dirigé par la famille Clinton et des amis.
Trump serait plus indépendant que Clinton sur les questions de politique internationale.
Les Clintons semblent liés financièrement au pétrodollars et toutes sortes d'autres lobbys.
Obama était un nouveau dans le haut monde politique américain.
Les Clintons doivent avoir une sacrée expérience en diner de gala philanthropique, liens avec les fortunes de Wall Street etc... Je vois mal Clinton prendre des décisions de manière indépendante quand sa famille avec Bill et la Clinton Foundation sont en plein au centre de réseau de lobbying depuis plus de 20 ans.
Trump serait plus indépendant que Clinton sur les questions de politique internationale.
Réponse de le 06/11/2016 à 8:43 :
Trump est d'une ignorance crasse sur quasiment tout ce qui relève de l'international, la législation, la macro-économie et la défense. A coté notre MLP nationale est un puits de science.

C'est un affairiste raté parce qu’incompétent, qui a été obligé de tout vendre dans les années 90 pour cause de surendettement massif et qui depuis vend son nom comme une marque.
Contrairement à ce qu'il veut laisser croire, pas un seul des hôtels ou casino trump de la planète ne lui appartient. A votre avis, pourquoi refuse t'il de publier sa feuille d'impôts?

Il est à la politique ce que Kardashian est à la mode, un porte manteau.

Etant ignorant de tout, il ne pourra pas faire un pas sans en référer auparavant à un conseiller qui lui dictera ce qu'il doit dire et faire. Ce qui nous ramène à un de ses prédécesseur qui était coaché par les anciens conseillers de son père, et qui a provoqué une guerre mondiale au proche et moyen orient ainsi que la crise financière du siècle.
Réponse de le 06/11/2016 à 9:19 :
ah ca l Amérique de Trump serait indépendante, je dirai même plus, complètement isolée. Brouille avec toute l Amérique du Sud, confrontation dure avec la Chine, retrait d'Europe, embrouille avec tous les partenaires commerciaux et insulte au monde entier en revenant sur les accords sur le climat. Je me marre d'avance, sont devenus fous les Anglo saxons.
a écrit le 05/11/2016 à 20:47 :
C'est bien curieux que tout le monde semble étonné. Tous sortes de lobby financent depuis des lustres les politiques Américains, ce qui pose d'ailleurs un problème sur la démocratie.
a écrit le 05/11/2016 à 18:28 :
Le Comité des Tiques a matière à tiquer!L'affaire en question est bénigne ,comparativement à d'autres affaires bien plus scabreuses.
Le pouvoir est devenu tellement sordide aux USA que d'une manière ou d'une autre quelque chose de salutaire va survenir car au fait la civilisation (observée et maternée depuis les mondes supérieurs) ne peut continuer sur cette pente décadente.
Merci aux agents de terrain du renseignement US et à leurs échelons intermédiaires , ceux qui donnent des informations à Julian Assange, merci à eux car nous pouvons être informés des turpitudes des personnes en question...
La Catharsis a déjà démarré, il va y avoir du grabuge!
Réponse de le 05/11/2016 à 21:03 :
Pas une affaire bénigne : la corruption de la candidate est étalée au grand jour, entre sa fondation bidon, les questions bidonnée à la TV, les entraves aux enquêtes. C'est grâce à une partie du FBI qui n'a pas voulu se taire que l'affaire est relancée, présentée par les médias comme une simple négligence d'Hillary dans la gestion de ses courriels. Faillite des principaux médias également, au service de Wall Street et du Pentagone .
a écrit le 05/11/2016 à 18:27 :
Une autre (peut être imaginaire) dont personne ne parlera.
http://www.tsa-algerie.com/20161031/maroc-a-donne-28-millions-de-dollars-a-fondation-clinton-echange-de-deux-enormes-faveurs/.
De toute façon les américains s'en moquent, de la même manière qu'ils ne tiennent pas vraiment rigueur à D.Trump de pas avoir payé d’impôts pendant 18 ans. A contrario j’espère qu'en France si une fondation (hypothétique) de Mme Fabius avait obtenu 1 millions de dollars de la part des saoudiens quand il était ministre des affaires étrangères, cela aurait fait un peu de foin, surtout si rien n'avait été déclaré. Mais bon rien n'est moins sur.
a écrit le 05/11/2016 à 18:15 :
Je comprends mieux pourquoi Mme Clinton souhaitait que les gens votent vite pour elle. Et après il y en a qui disent que Donald T est le gros méchant. A suivre, avec de nouvelles révélations..... On rase gratis, demain!!!!!
a écrit le 05/11/2016 à 17:38 :
La question suivante doit maintenant être abordée:

Que va-t-il se passer maintenant?

Jamais les milliers d’email ne pourront être traités dans les jours qui viennent et donc l’élection va avoir lieu dans la plus grande incertitude juridique. Si des preuves certaines sont trouvées, madame Clinton ira en prison, certainement.

Si les citoyens sont assez bêtes pour voter pour quelqu’un qui risque d’aller en prison à peine élue (ce que je ne crois pas), ou si la machine électorale démocrate réussit à voler l’élection comme pour Kennedy, alors nous aurons une crise de régime aux USA , de nature constitutionnelle.

Le Président nouvellement élu sera traduit devant un tribunal constitué par le congrès et sera sans doute ‘ impeached » par la chambre des représentants qui laissera au sénat la responsabilité de destituer le Président.

Voilà qui rendra les US quasiment ingouvernables pendant au moins deux ans, jusqu’à l’élection suivante.

Si monsieur Trump est élu, ce qui me parait de plus en plus probable, madame Clinton et sans doute son Bill de mari iront en prison où ils risquent de retrouver une grosse partie de l’administration Obama, en commençant par la ministre de la justice.

http://institutdeslibertes.org/coup-de-tonnerre-dans-la-campagne-presidentielle-americaine/
Réponse de le 05/11/2016 à 18:51 :
Vous prenez surtout vos rêves pour des réalités.

Les mails ont déjà été traités puisque le FBI a officiellement déclaré en juillet de cette année que même si Mme Clinton avait fait preuve de légèreté il n'y avait pas matière à poursuivre.

Ensuite, il est patent que l'ouverture de ce début de commencement d'enquête ne repose sur aucun fait tangible puisque le FBI n'a été en mesure de rien dévoiler.
On est encore très loin de l'impeachement, il y a heureusement aux USA des juges et une court suprême qui font leur boulot et ne sont pas des fanatiques de Trump (qui les a copieusement insulté).

Que va t'il se passer?
Et bien, ils vont voter et puis on verra bien.
Si Trump perd, il accusera les démocrates d'avoir triché.
S'il gagne, ca va être le festival.

Heureusement ou pas, le président américain a peu de pouvoirs par lui même, et même avec un sénat et un congrés républicains, ils ne le laisseront surement pas faire n'importe quoi, c'est à dire qu'il pourra continuer à vociférer jusqu'à ce que les gens se lassent... et regrettent le bon temps d'Obama.

Finalement, le modèle de Trump c'est un USEXIT. On ferme les frontières, on fait la chasse aux étrangers et on dénonce les accords commerciaux internationaux. Honnêtement, je ne vois pas les USA rester longtemps, que ce soit du point de vue commercial, diplomatique financier ou économique dans ce paradigme sans que l'aigle y laisse non seulement ses plumes mais aussi son croupion.

En fait ce sera un "term" de perdu pour le pays qui devra ensuite se battre pour regagner en crédibilité et toutes les parts de marchés qu'il aura perdu à l'étranger.
Sans compter une jolie crise financière vu que les USA sont le pays le plus endetté au monde et que tout repose sur leur capacité et leur volonté supposées de rembourser un jour leurs dettes.
Réponse de le 06/11/2016 à 13:18 :
Les américains ont aujourd' hui le choix entre une ..absence de politique étrangère pour Trump et une violence envisagée et demain assumée par Clinton, en conclusion, ça sent le sapin pour les us ...
a écrit le 05/11/2016 à 16:52 :
Les fondations servent des salaires, de gros salaires, et devinez qui est à la tête de ces fondations.. amis , famille.
a écrit le 05/11/2016 à 14:27 :
En 2009 à sa nomination au poste de Secrétaire d’Etat des USA, Hillary Clinton a signé un document par lequel elle s'engageait à informer le comité d'éthique du secrétariat d'Etat. Engagement qu'elle n'a pas tenu en 2011 pour un don de 1 million d'Euros ! Reste à savoir si sa signature l'engage d'un point de vue pénal ou seulement d'un point de vue "éthique". Pour certains journalistes, la Fondation est potentiellement aussi risquée pour H.Clinton que l'affaire des e-mails. Il n’empêche la Tribune est à 14h la seule a évoquer l'affaire car ni le site du Monde, le Figaro, le Point, l'Express, Libé, le Jdd, l'Obs n'évoque l'affaire, seule l'agence Reuter l'a fait.
a écrit le 05/11/2016 à 13:16 :
Bravo pour votre article, cela montre l'indépendance de votre journal. Allez sur le journal Le Monde, impossible de trouver un début d'article, seulement contre Trump. Je rejoins un autre commentaire sur les associations et les fondations en France qui sont le moyen pour détourner l'argent et se payer des soutiens pour les élections; les associations en question se reconnaîtront... Chaque parti a son réseau d'association que nous payons avec nos impôts et taxe d'habitation, foncière. Si au moins il y avait un retour sur le bien être dans le pays? Regardez certains régions qui ont voté juste avant le deuxième tour des régionales les subventions à leurs associations (dixit les journaux). En Italie, cela s'appelle la corruption et est dénoncée dans les journaux, ici en France, un mode normal de fonctionnement. Aux USA , ce sont les fondations...
a écrit le 05/11/2016 à 12:05 :
Il va falloir se pencher aussi sur les versements du Qatar en FRANCE !!
a écrit le 05/11/2016 à 11:59 :
Les dons ne sont jamais anodins. Je ne comprends pas d'ailleurs pourquoi ce type d'entreprise ne tombe pas sous le coup de la Loi Sarbanes-Oxley ? Quant au Qatar, on a suffisament d'expérience en France pour connaître son objectif :-)
a écrit le 05/11/2016 à 11:35 :
il serait intéressant de voir du moins pour la France, les dons non pas pour une fondation mais à titre personnel ou les emplois sous forme de corruption genre avocat pour le Qatar. Hors la corruption directe ou indirecte des politiques on voit que ce monde est du même acabit autour de la planète. Corruption politique aux US corruption en Russie en Chine en France etc etc le monde politique est une caste plus proche des méthodes maffieuses que de la probité et de la morale deux mots inconnus chez nos dirigeants. Je pense que les conférences autour de la planète sont aussi une forme de corruption car quoi attendre d'un discours de ceux qui n'ont jamais brillé pendant leur mandat. Question sont ils remerciés pour services rendus lors de leur mandature??? Comme il est dit tout s'achète et plus particulièrement en politique. Le pouvoir est en général synonyme de corruption.
a écrit le 05/11/2016 à 10:24 :
Toutes ces associations qui se montent dans les départements, les communes, tout cela pour percevoir des subventions et se créer des emplois. Il a y plusieurs centaines d'associations sur certaines communes. Il faut arrêter toutes ces abeilles qui s’agglutinent autour du pot de miel sur le dos des contribuables.
a écrit le 05/11/2016 à 10:16 :
A part certains pays ( Scandinavie, Suisse) ca fricote un peu partout. Il devrait y avoir un vrai controle de ce genre de dons et appliquer une juste loi egale pour tous Ca c'est la theorie, tous les responsables politiques en croquent.
C'en est desesperant, raison pour laquelle je ne m'implique plus dans ce cirque, que sont les elections et que j'ai quitte ce pays. La firme est a l' Elysee.
a écrit le 05/11/2016 à 9:44 :
Les "Fondations" ou le meilleur moyen de "planquer du pognon", échapper à toutes sortes de contribution auxquelles le commun des mortels est soumis.
La "Fondation" un vrai paradis fiscal en toute transparence. La "Fondation lave plus blanc, généralement avec de la lessive humanitaire.
Les Clinton sont des petits joueurs si par exemple on compare avec la "Fondation" Gates, mais les Gates sont à l'abri, ils ne font pas de politique (au moins en surface).

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :