Avec le jeu vidéo "L'Etat c'est moi", plongez dans la peau d'un président de la République

 |   |  700  mots
Le jeu vidéo permet aux joueurs de prendre des décisions importantes sur le plan de la fiscalité.
Le jeu vidéo permet aux joueurs de prendre des décisions importantes sur le plan de la fiscalité. (Crédits : oxfam)
L'ONG Oxfam veut mobiliser les internautes en lançant un jeu vidéo sur la campagne présidentielle. Le joueur a ainsi la possibilité d'incarner un chef d'Etat qui doit prendre des décisions sur des sujets sensibles tels que l'évasion fiscale ou l'accueil des réfugiés.

Le jeu vidéo s'invite dans la campagne présidentielle. Après la sortie du jeu Fiskal Kombat en fin de semaine dernière, l'ONG Oxfam a lancé son serious game ce mardi 11 avril L'Etat c'est moi ou Republic of You. C'est avant tout "un jeu ludique et interactif qui explore les problématiques liées aux inégalités économiques extrêmes" précise le communiqué.

Se mettre à la place d'un chef d'Etat

Cet outil propose à l'internaute d'incarner un chef d'Etat et de prendre des décisions sur le plan national et international. Après avoir sélectionné une forme d'Etat (république, royaume, fédération), le joueur choisit le nom de son pays et ses symboles comme le drapeau. Il peut ensuite choisir différentes options pour établir son profil comme son titre (président, roi, guide suprême), son prénom, et son statut. Ainsi que définir son apparence physique.

Une fois que ces paramètres sont réglés, le joueur est invité à se prononcer sur des questions chères à l'organisation internationale comme l'accueil des réfugiés, la responsabilité des multinationales, le climat ou l'évasion fiscale. Après avoir fait des choix sur les problématiques à aborder, des précisions sont apportées sur les conséquences des décisions prises dans le monde virtuel. En parallèle, des fiches pédagogiques apportent des éclairages sur la situation dans le monde réel.

oxfam republic of you

Les pouvoirs d'influence sont également mis en scène avec la présence de conseillers en communication ou lobbyistes dont la mission est "d'aiguiller dans un sens ou un autre, la décision du chef de l'Etat". Pour développer le jeu, l'organisation s'est principalement appuyée sur les rapports "À égalité ! Il est temps de mettre fin aux inégalités extrêmes" ou "Une économie au service des 1 % - Ou comment le pouvoir et les privilèges dans l'économie exacerbent les inégalités extrêmes et comment y mettre un terme".

Une invitation à s'engager

Le but de l'ONG est d'inviter les joueurs et citoyens par le biais de ce jeux, à se mobiliser pour demander aux 11 candidats à la présidentielle "de s'engager à prendre le parti de la solidarité et défendre des solutions ambitieuses". Pour Nicolas Vercken, directeur Etudes et plaidoyer d'Oxfam France :

"Un grand pouvoir appelle de grandes responsabilités et donc des arbitrages forts. Alors que les crises que nous traversons sont complexes, Oxfam montre avec Republic of You que des solutions sont à la portée des candidats et responsables politiques français.[...] Ainsi lutter contre le changement climatique passe par des mesures comme la fermeture des centrales à charbon. La lutte contre les inégalités, quant à elle, implique en France et dans le monde, une lutte contre l'évasion fiscale, et le renforcement de systèmes éducatifs et de santé dans les pays pauvres, à travers l'aide publique au développement par exemple".

Le lancement de ce jeu vidéo s'inscrit dans une plus vaste campagne de mobilisation qui vise à interpeller les candidats à la présidentielle et aux aux élection législatives "pour qu'ils défendent le parti de la solidarité".

 Le jeu vidéo au coeur de la campagne

La campagne présidentielle est un moment propice aux jeux vidéos et aux expériences virtuelles. Le journaliste français David Dufresne, réalisateur entre autres du web-documentaire Prison Valley sur l'industrie de la prison aux Etats-Unis, a lancé ce lundi 10 avril le jeu de politique fiction L'infiltré. L'interface invite l'internaute à se mettre dans "la peau d'un officier de la Direction générale de la sécurité intérieure. Vous devez guider un de vos agents, au cœur de l'appareil politique du Front national. Votre aventure est mise à jour au gré de l'actualité réelle de la campagne présidentielle française".

Parmi les 11 candidats à la présidentielle, Emmanuel Macron est aussi le héros d'un jeu En marche vers l'Elysée, où le joueur a le contrôle du téléphone portable de l'ancien ministre de l'Économie et doit échanger avec des personnalités politiques.

>> Lire aussi : Fiscal Kombat : quand Mélenchon confisque (virtuellement) de l'argent à Gattaz

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/04/2017 à 9:27 :
"l'évasion fiscale ou l'accueil des réfugiés"

Facile...

Lutter contre l'évasion fiscale ? Ah ben non l'oligarchie elle ne veut pas hein ! Bon ok...

L'accueil des réfugiés ? Ah ben non alors sinon comment allons nous orienter la contestation vers l'extrême droite ?

Une simulation de pouvoir sans l'ultra présente influence des plus riches du pays et de leurs lobbys ultra puissants est forcément fausse et inutile.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :