173 élus de la droite et du centre appellent à faire un pas vers Macron

 |   |  367  mots
Parmi ces signataires, on retrouve des juppéistes, des sarkozystes, ainsi que des candidats de la primaire comme Bruno Le Maire et Nathalie Kosciusko-Morizet. De nombreuses figures du centre ont également répondu à l'appel, comme Jean-Louis Borloo et Yves Jégo de l'UDI.
Parmi ces signataires, on retrouve des juppéistes, des sarkozystes, ainsi que des candidats de la primaire comme Bruno Le Maire et Nathalie Kosciusko-Morizet. De nombreuses figures du centre ont également répondu à l'appel, comme Jean-Louis Borloo et Yves Jégo de l'UDI. (Crédits : Reuters)
Depuis la nomination du juppéiste Edouard Philippe à Matignon, des élus LR et UDI ont décidé de lancer un appel pour répondre positivement à la "main tendue" d'Emmanuel Macron pour gouverner le pays.

Après avoir divisé le Parti socialiste, Emmanuel Macron est en train de semer le trouble à droite. Lors de l'annonce de la première liste des candidats La République en marche, un certain nombre de circonscriptions ont été laissées vacantes, pour "laisser vivant l'espace de recomposition", selon les propres mots du secrétaire général d'En Marche !, Richard Ferrand. En clair, il s'agit d'une main tendue aux élus de gauche, mais surtout de la droite et du centre à rejoindre le camp du président Macron.

L'appel du pied n'a pas laissé indifférent des ténors des Républicains, dont l'ex-candidat à la primaire, Bruno Le Maire. La nomination lundi à Matignon d'Edouard Philippe lundi, un élu LR juppéiste, a accentué la polarisation au sein de la droite. Le jour même de l'annonce, une trentaine d'élus LR et UDI ont lancé un appel à "répondre à la main tendue" d'Emmanuel Macron. Depuis, de nombreux autres élus se sont greffés à l'initiative et mardi soir une nouvelle liste de 173 a été publiée.

Parmi ces signataires, on retrouve des juppéistes comme Benoît Apparu et Thierry Solère, les sarkozystes Gérald Darmanin et Christian Estrosi, ainsi que des candidats de la primaire comme Bruno Le Maire et Nathalie Kosciusko-Morizet. De nombreuses figures du centre ont également répondu à l'appel, comme Jean-Louis Borloo et Yves Jégo de l'UDI. Au total, sept députés LR et sept UDI figurent sur cette liste, qui compte également une eurodéputée LR, une député non-inscrite et sept sénateurs.

Contre-appel

Face au délitement de leur camp, des Républicains ont répondu en lançant un contre-appel à ne pas céder aux sirènes du président Macron. Dès ce mercredi matin, le député des Alpes-Maritimes Eric Ciotti a distribué les coups sur l'antenne d'Europe 1 :

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/05/2017 à 8:54 :
A droite autant qu'à gauche, il y a les progressistes d'un côté et les conservateurs de l'autre.
LR est face à ses contradictions et risque de devenir le parti des jamais contents. Alors que beaucoup reprochent au nouveau Président d'avoir un penchant accentué vers la droite, le programme initial étant déjà quelque peu libéral, la droite n'est toujours pas satisfaite. Ou alors ils prennent la posture ? C'est presque plus grave puisque cela veut dire qu'ils placent l'avenir de leur parti ou des dirigeants, avant l’intérêt pour le pays.
Si on regarde d’où ils sont partis, à savoir initialement du programme raisonnable de A. Juppé, pour in-fine se retrouver dans cette surenchère de critique perpétuelle, quel gâchis. Cela conduit immanquablement les conservateurs à radicaliser leur parti. Quelques uns avaient déjà franchi le pas et s’étaient rapprochés de l’extrême droite.

Les 173 ont le mérite de passer au delà des luttes partisanes stériles auxquelles on assiste depuis des décennies et de se concentrer sur le projet de redressement du pays.
On remarquera que ce sont tout de même les plus volontaires et les plus intelligents qui ont choisi d'aider E.Macron. C'est aussi un pari pour eux, car ils prennent le risque de se retrouver isolés par leur propre parti. Quoiqu'il arrive, ils auront la conscience pour eux.
Finalement c'est cela le distinction, on a on a les conscients d'un côté et les inconscients de l'autre.
a écrit le 17/05/2017 à 18:59 :
La Sarkosïe se retrouve orpheline , bien esseulée après tout ils récoltent ce qu'ils ont semé
en mettant la tête sous l' eau des Juppéistes , Nénesse n' a plus de ficelle à tirer...
a écrit le 17/05/2017 à 16:40 :
sauve qui peut pour les cartes perso de droite ? eh ! les dossiers brulants de l aéroport NDL ! la centrale au gaz de LANDIVISIAU ext ....dossiers des écolos.
a écrit le 17/05/2017 à 15:07 :
Et ça étonne qui ? Ils veulent tous une entrée à la cour du nouveau monarque ! Le rpoblème est que ces gens ne sont absolument pas fiables. Ils trahissent aujourd'hui et trahiront demain pour de nouvelles opportunités de carrière, parce que ce qui les intéresse n'est pas tant la réussite de la France que leur réussite personnelle :-)
a écrit le 17/05/2017 à 14:06 :
Nous assistons aux canailleries des LR ex UMP UDI déguisés avec des faux nez, des écharpes ...

Nous devons faire le constat de ce que nous n'avons plus rien du tout à attendre des politicards UMP PS UDI EELV ... et de leurs tambouilles qui n'ont que trop duré ;

La purge reste à faire, avec détermination.
a écrit le 17/05/2017 à 14:04 :
leur première préoccupation et de sauver leur tête et de continuer à briller sous la lumière façon "People" devant les caméras et photographes... plutôt leur nombril que l'intérêt de la France et des français... Après tout ce ne sont que des fonctionnaires politiciens gauche et droite de formation publique et de plus ont la sécurité de l'emploi alors quoi de plus normal de se battre pour le meilleur poste pépère avec la clé une future retraite royale. La monarchie et ses vassaux ont encore du bon temps en France jusqu'à la prochaine et seconde révolution française dans cinq ans.
a écrit le 17/05/2017 à 13:51 :
Quel cadeau au FN & à la France Insoumise !!!! Ainsi, la seule opposition crédible à Macron sera aux mains des extrémistes ???? Ainsi, si Macron se plante, en 2022 c'est Marine ou Jean-Luc dès le premier tour ? Bravo ... Là c'est du suicide collectif !!!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 17/05/2017 à 19:41 :
Oui ! Je suis totalement d'accord avec vous !
Si Macron avait pris l'UDI qui rassemble des libéraux et des sociaux-libéraux ça aurait été logique vu que c'est un parti centriste tourné à son aile droite. Mais s'attaquer aux Républicains, non, déjà qu'à gauche Mélenchon l'extrémiste et Corbière l'assisté (monsieur je gagne 4000€-mais-j'occupe-un-hlm) ont réussit à percer, si à droit il ne reste que le FN c'est du suicide !
a écrit le 17/05/2017 à 13:33 :
Le global-parti droite/gauche/centre/ ecolos/communistes, comme il a toujours ete tombe le masque. Le marxiste Melechon en fait bien entendu partie a part entiere ainsi que les Repus-blicains comme nous le verrons au second tour avec toutes les justifications qui seront avancees que seuls les gogos voudront croire. Le seul opposant a ce global-parti qui sort du bois et expose sont mecanisme malicieux par obligation face a la prise de conscience active des francais quant a son extreme nocivite, est uniquement le Front National. Certes pas toujours inspire dans son expression actuelle, il represente la sagesse economique pour un vrai developpement durable et de partage. On comprendra que les veritables extremistes a l oeuvre depuis trop longtemps n aient de cesse de le discriminer : il gene leurs magouilles.
a écrit le 17/05/2017 à 13:27 :
La démocratie refuse la tarte à la crème : un peu de toi, un peu de moi, un peu de lui. Ca finit toujours pas créer le désenchantement! Ces élus se sont, selon moi, exclus de fait du LR. Ils ont trahi, demain ils trahiront! Le LR mérite mieux!
a écrit le 17/05/2017 à 13:24 :
Il n'y a que 15 députés signataires ?!

C'est un non-événement, et ça contraste nettement avec le titre qui annonce 173 élus. Je n'ai rien contre l'avis du maire de Trifouillis les Oies mais il faut relativiser son influence sur le plan national. Surtout si dans les sept on compte Le Maire et NKM, dont l'absence totale de représentativité a été prouvée par la primaire, malgré (et/ou à cause de) leurs attaques récurrentes de parquets à coups de dents.
a écrit le 17/05/2017 à 13:18 :
Recomposition?
L ensemble des personnes responsables de l'échec depuis au moins 30 ans s'allient pour la dernière étape?
Attention la moitié des électeurs ne seront pas ou peu représentés à l'assemblée, la colère froide ou irraisonnée pourrait bien verser le sang en cas de.nouvel échec (pour cette partie de la population ) .
La responsabilité de ce gouvernement ne joue plus avec des allumettes mais avec du TNT, et le nouveau maître du temps a autoproclame lui-même le chrono la mise à feu de par son comportement, ses actions et dires si confus et abscons .
Réponse de le 17/05/2017 à 14:11 :
Voila les menaces marxistes de Melechon qui va baisser son pantalon au final .. s il en a encore un.
Il est depuis toujours operateur du global-parti tout a sa malice de ratisseur large. Se partageant le resultat des votes d electeurs abuses avec ses autres complices. Electeurs sinceres, non marxistes mais voulant raisonnablement un mieux vivre, ne vous laissez pas prendre par des propos violents.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :