Vote des Français de l'étranger : 40% pour Macron... 6% pour Le Pen

 |   |  309  mots
Les Français établis à l'étranger ont placé la candidate FN en 5ème position, très loin derrière Emmanuel Macron.
Les Français établis à l'étranger ont placé la candidate FN en 5ème position, très loin derrière Emmanuel Macron. (Crédits : Reuters/Regis Duvignau)
Quelque 34 points séparent Emmanuel Macron de Marine Le Pen dans le vote des Français de l'étranger. La candidate du Front National n'est positionnée qu'en cinquième position.

Pour les Français expatriés, il n'y a pas photo entre les deux candidats qualifiés pour le second tour de l'élection présidentielle. Emmanuel Macron, le candidat d'En Marche ! recueille en effet 40,40% des suffrages exprimés des Français de l'étranger et arrive donc largement en tête de ce "département" particulier.

Marine Le Pen (Front national)n'arrive que cinquième avec 6,48% des voix, dépassée par François Fillon (Les Républicains), deuxième avec 26,32% des voix, Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise, 3ème avec 15,83% des voix) et même Benoît Hamon (Parti socialiste), qui réalise un score légèrement supérieur (6,87%) à son niveau national. Il est à noter que les expatriés sont tout de même à 87.692 à avoir voté pour Jean-Luc Mélenchon malgré la proposition du candidat d'un impôt universel.

     | Lire aussi Présidentielle : les résultats définitifs du premier tour région par région

Les "petits" candidats réalisent quant à eux des scores encore plus bas que leur résultats définitifs au premier tour au sein de l'Hexagone. Nicolas Dupont-Aignan, ayant pourtant récolté 4,7% des voix au premier tour, ne recueille que 1,59% des suffrages de Français établis à l'étranger, soit 8.837 bulletins de vote.

Une abstention élevée, mais en baisse par rapport à 2012

L'abstention chez les Français de l'étranger est bien plus élevé que le niveau général constaté, avec 55,72% contre 22,23%. Ce niveau reste toutefois plus faible que celui constaté lors de l'élection présidentielle précédente, où l'abstention s'était élevée à 60,93% chez les expatriés. En 2012, au premier tour, les expatriés avaient voté à 38,01% pour Nicolas Sarkozy et à 28,32% pour François Hollande. Marine Le Pen avait déjà récolté un très petit score en comparaison avec son score national, avec 5,95% des suffrages exprimés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/04/2017 à 17:09 :
Rien de surprenant à cela, les Français de l'étranger sont à priori mondialistes, sinon ils resteraient en Métropole, alors voter pour la blonde doit être un non-sens pour eux.
Réponse de le 28/04/2017 à 10:02 :
Exactement. Je ne dirais pas qu'on est mondialiste, c'est un peu péjoratif mais ouvert sur le monde, à l'affût de nouvelles perspectives pour tenter sa chance. Car tous les expats ne sont pas des «nantis». Si on rame des fois, on sait pourquoi et on se remet à la tâche 2 x plus durement, on n'accuse personne de nos déboires. On se dit, "shit happens" et on recommence avec cette fois plus de conviction. Que ce soit l'étudiant, ou l'expat envoyé par sa boîte ou l'aventurier tous savent que ce ne sera pas facile mais ils s'engagent dans la voie sans pestiférer contre l'entourage parce que cela ne marche pas comme prévu. Comme disait Kennedy "ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, mais demandez-vous ce que vous pouvez faire pour elle».
a écrit le 25/04/2017 à 13:36 :
Si on parle de français de l’étranger, est-ce une exfiltration industrielle ou une forme d’Edit de Nantes ? On publie que la France serait une championne, s’agit-il d’une eCourse ? Si la doctrine économique Européenne consiste en affirmer éventuellement contre les faits ou l’entendement que le maximum de dépenses au PIB et de prélèvements produisent le maximum de croissance, donc nous sommes champions de la croissance ! On parle d’un maximum de dépenses, comment font les Allemands pour faire plus de croissance et des excédents budgétaires et commerciaux ? On publie que l’Allemagne serait responsable d’une faible croissance, mais l’Italie et l’Espagne auraient une meilleure balance commerciale que la France. Le niveau de l’euro aurait permis qu’ils aient une meilleure balance ? Ils auraient aussi une inflation supérieure à l’objectif, mais pas tous les pays d’Europe. Si notre chef de service est un expert, les Etats Généraux de l’Industrie produisent-ils un résultat par exemple sur l’industrie manufacturière ou l’automobile ? Le rapport de Février 2010 affirme qu’il faudrait valoriser la marque France, renforcer la performance à l’export, stimuler la RD et améliorer l’efficacité des aides. Il y aurait un problème de culture de l’innovation et de la créativité. Le bien-être au travail serait sous une moyenne, mais à un niveau élevé, fait-on une moindre valorisation des salariés et de ce fait une moindre performance ou existe-t-il un déficit d’expertise ? Les soldes commerciaux auraient tendance à empirer, aussi dans les services, les textiles, les produits métallurgiques, les produits agricoles, l’agroalimentaire et serait négatif dans le bois. Les avantages compétitifs fonctionnent-ils convenablement ? Le solde par rapport à la Zone Euro serait négatif, faut-il un autre type de monnaie ? Le déficit moyen de la zone serait de -1,5% en 2016. Si Smith publie Richesse des Nations, fait-on un déclin du pib par habitants ? La citoyenneté des Européens fait-elle l’objet d’une forme de mépris ? Existe-t-il des batailles de mots ou d’idées associées à des passions pour l’action ? Selon l’IREF, il existerait des excès de règles, de fiscalité, de prélèvements, d’administration, pas assez d’innovation… L’Europe a-t-elle un souci de doctrine économique, de valeurs démocratiques ou d’entendement ?
a écrit le 25/04/2017 à 12:26 :
A priori, le vote des Français de l'étranger ne devait pas être suffisamment important pour Marine Le Pen, qui n'a pas envoyé les affiches placardées dans tous les bureaux de vote. À Shanghai , l'emplacement numéro 2, que le tirage au sort lui a accordé, était vide. À moins qu'elle ne sache déjà que le jeu n'en valait pas la chandelle.
Réponse de le 28/04/2017 à 9:51 :
Ah d'accord! Je comprends mieux. Je me disais aussi, elle ne se défonce pas trop pour avoir nos voix. Par contre l'équipe de Fillon a fait du forcing: son équipe m'envoyait jusqu'à 6 mails à 8 mails par semaine.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :