Macron : "Je suis le candidat du travail"

 |   |  476  mots
Critiqué par ses rivaux pour son manque de propositions à ce stade, Emmanuel Macron a assuré en retour défendre un projet cohérent, qui repose sur une vision d'ensemble.
Critiqué par ses rivaux pour son manque de propositions à ce stade, Emmanuel Macron a assuré en retour défendre un "projet cohérent", qui "repose sur une vision d'ensemble". (Crédits : © Jean-Paul Pelissier / Reuters)
En meeting à Paris, le candidat à l'élection présidentielle a proposé de baisser le coût du travail pour toutes les entreprises et un maintien de la durée légale à 35 heures.

Il a enfin levé le voile sur une partie de son programme. Emmanuel Macron, candidat à l'élection présidentielle, s'est posé samedi en "candidat du travail", proposant la baisse de son coût pour toutes les entreprises et un maintien de la durée légale du travail à 35 heures, lors d'un grand meeting à Paris. "Notre projet, c'est de faire entrer la France dans le XXIe siècle, de faire gagner notre pays, de le faire réussir dans un monde qui se transforme", a lancé l'ancien ministre qui s'exprimait porte de Versailles à Paris devant "15.000 personnes" selon lui.

Emmanuel Macron, qui s'exprimait pour la première fois derrière un pupitre, a pris un "engagement clair, l'engagement qu'il n'y aura pas de laisser pour compte". Critiqué par ses rivaux pour son manque de propositions à ce stade, Emmanuel Macron a assuré en retour défendre un "projet cohérent", qui "repose sur une vision d'ensemble". Ce projet, a-t-il ajouté, "n'est pas une série de mesures qu'on égrène, c'est un projet qui se tient, c'est notre révolution démocratique que nous porterons jusqu'au bout".

Le chômage, "la première bataille"

"Je veux ce soir vous parler des premières batailles, celles contre le chômage, tout ce qui assigne à résidence une partie de nos concitoyens, la bataille économique et sociale, c'est la première bataille", a-t-il clamé, soutenu par des "Macron président!" du public. "D'autres proposition viendront jusqu'à la fin février sur l'éducation, l'Europe, l'environnement, la culture, la défense, la sécurité, l'agriculture", a promis Emmanuel Macron. "Parce que je veux être le candidat de la justice, je suis le candidat du travail", a fait valoir l'ancien conseiller de François Hollande. "La durée légale du temps de travail restera à 35 heures", a-t-il dit.

"Nous allons réconcilier notre pays avec le goût du risque", a annoncé Emmanuel Macron, précisant que "nous continuerons à réduire le coût du travail pour les entreprises, parce que si les coûts sont trop élevés, les marges sont basses". "Je maintiendrai les allègements de cotisation déjà décidés ces dernières années mais je transformerai le crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE) en allègements de charges pérennes", a promis Emmanuel Macron.

Supprimer les cotisations maladie

Il a aussi réitéré sa proposition de supprimer les cotisations maladie et chômage payés par les salariés, transférées sur une hausse de la CSG. Emmanuel Macron a aussi assuré que les salaires nets augmenteraient. "Je demande un effort net à deux catégories: les revenus du capital (...) et la moitié des retraités les plus aisés, pour leurs enfants et petits-enfants", a-t-il enchaîné, promettant, contrairement à François Fillon, qu'il n'y aurait pas déremboursement de soins.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/12/2016 à 8:55 :
m macron les promesses ont s'en tape
voyer le resultat ceux des deux dernier presidents n'on pas ete tenue
presentez des mesures et chiffre bien concret

et surtout expliquez aux Français votre role dans l'evasion fiscale
au seins de cette banque qui se croit tout permis
a écrit le 11/12/2016 à 19:34 :
Je viens de chez Rotschild et je sais comment pomper votre épargne, il suffit de me faire confiance ..!
a écrit le 11/12/2016 à 19:21 :
Si Macron pouvait remettre les jeunes au travail,ça ne serait pas un mal.La paresse des jeunes générations nous conduit tout droit a la faillite!
a écrit le 11/12/2016 à 18:41 :
Ah ! il veut du travail !
a écrit le 11/12/2016 à 14:42 :
les retraités exonérés de la CSG actuellement perçoivent maximum pour une personne seule : 890€/mois, pour un couple 1364€/mois....!! les autres sont considérés par Macron comme des classes moyennes....!!!!
a écrit le 11/12/2016 à 14:31 :
Faire payer les cotisations maladies pour les retraités c'est déjà le cas...
nouveauté : faire payer les cotisations chômage sur la CSG payés par aussi les retraités alors que ces derniers ont cotisés pour la pluspart toute leur vie professionnelle !!!
Son rêve, supprimer le salariat pour "ubériser" toute la société économique...!!
a écrit le 11/12/2016 à 13:40 :
Ce redéploiement des cotisations sociales maladie/chômage sur la CSG est nettement plus lucide et plus juste que le projet Fillon sur la TVA et l'assurance privée, mais à condition qu'il n'y ait aucune exonération de CSG, y compris sur le RSA et les autres revenus de solidarité divers. De même, une hausse de 0,5% du point de TVA pourrait financer les allocations familiales dès lors qu'elles devraient être dégressives à partir du 4° enfant et que les familles sont censées consommer davantage.
a écrit le 11/12/2016 à 12:55 :
Purée ça me fout la boule s'il laissait tomber son bras gauche avec le slogan travail famille patrie. C'est la cata.
a écrit le 11/12/2016 à 12:40 :
Il a élaboré en 2011 Le programme Eco et Fiscal de Hollande, puis Secrét Gal Adjoint à l'élysée et son Conseiller Eco et Fiscal, puis Sinistre de l'économie. Il veut augmenter ENCORE l'actuelle C.S.G-C.R.D.S à 8% !! et à 15.5% !!!!!!! sur les revenus du " patrimoine " qui s'additionne avec I.R à 45% et I.S.F et impots locaux. avec çà les talents et investisseurs reviendront. IL VEUT Augmenter MASSIVEMENT Les Droits sur la Mort : ce qui reste !!!! après ! les impots de toute une vie. C EST UN SOCIALISTE.
Réponse de le 11/12/2016 à 14:47 :
Aussitot candidat de vieille-gauche-hollandiste, il s'est précipité vers New York en classe aviondes " Sans Dents " bien-sùr. Il croyait que Donald Trump allait le recevoir : refus du Président élu. Alors il l'a invité en France : en vain ! dépité le " président socialiste qui se croit déjà ". Tout oppose sa conception-obsessioniennelle-fiscaliste de celle des U.S.A
Réponse de le 11/12/2016 à 15:37 :
La C.S.G-C.R.D.S sur les revenus du patrimoine est à 15.5% et celle sur les revenus du travail à 8.3% ( 0.3% compris la punition canicule de 2003 : le gouvernement Raffarien, était en vacances, durant la vague de morts canicule). Le Sinistre de la Santé, s'était exprimé une fois en polo, devant les caméras, Sur son lieu de vacances. Ces 0.3% sont depuis lors dérournés de leur prétexte initial
a écrit le 11/12/2016 à 12:09 :
Merci à macron de donner une définition des " gens aisés" : à partir de SMIC !! Macron dit qu il augmentera les retraites des gens aisés , ceux qui ne bénefient pas d une CSG réduite et donc pour un célibataire 14 000 euros /an soit en gros la valeur du smic net 1150 e/moos . Macron commence fort dans la démagogie et je comprends pas pourquoi il ne présente pas auxx primaires du PS
a écrit le 11/12/2016 à 11:50 :
Du travail, mais à quel prix? Si c'était facile de décréter le travail, même Hollande aurait sans doute pu y parvenir. Le travail passerait "soi-disant" par une baisse continue des charges des entreprises...je pense plutôt que pour se développer, les entreprises ont avant tout besoin de produire des biens et des services utiles et des clients pour les acheter. Baisser les salaires et charges n'est pas fondamental pour la création d'emploi.
Les Français ont par ailleurs bien compris que c'était fondamental pour tous ceux qui tirent leur revenu du travail des autres. Actionnaires financiers, banquiers, spéculateurs...
a écrit le 11/12/2016 à 11:47 :
C'est toujours plus neuf que du Valls mais tellement moins d'avenir que Marion .
a écrit le 11/12/2016 à 10:53 :
Macron a été la danseuse économique fournie par le CAC40-medef-UMP à Hollande

et nous avons vu ce que cette danseuse CAC40-medef-UMP a produit comme outils pour museler les Français et les rendre tellement pauvres qu'ils ne peuvent déjà plus se soigner et se chauffer en hiver ;

Bref Macron c'est 9 000 000 de pauvres et miséreux, et c'est 6.5 millions de chômeurs.

La crédibilité de Macron est nulle et Macron ne se présente pas aux primaires des socialos parce que le CAC40-Medef-UMP, ses financeurs occultes, savent qu'il sera éconduit par une gifle électorale ;

En 2017 Macron sera comme Fillon, ils seront rejetés par le vote des classes moyennes qui comprendront vite qu'ils vont rejoindre les pauvres puis la misère.

Macron n'a jamais travaillé réellement, il a toujours été le traitre de service programmé par les voyous de la finance qui agissent en bandes organisées.
Réponse de le 11/12/2016 à 13:23 :
Et donc qui va s'occuper des pauvres? Marine Le Pen? Et sinon, vous pensez qu'en tuant dans l'oeuf les PME avec des charges inutiles on va sauver la France du chômage?
a écrit le 11/12/2016 à 10:26 :
garder les 35 h ET AUGMENTER LES revenus ; tres douteux
la France taxe deja trop le capital et rajouter 1,7 de csg pas réaliste
une hausse de la tva et plus judicieuse ELLE TAXE LES PRODUITS ETRANGEES
pas la csg
l'assurace chomage fourre tout ,,,,,???
Réponse de le 12/12/2016 à 15:09 :
@ Malo
La tva taxe les importations certes, mais les produits français et les services également et ça, ce n’est ni bon et ni juste. Si on veut jour sur ce tableau il faut créer 2 TVA, dont une spéciale réévaluée sur les importations. Pour l’autre on en supporte déjà assez. Merci
a écrit le 11/12/2016 à 10:10 :
MACRON candidat du travail c'est pas un mauvais slogan mais MACRON AU TRAVAIL cela il aurait du le faire quand il était ministre de l'économie, on voit les résultats, chômage, charges sociales et fiscalité en hausse, remise en cause des acquits sociaux, paupérisation des classes modestes....
MACRON n'est qu'un arriviste.
Supprimer les cotisations sociales pour les transférer sur la csg, mais qui payent la csg, en tout cas pas les entreprises !!!, donc ce qu'il préconise est une fausse bonne idée;
MIEUX VAUDRAIT :
- revoir la fiscalité de la TVA et de l'IS ;
- supprimer le taux réduit dans le btp et la restauration donc tva à taux normal
- supprimer la déductibilité de la tva à l'importation, y compris d'un produit qui serait importé directement par une entreprise d'un état membre de l'UE
- supprimer la déductibilité de la tva sur les carburants
- augmenter la tva de 2 % (tva dite sociale de 2 %) pour financer la baisse de charge des - cotisations sociales des salariés et employeur (-1.5 % pour les salariés et 0.5 % pour les entreprises)
- réorienter le cice uniquement sur les entreprises qui exportent hors UE
- récupérer les différentes aides publiques à hauteur du montant des distributions ou des hausses de salaires des 10 personnes les mieux rémunérés dans l'entreprise. Si l'entreprise bénéficie de 100 000 euros d'aides de toutes natures (cir-cice- tout crédit ou réduction d’impôt ou d'exonérations sociales ou subvention d'équipement...) et si celle ci distribue 30 000 € de dividendes alors elle rembourse 30 000 € à l'état)
- DIMINUER LE TAUX de l'IS DE 33.33% à 10 % pour les bénéfices réinvestis ou servant à l'embauche d'un salarié (exemple pour 1 emploi cdi créé 30000 € de bénéfice taxé à 10 % au lieu de 33% et 0 % pour les sociétés dont le bénéfice ne dépasse pas 35 000 € qui est normalement taxé à 15 % selon la fiscalité applicable à la société) pendant 3 ans pour un même salarié
a écrit le 11/12/2016 à 9:51 :
Bien sur, le candidat du travail, un politechnicien qui n'a jamais vraiment travailler, il a une idée des conditions de travail, des ouvriers ( bâtiment ou industrie )qui çe leve a 5 heures pour être au boulot à 8 h, qui travaille 8 à 10 h par jours, dans des conditions difficiles, (lourde charge, répétitif, du danger, au froids ou au chauds) , avec un patron ou un contre maître invivable, ensuites il y a les 1h30 de retour, sur de mauvais route ou des transports en communs proche des bétaillères.... Tous cela pour tous juste 1300 euros, sans avenir d'amélioration . Alors ce monsieur candidat du travail , devrait une fois dans sa vie, travailler comme tous le monde, pour le SMIC, payer les factures qui sont en auguemantation... Ensuite il pourrai nous expliquer que nous devons travailler plus....
Réponse de le 11/12/2016 à 11:48 :
Macron n'a jamais été polytechnicien... 8 mots, une connerie.
Je ne suis pas allé plus loin.
a écrit le 11/12/2016 à 9:43 :
Encore de la démagogie ordinaire ....car avant le "travail" ,qui n'est qu'une variable d' ajustement, en aval de la chaîne économique ...il y a en amont ,(schéma simplifié) d'abord la confiance..., la stabilité politique , la stabilité juridique , la nature et le poids de la charge fiscale , puis l'on peut parler d'oxygène , donc , du capital et la préservation de son développement ... du carnet de commande , puis du plan RD, puis des besoins en RH ...et dans cette phase seulement ..., l'on peut envisager une politique de la gestion du flux du travail , Alors, pourquoi M. Macron commence son analyse économico/politicienne à l'envers ...?
a écrit le 11/12/2016 à 9:34 :
Il y avait les ménages riches avec 4000 e par mois pour l'ennemi de la finance, il y a maintenant les retraités aisés à partir de 1500 e par mois pour Mr Macron sans oublier sa volonté de taxer encore plus les héritages pour nos enfants...Non merci pas lui d'autant qu'il a été l'instigateur de la loi travail sous Moi Président la quelle engendrera plus de précarité et la mise en place d'une atomisation du droit du travail différente selon les entreprises!
Réponse de le 11/12/2016 à 15:54 :
Actuellement les retraités ne payent pas la CSG pour une retraite inférieure à 890€/mois pour une personne seule et 1364€/mois pour un couple
Au dessus Macron considère que c'est la classe moyenne....!!
a écrit le 11/12/2016 à 9:18 :
C'est surtout un faux nez socialiste...Une pure invention du parti pour canaliser les mécontents face aux centristes de LR !!!
a écrit le 11/12/2016 à 9:12 :
Beaucoup de personnes ont quitté la salle avant même la fin du meeting ! On se demande même pourquoi la salle ne s'est pas vidée complètement en le laissant seul sur scène.
Réponse de le 11/12/2016 à 11:18 :
Bien la mentalité française!Les spectateurs étaient payés pour applaudir une heure,ils n'ont pas daigné faire la demie heure supplémentaire.C'est l'esprit français!
a écrit le 11/12/2016 à 8:48 :
Et lui il commence quand a vraiment travailler? A son age il serai temps qu'il ai un vrai travail et qu'il arrête avec les stages et les CDD!
a écrit le 11/12/2016 à 8:47 :
Macron, les retraités dont les pensions sont bloquées depuis 3 ans et qui malgré tout subissent comme tous les autres les diverses augmentations comme tous les autres (alimentaire, soins, mutuelles, impôts locaux, taxes diverses, EDF et gaz, .) ne sont pas des vaches à lait, même avec des retraites convenables. Ils consomment eux aussi et la thésaurisation n'est pas leur principal but. Alors qu'il oublie leur massacre via la CSG.
a écrit le 11/12/2016 à 7:35 :
On a le travail, le capital et l'énergie. Macon oublie l'énergie. L'énergie remplace le travail et doit participer au financement des charges sociales. Qu'on le lui dise.
Réponse de le 11/12/2016 à 18:32 :
Je vous réponds SURTOUT sans vous lire
a écrit le 11/12/2016 à 6:38 :
14 millions de retraités qui vont réfléchir 2 fois avant de voter MACRON
a écrit le 11/12/2016 à 0:10 :
merci
a écrit le 10/12/2016 à 22:42 :
Désolé de savoir que ce monsieur n'est issue que de marketing et en ligne directe de l'UE de Bruxelles pour en faire le préfet idéal de la commission!
a écrit le 10/12/2016 à 22:19 :
M. Macron semble ne pas être tombé dans le manichéisme de la politique de l'offre contre celle de la demande.
La politique la plus efficace sera celle qui rendra du pouvoir d'achat à ceux qui consomment (et pas çà ceux qui thésaurisent) et qui rendra le coût du travail le plus léger possible, à commencer par les indépendants et les précaires.

Cela demande une certaine subtilité pour être mis en œuvre, ce n'est pas pour les bourrins.

Bien évidemment ceci demande à être chiffré pour obtenir plus de crédibilité, le diable étant dans les détails.

Je pense que ce monsieur a un avenir en politique, si les petits cochons ne le mangent pas et s'il a ses 500 parrainages. Il ringardise l'ensemble de la classe politique en les renvoyant sur leurs logiciels des années 80.
a écrit le 10/12/2016 à 21:15 :
ça fout les boules
a écrit le 10/12/2016 à 20:58 :
Macron il est sympa mais au final, il fait comme les autres . Au lieu d'imaginer un état qui laisse les citoyens libres , un état qui baisse les impôts et qui au final ne capte pas la richesse des français? Que fait-il, il organise un transfert de richesse(relative) . Il veut supprimer certaines cotisations sociales pour les salariés. On se dit qu'il a raison, trop de prélèvements. Et puis on déchante, pour financer cette réforme, il veut augmenter la CSG
en particulier celle des retraités. C'est vrai , c'est bien connu , des retraités oisifs et profiteurs. Pour mémoire Monsieur Macron , les retraites sont gelées depuis 3 ans alors
que tout augmente. Quand va t-on avoir des politiques responsables qui vont cesser de dresser les français les uns contre les autres uniquement par clientélisme démagogique.
Réponse de le 11/12/2016 à 8:46 :
Nous n aurons pas de retraite et t as eu l inflation, le plein emploi, l immo peu cher. Les
Veaux ca se plaint
Tout le temps. Meuuhhhh
Réponse de le 11/12/2016 à 8:46 :
Nous n aurons pas de retraite et t as eu l inflation, le plein emploi, l immo peu cher. Les
Veaux ca se plaint
Tout le temps. Meuuhhhh
Réponse de le 11/12/2016 à 8:46 :
Nous n aurons pas de retraite et t as eu l inflation, le plein emploi, l immo peu cher. Les
Veaux ca se plaint
Tout le temps. Meuuhhhh
Réponse de le 11/12/2016 à 8:46 :
Nous n aurons pas de retraite et t as eu l inflation, le plein emploi, l immo peu cher. Les
Veaux ca se plaint
Tout le temps. Meuuhhhh
Réponse de le 11/12/2016 à 8:46 :
Nous n aurons pas de retraite et t as eu l inflation, le plein emploi, l immo peu cher. Les
Veaux ca se plaint
Tout le temps. Meuuhhhh
Réponse de le 11/12/2016 à 8:46 :
Nous n aurons pas de retraite et t as eu l inflation, le plein emploi, l immo peu cher. Les
Veaux ca se plaint
Tout le temps. Meuuhhhh
a écrit le 10/12/2016 à 20:28 :
Macron va bientôt proposer de rétablir l'esclavage pour se faire élire sur la base d'un programme économique qui ne tient pas la route... Tout ça pour un Monsieur qui, bien qu'énarque et ancien ministre, mobilise indûment un établissement public administratif de l'Etat (une chambre de métiers est un EPA et son centre de formation des apprentis n'a pas la personnalité morale...) pour gérer sa carrière et présenter sa candidature à la présidentielle. Il n'y a pas de Préfet en Seine-Saint-Denis ? Parce que profiter ainsi des fonds publics, bonjour la morale de celui qui profite de ses relations au mépris de la République !
a écrit le 10/12/2016 à 19:20 :
Macron explique qu'il va casser le Le crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE) dont il a été le maçon micron macron (piètre APPRENTI MAçON) "pour faire des allègements de charges" qu'il ne fera pas in finé,

car dans le langage professionnel,

il est connu que les mauvais apprentis maçons cassent le lendemain les murs qu'ils ont montés de travers la veille !!!

Maçron mauvais apprentis maçon voudrait se faire président ! c'est risible et stupide

ce sont les mêmes promesses malhonnêtes que celles Sarkozy Fillon et de Valls ;

Les Français lucides n'embaucheront pas Macron comme président, Macraon mauvais apprenti maçon se refoulé aux élections 2017
a écrit le 10/12/2016 à 19:20 :
n'est-il pas l'ancien sinistre de l'économie française à 2200mds de dette, à 3.6 millions chômeurs??.? ce monsieur s'exonère trop facilement de ses nullités, de plusavnt son entrée comme sinistre, n'est-ce pas le scribouillard économique du président hollande??? n'est-ce pas ce sieur qui a inventé le BUS pour les povs, le train pour les riches????
a écrit le 10/12/2016 à 19:16 :
Le monde du travail ne lui est pas inconnu en effet puisqu'il a travaillé dans le privé pendant 4 ans chez Rothschild & Cie et qu'il a réalisé brillamment le rachat par Nestlé d'une filiale de Pfizer. Notre énarque qui monte a choisi un léger recentrage à gauche, ce qui est déjà une bonne nouvelle. On attend la suite.
a écrit le 10/12/2016 à 19:14 :
"Macron, qui nous est présenté constamment comme un “jeune” est en fait un “vieillard politique” et le représentant d’une politicaillerie d’un autre âge.

Croyant que les manipulations médiatiques des années 80 fonctionnent encore, n’ayant pas compris le formidable sérum de vérité qu’est Internet – qui démasque dans la demi-heure le moindre mensonge -, Macron pense que ses mensonges, ses affabulations, ses élans de mythomanie et son escroquerie morale ne se voient pas.

Il n’a pas compris que les Français ne voient que ça et que la façon de faire de la politique qu’il incarne est la quintessence de ce dont ils ne veulent plus.

La dernière chance qui lui reste peut-être pour continuer à hanter les palais nationaux est de changer de camp. Certains envisagent déjà que, tout comme le socialiste Eric Besson avait rallié Sarkozy en 2007, Macron pourrait rallier Fillon en 2017. Cette trahison parachèverait l’indécence du personnage."

https://www.upr.fr/actualite/france/macron-symbole-de-lescroquerie-dun-monde-politique-perdition
a écrit le 10/12/2016 à 19:08 :
tous les politiques me.font rires ...... pour relancer la croissance .... il faut relancer là consommation. .. pour relancer la consommation .... il faudrait déjà que les grand groupe commence par payer ce qui est du au salarié ... je fais 48 heure par semaine payer certain moi en dessous du smic.... ouii mr macron certaine convention l autorise notamment celle des vendeurs automobiles ... Aucune heures n est payé .... de plus on nous repend les commissions gagnées les mois précédents tout ça en toute légalité .... dans mon groupe 45 pourcent des vendeurs .. sont payé 1500 euros net ...pour 48 heure par semaine avec une pression énorme .. soit en dessous du smic ...........
a écrit le 10/12/2016 à 18:57 :
Si on fait les comptes, pour le moment c'est de grosses hausses d'impôts et un beau neine de Merkel quand il va venir lui dire qu'il autorisera le chômage aux démissionnaires...

Je suis de plus en plus perplexe, il raconte maintenant le contraire de ce qu'il disait quand il était ministre. Je pense qu'il prend ses militants pour des jambons et compte bien se tailler le bout de gras sur leurs dos.
a écrit le 10/12/2016 à 18:53 :
Peut-être qu'après ce meeting réussi, Sieur Cambadélis va pouvoir retourner à la pêche aux voix ?
a écrit le 10/12/2016 à 18:49 :
Alors ça fillon entre travailler plus et gagner moins et la destruction de la sécurité sociale s'il l'emporte cela devrait normalement inciter les français à manifester voir se révolter.

Je mise beaucoup sur lui, même si c'est pas gagné du coup hein.
Réponse de le 10/12/2016 à 21:07 :
Fillon ou un autre , il faudra réformer la sécu. La dette planquée dans la Cades représente 90 milliards d'euros. L'état n'a plus les moyens de financer la protection sociale au niveau actuel (Macron le sait parfaitement)
Pour info,la dette publique atteint le niveau record de 2100 milliards d'euros, 57% du PIB. L'état emprunte 100 milliards d'euros par an en plus pour boucler le budget.
Le niveau de prélèvements sur les salaires, impôts et taxes est
parmi les plus élevés d'Europe.En réalité, ce n'est pas Fillon le problème mais plutôt ,la l’acheté de l'ensemble des politiques qui par opportunisme , refuse de formuler un diagnostic objectif aux français.
Réponse de le 10/12/2016 à 22:28 :
Fillon c est le candidat des riches et des retraités : il souhaite supprimer l ISF et faire travailler les actifs plus pour gagner moins. Par contre rien qui herisse le poils des vieux, c est pour ca que la reforme de la secu va passer aux oubliettes. Sa base electorale est pas enorme mais suffisante pour etre second le soir du premier tour derriere Le Pen et donc etre elu. Macron lui a un handicap majeur, il va avoir pas mal de concurrence (Bayrou peut etre, un membre du PS pour sur). donc ses chances sont faibles, surtout qu il est le candidat des jeunes qui eux votent peu
Réponse de le 12/12/2016 à 11:38 :
En effet au sein de nos élections, un fillon, qui représente 10% de l'électorat français peut devenir président de la république.

C'est ça la "démocratie", c'est beau ya pas à dire.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :