Présidentielle 2017 : Macron pourrait-il gouverner ?

Le fondateur d'En Marche reçoit des soutiens de personnalités de gauche, du centre et même de droite. Il ne lui manque qu'une grosse prise à droite pour faire véritablement consensus du centre-gauche au centre-droit. Et après ? Sur quelle majorité pourrait-il s'appuyer ?
Fabien Piliu
Emmanuel Macron pourrait-il rassembler la gauche, le centre, la droite ?
Emmanuel Macron pourrait-il rassembler la gauche, le centre, la droite ? (Crédits : © Regis Duvignau / Reuters)

Ce n'est pas parce que la plupart des instituts de sondage font des erreurs de pronostics à répétition, en France et ailleurs - Etats-Unis avec la victoire surprise de Donald Trump, au Royaume-Uni avec l'inattendu Brexit... - qu'il ne faut pas prêter attention à leurs résultats. C'est ce que se disent actuellement certains élus en mal de perspectives électorales, à moins que les ralliements massifs à Emmanuel Macron aient une autre explication.

C'est notamment le cas à gauche, et en particulier au Parti socialiste, un certain nombre d'élus ayant décidé de revenir sur leur promesse de soutien inconditionnel à Benoît Hamon dès sa victoire à la primaire de la Belle alliance populaire proclamée, et de soutenir Emmanuel Macron, le fondateur du micro-parti En marche. "Couvrez ce passé au PS que je ne saurais voir", pourraient déclarer certains de ces Tartuffe des temps modernes.

Rappelons toutefois que certains sénateurs socialistes avaient fait depuis un certain temps le choix de soutenir l'ancien ministre de l'Economie de François Hollande. Dès le mois de mai 2016, comme le révélait La Tribune François Patriat et Nicole Bricq avaient fait ce choix. C'est ce qu'on appelle avoir du flair.

Depuis, à gauche, les prises continuent. Ce jeudi, c'est l'aile droite du PS menée par le député de Paris Christophe Caresche qui, dans une tribune dévoilée par Le Figaro, fait acte d'allégeance. Ce mercredi, c'est Bertrand Delanoë, l'ancien maire socialiste de Paris qui décidé de rejoindre les rangs des nombreux soutiens à Emmanuel Macron qui ne ratisse pas seulement au PS. Mercredi, également, Robert Hue, l'ancien candidat communiste à l'élection présidentielle en 1995 et en 2002 a franchi le Rubicon.

Le Centre ne sait où donner de la tête

Au centre, François Bayrou, le président du Modem a également décidé de rejoindre Emmanuel Macron. Anne-Marie Idrac, l'ancienne ministre du Commerce extérieur de Nicolas Sarkozy également. L'UDI, qui a participé, à la primaire et la droite et du centre, peut-elle se rallier ? Pour l'instant, elle soutient François Fillon du bout des lèvres, après avoir un temps décidé de ne plus le faire.

Si ce parti ne peut décemment pas rejoindre le candidat d'En Marche - à moins de revenir sur la parole donnée -, certains de ses membres ont d'ores et déjà décidé de tourner casaque. C'est par exemple le cas de Jean Arthuis, l'ancien ministre de l'Economie de Jacques Chirac.

A droite, Jean-Paul Delevoye, Renaud Dutreil, qui furent également deux anciens ministres de Jacques Chirac, Aurore Bergé, élue Les Républicains et soutien d'Alain Juppé durant la primaire de la droite, Jérôme Grand d'Esnon, l'ex-directeur de campagne de Bruno Le Maire, ont fait le choix de "marcher" avec Emmanuel Macron. Estampillé ultra-libéral, Alain Madelin fait savoir à qui veut l'entendre que la réforme des retraites proposée par Emmanuel Macron est formidable. Il ne manque plus qu'une "grosse" prise pour qu'Emmanuel Macron fasse réellement consensus à droite comme à gauche.

Pour tous ces soutiens, qui étaient improbables il y a peu, il ne reste plus qu'à croiser les doigts en espérant que les instituts de sondage ne se trompent pas. Pour une fois.

Comment gouverner ?

Reste la question de l'après 7 mai. Et si Emmanuel Macron remportait la victoire ? Quelles seraient les conséquences sur le paysage politique ? Ne parlons pas des soutiens les plus « méritants » qui seront récompensés par un poste au gouvernement.

S'il veut pouvoir gouverner et lancer les réformes aujourd'hui proposées, Emmanuel Macron devra compter sur le soutien du Parlement. Sinon, son quinquennat risque d'être long comme un jour sans pain. Rappelons que l'enjeu est le même pour Marine Le Pen.

De fait, En Marche doit faire le plein de représentants aux législatives, avant les sénatoriales prévues en octobre. S'il parvient à rassembler aussi largement qu'aujourd'hui, si les soutiens "spontanés" se poursuivent, la partie est a priori gagnée.

Imiter l'Allemagne

En faisant consensus à droite et à gauche, Emmanuel Macron et son équipe auront les coudées franches "pour transformer le pays", comme ils le promettent en meeting. Surtout, la vie politique française en sera bouleversée. Que restera-t-il du clivage droite-gauche qui rythme notre actualité politique depuis des décennies et dont les représentants accumulent surtout des échecs dans les domaines économiques et sociaux ? De fait, c'est le centre, dans une sorte de grande coalition inédite, qui réformera la France. Mais est-elle prête pour cette nouvelle gouvernance politique qui fonctionne en Allemagne ? La France, qui tente sans succès de copier le modèle économique allemand, doit elle également s'inspirer et imiter son système politique ?

Plus que le contenu des réformes proposées par Emmanuel Macron, c'est vraisemblablement là le véritable enjeu de la campagne actuelle.

Fabien Piliu

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 53
à écrit le 25/04/2017 à 11:32
Signaler
Une question à tous car je ne sais pas comment un président peut faire quelque chose avant les legislatives ?

à écrit le 23/03/2017 à 11:24
Signaler
Demain, on rasera gratis, tous les candidats font des promesses aux électeurs de demain !!! Mais pourquoi aucun candidat ne propose son projet accolé au budget de la France. Il y a uniquement que 307 milliards à dépenser ! Le conseil constitutionnel...

à écrit le 14/03/2017 à 11:16
Signaler
Sa femme avait promis qu'il ferait n'importe quoi pour accéder au trône. Avec sa chaîne tv (BFM) et son association avec certains médias et Hollande ,il font en sortent de sortir comme par enchantement des dérapages (que tous les hommes politiques f...

à écrit le 12/03/2017 à 19:48
Signaler
Ce serait une bonne nouvelle que la France puisse être réformée, au sens structurel du terme, par une coalition gauche, centre, droite. Notre particularité à nous français, c'est que notre gauche, notre centre et notre droite ne s'entendent déjà pas...

à écrit le 12/03/2017 à 10:21
Signaler
MACRON C EST LA CONTINUITE DE HOLLANDE AVEC LES MEMES PROMESSES ? MAIS A L ARRIVE RIEN NE CHANGERAS VRAIMENT CAR DESORME .SI NOUSNE QUITTONS PAS L EUROPES OU SI NOUS NE LA TRANFORMONS PAS/ NOUS ALLONS SUBIRES TOUTES LES COUCHES SOCIAL SANS EXSESPTION...

à écrit le 10/03/2017 à 17:32
Signaler
NOUS AVONS deja eu le CAS GISCARD avec lui nous avons eu les premiers budgets en deficit . COMME HOLLANDE avec une majorité trop large il voulait faire plaisir à tout le monde d'où le deficit . MACRON AURAIT LE MËME PIEGE et comme Giscard au bo...

le 12/03/2017 à 19:52
Signaler
Giscard a eu à faire face à 2 chocs pétroliers... en de telles circonstances il est acceptable de faire du déficit. Comme d'ailleurs en 2008-2009.

à écrit le 10/03/2017 à 16:43
Signaler
Il devient incontestable qu'un consensus émerge selon lequel Macron est immature et inexpérimenté, Macron est un peu de ces étudiants attardés qui rêvent les yeux ouverts en batelant des poncifs dans une masturbation intellectuelle effrénée sous l'ac...

à écrit le 10/03/2017 à 12:45
Signaler
Ce bel enthousiasme œcuménique fait plaisir à voir. Réunir le spectre électoral allant de Hue (PC ?) à Madelin est impressionnant. Cela dit, gagner l'élection présidentielle ne sera pas suffisant si une majorité ne se dégage pas aux législatives. C...

à écrit le 10/03/2017 à 11:31
Signaler
"si les soutiens "spontanés" se poursuivent, la partie est a priori gagnée." Non, pas du tout. Il y aura des triangulaires partout et les soutiens ne valent rien.

à écrit le 10/03/2017 à 10:55
Signaler
Pour les beaux yeux de MACRON les électeurs des partis traditionnels ne vont pas nécessairement voter aux législatives pour un autre député que le leurs surtout s'il leur a donné satisfaction, jeune, dynamique comme lui, il n'est pas le seul. Donc le...

à écrit le 10/03/2017 à 10:52
Signaler
Moderne, jeune, brillant, exalté et enthousiasmant. Macron a tout pour plaire... aux jeunes et à ceux qui ne s'interrogent pas sur les menaces de l'avenir. Macron croit à l'identité heureuse, mais ne se prononce pas sur les menaces démographiques v...

à écrit le 10/03/2017 à 10:27
Signaler
Notre mode de gouvernement va rejoindre celui de nos voisins qui ne s'en portent pas plus mal d'ailleurs. Pour diriger une coalition qui me semble inévitable, Macron qui ratisse assez large me semble bien plus indiqué que le doux rêveur Hamon, le tri...

à écrit le 10/03/2017 à 9:37
Signaler
Ces mêmes députés qui ont paralysé et appauvri la France pendant un "quinquennat pour rien" ne demandent qu'à retrouver leur emploi derrière le gagnant des présidentielles, en fait quinze jours après. C'est le pari-mutuel. Les français veulent un cou...

à écrit le 10/03/2017 à 8:51
Signaler
Il faut voter en fonction des idées. Les candidats doivent nous proposer l'idée suivante: "acceptez vous de taxer l'énergie pour financer les charges sociales". Cela correspond à appliquer la note n°6 du conseil d'analyse économique avec une allocati...

à écrit le 10/03/2017 à 8:41
Signaler
Macron est une marionnette que ne fera que ce que dit Bruxelles. Tout est écrit là bas. Exemple : la loi El Machin est une copie conforme que ce qu'ont écrit les technocrates de cette m...e de commission.

à écrit le 10/03/2017 à 8:32
Signaler
C'est tout bonnement sidérant. Voilà que les médias chantent déjà la victoire d'un Macron sous prétexte que des affamés du microcosme parisien flairent une nouvelle gamelle. Cela me rappelle un mot approprié du Général de Gaulle : « Encore un qui...

à écrit le 10/03/2017 à 8:22
Signaler
Un premier pas a été franchi en proposant de répartir les prélèvements sociaux sur la production et sur la consommation, TVA sociale et/ou CSG. Il faut effectuer le deuxième pas qui consiste à les reporter sur la consommation d'énergie. Il faudra enc...

à écrit le 10/03/2017 à 6:50
Signaler
Macron arrive à faire ce qu'était arrivé à faire Giscard en 74 et réunir enfin une force centriste non affiliée qui est majoritaire en France mais bloquée chaque fois par la droite, la gauche et les extrêmes. Le bilan avait été bon et la France n'ava...

le 10/03/2017 à 7:37
Signaler
Giscard a été le premier Président à partir de 1974 à ne pas pouvoir présenter un budget à l'équilibre. Il a été suivi en cela par tous les Présidents qui lui ont succédé jusqu'à aujourd'hui, faisant du déficit une politique permanente et, nous menan...

à écrit le 09/03/2017 à 22:58
Signaler
Tous avec Mélenchon ! Le seul à pouvoir sauver la France ! Soutenez le vieux fou complètement taré car seul lui pourra rafler des voies à Macron et empêcher babyhollande d'être au second tour...

à écrit le 09/03/2017 à 21:55
Signaler
Avec le nombre de politiciens ps et lr qui veulent aller a la soupe, il va pas manquer de deputes. Et s il en manque, il pourra aller piocher chez eelv. Place et duflot sont surement partant pour un ministere. Idem a l udi, qui sont retourne chez fil...

à écrit le 09/03/2017 à 21:32
Signaler
Emmanuel Macron est le symbole de la déliquescence de la démocratie en France. Quand je vois son temps de parole médiatique, j'ai l'impression d'être dans une République bananière. Or, ce qu'il propose n'est que du vent, ses meetings s'apparentent à ...

à écrit le 09/03/2017 à 21:10
Signaler
On va repartir avec les mêmes , les socialistes vont pouvoir revenir en force. Hollande aura bien joué, utiliser Macron pourtant co-responsable du bilan comme cheval de Troie d'un PS en déroute. Depuis 1 mois , la droite et en particulier Fillon , fo...

à écrit le 09/03/2017 à 20:23
Signaler
C'est le vote de la raison, faire un consensus avec une coalition au centre, pour enfin pouvoir reformer. Les guerres de tranchées entre droite et gauche ont prouvé leurs limites, avec souvent des prise de positions partisanes, plus que des volontés...

à écrit le 09/03/2017 à 20:06
Signaler
Ils n'ont pas nécessairement besoin d'une vrai majorité. Il y aura déjà les élus ralliés ainsi que le 49.3. Il y aura le soutient des banques, du grand patronat et, à cour terme, de la classe moyenne. Tout est en place pour un grand chamboulement ...

à écrit le 09/03/2017 à 18:47
Signaler
Gouverner des moutons ? Évidemment !

à écrit le 09/03/2017 à 18:43
Signaler
Avec tous ceux qui courent lui lécher les bottes et vont à la gamelle, toutes tendances souvent inconciliables, il ne trouvera pas de majorité au Parlement et ne pourra pas gouverner. L'illusionnisme ne suffira pas.

le 09/03/2017 à 21:59
Signaler
Au contraire, ceux qui vont a la soupe ne cracherons pas dedans. Pas envie de perdre le beau ministere ou le siege de depute en cas de dissolution. Hollande a eut des problemes avec les frondeurs car c etaient des gens qui croyaient au baratin electo...

à écrit le 09/03/2017 à 18:36
Signaler
ce monsieur a durant 4.5 ans été l'éminence grise d'hollande puis son ministre de l'économie, non? les résultats sont: 1. chômage record en Europe 10%, déficit 3.5% record en Europe, dette 2250mds sans crise. Faut-il que les gens soient sans esprit, ...

le 09/03/2017 à 22:06
Signaler
Le probleme c est que ca reste le plus competant. Le pen et melanchon vont couler la france en la faisant sortir de la zone euro. Hamon a un revenu de base non financable. Quand a fillon, son programme est inapplicable vu les casseroles qu il traine....

à écrit le 09/03/2017 à 18:31
Signaler
L'objectif de Macron? composer des majorité d'idées et d'action pour desserrer l'étau mortifère des archaïsmes de gauche et de droite, voilà de nature à redonner élan et confiance à ce vieux pays recru de désillusions; A ce compte, on pourrait cont...

à écrit le 09/03/2017 à 18:30
Signaler
L'objectif de Macron? composer des majorité d'idées et d'action pour desserrer l'étau mortifère des archaïsmes de gauche et de droite, voilà de nature à redonner élan et confiance à ce vieux pays recru de désillusions; A ce compte, on pourrait cont...

à écrit le 09/03/2017 à 18:24
Signaler
Avec le soutien qu'il obtient,ce sera comme les cornes dans le sac. Impossible de se mettre d'accord sur rien.

à écrit le 09/03/2017 à 18:16
Signaler
depuis des décennies, nous assistons au triste spectacle de l'enfermement des deux partis dominants dans des luttes stériles, des confrontations dogmatiques d'où rien ne sort évidemment. Cette dualité est archaïque, Macron l'a bien compris et il veut...

à écrit le 09/03/2017 à 18:11
Signaler
Gouverner comme président certainement pas puisque dans tous les cas Macron se ralliera aux GOPE bruxelloises , au mieux, il deviendrait DONC premier ministre de Bruxelles et ce n' est pas ça dont nous avons besoin. Ce qu' il ...

le 10/03/2017 à 8:47
Signaler
Bonjour, Je suis assez d'accord avec vous depuis que je regarde sur internet. Néanmoins, je ne suis pas d'accord sur un certain nombre de points du programme de Mr Asselineau que j'apprécie pas ailleurs. Les gros points positifs : sortie de l'EU ave...

à écrit le 09/03/2017 à 17:54
Signaler
Je ne doute pas que Mr Macron puisse rassembler suffisamment de talents afin de constituer un gouvernement. Mais fédérer 289 députés pendant 5 ans pour pouvoir mener une politique au long cours me semble plus problématique, tellement le projet me...

à écrit le 09/03/2017 à 17:27
Signaler
Il faut qu' il gagne avant de gouverner si je m abuse. En marche ou En crève zat iz ze queschion n est il pas?

à écrit le 09/03/2017 à 17:18
Signaler
Argenteuil/Bezons Circonscription de 145000 habitants avec endettement maximum,plus de 400000 millions,taxes habitat et foncier 1ERE de FRANCE 2700 euros cumulés,un financement désastreux dont l'auteur ,le maître d'oeuvre de ce carnage PS,pense ral...

à écrit le 09/03/2017 à 17:04
Signaler
Cela devient pour vous de la drogue, il vous amène quoi au juste ??? c'est du grand n'importe-quoi. Un mensonge répété 10 fois reste toujours un mensonge !!!!

à écrit le 09/03/2017 à 17:01
Signaler
Y aura t il assez de place pour tous les éléphants car élus par des socialistes de base ceux ci les reconduiront ils ? De toute façon la vrai élection se fera aux législatives. Et là le FN sera en mesure de faire élire qui lui plait soit par cons...

à écrit le 09/03/2017 à 16:58
Signaler
Les ralliements PS à Macron étaient évidents, il fallait juste attendre un peu le moment venu. Derrière chaque élection il y a les carrières des professionnels de la politique. On nous enfume avec des beaux discours, mais le fond du problème est que ...

à écrit le 09/03/2017 à 16:58
Signaler
1) le clivage gauche /droite est obsolète ,le plus drôle c'est tous ceux qui le maintiennent en coma artificiel! 2)la ligne de partage conservateurs/progressistes me va très bien, 3)la ligne de clivage concrète qui s'imposerait , est: Europe oui à...

à écrit le 09/03/2017 à 16:57
Signaler
Macron n'aura aucun problème pour gouverner le pédalo de la méduse ,Hollande l'a bien fait. Un petit coup à gauche, un petit coup à droite , un petit coup en arrière, un petit coup en avant Mais pour en refaire un beau navire il faut un leader bien p...

à écrit le 09/03/2017 à 16:47
Signaler
des LR au PS sans problème vu qu'ils appliquent les mêmes politiques. Pour le FN ça lui coutera plus cher c'est évident et pour le FG avec mélenchon pas de problème c'est avec la base que cessera très difficile par contre. Donc vu l'état de délab...

à écrit le 09/03/2017 à 16:43
Signaler
Je ne sais pas si Macron est capable de gouverner, mais ce que je sais c'est que le CAC 40 qui a du retard sur les USA et qu'il repart à la hausse et avec Macron au gouvernement il va exploser. D'autant plus qu'il faut savoir que Macron va descendre ...

à écrit le 09/03/2017 à 16:24
Signaler
"Le fondateur d'En Marche reçoit des soutiens de personnalités de gauche, du centre et même de droite". C'est vrai et pas en dessous de 5000€/mois , sinon, on ne rentre pas.

à écrit le 09/03/2017 à 16:18
Signaler
"Que restera-t-il du clivage droite-gauche qui rythme notre actualité politique depuis des décennies et dont les représentants accumulent surtout des échecs dans les domaines économiques et sociaux ?" La réponse est dans la question, mais j'imagin...

à écrit le 09/03/2017 à 16:14
Signaler
"Alain Madelin fait savoir à qui veut l'entendre que la réforme des retraites proposée par Emmanuel Macron est formidable". Je crains le pire

à écrit le 09/03/2017 à 16:11
Signaler
En bon élève d'Hollande, s'il est élu, il va faire pareil: ne rien faire, ne rien décider....et faire croire qu'il fait quelque chose, en bon énarque.... Comme l'écrit si bien Pierre Conesa dans son livre : "SURTOUT NE RIEN DÉCIDER" Manuel de surv...

à écrit le 09/03/2017 à 15:57
Signaler
Macron avait bien expliqué pourquoi on ne peut pas appliquer le modèle Allemand à la France. Il est bien dommage que vous l'ayez raté, ça vous aurait instruit et évité ce billet. Macron ne fait pas une "coalition de parti" (on n'est pas en Allema...

à écrit le 09/03/2017 à 15:48
Signaler
En fait Macron peut gouverner avec une majorité de droite ou de gauche modérées, voire une coalition des deux si le vote extrémiste offrait trop de sièges à l'extrême-droite (FN et apparentés : NDA, Asselineau...) et à l'extrême-gauche (PCF, FI, EELV...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.