Douze ministres de Hollande sortis dès le premier tour

 |   |  989  mots
Le premier tour des législatives 2017 aura été fatal à de nombreux ministres et secrétaires d'Etat des gouvernements Ayrault, Valls et Cazeneuve.
Le premier tour des législatives 2017 aura été fatal à de nombreux ministres et secrétaires d'Etat des gouvernements Ayrault, Valls et Cazeneuve. (Crédits : Reuters)
Sur les 24 ministres et secrétaires d'Etat s'étant relayés au cours du quinquennat de François Hollande, 12 ont été sèchement battus dès le premier tour des législatives 2017.

Benoît Hamon

Benoit hamon tire a vue sur macron et melenchon

C'est probablement la défaite la plus symbolique pour le Parti Socialiste, avec celle du secrétaire général Jean-Christophe Cambadélis dans la 16e circonscription de Paris (partie du 19e arr. de Paris). Le candidat socialiste à la présidentielle Benoît Hamon, éliminé au premier tour avec 6,35% des voix, ne fera donc pas mieux dans sa 11e circonscription des Yvelines. L'ancien ministre délégué à la Consommation du gouvernement Ayrault, puis brièvement ministre de l'Education du gouvernement Valls, a pourtant récolté 22,59% des suffrages exprimés, mais il échoue pour seulement 165 voix de moins face à son rival Jean-Michel Fourgous (LR). Ce dernier affrontera au second tour la candidate de La République en Marche (LREM) Nadia Hai, arrivée en tête avec 32,98% des voix.

Lire aussi : Programme économique de Benoît Hamon: le pari de la relance par la consommation

__

Cécile Duflot

Cecile duflot eliminee au premier tour de la primaire des verts

Ministre du Logement entre 2012 et 2014, Cécile Duflot aura été à l'origine d'une des lois majeures du quinquennat Hollande : la loi Alur, qui a notamment instauré l'encadrement des loyers. Cela n'aura pas été suffisant pour permettre à la candidate Europe Ecologie-Les Verts (EELV) de passer le premier tour des législatives dans la 6e circonscription de Paris. Troisième avec 14,69% des suffrages exprimées, Cécile Duflot a été distancée par la candidate de la France Insoumise Danielle Simonnet (18,83%) et par le candidat LREM Pierre Person (39,42%).

Lire aussi : Immobilier : Emmanuelle Cosse salue la « grande loi Alur » de Cécile Duflot

__

Emmanuelle Cosse

Emmanuelle cosse n'hesitera pas a requisitionner des lieux publics pour repondre au defi migratoire

Emmanuelle Cosse a, elle aussi, été ministre du Logement lors du quinquennat précédent, mais c'était lorsque Manuel Valls était Premier ministre, ce qui lui aura d'ailleurs valu d'être exclue du parti EELV. Son parachutage dans la 3e circonscription de Seine-Saint-Denis, sous l'étiquette des Radicaux de gauche, s'est avéré un échec cuisant, l'ex-ministre se classant cinquième du premier tour, avec seulement 9,47% des suffrages exprimés.

Lire aussi : Immobilier: Cosse lance un dispositif fiscal « gagnant gagnant »

__

Matthias Fekl

Matthias fekl lance un nouveau mouvement a gauche

Autre défaite symbolique pour le PS, celle de l'ancien ministre délégué au Commerce extérieur puis éphémère ministre de l'Intérieur Matthias Fekl, pourtant considéré à 39 ans comme une valeur montante du parti. En récoltant 17% des suffrages exprimés, Matthias Fekl a été dépassé par la candidate FN Hélène Laporte (20,32%) et le candidat LREM Alexandre Freschi (28,39%, dans la 2e circonscription du Lot-et-Garonne.

__

Christian Eckert

Eckert

Secrétaire d'Etat au Budget dans le gouvernement Valls de 2014 à 2017, Christian Eckert était candidat à sa succession dans la 3e circonscritpion de Meurthe-et-Moselle. L'échec est cuisant : il finit quatrième avec 9,52% des voix, dépassé par les candidats FN, France Insoumise (FI) et LREM...

__

Aurélie Filippetti

Aurélie Filippetti.

L'ancienne ministre de la Culture du gouvernement Ayrault était également candidate à sa propre succession dans l'Est de la France. En lice dans la 1re circonscription de la Moselle, Aurélie Filippetti n'a récolté que 11,80% des voix, se classant troisième, derrière la candidate FN et le candidat LREM.

__

Juliette Méadel

Juliette Méadel, secrétaire d'Etat chargée de l'aide aux victimes

Porte-parole du PS de 2014 à 2016, Juliette Méadel a ensuite occupé le poste de secrétaire d'Etat chargée de l'Aide aux victimes pendant un peu plus d'un an, dans les gouvernements Valls et Cazeneuve. Son soutien à Emmanuel Macron dès le résultat du second tour de la primaire de la gauche (elle y soutenait Manuel Valls) n'aura pas suffi à la sauver pour la bataille des législatives. Candidate dans la 10e circonscription de Seine-et-Marne, elle ne se classe que 5e du premier tour, avec 8,31% des voix.

__

Kader Arif

Kader Arif

Ministre délégué puis secrétaire d'Etat aux Anciens combattants entre 2012 et 2014, Kader Arif se présentait comme candidat PS dans la 10e circonscription de la Haute-Garonne. Pourtant député sortant, il n'a recueilli que 7,82% des voix au premier tour, finissant même cinquième derrière les candidats FN, LR, FI et LREM.

__

Christophe Sirugue

Christophe Sirugue

Huit mois et 9 jours comme secrétaire d'Etat chargé de l'Industrie, puis 2 mois et 13 jours en tant que secrétaire d'Etat chargé du Numérique et de l'Innovation. Le passage de Christophe Sirugue au gouvernement aura été bref et ne lui aura surtout pas permis de conserver son poste de député de la 5e circonscription de Saône-et-Loire, qu'il détenait depuis 2007. Avec 15,63% des suffrages exprimés, mais seulement 7,18% des incrits, le candidat socialiste ne passe pas le premier tour, devancé par les candidats LR et LREM.

__

François Lamy

François Lamy - Délégué à la ville

Ministre délégué à la Ville du gouvernement Ayrault, François Lamy a quitté le gouvernement en même temps que sa ministre de tutelle Cécile Duflot, soit après la nomination de Manuel Valls comme Premier ministre. Député de la 6e circonscription de l'Essonne depuis 1997, François Lamy avait été investi par le PS dans la première circonscription du Nord. Le parachutage n'a pas fonctionné car le candidat s'est classé cinquième au premier tour, avec seulement 9,14% des suffrages exprimés.

__

Pascale Boistard

Pascale Boistard

Deux fois secrétaire d'Etat, d'abord aux Droits des femmes puis aux Personnes âgées et à l'Autonomie, Pascale Boistard est restée presque trois ans au gouvernement. Candidate à sa réélection dans la 1re circonscription de la Somme, la socialiste n'est arrivée que cinquième avec 7,06% des voix. Elle a d'ores et déjà appelé à voter pour le candidat de la France Insoumise François Ruffin, qui sera opposé au candidat La République en Marche (LREM) Nicolas Dumont au second tour.

__

Ségolène Neuville

Ségolène Neuville

Battue au premier tour des législatives dans la 3e circonscription des Pyrénées-Orientales, Ségolène Neuville a récolté 15,68% des suffrages exprimés, largement distancée par les candidates FN (19,28%) et LREM (22,70%). Secrétaire d'Etat chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l'exclusion de 2014 à mai 2017, elle-aussi aura été victime de sa double appartenance PS-gouvernement sortant et perd ainsi son siège de député.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/06/2017 à 6:28 :
il reste des places à prendre en agriculture et viticulture, ils manquent de bras mdr
a écrit le 13/06/2017 à 11:16 :
LES FRONDEURS GARDE NOTRE TOUTE/ ESTIME.POURS LES AUTRES QUAND ONT FAIS UNE POLITIQUE DE DROITE EN SE FAISSANT ELIRE A GAUCHE ILS NE PEUVENT QUE ETRE RESPONSABLE DE LEURS DEGAGISMES? MAINTENENT CE PROCHAIN GOUVERNEMENT N AI PAS A L ABRIE D UN FRONT D OPPOSITION A LEURSPOLITIQUE CARS COMME JE L AI DEJA DIT PLUSIEURS FOIS? ILS SERAS DURE AUX ELUES DE GAUCHES ET DE DROITE DE SUBIR DES IDEES OPPOSE A LEURS IDEES POLITIQUES? LE MANDAT DE MACRON NE SERAS PAS UN LONGT FLEUVE TRANQUILLE???
a écrit le 13/06/2017 à 9:11 :
Le destin du PS est celui de tous ceux qui abusent de la confiance des Français ;

Pour le PS, l'abus de Vallsitude Hollandière a été fatale, la sanction est méritée.
a écrit le 13/06/2017 à 7:45 :
Que du bonheur de tels résultats. Cela fait du bien au moral.
a écrit le 12/06/2017 à 18:43 :
Retour direct vers la vraie vie . Les frondeurs pensant détenir la vérité en matière économique sont à l'origine de cette bérézina , en fait ils nous rendent service . Tous ces ministres sont remerciés par les électeurs qui à leur manière en profitent pour invalider une politique aux résultats peu visibles . Seront ils capables d'analyser les raisons de leur défaite sans s'en prendre aux électeurs ?
J'espère que ces personnes se retireront de la politique et aillent découvrir sur le terrain la réalité des faits .
a écrit le 12/06/2017 à 15:39 :
Une armé de matures cougars en chaleur a porté macron au pouvoir puis elles ont recidivé avec delice aux legislatives mais quand le carrosse va se transformer en citrouille ca va piquer
a écrit le 12/06/2017 à 15:32 :
Le quinquennat hollande aura donc été la dernière trahison du PS envers son électorat. que ce parti d'imposteurs de droite s'affirmant de gauche disparaisse, enfin ai-je envie de dire, il n'est pas trop tôt.

Parce que les LR, qui sont les mêmes dans les idées au final eux ne trahissent pas leur électorat qui vote pour son patrimoine, les élus LR faisant tout eux aussi pour faire fructifier leur patrimoine de toutes les façons possibles légales ou illégales, quelque part, même si c'est moche cela reste légitime.
a écrit le 12/06/2017 à 14:18 :
Une purge salutaire, qui permettra pour certain de toucher une retraite méritée et définitive. Pour d'autre d'aller travailler...au charbon.
a écrit le 12/06/2017 à 13:47 :
Il faut quand meme reconnaitre une qualité a Macron,il nous a débarrassés de Eckert le serial taxeur.Je n'ai pas de nouvelles de Balkany a Levallois,qu'est ce qu'il devient?
Réponse de le 12/06/2017 à 14:03 :
Balkany soutient pour le second tour une candidate macroniste.
Réponse de le 12/06/2017 à 15:11 :
@ Bruno:mais c'est bon ça!Un très beau geste qui ne peut qu'attirer la clémence!Balkany en marche!
Réponse de le 13/06/2017 à 10:23 :
Dans la famille Balkany , je voudrais le fils :

Après avoir inté­ressé la justice en février dernier, Alexandre Balkany, le fils du député-maire de Leval­­lois-Perret Patrick Balkany, a été inter­pellé à Neuilly-sur-Seine dans la nuit de dimanche à lundi. Selon Europe 1, l'entre­pre­neur de 36 ans a été placé en garde à vue pour violences conju­gales et menaces de mort. Son épouse, avec laquelle il est actuel­le­ment en procé­dure de divorce, a expliqué aux forces de l'ordre avoir été frap­pée aux côtes par des coups de pieds de son mari. Toujours selon Europe 1, Alexandre Balkany a alors été mis en fuite par des voisins de la victime. Revenu plus tard sur les lieux de la suppo­sée agres­sion, le fils de l'homme poli­tique est alors tombé nez à nez avec les poli­ciers venu entendre sa femme. C'est à ce moment-là qu'il a été inter­pellé puis placé en garde à vue.
a écrit le 12/06/2017 à 13:24 :
Au regard du désastre du PS, il convient de faire preuve de lucidité :

Hollande et les gouvernements Ayrault puis surtout Valls ont été les fossoyeurs du PS, les électeurs ne se sont pas trompés,

que les ex ministre de Valls soient éliminés politiquement ... selon la célèbre publicité " ils le valent bien" et ajoutons qu'ils veuillent bien raser les murs et se taire, leur parole est considérée comme du pipis ... tout comme ceux des Ripoublicains UDI ;*

cela dit; les En Marche sont dépourvus de légitimité avec moins de 15 % du corps électoral (32% de 48 % de votants)
Réponse de le 12/06/2017 à 15:48 :
qui ne dit mot consent, ie 52+32 = 84%, soit proche de la proportion de deputes in fine...
Personnellement, je ne vois aucune raison de compter les abstentionistes comme opposants.
Réponse de le 13/06/2017 à 21:47 :
rectificatif, je suis d'accord avec qui ne dit mot consent de tgee
mais le calcul exact est 52 + 48x32/100 = 67% environ
cordialement
a écrit le 12/06/2017 à 13:22 :
Il nous manque le principal sinistre : Manuel Valls.

Allez Electrices (eurs), encore un petit effort la semaine prochaine pour que le mot "dégagisme" soit vraiment à mettre dans le Dictionnaire. On ne comprendrait pas que le principal meneur de cette troupe s'en sorte.
Réponse de le 13/06/2017 à 13:55 :
Valls s'en sortira probablement, heureusement. Le vrai coupable du désastre c'est Hollande qui a joué sur toutes les antiennes de la gauche, pour, finalement, arrivé au pouvoir, jeter aux orties ces vieilles lunes et faire ce qu'il fallait (passer enfin à une politique de l'offre, même si elle est restée beaucoup trop timorée et limitée). D'ailleurs si les français aveint voulu mettre la barre à babord toutes, c'est Mélenchon et non Macron qui aurait été élu. Macron, c'est du Valls décomplexé, qui se serait débarrassé de son surmoi socialiste.
a écrit le 12/06/2017 à 13:03 :
Dommage pour le PS

L'obstruction systématique des Aubristes et des frondeurs aura enfin porté ses fruits.
La bonne nouvelle étant que les Aubristes et les frondeurs sont dégagés en premier.

Quand on a la chance d'avoir la majorité au parlement pendant 5 ans on ne joue pas contre son camp. Et le fait que le PR ne plaise pas n'était pas une raison valable.
Réponse de le 12/06/2017 à 13:22 :
Non c' est sain, le ps néo libéral est mort, Lr néo lib est mort, le prochain néo lib à mourir sera Lrm dans 5 ans ...

Entre les deux, les français vont encore beaucoup souffrir de l' Europe néo lib qui gouverne et ça ça me chagrine.
Réponse de le 12/06/2017 à 13:46 :
On ne va quand mème pas pleurer sur un parti qui a dégradé le pays pendant cinq ans , et dont le principal fossoyeur vient de s'enfuir en Corrèze !
.... on attend avec impatience son livre " Comment réussir quand on est nul ! "
Réponse de le 12/06/2017 à 14:38 :
"L'obstruction systématique des Aubristes et des frondeurs aura enfin porté ses fruits".

Il y avait la loi El Khomri passé par un 49.3 ou la déchéance de nationalité dans les 60 mesures de Hollande ?
Réponse de le 13/06/2017 à 14:00 :
Le problème de Hollande c'est qu'il s'est fait élire en promettant autre chose que ce dont le pays avait besoin, notamment la politique de l'offre et la loi El Khomri (malheureusement trop rabotée pour être efficace, et c'est pour ça qu'il faut en remettre une épaisse couche). C'est l'ambiguïté de Hollande (et non la politique menée) qui l'a achevé, lui et son parti. Quant à la déchéance de la nationalité, c'est évidemment un chantier laissé en jachère qu'il faudra reprendre, peut-être par un autre bout, en abandonnant la loi du sol et par ailleurs en l'étendant à tous les cas de criminalité, qu'il s'agisse ou pas de terrorisme d'ailleurs.
Réponse de le 13/06/2017 à 14:08 :
les frondeurs de tout poil, les Hamon, Guedj, Cherki, Filipetti, Lamy, Baumel sont tous liquidés, pour Christian Paul ça attendra une semaine de plus mais ce sera même punition. Si les idées de ces individus rencontraient la moindre résonance dans le pays, croyez vous qu'il en serait ainsi ? Ils n'ont pas compris que dans leur parti ils étaient marginaux, et ce d'autant plus qu'une bonne partie de la gauche du PS était passée chez Mélenchon ; la désignation de Hamon comme candidat par la primaire a provoqué le départ de la plupart des électeurs socialistes raisonnables chez Macron... et le score pitoyable de Hamon.
a écrit le 12/06/2017 à 12:41 :
Le P.S finira par comprendre et entendre que l'idéologie, les gardiens du temple du siècle dernier, aussi respectables que soient historiquement leurs idées et les leaders d'alors, mais dans leur époque, ne correspondent pas à la société d'aujourd'hui.
Cela finit dans la course à l' échalote, plus socialiste que moi, il n'y a pas, restez dans votre coin, on s'occupe du bonheur social, venez manger dans notre main, l'Etat s'occupe de tout...et de vos impôts...petits demeurés.
a écrit le 12/06/2017 à 12:32 :
quelle est le recours pour les cotisants du parti socialiste
qui ont vu leur elus saborder le parti
qui vas rembourser les cotisations
qui vas payer les loyers facture a adresser au trium vira m hollande valls et cambadelis
les fossoyeurs
a écrit le 12/06/2017 à 12:29 :
Même si le rétrécissement de l'influence des faisans politiques, qui ne sont pas plus socialistes que le chien de ma voisine, est une bonne nouvelle, il ne faut pas oublier que Hollande a placé des potes aux plus hautes instances du pays, dont Fabius et Jospin. Je pense donc que dans le cadre de la moralisation du pays, les gens entrant dans les hautes institutions soient avalisés par un panel de représentants de tous bords et non par le président en exercice :-)
a écrit le 12/06/2017 à 11:46 :
La bonne nouvelle c'est que les principaux ex frondeurs sont éliminés ou en passe de l'être, ce qui prouve qu'ils étaient dans l'erreur.
Réponse de le 12/06/2017 à 14:36 :
@titou87 pour un libéral vous avez raison mais pour un électeur de gauche c'étaient les frondeurs qui étaient dans la vérité et c'est le libéral FH qui les a trahis
Réponse de le 13/06/2017 à 14:11 :
@GABUZO : la gauche est mal barrée si ses électeurs croient encore que les idées des frondeurs peuvent en quoi que ce soit améliorer la situation. De temps en temps il faut savoir lâcher l'utopie et se colleter aux réalités.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :